The viaLibri website requires cookies to work properly. You can find more information in our Terms of Service and Privacy Policy.

Displayed below are some selected recent viaLibri matches for books published in 1787

        Vite de' santi e de' personaggi illustri dell'antico testamento; ovvero Istoria dell'antico Testamento divisa per le Vite de' Santi, e de' Personaggi illustri, che in esso fiorirono.

      Pietro Piotto, 1787-88. Tredici volumi di cm. 18, pp. 6.000 ca. complessive. Solida leg. ottocentesca in mezza pelle, dorsi lisci con titoli in oro su doppio tassello. Tagli gialli. Ottimo stato di conservazione.

      [Bookseller: Studio Bibliografico Benacense]
 1.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Der Bereiter.

      Leipzig: Ernst Martin Gräff, 1787 Third edition. 8vo. (16) 216 pp. Original cased boards. Illustrated with 9 folding engraved plates. Pages uncut and partly unopened. The author was a captain and a count's equerry. He died in 1784. Apart from some foxing and wear to the boards a good and complete copy. Fine 18th-century equestrian work with 9 fine plates depricting horses and their riders. For a full description and more images please visit: www.zaalbooks.nl .

      [Bookseller: Zaal Books]
 2.   Check availability:     NVvA     Link/Print  


        SEEFELD/Pilsensee., Gesamtansicht von Schloß und den umliegenden Gebäuden, rechts der Pilsensee, im Vordergrund Jäger und Landleute.

      Kupferstich von J.G. Wintter, dat. 1787, 38 x 68 cm. Lentner 2106a und 10523: "Hervorragend interessantes Blatt mit Widmung an den Besitzer Grafen Anton Clemens v. Törring und dem Wappen derer von Törring. Von grosser Seltenheit!". - Mit Wappen am unteren Rand. Kleine, hinterlegte Randeinrisse, sonst wohl erhalten. Klar zeichnender Druck dieses raren Kapitalblattes. BAYERN, Oberbayern

      [Bookseller: Buch- und Kunstantiquariat]
 3.   Check availability:     booklooker.de     Link/Print  


        Les Amours du Chevalier de Faublas. Nouvelle Edition. Ornée de huit (8) superbes gravures, dessinées par Collin, élève de Girodet, gravées par les premiers artistes de Paris.

      4 Bände. xliv, 319 360 403 429 Seiten. Mit 8 erotischen Kupfertafeln von Collin. Aufwendig gestaltete Ganzlederbände der Zeit auf fünf Bünden mit je zwei Rückentitelschildchen. Dekorative Blind- und Goldprägung des Rückens und der Buchdeckel, Steh- und Innenkantenvergoldung. Marmorierte Vorsatzpapiere. Die Ecken nur leicht bestoßen. Erste Ausgabe mit den Illustrationen von Collin. - Dieser galante Roman erschien erstmals 1787-1790, zwei Jahre vor Ausbruch der Französischen Revolution, und wurde ein internationaler Erfolg in Europa. - Exlibris der Bibliothek von Frederick Seymour Clarke (Wappen mit Pfau) am Innendeckel. Bände innen gelegentlich gebräunt. Sonst schönes Exemplar in einem meisterlichen Einband. // First edition with illustrations by Collin. - Bound in contemporary full leather with decorative blind tooling to both covers and spine, gilt lettering and decor to spines, gilt framing on inside edges and marbled flypapers. 4 vols. With 8 erotic engravings by Collin. - Corners a bit, edges minimally bumped, only scattered foxing within. Else nice, clean copy.

      [Bookseller: Antiquariat Cassel & Lampe]
 4.   Check availability:     booklooker.de     Link/Print  


        Roland Furieux, Poeme Heroique de L'Arioste. Nouvelle traduction, 10 Bände (volumes, tomes), Ganzleder-Ausgabe (fullleather cuir complet).

      Paris, Plassan, 1787. Im Gesamtumfang von ca. 5.000 Seiten. Buchrücken leicht berieben, Kapitale partiell etwas bestoßen, Bd. V mit Fehlstelle am oberen Kapital. Sonst alle Bände in gutem Zustand, Leder noch frisch wirkend. Seiten sauber und nahezu fleckenfrei, nicht gebräunt. Weitere Fotos auf der Homepage des Antiquariats (bitte Art.-Nr. auf der Angebotsseite in das Suchfeld eingeben).

      [Bookseller: Anton-Heinrich]
 5.   Check availability:     booklooker.de     Link/Print  


        Manuscrit d'un négociant Girondin, vers Libourne : Copies de correspondance commerciales [ du 21 décembre 1787 au 22 novembre 1790 ] Impressionnant manuscrit, recueil des copies de lettres de commerce envoyées à ses clients et fournisseurs par un négociant en vins et grains et vigneron vraisemblablement libournais, entre le 21 décembre 1787 et le 22 novembre 1790. L'analyse du manuscrit révèle que les cargaisons au départ de la Gironde (on évoque Pauillac, Blaye, Saint André, Libourne, Bordeaux) sont constituées de tonneaux de vins (Saint Emilion, Vins rouges supérieurs, vins blancs, "vray canon" de Fronsac), parfois de liqueurs (ce qui implique des autorisations particulières 15 février 1788). En retour, il fait venir des céréales (blés - "Bleds" - , froment, seigle, orge, etc.). Les correspondants semblent se concentrer en Bretagne (on évoque Landevennec, Quintin, Paimpol, Saint Brieuc, Tréguier, Guingamp, Chateaulin, Redon, Saint Malo, etc...). On y trouve exposés tous les soucis du négociants : le danger des cargaisons (avec les naufrages, la mort d'un capitaine de chasse-marée « très brave homme » et les risques financiers liés à cette disparition...), les risques liés à une météo difficile, si défavorable en cette veille de Révolution ; il écrit le 29 janvier 1789 (à M. Pinon l'Hermitte) : "[...] votre consignation par Capitaine Thomas qui est encore dans notre rivière retenu par des glaces effroyables qui ont suspendu tout espèce d'affaires, le froid est ici comme chez vous à un point dont il n'y a pas de mémoire d'homme aucun exemple, il y aura beaucoup de vignes perdues et cet événement occasionnera une révolution dans le prix des vins". Le 30 janvier il précise (à Lhermitte : ) "attendu le mal inappréciable qu'il y a dans nos vignes, dont on estime plus de la moitié perdue par le froid excessif que nous avons éprouvé, on assure de plus que la Bourgogne, la Champaigne et en général tous les pays de Vignoble ont essuyé le même désastre". Un risque important est celui des mauvaises récoltes ou la mauvaise qualité du vin, qu'il reconnaît pour les livraisons de l'année 1788, mais il a toujours la solution : (6 avril 1789 à Mr. Chavelet auquel il expose la technique du collage :) "Je ne suis pas absolument étonné de vous vois un peu mécontent des vins que je vous ai envoyé l'année dernière, parce qu'en effet la qualité en général n'en étoit pas bonne, et que dans ces pays-cy comme chez vous ils ont eu une fin malheureuse, mais ce qui me surprend, c'est que vos reproches portent également sur ceux des années précédentes qui par tout se sont bien soutenus [ ... ] Il se peut aussi que vous n'observiez pas certaine méthode, pour boire des vins bien dépouillés et brillants, et qui sont en usage chez les personnes qui sont jalouses de leur cave, j'entends parler du fontage (sic ?), chose aussi simple qu'elle est indispensable, il ne s'agit que de prendre douze blancs d'oeufs, débatus dans un vase, que vous verserez ensuite dans la barique pendant une vingtaine de jours, tirés ensuite cette barique en bouteilles, et je vous réponds que vous aurez des vins inimaginables et qui se soutiendront brillants jusqu'à la dernière goutte" Il expédie du Saint Emilion de sa propre provision (à Lambert, 28 novembre 1788 : ) "Quant à la barrique de vin vieux , je l'ay retranché de ma provision, et comme je ne bois jamais que de Saint Emilion de 3 ans, je ne doute pas que vous ne le trouviez de votre gout". Il détaille les tarifs à ses clients des différents vins qu'il propose (par ordre de prix décroissant : Vin rouge vray canon ; Vin Rouge cotte de Canon ; Vin rouge de Saint Emilion - il évoque même un Saint Emillion cotte de Saint Laurent - ; Vin blanc de Langon ; Vin blanc de Pomerol, Vin rouge ordinaire ; vin blanc supérieur ; vin blanc ordinaire ; eau de vie) Toujours il faut rassurer le client (à Mr Goulard, 16 janvier 1789) : "Je m'aperçois avec peine [ ... ] que j'ay a dissiper des préventions qui vous ont été suggérées par des personnes qui ne me veulent pas de Bien, et vraisemblablement par des jaloux, qui parcourent votre province régulièrement chaque année [ etc...]". Le 13 octobre il évoque le conseil d'administration du Régiment du Royal Pologne, auquel il a vendu une partie de ses achats de grains. Ce régiment du Royal Pologne Cavalerie "est icy, en garnison" (24 octobre 1788) Surtout, dans cet extraordinaire document, on peut suivre les troubles du commerce à l'aube de la Révolution française. Ainsi, dans sa lettre à Becot du 15 août 1788 : "Je vois avec peine... que la populace continue à s'oposer au chargements de Blés dans vos cantons, et que par conséquent, il y aurait beaucoup de risque à faire dans ce moment [... ] Il est prudent dans ce cas là, Mr, de suspendre jusqu'à ce que la recette soit ramassée et que ce grand feu de la populace soit calmé. Cependant comme vous me dîtes que du côté de Pontorson [ ... ] il y aurait plus de il y aurait plus de facilité de faire des achats et des chargements, j'attendray [ ... ]" Ou encore, quelques jours plus tôt, le 4 août à Mr Viger : " [ ... ] et si la populace de Bretaigne continue de s'opposer au chargement, il est à craindre que l'on mange le pain bien cher. D'un autre côté, les ordres considérables qu'on a donné tant de Bordeaux, Blaye, Libourne, [ ... ] que de Sainte Foy ont fait monter ces froments à Nantes plus de 14 livres 10 sols le boisseau". Le 18 août 1788, à M. Lemée, c'est le même ton : "Les émeutes populaires ne dureront qu'un temps, quand les grands intérêts qui divisent aujourd'hui les ministres et les représentants des provinces seront décidés, il y a lieu de croire que le gouvernement s'occupera d'étouffer la fermentation qui règne parmi votre Bas Peuple et qu'il ne lui sera pas difficile de le faire rentrer dans le devoir". Mais les troubles perdurent ; il écrit néanmoins, afin de rassurer ses clients et fournisseurs, le 1er septembre 1788, à Mancel :"il faut croire que la tranquillité ne tardera pas à renaître puisque nous aprenons par ce courrier la disgrâce du premier ministre qui était l'auteur de tous les désordres qui depuis longtemps afflige le royaume et principalement votre province" [il évoque la démission de Loménie de Brienne ]. Mais le 29 septembre 1788, les affaires ne s'améliorent pas : à Lemée : "[ ... ] il vous est impossible de m'expédier, tant par l'oposition du peuple que par l'ordre particulier, que vous avé reçu du gouvernement, qui suspend toute espèce d'exportation au moyen dequoy voilla nos opérations arrêtées, ce qui est vraiment fâcheux, car nous étions en train de faire de bonnes affaires". Le 9 octobre, il indique qu'il apprend de Paimpol que le calme est rétabli " et que les chargements se font sans difficulté". Le 28 novembre 1788, à Larue : "[ ... ] d'après ce que vous me marqués au sujet du secours que vos magistrats ont demandé au Commandant de Loriant, il y a lieu de croire que vous ne serez plus interrompus par les entreprises de la populace [...]" Mais ce n'est que le début. Le 8 Juin 1789, à M Lepigeon :"J'ai eu l'honneur de vous écrire le 25 passé pour vous faire part d'une lettre que M G. Ratteau [ de Bordeaux ] avait reçu de M. le Comte de Thiard, dont il résultait qu'il alloit donner mainforte pour le chargement des grains qu'on voudroit destiner soit pour Nantes soit pour Bordeaux. J'aprends aujourd'huy Mr que les espérances que ce Seigneur avoit donné au comerce se sont pleinement confirmées, et que notament à Pont Croix un détachement de troupes cantonnées à Quimper assistée de deux brigades de maréchaussée a arrêté et conduit à Quimper cinq vagabonds qui avoient voulu soulever la populace, lesquels doivent y être jugés prévotablement suivant la rigueur des loix ; il n'est pas douteux aujourd'huy que cet exemple de Justice et de Sévérité contiendra les mauvais sujets qui jusqu'à ce moment cy étoient parvenus a arreter les chargements [ ... ] ». Le même ton se retrouve début août 1789, alors même, écrit-il "que j'ay le plus grand besoin de cette partie de grains pour la subsistance de mes paysans" Au hasard, on relève quelques passages : Du 1er février 1790 : à propos du seigle et du froment " [...] la persuasion générale étant que la grande quantité de froment qui s'attend de l'Amérique septentrionale produira une Révolution, il est déjà arrivé à Bordeaux plusieurs cargaisons tant de ce pays qye d'Irlande et d'Ecosse qui ont fait tomber de 20 [sols ?] ceux du pays". Le 26 avril 1790 à M Vautey procureur de l'Abbaye de Redon : « C'est par la voye publique que j'ay appris le Triste Sort qu'a éprouvé votre abaye Cet événement qui met sans doute le comble à vos infortunes m'a sensiblement afecté [ ... ] Vous m'aviez parlé de certaines sommes que vous étiez dans le dessin de me compter, je vous avais indiqué Mr Cochart de Redon pour recevoir cet argent, mais n'ayant reçu aucun avis n'y de vous n'y de luy a ce sujet, j'imagine que les Brigands et les Incendiaires auront mis obstacle à vos bonnes intentions [ ... ] A partir de là, les mauvaises nouvelles s'accumulent, il évoque le « défaut de confiance et de numéraire » et écrit le 19 avril 1790 « Messieurs les Bénédictins m'ont écrit pour me faire part de leur triste situation et de l'impossibilité où ils sont de me compter de l'argent ». Le même jour (à Mme Perec) : « Je vous demande en grâce de solliciter cet argent pour m'en remettre le montant sur Bordeaux ; les affaires sont si mauvaises dans cette province et l'argent si rare, que je suis obligé de presser ceux qui me doivent contre mon intention ». Le 17 may 1790, à Lapierre : « [...] je vous avoueray franhcment que je ne me souci n'y de Billets de caisse n'y d'Assignats, J'aime mieux encore que vous gardiez mon argent qq temps, jusqu'à ce que les affaires soient bien établies, cependant si vous rencontrés du papier solide sur Paris et encore mieux sur Bordeaux, je le recevray avec plaisir [...] » Le 27 Mai 1790, à Lafourcade : « J'auray tiré qqchose de mieux de vos froments, mais lorsque j'ai fini la vente, on croyait à une baisse prochaine, d'après l'espoir que l'on avait de voir arriver bientôt une quantité considérable de grains de Philadelphie, espoir qui ne s'est point réalisé [ ... ] je suis fâché aujourd'huy de n'avoir pas attendu » Le même jour au négociant Ratteau, de Bordeaux : « [...] dans les malheureuses circonstances qui affligent non seulement le commerce mais toutes les classes, il faut s'attendre et se soumettre à tout, on parle en effet beaucoup de guerre. Si cela arrive nous pourrons dire que ce sera notre coup de grâce ». Le 31 mars 1790, il s'inquiète de la future vendange : « Jamais on peut le dire les vignes n'ont été si peu avancées et n'ont présenté de plus triste aparence, on craint avec raison qu'il y ait encore moins de vin que l'année dernière et que la qualité n'en soit pas meilleure ». Le 30 juillet à Mlle Morand « [...] il faut vous prévenir que la dizette des vins l'année prochaine sera des plus extraordinaires, à peine en recueillera-t-on suffisamment pour la consommation du pays [...] Le même jour, il s'inquiète de ce que « Patrice Mac Aulife était décampé de Redon, où il étoit étably, et avoit fait suivre avec lui une partie du vin que je lui avais envoyé [ ... ] ». Le 11 juin 1790 : « [ ...] s'il est vray que la guerre soit inévitable, comme l'annoncent les armemens considérables qui se préparent dans nos ports [...] Le 28 Juin 1790 à « Zuo de Kguinoz » : « Je vous félicite de tout mon c

