viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

Essai pour servir à l'histoire de la putrefaction par le traducteur des Leçons de Chymie de M. Shaw, premier Médecin du Roi d'Angleterre.
Paris Chez Pierre-François Didot Le Jeune 1766 In-8 - 20,5x13,5cm. Reliure d'époque en pleine basane marbrée, dos à 5 nerfs orné de caissons et fleurons dorés,pièce de titre en maroquin bordeaux, filet à froid en encadrement des plats, tranches rouges. 3ff, XLVIII, 576pp, 3ff, 10 tableaux.Première et unique édition. Exemplaire bien complet de ses 10 tableaux dépliants in fine. Un tamon à sec de propriété sur la page de titre. Marie-Geneviève-Charlotte Darlus, présidente Thiroux dArconville (1720-1805), est une femme de lettres et anatomiste française. Elle fait le choix de l'anonymat car elle estime que les femmes devraient s'abstenir de publier sous leur propre nom, soit que leurs travaux soient de qualité, auquel cas ils seront ignorés, soit qu'ils ne soient pas, auquel cas ils ne pourraient qu'être utilisés pour ridiculiser les femmes dan leur ensemble. De 1755 à 1763, dans son laboratoire de Crosne, Mme d'Arconville s'attaque à l'étude de la putréfaction, qu'elle considère comme la "clef de toutes les sciences physiques" et la base de l'histoire naturelle. Son programme de recherche comprend à la fois une partie pratique avec une étude sur la conservation des aliments, et une partie plus scientifique : elle souhaite étudier la transformation de la matière. Elle va mener plusieurs centaines d'expériences sur la conservation de substances putrescibles (viandes, poissons, ufs, lait) en suivant un protocole rigoureux. Elle note chaque jour l'état de dégradation de ses échantillons ainsi que les conditions extérieures. "J'étois pour lors à la campagne, à quelques lieues de Paris. Le laboratoire où je faisois mes expériences étoit au rez-de-chaussée, un fossé fort large, rempli d'eau vive baignoit un des murs de ce laboratoire. de ce même côté étoit une fenêtre exposée au midi, & une autre vis-à-vis, exposée par conséquent au Nord. Ce lieu est assez humide." La principale conclusion de ses travaux est que le « pouvoir conservateur » se trouve dans la préservation du « contact de l'air extérieur ». Elle introduit l'utilisation du Chlorure de mercure comme agent susceptible de lutter contre la putréfaction.Ses travaux seront cités de son vivant .- par le chimiste Antoine-François Fourcroy, le premier à saluer son travail en la plaçant à égalité avec Hales, Pringle, MacBride, Baumé pour ses recherches expérimentales sur la putréfaction.- par Pierre Joseph Macquer, dans son Dictionnaire de chimie,- par le chimiste irlandais William Higgins (1763-1825) (1799) Après sa mort, son travail continue à être cité dans les manuels de chimie médicale et de médecine légale jusqu'à la découverte du rôle des micro-organismes par Pasteur. Coins frottés, coiffes manquantes, mors fendillés (mais plats solidement attachés), manque de cuir en queue des plats, saines mouillures surtout en début et fin d'ouvrage, sinon bon et rare exemplaire. Les frais postaux affichés sont ceux pour la France uniquement. Merci de contacter directement la librairie à j.clauzade@sfr.fr ou au +33618710367 pour connaître les tarifs d'expédition si vous résidez à l'étranger. Merci // The shipping fees indicated are only for France. However we ship worldwide and If you wish to know the shipping fees to your location please contact us at j.clauzade@sfr.fr or at +33618710367. Thank you.
      [Bookseller: Librairie L'Art et la Manière]
Last Found On: 2016-09-25           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/years/items/1208763/1766-thiroux-darconville-marie-genevieve-charlotte-essai-pour-servir-a-lhistoire-de

Browse more rare books from the year 1766


      Home     Wants Manager     Library Search     561 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2017 viaLibri™ Limited. All rights reserved.