viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

INSTITUTION D'UN PRINCE ; OU TRAITE DES QUALITEZ, DES VERTUS ET DES DEVOIRS D'UN SOUVERAIN, soit par rapport au Gouvernement Temporel de ses Etats, ou comme Chef d'une Société Chrétienne qui est nécessairement liée avec la Religion. En quatre parties.
1739A Londres, Chez Jean Nourse, 1739. In-quarto (201 X 261) veau fauve marbré, dos cinq nerfs, caissons dorés, pièce de titre maroquin grenat, triple encadrement de filet à froid sur les plats, roulette dorée sur les coupes, tranches rouges (reliure de l'époque) ; (1), titre imprimé en rouge et noir, 8 pages non chiffrées (préface de l'éditeur), 30 pages non chiffrées (table des chapitres), 738 pages, (1). ÉDITION ORIGINALE, dans son beau format in-quarto. Une édition en quatre volumes in-12 paraitra la même année chez Jean et Herman Verbeek à Leyde. Ce traité de l'éducation d'un prince est l'oeuvre d'un des personnages les plus attachants du parti janséniste ; Saint-Simon parle longuement des entretiens qu'il eut avec lui à l'abbaye de la Trappe : «on était également enlevé des grâces de sa conversation et en même temps épouvanté de l'étendue de ses connaissances. » Jacques-Joseph DUGUET est né en 1649 à Montbrison. Montrant d'intéressantes dispositions au cours de ses études, il entra à l'Oratoire et fut reçu en 1667 dans la maison de Paris. Après des séjours en Province, il fut ordonné prêtre en 1677. Professeur de théologie au séminaire de Saint-Magloire, il fut envoyé en 1682 à Strasbourg, ce qui semble avoir été une discrète façon de l'éloigner. En effet, la congrégation de l'Oratoire, secouée par la querelle janséniste, était alors en effervescence et Duguet, comme son contemporain Pasquier Quesnel, faisait montre d'un augustinisme rigoureux. Refusant de signer le formulaire, il quitta l'Oratoire en 1685 et fit auprès d'Arnauld et Quesnel un court séjour à Bruxelles. Sorti de la clandestinité en 1690, il s'éloigna peu à peu, par son refus des positions extrêmes, des plus acharnés des jansénistes. En 1712, il développa un "système sur la conversion des juifs", accomplissement prophétique et moyen de rédemption d'une Eglise corrompue. On retrouva ensuite de tels thèmes dans le courant figuriste parmi lesquels on retrouve l'abbé d'Etemare. Opposant à la bulle "Unigenitus", il se retira en Savoie et y rédigea un TRAITÉ DE POLITIQUE d'inspiration chrétienne à l'intention du duc de Savoie, duc héritier devenu par la suite roi de Sardaigne. Cet ouvrage posthume fut publié en 1739, sous le titre "Institution d'un prince". De retour à Paris, il dut mener une vie de semi-clandestinité entrecoupée de périodes d'exil. Hostile aux "Nouvelles Ecclésiastiques" et aux convulsions, il s'éloigna de plus en plus des jansénistes extrémistes au nombre desquels on trouvait l'abbé d'Etemare et mourut en 1733. TRÈS BEL EXEMPLAIRE, dans sa reliure d'époque, d'une REMARQUABLE FRAÎCHEUR. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.
      [Bookseller: Librairie ancienne & Moderne Eric Castér]
Last Found On: 2016-10-03           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/years/items/1217564/1739-duguet-abbe-jacques-joseph-institution-dun-prince-ou-traite-des

Browse more rare books from the year 1739


      Home     Wants Manager     Library Search     561 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2017 viaLibri™ Limited. All rights reserved.