      1787. 1 vol. fort in-folio (44 x 30 x 7 cm) reliure de l'époque plein vélin, dos à 5 nerfs, registre portant l'étiquette du Papetier Rivero, rue de Périgueux, à Libourne, 280 feuillets (560 pages) un feuillet arraché (vers le 20 juillet 1789) Extraordinaire document manuscrit, témoignage passionnant pour la connaissance du commerce du vin et des grains entre Gironde et Bretagne aux débuts de la Révolution Française. Cet impressionnant manuscrit, recueil des copies de lettres de commerce envoyées à ses clients et fournisseurs par un négociant en vins et grains et vigneron vraisemblablement libournais, entre le 21 décembre 1787 et le 22 novembre 1790. L'analyse du manuscrit révèle que les cargaisons au départ de la Gironde (on évoque Pauillac, Blaye, Saint André, Libourne, Bordeaux) sont constituées de tonneaux de vins (Saint Emilion, Vins rouges supérieurs, vins blancs, "vray canon" de Fronsac), parfois de liqueurs (ce qui implique des autorisations particulières 15 février 1788). En retour, il fait venir des céréales (blés - "Bleds" - , froment, seigle, orge, etc.). Les correspondants semblent se concentrer en Bretagne (on évoque Landevennec, Quintin, Paimpol, Saint Brieuc, Tréguier, Guingamp, Chateaulin, Redon, Saint Malo, etc...). On y trouve exposés tous les soucis du négociants : le danger des cargaisons (avec les naufrages, la mort d'un capitaine « très brave homme » et les risques financiers liés à cette disparition...), les risques liés à une météo difficile, si défavorable en cette veille de Révolution ; il écrit le 29 janvier 1789 (à M. Pinon l'Hermitte) : "[...] votre consignation par Capitaine Thomas qui est encore dans notre rivière retenu par des glaces effroyables qui ont suspendu tout espèce d'affaires, le froid est ici comme chez vous à un point dont il n'y a pas de mémoire d'homme aucun exemple, il y aura beaucoup de vignes perdues et cet événement occasionnera une révolution dans le prix des vins". Le 30 janvier il précise (à Lhermitte : ) "attendu le mal inappréciable qu'il y a dans nos vignes, dont on estime plus de la moitié perdue par le froid excessif que nous avons éprouvé, on assure de plus que la Bourgogne, la Champaigne et en général tous les pays de Vignoble ont essuyé le même désastre". Un risque important est celui des mauvaises récoltes ou la mauvaise qualité du vin, qu'il reconnaît pour les livraisons de l'année 1788, mais il a toujours la solution : (6 avril 1789 à Mr. Chavelet auquel il expose la technique du collage :) "Je ne suis pas absolument étonné de vous vois un peu mécontent des vins que je vous ai envoyé l'année dernière, parce qu'en effet la qualité en général n'en étoit pas bonne, et que dans ces pays-cy comme chez vous ils ont eu une fin malheureuse, mais ce qui me surprend, c'est que vos reproches portent également sur ceux des années précédentes qui par tout se sont bien soutenus [ ... ] Il se peut aussi que vous n'observiez pas certaine méthode, pour boire des vins bien dépouillés et brillants, et qui sont en usage chez les personnes qui sont jalouses de leur cave, j'entends parler du fontage (sic ?), chose aussi simple qu'elle est indispensable, il ne s'agit que de prendre douze blancs d'oeufs, débatus dans un vase, que vous verserez ensuite dans la barique pendant une vingtaine de jours, tirés ensuite cette barique en bouteilles, et je vous réponds que vous aurez des vins inimaginables et qui se soutiendront brillants jusqu'à la dernière goutte" Il expédie du Saint Emilion de sa propre provision (à Lambert, 28 novembre 1788 : ) "Quant à la barrique de vin vieux , je l'ay retranché de ma provision, et comme je ne bois jamais que de Saint Emilion de 3 ans, je ne doute pas que vous ne le trouviez de votre gout". Il détaille les tarifs à ses clients des différents vins qu'il propose (par ordre de prix décroissant : Vin rouge vray canon ; Vin Rouge cotte de Canon ; Vin rouge de Saint Emilion - il évoque même un Saint Emillion cotte de Saint Laurent - ; Vin blanc de Langon ; Vin blanc de Pomerol, Vin rouge ordinaire ; vin blanc supérieur ; vin blanc ordinaire ; eau de vie) Toujours il faut rassurer le client (à Mr Goulard, 16 janvier 1789) : "Je m'aperçois avec peine [ ... ] que j'ay a dissiper des préventions qui vous ont été suggérées par des personnes qui ne me veulent pas de Bien, et vraisemblablement par des jaloux, qui parcourent votre province régulièrement chaque année [ etc...]". Le 13 octobre il évoque le conseil d'administration du Régiment du Royal Pologne, auquel il a vendu une partie de ses achats de grains. Ce régiment du Royal Pologne Cavalerie "est icy, en garnison" (24 octobre 1788) Surtout, dans cet extraordinaire document, on peut suivre les troubles du commerce à l'aube de la Révolution française. Ainsi, dans sa lettre à Becot du 15 août 1788 : "Je vois avec peine... que la populace continue à s'oposer au chargements de Blés dans vos cantons, et que par conséquent, il y aurait beaucoup de risque à faire dans ce moment [... ] Il est prudent dans ce cas là, Mr, de suspendre jusqu'à ce que la recette soit ramassée et que ce grand feu de la populace soit calmé. Cependant comme vous me dîtes que du côté de Pontorson [ ... ] il y aurait plus de facilité de faire des achats et des chargements, j'attendray [ ... ]" Ou encore, quelques jours plus tôt, le 4 août à Mr Viger : " [ ... ] et si la populace de Bretaigne continue de s'opposer au chargement, il est à craindre que l'on mange le pain bien cher. D'un autre côté, les ordres considérables qu'on a donné tant de Bordeaux, Blaye, Libourne, [ ... ] que de Sainte Foy ont fait monter ces froments à Nantes plus de 14 livres 10 sols le boisseau". Le 18 août 1788, à M. Lemée, c'est le même ton : "Les émeutes populaires ne dureront qu'un temps, quand les grands intérêts qui divisent aujourd'hui les ministres et les représentants des provinces seront décidés, il y a lieu de croire que le gouvernement s'occupera d'étouffer la fermentation qui règne parmi votre Bas Peuple et qu'il ne lui sera pas difficile de le faire rentrer dans le devoir". Mais les troubles perdurent ; il écrit néanmoins, afin de rassurer ses clients et fournisseurs, le 1er septembre 1788, à Mancel :"il faut croire que la tranquillité ne tardera pas à renaître puisque nous aprenons par ce courrier la disgrâce du premier ministre qui était l'auteur de tous les désordres qui depuis longtemps afflige le royaume et principalement votre province" [il évoque la démission de Loménie de Brienne ]. Mais le 29 septembre 1788, les affaires ne s'améliorent pas : à Lemée : "[ ... ] il vous est impossible de m'expédier, tant par l'oposition du peuple que par l'ordre particulier, que vous avé reçu du gouvernement, qui suspend toute espèce d'exportation au moyen dequoy voilla nos opérations arrêtées, ce qui est vraiment fâcheux, car nous étions en train de faire de bonnes affaires". Le 9 octobre, il indique qu'il apprend de Paimpol que le calme est rétabli " et que les chargements se font sans difficulté". Le 28 novembre 1788, à Larue : "[ ... ] d'après ce que vous me marqués au sujet du secours que vos magistrats ont demandé au Commandant de Loriant, il y a lieu de croire que vous ne serez plus interrompus par les entreprises de la populace [...]" Mais ce n'est que le début. Le 8 Juin 1789, à M Lepigeon :"J'ai eu l'honneur de vous écrire le 25 passé pour vous faire part d'une lettre que M G. Ratteau [ de Bordeaux ] avait reçu de M. le Comte de Thiard, dont il résultait qu'il alloit donner mainforte pour le chargement des grains qu'on voudroit destiner soit pour Nantes soit pour Bordeaux. J'aprends aujourd'huy Mr que les espérances que ce Seigneur avoit donné au comerce se sont pleinement confirmées, et que notament à Pont Croix un détachement de troupes cantonnées à Quimper assistée de deux brigades de maréchaussée a arrêté et conduit à Quimper cinq vagabonds qui avoient voulu soulever la populace, lesquels doivent y être jugés prévotablement suivant la rigueur des loix ; il n'est pas douteux aujourd'huy que cet exemple de Justice et de Sévérité contiendra les mauvais sujets qui jusqu'à ce moment cy étoient parvenus a arreter les chargements [ ... ] ». Le même ton se retrouve début août 1789, alors même, écrit-il "que j'ay le plus grand besoin de cette partie de grains pour la subsistance de mes paysans" Au hasard, on relève quelques passages : Du 1er février 1790 : à propos du seigle et du froment " [...] la persuasion générale étant que la grande quantité de froment qui s'attend de l'Amérique septentrionale produira une Révolution, il est déjà arrivé à Bordeaux plusieurs cargaisons tant de ce pays qye d'Irlande et d'Ecosse qui ont fait tomber de 20 [sols ?] ceux du pays". Le 26 avril 1790 à M Vautey procureur de l'Abbaye de Redon : « C'est par la voye publique que j'ay appris le Triste Sort qu'a éprouvé votre abaye Cet événement qui met sans doute le comble à vos infortunes m'a sensiblement afecté [ ... ] Vous m'aviez parlé de certaines sommes que vous étiez dans le dessin de me compter, je vous avais indiqué Mr Cochart de Redon pour recevoir cet argent, mais n'ayant reçu aucun avis n'y de vous n'y de luy a ce sujet, j'imagine que les Brigands et les Incendiaires auront mis obstacle à vos bonnes intentions [ ... ] A partir de là, les mauvaises nouvelles s'accumulent, il évoque le « défaut de confiance et de numéraire » et écrit le 19 avril 1790 « Messieurs les Bénédictins m'ont écrit pour me faire part de leur triste situation et de l'impossibilité où ils sont de me compter de l'argent ». Le même jour (à Mme Perec) : « Je vous demande en grâce de solliciter cet argent pour m'en remettre le montant sur Bordeaux ; les affaires sont si mauvaises dans cette province et l'argent si rare, que je suis obligé de presser ceux qui me doivent contre mon intention ». Le 17 may 1790, à Lapierre : « [...] je vous avoueray franhcment que je ne me souci n'y de Billets de caisse n'y d'Assignats, J'aime mieux encore que vous gardiez mon argent qq temps, jusqu'à ce que les affaires soient bien établies, cependant si vous rencontrés du papier solide sur Paris et encore mieux sur Bordeaux, je le recevray avec plaisir [...] » Le 27 Mai 1790, à Lafourcade : « J'auray tiré qqchose de mieux de vos froments, mais lorsque j'ai fini la vente, on croyait à une baisse prochaine, d'après l'espoir que l'on avait de voir arriver bientôt une quantité considérable de grains de Philadelphie, espoir qui ne s'est point réalisé [ ... ] je suis fâché aujourd'huy de n'avoir pas attendu » Le même jour au négociant Ratteau, de Bordeaux : « [...] dans les malheureuses circonstances qui affligent non seulement le commerce mais toutes les classes, il faut s'attendre et se soumettre à tout, on parle en effet beaucoup de guerre. Si cela arrive nous pourrons dire que ce sera notre coup de grâce ». Le 31 mars 1790, il s'inquiète de la future vendange : « Jamais on peut le dire les vignes n'ont été si peu avancées et n'ont présenté de plus triste aparence, on craint avec raison qu'il y ait encore moins de vin que l'année dernière et que la qualité n'en soit pas meilleure ». Le 30 juillet à Mlle Morand « [...] il faut vous prévenir que la dizette des vins l'année prochaine sera des plus extraordinaires, à peine en recueillera-t-on suffisamment pour la consommation du pays [...] Le même jour, il s'inquiète de ce que « Patrice Mac Aulife était décampé de Redon, où il étoit étably, et avoit fait suivre avec lui une partie du vin que je lui avais envoyé [ ... ] ». Le 11 juin 1790 : « [ ...] s'il est vray que la guerre soit inévitable, comme l'annoncent les armemens considérables qui se préparent dans nos ports [...] Le 28 Juin 1790 à « Zuo de Kguinoz » : « Je vous félicite de tout mon c

      [Bookseller: Librairie Du Cardinal]
 6.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Blick auf den Vesuv vom Mare Morto bei Neapel (View of Mount Vesuvius from the Mare Morto Near Naples). Radierung.

      In der Platte signiert und mit dem Titelt. Prachtvoller, gegensatzreicher Druck mit schmalem Rändchen. Auf Velin. 44,6 x 66 cm (Darstellung). Papier: 51 x 69,5 cm. Heller-Andresen 9 V. - Nach zehnjähriger Lehrzeit bei Mechel ging Gmelin ging 1787 nach Rom und ging im Frühling des Jahres nach Neapel, wo er auf Einladung Hackerts begann dessen Veduten zu stechen. Zugleich begann Gmelin selbständig zu arbeiten.- Vereinzelte sorgfältig geschlossene Randeinrisse, teils geringe Knickspuren. Sonst in sehr schöner Erhaltung.

      [Bookseller: Kunstantiquariat Joachim Lührs]
 7.   Check availability:     booklooker.de     Link/Print  


        Voyage au Cap de Bonne-Esperance, et autour du monde avec le Capitaine Cook, et principalement dans le pays des hottentots et des caffres. Par André Sparrman. I-II.

      Paris, Chez Buisson, 1787. 4to. (4) + XXI + (3) + 478 + (4) + 462 s. Kobberstukket frontispiece. 1 foldet kobberstukket kart. 15 kobberstukne plansjer (hvorav 3 foldet). Samt. marmorert helskinnbd. med 5 opphøyde bind. Rik ryggdekor i gull. Bordyre i gull på for- og bakperm. Marmorert forsatspapir. Liten slitasje ved nedre kapitél på bind I. Ex libris på forsats. 1 plansje med liten rift i margen. Cont. full marbled calf with 5 raised bands. Spine richly gilt. Goldtooled borders on panels. 1 engraved frontispiece. 1 folding engraved map. 15 engraved plates (3 folding). Small damage at foot of spine to vol. 1. Bookplate on front pastedown. 1 map with small marginal tear.

      [Bookseller: Ruuds Antikvariat]
 8.   Check availability:     Antikvariat     Link/Print  


        Notices et Extraits des Manuscrits de la Bibliothèque du Roi.

      Imprimerie Royale, Paris 1787 - 3 volumes in-4 ( 260x190 mm ) plein veau brun, titre doré sur dos à nerfs.Reliure différente pour chaque tome.Coiffe inférieure arasée et mors fendus tome I, coiffes arasées et mors fendus, pièces de titre et de tomaison absentes tome II, plats détachés et recollés, coiffes arasées et pièces de titre et de tomaison absentes tome III.- Lûs au Comité établi par Sa Majesté dans l'Académie royale des Inscriptions & Belles-Lettres.- Tome I. ( 1787 ) CII, 603 pages.Préface. Essai historique sur l'origine des Caractères Orientaux de l'Imprimerie royale, sur les Ouvrages qui ont été imprimés à Paris, en Arabe, en Syriaque, en Arménien, &c et sur les Caractères Grecs de François Ier par DE GUIGNES. Les Prairies d'or & les Mines de Pierres précieuses. Histoire universellepar Aboul-hassabb-aly, fils d'Al-Khaïr. par DE GUIGNES.Table chronologique des Kalifs selon Masoudi.Notice du journal de Burcard Maître des Cérémonies de la chapelle du Pape par DE BREQUIGNY.Notice d'un Lexique grec par DE ROCHEFORT.Chaîne historique des Contrées, des Mers & des Poissons avec un Traité dur la Science de la Sphère par DE GUIGNES.Le Livre des Etoiles errantes qui contient l'Histoire de l'Egypte & du Caire. par SILVESTRE.Notice du Manuscrit d'Eschyle par VAUVILLIER.Instructions bailloées à Moreau de Wissant, Chambellan .par GAILLARD.Notice su manuscrit grec par LE BARON DE SAINTE CROIX.Histoire des Princes Atabeks en Syrie .par DE GUIGNES.etc.- Tome II. ( 1789 ) 730 pages.Notice de l'ouvrage de Bernard Guidonis intitulé Flores chronicorum par DE BREQUIGNY.Perles des Merveilles par Zeïn-eddin Omar par DE GUIGNES.Négociation de Forget de Fresne en Espagne en 1589 par GAILLARD.Joms-Wickinge Saga sive historia Jonisburgensium. par DE KERALIO.Histoire de Bretagne par DE BREQUIGNY.Notice des differens articles du Manuscrit 5696 par DE LA PORTE DU THEIL.Historia Trojana Guidonis de Columpnis.Histoire des Rois de Perse, des Khalifes, de plusieurs Dynasties et de Genghizkhan par Nikbi ben Massoud par SILVESTRE DE SACY.Journal de Jean-François Firmano.etc.- Tome III. ( 1790 ) VIII, 650 pages.Avertissement sur la disposition différente de celle des deux premiers volumes.Notice du procès criminel de condamnation de Jeanne d'Arc dite la Pucelle d'Orléans par DEL'AVERDY.Reflexions historiques et critiques sur la conduite qu'a tenue Charles VII à l'égard de Jeanne d'Arc.Notice générale historique & critique de vingt huit Manuscrits concernant les procès criminels & l'histoire de Jeanne d'Arc par DEL'AVERDY.Notice du procès de révision & d'absolution de Jeanne d'Arc par DEL'AVERDY.recherches faites à Rouen des originaux latins & françois concernant le procès de Jeanne d'Arc par DE BELBOEUF.Deux plans de l'ancienne ville de Rouen par RONDEAUX DE SETRY.Exhortation aux ames sur le pélerinage de Jérusalem par Bourhaneddin Ibrahim surnommé Alkazaoui par DE GUIGNES.des Prérogatives de la Mosquée Alacsa ou de Jérusalem par Ebn aboul Scherif.etc. Anciens

      [Bookseller: Librairie FAUGUET]
 9.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Critik (Kritik) der reinen Vernunft.

      Riga, Friedrich Hartknoch zweyte hin und wieder verbesserte Aufl. 1787. XLIV, 884 S. Pappbandder Zeit. 20,6 x 12,8 cm. Die wichtigere 2. Auflage, an der Kant Veränderungen vornahm. Spätere Ausgaben basieren auf dieser Auflage. Einband ramponiert, stark berieben und beschabt, oberes Kapital mit Einrissen. Vorsatz fehlt, Titel knickfaltig m. 2 Einrissenam Gelenk (ca. 3 cm), letztes Blatt ebenfalls knickspurig. Sonst innen gut gutes, fast fleckenfreies Exemplar.

      [Bookseller: Antiquariat Stefan Küpper]
 10.   Check availability:     booklooker.de     Link/Print  


        Kirchen- und Ketzer-Almanach aufs Jahr 1781. - Und: Zweytes Quinquennium, ausgefertiget im Jahr 1787.

      2 Bände. 15 Blätter, 247 S. 15 Blätter, 240 S. mit je 1 gestochenem Frontispiz. Verschiedene Pappbände der Zeit, der erste mit Rückenschild u. dreiseitigem Rotschnitt. Blätter leicht gebräunt, teils etwas braunfleckig Notizen u. Exlibris auf erstem Vorsatz, 2. Titelblatt mit altem Stempel. Einbände an Ecken u. Kanten teils bestossen bzw. beschabt, Rücken vom 2. Band am Fuss mit ca. 15 mm grosser Fehlstelle im Bezug. Sammlung meist satirischer Charakterbilder zeitgenössischer Schriftsteller, darunter finden sich Goethe, Herder, Kant, Lessing, Lavater, Lenz, Mendelssohn und Bahrdt selbst. - "Mein Verleger denkt, bei dieser Sache etwas zu verdienen, das kann er nicht, ..., wenn's Ding nicht konfiscirt wird" (Vorwort). - Mit dem seltenen "Zweyten Quinquennium", dem 2. Jahrgang 1787 - Lanckoronska-Rümann 200 - Köhring 71 - Goed. IV/1.823/24.61, a u.b - Weller FD 116

      [Bookseller: Norddeutsches Antiquariat]
 11.   Check availability:     booklooker.de     Link/Print  


        Traité élémentaire de minéralogie. ... Deuxième edition.Paris, Verdière (back of half-title: Hippolyte Tilliard; volume 2: Paul Renouard), 1830-1832. 2 volumes. 8vo. With 24 folding engraved plates, some coloured by hand, and several letterpress folding tables. Contemporary half sheepskin.

      DSB II, p. 106; Schuh, Beudant 5; not in Sinkankas. Second edition of a monograph on mineralogy by the eminent French mineralogist and geologist François Sulpice Beudant (1787-1850). "This much expanded and improved edition reflects the tremendous strides mineralogy and chemistry made during the first part of the 19th century. ... this was the leading textbook in mineralogical science in France for many years" (Schuh). It starts with a brief introduction on the distinction between mineralogy and geology, followed by chapters on the different forms of minerals, how they arise, their chemical composition, classification, usage etc. The second volume deals with the different mineral families and their precious stones. "Mineralogical investigations, particularly experiments with carbonates and other salts, revealed to Beudant a principle of the combination of mineral substances that he expressed in Beudant's law. Essentially, he found that some compounds dissolved in the same solution would precipitate together, forming a crystal whose properties they determined in common. The interfacial angles of this new crystal would have a value intermediate between the angles of the original compounds, proportional to the quantity of each" (DSB).Slightly browned and foxed throughout. Bindings rubbed along the extremities. Overall in good condition.

      [Bookseller: ASHER Rare Books (Since 1830)]
 12.   Check availability:     NVvA     Link/Print  


        Commentaires de César, avec des notes historiques, critiques et militaires, par M. le comte Turpin de Crissé. Nouvelle edition, à laquelle on a ajouté la Carte de l'ancienne Gaule, par M. d'Anville

      chez les Libraires associés, 1787. 3 voll. in-8°, pp. (4),XXII,(2),319, 14 tavv. f.t. incise in rame più volte rip., una grande carta della Gallia antica; (4),328, 12 tavv. f.t. più volte rip.; (4),434, 13 tavv. f.t. più volte rip., frontespizi in rosso e nero, bella legatura dell'epoca in piena pelle color nocciola, titolo e fregi in oro al dorso. Il volume contiene: Commentarii de bello Gallico, Bellum Alexandrinum, Bellum Africanum,         Bellum Hispaniense, Commentarii de bello civili.

      [Bookseller: Libreria Antiquaria Xodo]
 13.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Bibliotheca Maphaei Pinellii.magno iam studio collecta, a Jacobo Morellio.descripta

      - Engraved frontis. port., one folding facsimile, & 5 engraved plates. Six vols. 8vo, cont. boards (some rubbing & wear, occasional & mostly marginal dampstaining), uncut. Venice: L. Basilius, 1787. One of the most important Italian private library catalogues. Vols. 1-3 consist of the classical and oriental books (7953 titles) and Vols. 4 and 5 describe the Italian literature, MSS., incunabula, French, English, and Spanish books, books on vellum, medals, etc. (4610 titles and items). The final volume comprises the very useful indexes. Morelli, the compiler, was librarian of the Marciana. "This catalogue is one of the best ever executed, not only from the value and number of the curious works described in it, but also for the valuable bibliographical notices of Morelli. The Pinelli collection of books long held a distinguished rank among the libraries of Europe: it was upwards of 200 years forming by the family, and comprehended an unparalleled collection of Greek, Roman, and Italian authors, from the origin of printing; with many of the earliest editions printed on vellum, and finely illuminated; a considerable number of curious Greek and Latin MSS. (biblical, legal, and classical), from the 11th to the 16th centuries."Horne, p. 721. The whole collection was bought by the English bookseller James Edwards for £6000 and was sold at auction in London in 1789 and 1790. Good uncut set. Russian library stamp on title dated 1878. ? Brunet, III, 1899-"Catalogue curieux et fort recherché." De Ricci, p. 89. Peignot, p. 118-"Ce catalogue est un des meilleurs qui existent, tant par la valeur et le nombre des ouvrages curieux qui le composent, que par la manière dont il est rédigé, et par les notes savantes dont l'a enrichi le célèbre M. Morelli. Maphée Pinelli, directeur de l'imprimerie ducale à Venise, avoit l'une des plus belles bibliothèques de l'Europe." Pollard & Ehrman, pp. 204 & 265. Taylor, pp. 97-98. [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Jonathan A. Hill, Bookseller Inc.]
 14.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Reisen von Petersburg in verschiedne Gegenden Asiens nach Persien, Sina u.s.w. nebst desselben kurzer Nachricht von dem Zuge nach Derbent in Persien unter Peter dem Großen im Jahre 1722,. wie auch William Hunters Nachrichten von dem Königreiche Pegu. Alle aus dem Englischen übersezt (von Christoph Daniel Ebeling).

      Hamburg, Carl Ernst Bohn 1787. 1 Bl., 524 S. Einfacher Pappbd d. 19. Jh. Erste Ausgabe dieses deutschen Auszuges aus dem zweibändigen 1763 in Glasgow erschienenen Werkes (vgl. Schröder II,854,14).- (= Neue Sammlung von Reisebeschreibungen. Neunter Theil).- Der Arzt und Reiseschriftsteller Bell (1691 - 1780) bereiste im Gefolge der Gesandschaft Peters des Großen von 1715 bis 1722 Persien, Sibirien, die Tartarei und China. Neben der Beschreibung von Land und Leuten geht Bell in seinen Tagebuchaufzeichnungen auf die Bemühungen der Gesandten ein, die Handelsbeziehungen zwischen China und Russland zu fördern.- Die Beschreibung Hunters von Pegu (S. 397 - 486), im Süden des heutigen Birma gelegen, gehört zu den frühesten Reiseberichten aus dieser Gegend. 1782 reiste er im Auftrag der Ostindischen Kompanie nach Indien.- Am Ende (S. 487 - 522) der Aufsatz: Nachricht von dem Staate Marhatten. In persischer Sprache verfasset von einem Munschi, welcher den Obersten Upton auf seiner Geschantschaft (sic!) nach Punah begleitete. Ins Englische übersetzt von William Chambers, und aus diesem ins Deutsche.- Einband beschabt u. leicht bestoßen, sehr vereinzelt leicht fleckig. Versand D: 4,50 EUR China; Geographie u. Völkerkunde; Russland; Sibirien

      [Bookseller: Antiquariat Eckert & Kaun]
 15.   Check availability:     buchfreund.de     Link/Print  


        Journal einer Reise durch Frankreich, von der Verfasserin von Rosalien Briefen.

      Richter,, Altenburg. 1787 - Mit Tit.-Vign. Tit., 590 S. Erstausgabe. - W. G.15; Schindel II, 206; vgl. Goed, IV, 593, 25 (nur als Teil der "Erinnerungen" erwähnt). - Sehr anschaulich und mit großem Interesse an den besuchten Städten, Landschaften und deren Bewohnern schildert die Autorin (1731-1809) in Tagebuchform ihren Töchtern diese Reise, als Pendant zur "Schweizerreise" gedacht. Sie beschreibt die königliche Bibliothek, zeitgenössische Modekapriolen, den Besuch einer Taubstummenschule, Beobachtungen über Erziehung u.v.m. - Text teils etwas stockfl., 1 Bl. mit hinterlegtem Einriß, wenige Bll. mit leichten Wurmfraßspuren. HLdr. im Stil der Zeit mit Rck.-Sch. u. reicher Rck.-Vergold. [Attributes: First Edition; Hard Cover]

      [Bookseller: Antiquariat Inge Utzt]
 16.   Check availability:     IberLibro     Link/Print  


        Tikun Sofrim. [Pentateuch].

      London Lion Soesmans 1787 - First edition. Five volumes; octavo (19.5 x 13 cm). Two title pages - Hebrew and English to each voume., Hebrew title pages engraved; some pages slightly stained. Recent calf backed marble boards with old labels. First edition of Levi's pentateuch, which came to be the best known bible translation by a Jew of its time. This Pentateuch contains the Haftarot, series of selections from the books of Prophets of the Hebrew Bible that are publicly read in synagogue as part of the Jewish religious practice, following the Torah reading on Saturdays, Jewish festivals and fast days. Hebrew text and English translation printed on facing pages, English text accompanied by explanatory notes. Divisional title pages for the Haftarot. The additional Hebrew title page of each volume engraved by Solomon Polack, showing Jews praying and celebrating in a synagogue. David Levi (1740-1801), the translator of this edition was in fact an erudite Whitechapel cobbler and one of the most remarkable characters of 18th century English Jewry. He was born in London and after failing to make a living as shoemaker, went to the other extreme and became a hatter, meanwhile continuing his studies at the Great Synagogue of London. In 1783 he produced, for the enlightenment of the Gentile world, a succinct account of the Rites and Ceremonies of the Jews, in which their religious principles and tenets are explained. From that date onwards, he was constantly engaged in literary work, in the intervals of trying to earn his livelihood. He produced grammars, dictionaries, apologetics, pamphlets and polemics. For years on end he was a one-man Anti-Defamation Committee, always prepared to fight with his quill whenever the good name of Jews or Judaism was impugned. In addition, he produced a series of liturgical and other translations, considered to be superior to A. Alexander's. Alexander, who was a well known and established rival London-Jewish publisher, saw in Levi an imitator. Vinograd, London 116; Roth B8:29. [Attributes: First Edition; Hard Cover]

      [Bookseller: Shapero Rare Books]
 17.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        The Constitution of the United States, In Two Issues of Gentleman’s Magazine, November and December 1787

      London: John Nichols, 1787. Pamphlet, 8vo, two issues, removed from larger volume, each stitched separately, 941-1036, 1039-1132 pp. Top leaf of second issue partially detached, normal aging and browning; otherwise very good. Just two months after it was signed, but before ratification, this early printing of the American Constitution appeared in the Gentleman's Magazine. Published in the November and December issues of the magazine, this early printing of the Constitution gave the British people a view of how the new American government would work. The Constitution appears on pages 1008-1011 of the November issue, and 110-112 of the December installment.

      [Bookseller: Nicholas D. Riccio Rare Books & Prints ]
 18.   Check availability:     ABAA     Link/Print  


        Contemporary copy of a manuscript, on paper, in Spanish.

      Lima Folio, 23 pp.. 1787 Certified copy of a document relating to the 13,200 ducats annually due the monks of the monastery of the Escorial in Spain, promised them in perpetuity by King Philip IV in 1654. In exchange for this annual subsidy of proceeds from encomiendas in Huaylas, Chuquitanta, Conchucas, and other regions in Peru, the monks promised to say masses and to do certain other religious acts for the crown. This document contains specific and detailed accounting data for the years 1781, 1782, 1783, 1784, and 1785. Sewn, in good condition.

      [Bookseller: Philadelphia Rare Books & Manuscripts Co]
 19.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Tactiques et signaux de jour, de nuit et de brume, A l'Ancre & à la voile, à l'usage de l'escadre d'évolutions, Commandée par M. le Mis de Nieuil,

      de l'Imprimerie de R. Malassis, à Brest 1787 - in-4, XXXII p., 189 p. et 6 p. de Table, avec de nombreux croquis dans le texte, une planche dépliante "Tableau numéraire" avec petit manque, un Tableau des Signaux d'Airs de vent, une grande planche dépliante "Tableau des Ordres particuliers à l'ancre", la numérotation de certains articles a été modifiée à l'encre, les deux premiers chapitres ont été très utilisés (taches et salissures), reliure plein veau moucheté, plats ornés d'un triple filet doré, avec une ancre sur le plat supérieur, dos lisse très orné, tranches rouges, pages de garde en papier 18e, reliure en très bon état. Ouvrage qui parut anonymement, il est attribué à Claude-Arnould Poute, Marquis de Nieul, et aussi à Pierre Louis Buor de lLa Charouliere.

      [Bookseller: Nicole Perray]
 20.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Udtog af den nordiske Mythologie, eller Othins Gude-Lære.

      Kiøbenhavn 1787. 72 + (16) s. Samt. skinnbd. med fem opph. bind. Ryggdekor i gull. Litt slitt ved øvre kapitél. Liten sprekk i fremre fals. Tittelbl. svakt brunplettet.

      [Bookseller: Ruuds Antikvariat]
 21.   Check availability:     Antikvariat     Link/Print  


        Inledning til sten-rikets känning, efter samlade rön och anmärkningar, academiske ungdomen til tjenst, författad och utgifwen [An introduction to the knowledge of the mineral kingdom .].

      1787 - Åbo, Frenckellska boktryckeriet, 1787. 8:o. 146,(2) pp. Uncut in modern half cloth (V. & K. Jokinen, Helsingfors). Some foxing and large but faint dampstains in parts. Gadd was Finland's first professor of chemistry and it fell to him to survey the mineral resources of his country. The result of the survey was presented through a series of dissertations, treating the ore deposits of different counties, and through this handbook. [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Mats Rehnström Rare Books SVAF, ILAB]
 22.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Analyse et examen du système des philosophes économistes, par un solitaire.

      Geneve chez Barde & compagnie et à Paris chez la veuve Duchesne 1787, in-8, VI-294 pages. Demi basane fauve époque, coins en vélin; petite usure des coiffes, mouillure claire marginale de la page 1 à 28. 1ère impression de cette critique des doctrines physiocratiques et des idées libérales par un solitaire (l'abbé Legros). Ouvrage peu courant.

      [Bookseller: A la librairie Gauzy]
 23.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Geschichte der neueren Schulenreformation in Ungarn = Merkur von Ungarn oder Litterarzeitung für das Königreich Ungarn und dessen Kronländer: Herausgegeben von einer Gesellschaft patriotischer Liebhaber der Litteratur geordnet und besorgt von Martin Georg Kovachich. Zweyten Jahrgangs erstes bis sechstes Heft (in einem Band).

      Pest (Trattner) 1787 - 6 Porträt-Kupfertafeln, jeweils als Frontispice zu den Hefttiteln. Reihentitel, Einzeltitel, 518 S. mit einer Falttafel. Leder d.Zt. mit RVerg. (Einband berieben, oberes Kapital bestoßen). - Gutes, sauberes Exemplar * Vom "Merkur von Ungarn" erschienen nur zwei Jahrgänge. Der vorliegende letzte Jahrgang enthält die "Geschichte der neueren Schulenreformation in Ungarn vom Anfange der Epoche bis 1775 Jahr" in 6 Fortsetzungen (von ?). - Die seltene Publikation des ungarischen Geschichtsforschers Kovachich (1743-1821) enthält umfassende Informationen und Quellentexte zum ungarischen Schul- und Erziehungswesen. VD18 90284232 [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Antiquariat Angela Sülzen]
 24.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Letter. on the Proposed Abolition of the African Slave Trade

      1787 - RANDOLPH, Rev. F[rancis], M.A. A Letter to the Honourable William Pitt, Chancellor of the Exchequer, &c. &c. On the Proposed Abolition of the African Slave Trade. London: T. Cadell, 1788. Slim octavo, period-style three-quarter black cloth and marbled boards; pp. 56. $1650.First edition of Randolph's important 1788 Letter against swift abolition of the slave trade, published the same year Prime Minister Pitt, "substituting for Wilberforce," raised the subject in House of Commons, with Randolph instead proposing fresh regulations for slave owners and the slave trade, from the collection of the New York Historical Society.At a time when "the British share of the European slave traffic was higher than ever," famed abolitionists Clarkson and Wilberforce worked with Prime Minister Pitt in February 1788 to create a committee of the Privy Council charged with investigating the slave trade. Three months later Pitt, "substituting for Wilberforce who was ill, introduced the subject of the trade in the House of Commons. That session passed a bill sponsored by William Dolben that regulated the dimensions of slave ships" (Rodriquez, Historical Encyclopedia I:162). Dolben's bill, known as the "Middle Passage" Bill, was passed that same July, and Pitt ordered "Captain Parrey, a naval surveyor, to take measurements of slaving vessels docked at Liverpool. Parrey came back with surveys of several ships measurements, including those of the slaver called the Brookes (or Brooks). The Society for Effecting the Abolition of the Slave Trade used the measurements of the Brookes and created the now-famous Brookes diagram" (Encyclopedia of African American History, 285).Randolph's Letter". on the Proposed Abolition of the African Slave Trade, published soon after, is a key document in calling for restraint amidst demands for abolition of the slave trade. While Randolph praises such efforts, his Letter clearly signals the authority of those who opposed to the urgency of Pitt, Clarkson and Wilberforce. Randolph is especially mindful of how "slavery and the slave trade were tied closely to the rights of private property, the political freedom of colonies and states, and the economic rewards of international competition" (Davis, Homicide to Slavery, 244-5). He insists we cannot "pay the Tribute of Mercy without endangering the Treasury." A sympathetic reviewer observed that Randolph's Letter "inclines strongly to the cause of freedom". and since a total abolition of Negro-slavery is not likely soon to happen, he proposes a set of very proper regulations for the African trade, and for the better treatment of slaves in the plantations" (Monthly Review, May 1788, 429). By 1807, however, those who shared Randolph's views were confronted by Parliament's passage of the Slave Trade Act and the next year Clarkson's History, with its folding map of Brookes slave ship. Sabin 67823. Allibone II:1738. Hogg, African Slave Trade:155. With deaccession inkstamp of the New York Historical Society: "Withdrawn N-YHS." Faint instamp: "Bound N.Y.H.S. May 10 1943."Text very fresh with only lightest scattered foxing. A highly desirable near-fine copy of a major work in the history of slavery. [Attributes: First Edition; Hard Cover]

      [Bookseller: Bauman Rare Books]
 25.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        A New and Compendious System of Husbandry. Containing the Mechanical, Chemical, and Philosophical Elements of Agriculture. Illustrating I. The Properties of different Soils. II. The Properties of Manures, and their Effects. III. The most advantageous Method of applying Manures on the different soils. IV. The Improvement of Lands. V. The great Superiority of, and the numerous Advantages resulting from the New and Drill, to the common Mode of Husbandry. VI. The Imperfections of the old Mode of Cultivation clearly pointed out, with a new Method of Culture, founded on Observations, Facts, and Experiments. VII. Experiments on Grain of different Sorts. VIII. Experiments on Turnips, with the most effectual Recipe for preventing the ravages of the Fly. IX. Experiments on Fruit Trees and Flowers, with an Account of a new, cheap, and effectual Manure. X. Experiments on fattening of Hogs. XI. A Copperplate and Description of a new-invented Patent Drill Machine, for planting all Sorts of Seed, Grain and Pulse

      One folding engraved plate. vi, [18], 359 pp. 8vo, cont. calf (well-rebacked), double gilt fillet round sides, flat spine gilt, orig. red morocco lettering piece on spine. Bristol: printed by W. Routh; sold by Mrs. E. Newberry, London; Mr. Shiercliff, Bristol; Mr. W. Stevenson, Norwich; Mr. B.C. Collins, Salisbury; and Messrs. Goadby and Co. Sherborne, 1787. First edition. Winter (fl. 1787-1801),was a practical agriculturalist whose chief purpose was to advertise his patent drill machine. His invention is depicted in two views on the engraved plate. This book was rather roughly handled by the Monthly Review, and in 1788 he published a reply to his critic, The Farmer Convinced, under the pseudonym "Benjamin Bramble." The 16-page list of subscribers - printed on different paper and obviously inserted in copies after the book was printed - includes the following note: "Books were left at the Exchange and Bristol Coffee-Houses, for the purpose of subscribing; whereby the author might be the better enabled to ascertain the number of copies to be printed." Fine copy of a scarce book. Contemporary signature of John Darby on title. Modern ownership signature on free front paste-down of the historian of British agriculture G.D. Fussell, "March 1941." ? Fussell II, pp. 131-32-"His book may be taken to reflect the current ideas about farming in his locality." Roscoe A634(1).

      [Bookseller: Jonathan A. Hill, Bookseller, Inc.]
 26.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Bibliotheca Maphaei Pinellii magno iam studio collecta, a Jacobo Morellio descripta

      Engraved frontis. port., one folding facsimile, & 5 engraved plates. Six vols. 8vo, cont. boards (some rubbing & wear, occasional & mostly marginal dampstaining), uncut. Venice: L. Basilius, 1787. One of the most important Italian private library catalogues. Vols. 1-3 consist of the classical and oriental books (7953 titles) and Vols. 4 and 5 describe the Italian literature, MSS., incunabula, French, English, and Spanish books, books on vellum, medals, etc. (4610 titles and items). The final volume comprises the very useful indexes. Morelli, the compiler, was librarian of the Marciana. "This catalogue is one of the best ever executed, not only from the value and number of the curious works described in it, but also for the valuable bibliographical notices of Morelli. The Pinelli collection of books long held a distinguished rank among the libraries of Europe: it was upwards of 200 years forming by the family, and comprehended an unparalleled collection of Greek, Roman, and Italian authors, from the origin of printing; with many of the earliest editions printed on vellum, and finely illuminated; a considerable number of curious Greek and Latin MSS. (biblical, legal, and classical), from the 11th to the 16th centuries..."­Horne, p. 721. The whole collection was bought by the English bookseller James Edwards for £6000 and was sold at auction in London in 1789 and 1790. Good uncut set. Russian library stamp on title dated 1878. ? Brunet, III, 1899-"Catalogue curieux et fort recherché." De Ricci, p. 89. Peignot, p. 118-"Ce catalogue est un des meilleurs qui existent, tant par la valeur et le nombre des ouvrages curieux qui le composent, que par la manière dont il est rédigé, et par les notes savantes dont l'a enrichi le célèbre M. Morelli. Maphée Pinelli, directeur de l'imprimerie ducale à Venise, avoit l'une des plus belles bibliothèques de l'Europe." Pollard & Ehrman, pp. 204 & 265. Taylor, pp. 97-98.

      [Bookseller: Jonathan A. Hill, Bookseller, Inc.]
 27.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Ueber Preßfreyheit und deren Gränzen. Zur Beherzigung für Regenten Censoren und Schriftsteller. 2 Bl., 172 S. Moderner bibliophiler Pappbd mit handschriftl. Rückenschild.

      Züllichau, N. G. Frommanns seel. Erben, 1787. - Sehr seltene erste Ausgabe der politischsten Schrift Bahrdts, "womit der philosophische Freigeist zum streitbaren Publizisten geworden war. Er zog aus der Naturrechtslehre von der Volkssouveränität die revolutionäre Folgerung, daß 'Menschenrecht über Fürstenrecht' geht." Unter den Kapiteln sind besonders hervorzuheben: 'Freyheit - zu denken - höchstes Kleinod der Menschheit', 'Was heißt Aufklärung?', 'Freiheit zu reden und zu schreiben, allgemeines Recht der Menschheit', 'Regeln der Duldung' und 'Schriftstellerrecht über den Regenten'. Das Buch erschien wenige Monate, nachdem Friedrich II. gestorben war und Friedrich Wilhelm II., der von Menschen wie Wöllner und Bischoffswerder beeinflusst wurde, den Thron bestiegen hatte. Bahrdts Wunsch, Friedrich Wilhelm möge das Buch lesen, beherzigen und den Gesinnungszwang lockern, ging nicht in Erfüllung. Nach dem Religions- und Zensuredikt des Jahres 1788 zog sich Bahrdt resigniert auf sein Gut bei Halle zurück. – Titel mit schwachem Wasserrand in einer Ecke. Gering fleckig, unbeschnitten. – Goed. IV 1, 827, 86a; Jacob/Majewski 398. [Attributes: First Edition]

      [Bookseller: Antiquariat Wolfgang Braecklein]
 28.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Poems, Chiefly in the Scottish Dialect

      Printed for the Author and Sold By William Creech, Edinbugrh 1787 - Octavo. xlviii, [9]-368 pages, half-title, portrait frontispiece and subscriber's list present. The second state of the second edition. Besides the major point of "stinking" for "slinking" on p. 363, here the subscriber's list is somewhat larger than the first state of the second edition, Burns' correspondence reveals that the subscribers list grew at a faster rate than he had anticipated. Additional typesetting was required on the early pages through page 288. The new sheets on the second state were reset and published on April 17, 1787. From Burns own notes it would appear that there were 1500 copies printed for each state (with a total number of 2900 subscribers for both). Creech the printer and distributor was unable to sell a large number of his copies so sent some of them to London to be sold by A. Strahan and T. Cadell, thus this London imprint is the Third Edition. Consequently, the second state of the second edition has become the more scarce of the two states.

      [Bookseller: Alcuin Books, ABAA]
 29.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Atlas Encyclopedique, Contenant La Geographie Ancenne et Qulques Cartes Sur Moyen Age, La Geographie Moderne, Et Les Cartes Relatives a La Geographie physique

      Paris [a Orleans]: Hôtel de Thou [de Court De villeneuve], 1787. Quarto. Volume one only. Frontispiece, 65pp text and 77 double paged maps of the world. Bonne was one of the most important mapmakers of his time. He did not elaborate his maps with cartouches or sea monsters, His maps were simple but highly detailed and accurate of the time. Bound in full mottled calf, raised bands ruled in gilt, red morocco spine label gilt, marbled endpapers. old damp staining throughout mostly affecting title page and frontispiece, text faintly stained, but more so to maps, staining clearing about midway through book, then mostly clean. With two small labels and a bookstore label of Gabriel Molina from 1954.

      [Bookseller: Alcuin Books, ABAA-ILAB]
 30.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Portraits des grands hommes, femmes illustres et sujets mémorables de France : gravés et imprimés en couleurs. Dédié au Roi. [A Selection of 52 plates]. First edition

      Paris: chez Blin, Imprimeur en Taille-Douce, 1787-1789. Folio. 25 x 34 cm. Early 20th century quarter calf binding with marble boards by J. Soulan, 13 ,rue Judaïque , Bordeaux . A selection of 52 color engraved copper plates from Fascicules A-F. Each plate separated by a tissue guard and mounted on onglets (paper tabs) for ease of viewing. One of the earliest books to have the engravings printed in colors (as opposed to printed in black and then handcolored. Some plates with foxing and waterstains. Cover of the Première Livraison bound in. Gordon Ray, The Art of the French Illustrated Book,no. 86. Cohen-de-Ricci, nos. 951-952

      [Bookseller: Alan Wofsy Fine Arts]
 31.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Geschichte der Jesuiten in Portugal, unter der Staatsverwaltung des Marquis von Pombal. Aus Handschriften und sichern Nachrichten herausgegeben, und mit Anmerkungen begleitet..

      Two folding engraved floor plans. xl, 303 pp.; 1 p.l., 304 pp., one leaf of errata. Two vols. 8vo, cont. marbled sheep, spines richly gilt, red & green leather lettering pieces on spines. Nuremberg: Felssecker, 1787-88. First edition of this valuable history of the suppression of the Jesuits in Portugal, based on original documents. The suppression was overseen by the Marquis of Pombal; Murr gives here a highly detailed chronological account, year-by-year from 1750 through 1761. In Vol. II Murr provides a list of all the foreign missions of the Portuguese Jesuits, including Angola, India, Japan, Cambodia, China, Brazil, etc. Murr (1733-1811), a resident of Nuremberg, was a scholar with wide interests. He edited several intellectual journals, published on libraries and art museums, etc. A very fine and pretty set from the library of the dukes of Bavaria.

      [Bookseller: Jonathan A. Hill, Bookseller, Inc.]
 32.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        A LETTER TO THE TREASURER OF THE SOCIETY INSTITUTED FOR THE PURPOSE OF EFFECTING THE ABOLITION OF THE SLAVE TRADE

      London: Printed by James Phillips, 1787. 16pp. Contemporary marbled wrappers. Spine chipped, wraps faded and somewhat worn. Light soiling to titlepage, otherwise internally clean. Very good. A letter printed for distribution arguing in favor of the abolition of the transatlantic slave trade by England. Nickolls, describing himself as, "a native of the West Indies, though established in this country," asserts that the prohibition of slave importation to the Caribbean, with the specific example of Barbados, would increase the value of slaves and reduce the debts of the planters. He also urges better treatment and diet for those currently enslaved in order to increase individual longevity and overall population, and as such clearly does not envision an end to the practice locally. Nickolls says he has also resided in "the northern provinces of North America", where he argues the slaves age quickly because they are used to warm climates. ESTC T4828. SABIN 55238.

      [Bookseller: William Reese Company - Americana]
 33.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Autograph censorship remark signed ("Gretry"). Paris, 14. V. 1787.

      1787. Small 8vo. ¾ p. on bifolium. Writing as censor, Grétry approves the printing of two scores by Muzio Clementi: "P.S. No. 26. J'ai vu par ordre de Monseigneur le garde des sceaux des simphonies a grand orquestre composés par Muzio Clementi No. 1 et 2 et je crois qu'on peut en permettre la gravure et la publication a M. Imbault etant le premier qui les publient en France [...]". Not in G. de Froidcourt (ed.), La correspondance générale de Gretry (1962).

      [Bookseller: Antiquariat Inlibris]
 34.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Philosophia Moral para la Juventud Española. Tercera edición. [Seguido de:] Discurso sobre la aplicación de la Filosofia a los asuntos de Religion para la Juventud Española. Segunda edición.

      Madrid, en la Oficina de Benito Cano, 1787 [y] Madrid, por Don Joachim Ibarra, 1778. Dos tomos en un volúmen en 4to.; 1 h., 639 pp. + 2 hs., IV-176 pp. Encuadernación en piel marbreada, de la época, con ruedas en los planos y tejuelo que reza: "La Sociedad Aragonesa a Don José Duaso". Un ejemplar de notable procedencia histórica, regalo de la Real Sociedad Económica Aragonesa de Amigos del Pais a su distinguido socio Don José Duaso y Latre, el clérigo oscense, historiador, economista y gran erudito, ejerciente como Canónigo en la Real Capilla y amigo de Francisco de Goya quien recurriría a él y a su refugio en los dias aciagos de la represión tras el trienio constitucional.

      [Bookseller: Hesperia Libros]
 35.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Poems, On Various Subjects, By Ann Yearsley, A Milkwoman of Clifton, Near Bristol; Being Her Second Work

      London: Printed for the Author, and Sold by G. G. J. and J. Robinson, 1787, 1787. First edition. Jackson, Romantic Poetry by Women, page 384; NCBEL II, 698. Some minor spots; one signature with some small marginal tears from careless opening; very good copy, with generous margins.. 4to, modern brown half calf, marbled paper boards, green leather label, gilt rules and lettering. Half-title present. The second book of poetry by Ann Yearsley, a substantial collection that includes personal poems ("To those who accuse the Author of Ingratitude"), poems of local Bristol interest and a poem in memory of Thomas Chatterton. This collection is prefaced by Yearsley's version of the events surrounding the quarrel with Hannah More over the trust More established to help the Yearsley family, together with some documentation.

      [Bookseller: The Brick Row Book Shop]
 36.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Requête au Roi. Adressée à sa Majesté.

      Londres Spilbury 1787-1788 In-4 de (2)-131-(1)-77-(1) pp., veau havane, dos lisse orné de filets dorés, pièce de titre en maroquin rouge (reliure de l'époque). Edition originale imprimée à Londres. Après la réunion de l'assemblée des Notables, Calonne (1734-1802), contrôleur général des Finances, fut limogé en avril 1787 et s'exila à Londres où il « publia pour répondre aux attaques dont il fut l'objet dans le sein de cette assemblée et de la part du public, sa fameuse Requête au Roi, si souvent invoquée, dans laquelle figurent en relief, les actes incriminés de son administration. On y lit successivement les justifications relatives aux faits suivants : acquisitions et échanges de domaines consentis par favoritisme à l'encontre des intérêts du Trésor, extensions abusives et non autorisées de divers emprunts déjà remplis, bénéfices illégitimes sur la refonte des monnaies d'or, interventions à la bourse et fonds destinés à soutenir l'agiotage, etc » (Stourm). Ex-libris moderne. Bel exemplaire grand de marges. Bel exemplaire, complet du feuillet d'errata. Martin et Walter, I, 5816 ; Kress, B.1174 ; Stourm p. 134.

      [Bookseller: Bonnefoi Livres Anciens]
 37.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Poems, Chiefly in the Scottish Dialect

      Edinbugrh: Printed for the Author and Sold By William Creech, 1787. Octavo. xlviii, [9]-368 pages, half-title, portrait frontispiece and subscriber's list present. The second state of the second edition. Besides the major point of "stinking" for "slinking" on p. 363, here the subscriber's list is somewhat larger than the first state of the second edition, Burns' correspondence reveals that the subscribers list grew at a faster rate than he had anticipated. Additional typesetting was required on the early pages through page 288. The new sheets on the second state were reset and published on April 17, 1787. From Burns own notes it would appear that there were 1500 copies printed for each state (with a total number of 2900 subscribers for both). Creech the printer and distributor was unable to sell a large number of his copies so sent some of them to London to be sold by A. Strahan and T. Cadell, thus this London imprint is the Third Edition. Consequently, the second state of the second edition has become the more scarce of the two states.

      [Bookseller: Alcuin Books, ABAA-ILAB ]
 38.   Check availability:     ABAA     Link/Print  


        Plan of the Siege of Charlestown in South Carolina

      London, 1787. This early map of Charleston Harbor illustrates in great detail the siege of Charleston by the British forces in early 1780 at the start of their Southern Campaign of the American Revolutionary War.It features geographical and topographical details, major routes, street plan, forts, ships and waterways. The map seems to have been issued at least four or five times: in 1787 and possibly later, a presumed separate issue; in Tarleton's "History of the Campaigns" (1787 & 1796), 1793 in Faden's "Atlas of Battles of the American Revolution"; and in 1794 in Stedman's "History of the Origin, Progress and Termination of the American War" (with textual changes.) Printed on laid paper with old folds indicating inclusion in a book, but without any detectable tabbing on either the back or margins. We presume that this is from Tarleton's "A History of the Campaigns..." with the imprint "London Publifh'd March 1ft.1787." below the neat line within the plate mark. Original spot hand color on barricades colored either yellow or with a slanted red line. 10" h x 11 1/2" w.The named of Hobcaw Creek appears with the word "Creek" printed beneath "Hobcaw" and there is no solid black margin line inside the plate mark that appears in the Stedman edition. See Sellers & Van Ee, "Maps and Charts of North America and the West Indies", #1561 for the Faden "Atlas" edition, which is plate (10) and lists "Gibbes Landing" rather than the "Gibbs Landing" of this edition. A little very faint foxing, but very pleasing overall.

      [Bookseller: Antipodean Books, Maps & Prints ]
 39.   Check availability:     ABAA     Link/Print  


        Ueber Raum und Caussalität zur Prüfung der Kantischen Philosophie. Göttingen: Johann Christian Dieterich, 1787.

      - First edition of Feder's attack on Kant's Critique of Pure Reason. Adickes 319. 'In the 1780s, Feder became involved in the debate about Kantian philosophy and took the anti-Kantian side. Although he was among the first to react publically to the Critique of Pure Reason (1781), he did not initially appreciate the importance and revolutionary nature of Kant’s philosophy. Most famously perhaps, Feder edited and published Christian Garve’s critical review of the Critique (1782), which drew a fierce and devastating response from Kant (Prolegomena, 1783). But he went on to author a monograph, Ueber Raum und Caussalität (1787), taking issue with some of the main tenets of Kant’s first Critique, especially transcendental idealism. (Dictionary of Eighteenth-Century German Philosophers). PHYSICAL DESCRIPTION: 8vo, xxx, [i], 268 pp., contemporary yellow wrappers a bit marked, two paper spine labels, ink blotch on title-page and in one other place, small library stamp on title verso, uniform light browning, a very good copy with wide margins, uncut. [Attributes: Soft Cover]

      [Bookseller: Rudi Thoemmes Rare Books]
 40.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Geschichte der menschlichen Narrheit. Erster, Zweyter, Dritter und Vierter Theil [von 7]. Oder Lebensbeschreibungen berühmter Schwarzkünstler, Goldmacher, Teufelsbanner, Zeichen- und Liniendeuter, Schwärmer, Wahrsager, und anderen philosophischer Unholden. Erstausg.

      Leipzig, In der Weygandschen Buchhandlung, 1786-1787. - 346 S., mit Titelvignette / 440 S., 1 Bl., mit Titelvignette / 413 S., 1 Bl., mit Titelvignette / 423 S., Kl.-8°, Halbleder d. Zt. mit fünf Bünden (alle zus. in einem Bd.) Rosenthal 5; Ferguson I, S.5; Ackermann I/4-6, III/46-48: "Sehr gesuchtes Werk". - Jeder Band enthält in sich abgeschlossene Biographien, zum Teil mit seltenen Literaturangaben. 1799 erschien noch ein "achter" Band unter dem Titel "Gallerie der neuen Propheten, apokalyptischen Träumer, Geisterseher u. Revolutionsprediger. Ein Beitrag zur Geschichte der menschlichen Narrheit". - Bd. (1) über: Barthol. Cocles; Guido Bonatti; Hadrian Beverland; Joh. Christ Edeelmann; Nic. Barnaud; Jos. Franc. Borro; Joh. Aur. Augurelli; Joh. Jac. Becher; Joh. Amos Comenius; Jordanus Brunus; Elisabeth Barton; Johann Conrad Dippel. - (2) Johann Beaumont; Sebastian Frank; Nicolaus Drabicius; Casimir Liszynski; George Fox; Nicolaus Franco; Cornelius van Drebbel; Stephanus Doletus; Jacob Gaffarel; Christian Frank; Jacob Böhm; Lucas Gauricus; Claude Bernard; D. Wilhelm Dodd; Johann Heinrich Maubert. - (3) Graf von Buquoy; Johann Elias Cornäus; Elie Marion; Durand Fage; Johannes Cario; Favorinus; Peter Aretin; Nicolaus Flamel; Pierre de Montmaur; David Joris. - (4) Friedrich Breckling; Hans Engelbrecht; Nicolaus Blume; Paul Grebner; Thomas Campanella; Johann Rudolf Glauber; Anna Owena Hoyerin; Andreas Goldmayer; Heinrich Horch; Johannes Baptista von Helmont; Franciskus Merkurius von Helmont; David Herlicius; Bouthillier de Rance; Oliger Pauli; Paul Felgenhauer; David Beuther. - Johann Christoph Adelung (1732-1806), deutscher Bibliothekar u. Germanist, v.a. bekannt für sein fünfbändiges "Grammatisch-kritisches Wörterbuch der hochdeutschen Mundart" (1766–1786), das maßgeblich zu Standardisierung der Rechtschreibung beitrug. - Etwas bestossen; Deckel beschabt; oberes Kapital mit kl. Fehlstelle; Vorsatzblätter u. weitere Textblätter mit längeren Anmerkungen (sowie Anstreichungen) von alter Hand; erstes Titelblatt leicht fleckig, sonst ein gutes Expl.

      [Bookseller: Versandantiquariat Hans-Jürgen Lange]
 41.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Les loisirs d'un ministre, ou essais dans le goût de ceux de Montagne (sic), composés, en 1736 (par le Mis d'Argenson, publié par le Mis de Paulmy).

      Liège, C. Plomteux, 1787 ; 2 tomes in-8, veau fauve moucheté, dos lisse à faux nerfs dorés, fleurons "à la lyre" pièces de titre grenat et de tomaison vert empire (reliure de l'époque) ; VIII, 230 ; [4], 231 pp.Edition originale sous ce titre, des "Essais" (publiés à Amsterdam en 1785) qui sont un recueil de réflexions, anecdotes, portraits ou commentaires historiques de personnages de son temps ou plus anciens et qui ne manque ni de lucidité, ni de finesse. Le relieur a utilisé plusieurs morceaux de peau, ce qui se voit de temps en temps, il ne fallait pas gaspiller ! Bel exemplaire qui aurait été refait et publié par le marquis de Paulmy, son fils, et tiré à 250 exemplaires pour les amis de la famille puis, republié en 1788 à Bruxelles.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Clagahé]
 42.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Disertacion sobre las virtudes maravillosas y uso de la planta llamada Carqueyxa, conocida en Galicia por este nombre, y en otras Provincias de Reyno por una voz análoga á la misma pronunciacion. Escrita por . en el año de 1749, y reimpresa y aumentada por D. Josef Felix Maceda, Administrador Principal de la Renta de Aguardientes de la Ciudad de Segovia.

      Segovia, En la Imprenta de D. Antonio Espinosa, 1787. - 8°, mid-twentieth-century quarter sheep over marbled boards, spine gilt with raised bands in six compartments, green morocco lettering piece in second compartment from head, short author-title lettered in gilt, gilt rule to leather where it meets the boards, old (contemporary?) plain wrappers bound in. Small typographical vignette on title page. Typographical headpiece on p. 13. Overall in very good condition. Armorial monogramed bookplate of Luis Mallo. 65 pp. *** The present edition is significantly different from the other editions, all of which are rare - but this one appears to be the rarest. It seems to be the only edition edited by Josef Felix Maceda, and contains material on pp. 55-65 not in any of the others. A section titled "Noticias modernas de Segovia ." on p. 55 of the present volume continues to p. 63. Included, beginning on p. 64 and continuing on to the first four lines of p. 65, is a section titled "Advertencias para mejor formalidad y uso de esta útil flor." Finally, on p. 65 is a note about cooking the "raiz y la hoja" in white wine. There are also other differences. Comparing the present volume to the editions of Madrid: Imprenta de Hilario Santos, 1786 and 1787, the "Nota del editor" is greatly expanded. On p. 13, which begins "Nombres y vertudes de la Planta Carqueyxa" there is a paragraph, continuing to p. 14, and with a footnote on that page, which is not present in these Madrid editions. There are other subsequent significant variations in the text. This Segovia edition is more closely related to that of Madrid: Imprenta de Pantaleon Aznar, 1787, but there are also differences other than the final 11 pages. In addition to some minor variants, a section from pp. 40-1 of the Aznar edition, titled "Precaucion," has been omitted. Then, in the section which begins "Noticias adquiridas por el Edictor de algunas curas muy particulares, hechas por la Carqueyxa" on p. 51 of our volume, and on p. 43 of the Aznar edition, several of the cures mentioned are different. Regarding the edition of Madrid: Imprenta de Blás Roman, 1790, it appears to follow more or less the two Hilario Santos editions, with more or less the same differences from ours.The plant known as carqueyxa (Genista tridentata) in the Galician dialect, from the genus Genista, is a plant similar to what is known in English as ?Common broom? [Genista scoparia]. (See Henry Stephens, The Book of Farm, volume I, 1844, p. 347; see also ?Genista? in Bartholomew Parr, M.D. ,The London Medical Dictionary, London: 1809, Volume I, p. 701.) It is known in Spanish as carquesa and in Portuguese (and in some areas of Spain) as carqueja. It is a type of shrub typical of the Iberian Peninsula, known for flowers of a deep, intense yellow that bloom in May and June. The plant has long been valued for its medicinal qualities, and is still used by homeopathic specialists and in many folk remedies. Current herbalist practices defer little from Sarmiento?s Disertacion.Sarmiento describes how carqueyxa was made into syrup, which the poor and provincial people in Spain used as a remedy to purify the blood (p. 34). Carqueyxa was seen as an affordable alternative to an unnamed plant that was brought from Japan for similar purposes (p. 35). Pages 55-65 list cases where patients in the area of Segovia had read an earlier edition of Sarmiento?s work and improved their illnesses through these remedies. Treatments in this section include bathing in water infused with carqueyxa flowers from the Cebrero mountains of Galicia, which gave patients relief from rheumatism. Pages 55-58 tell of a patient who was forbidden to eat chocolate due to stomach problems. After drinking carqueyxa tea, the patient (Don Miguel Dovalin) was able to eat chocolate freely. Later pages describe patients being cured of gout by applying boiled carqueyxa flowers to the affected areas externally, with a cloth: one patient was even able to ride horseback again (p. 61). Carqueyxa tea is also cited as curing an [Attributes: Soft Cover]

      [Bookseller: Richard C. Ramer Old and Rare Books]
 43.   Check availability:     IberLibro     Link/Print  


        Corso di studio per l'istruzione del Principe di Parma oggi S. A. R. l'Infante D. Ferdinando Duca di Parma, Piacenza, Guastalla - In questa prima ed. napolitana trasportato in volgar favella e adattato ad uso della gioventù italiana.

      Presso la nuova Soc. Letteraria e Tipografica, 1787 - 88. 13 voll. in 16°, 18x12 cm, tomo II: (1788)Trattato dell'arte di scrivere, pp. 366; tomo III: (1788) Continuazione dell'arte di ragionare, pp. 320; tomo IV: (1788) Continuazione dell'arte di pensare, pp. 270; tomo V: Introduzione allo studio della storia, pp. 302 + 2 (indice), testat. e bel capolettera, lievi tarlature; tomo VI: Storia antica (e segg.), pp. 358; tomo VII, pp. 364; tomo VIII: pp. 256; tomo IX: pp. 334, testat., capolettera; tomo X: pp. 384; tomo XI: Introduzione allo studio della storia, pp. 406, belle testat.; tomo XIII: (1788) Storia moderna (e segg.), pp. 420; tomo XV: (1788), pp. 380, ; tomo XVI e ultimo (1788), pp. 428. Leg. in mezza pelle marrone coeva con angoli, tit. su tassello rosso al ds. Ottime condizioni, a parte qualche lieve mancanza ai dss. -

      [Bookseller: Studio Bibliografico Filopoli]
 44.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Broek in Waterland, 1838.

      "View de Broek in Waterland' en "View of Broek in Waterland', sfeervolle steendrukken van Het Havenrak met kerk, theehuis en theekoepel, verdaardigd door Hendrik Greven (1787-1854), uitgegeven te Amsterdam als onderdeel van Souvenirs de la Hollande door Frans Buffa & Zonen in 1838. Deels in de tijd deels later met de hand gekleurd. Afm. elk 16,0

      [Bookseller: Inter-Antiquariaat MEFFERDT & DE JONGE]
 45.   Check availability:     NVvA     Link/Print  


        Lettres de Mademoiselle Aïssé à Madame C......... [alandrini]. Qui contiennent plusieurs anecdotes de l'histoire du tems , depuis l'année 1726 jusqu'en 1733. Précédées d'un narré très court de l'histoire de mademoiselle Aïssé, pour servir à l'intelligence de ses lettres. Avec des notes, dont quelques-unes sont de Mr. de Voltaire.

      Paris, La Grange, 1787.In-12 de 1 feuillet de titre, 1 feuillet pour l'avis de l'éditeur, et p. 4 à 242, plein veau beige, dos à nerfs richement orné, pièces de titre noire et rouge, triple filet doré sur les plats, simple sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées, mors et coins légèrement frottés, pâle auréole d'humidité au coin supérieur sur 10 feuillets. "Dans le bazar de Constantinople, au début de l'année 1698, une petite princesse circassienne fut vendue à un diplomate français. Ce dernier avait pensé en faire sa fille ou sa maîtresse, puis il choisit de faire coïncider les deux rôles. C'est ainsi que la belle Aïssé fut éduquée comme une aristocrate française et accueillie avec curiosité et bienveillance dans la plus haute société. Elle fut l'une des rares dames qui sut résister au Régent. A l'âge d'or du libertinage, Aïssé vécut une histoire d'amour et d'abnégation qui, parée de son halo exotique, allait devenir, à l'instar de celle de Manon Lescaut, un des premiers emblèmes de l'amour romantique et inconsolable. Aïssé ne fut pas seulement personnage de roman, très vite, et presque sans le savoir, elle devint écrivain. Ses lettres nous laissent entrevoir les aventures de cette héroïne de la passion, mais nous permettent aussi d'observer les facettes de la scène française à l'époque de la Régence. Chez Aïssé, la fraîcheur du regard, l'acuité à saisir le détail singulier, la légèreté de la touche sont des choses admirables." (Rivages). Edition originale.

      [Bookseller: La Librairie Ancienne Alexandre Illi Bom]
 46.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        L'uomo d'un altro mondo o sia memorie d'un solitario senza nome. Scritte da lui medesimo in due linguaggi Cinese e Russiano.

      Presso Antonio Zatta e Figli, 1787. In-8°, pp. (8),256, antiporta incisa in rame con motto: "Nel gran Mondo vecchio e nuovo più che cerco, io non mi trovo", legatura in mezza pelle dell'epoca titolo in oro al dorso. Lievissima gora alle prime 20 pagine del margine interno, nel complesso ottimo esemplare.

      [Bookseller: Libreria Antiquaria Xodo]
 47.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Original letters, written during the reigns of Henry VI., Edward IV., and Richard III, by various persons of rank or consequence . with notes, . and authenticated by engravings of autographs, fac similes, paper-marks, and seals. In two volumes. By John Fenn, .

      G. G. J. and J. Robinson, London 1787 - First edition, 2 volumes, 4to, pp. xxxiii, [55], 301; [4], 341, [23]; engraved vignette title-pp., 2 hand-colored frontispieces, 1 hand-colored plate, large folding genealogical table, 14 engraved plates of signatures; full contemporary red goat, gilt rules on covers, gilt-decorated spines in 7 compartments, green morocco labels in 3; with a few careful manuscript corrections, presumably by the editor, in the preface to vol. I; early armorial bookplate of Richard Brooke; very slightly rubbed, but generally a fine set. One of the great surviving English family correspondences of the 15th century, "an invaluable collection of letters and papers, consisting of members of the Paston family, and others connected with them, between the years 1422 and 1509, and also including some state paper and other important documents" (EB). This extraordinary archive first surfaced in the early 18th century and eventually came into the hands of Thomas Worth, a chemist at Diss, in Suffolk. Worth sold them to the Norfolk antiquary John Fenn, who set to work collating and transcribing the collection. These two volumes, the first fruits of his labors, were dedicated to King George III to whom the original manuscripts were then presented. The manuscripts subsequently vanished, and some doubts were expressed in the mid-19th century about their authenticity; in time, however, fragments of the collection came into the hands of Francis Douce (fragments now in the Bodleian) and Sir Thomas Phillips. Fenn went on to prepare two further volumes which appeared in 1789; a fifth volume was left unfinished at his death in 1794, and was not printed until 1823. [Attributes: First Edition; Hard Cover]

      [Bookseller: Rulon-Miller Books (ABAA / ILAB)]
 48.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  

______________________________________________________________________________


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service      Privacy     


Copyright © 2018 viaLibri™ Limited. All rights reserved.