The viaLibri website requires cookies to work properly. You can find more information in our Terms of Service and Privacy Policy.

Displayed below are some selected recent viaLibri matches for books published in 1921

        Guillaume au faucon et à sa suite : Le prêtre qui fut mis au lardier et Auberée la vieille maquerelle. Fabliaux du Moyen-Age transposés par Mario Meunier. - Les trois aveugles de Compiègne suivis des Trois chevaliers, de La chienne Estula, du Prêtre et du loup et de la vieille qui oingt la palme au chevalier. Fabliaux du Moyen-Age transposés par Mario Meunier. - Bérengier au long cul suivi du Plisson d'Hermelinde de la Bourse pleine de sens de Brunain la vache au prêtre et des braies du cordelier. Fabliaux du Moyen-Age transposés par Mario Meunier

      Marcel Seheur, 1921. - Marcel Seheur, Paris 1921-1925, 19,5x24cm, 3 volumes brochés. - Edizioni illustrate di legno originale a colori stenciled Lucien Boucher, una delle 250 copie numerate a Arches Pergamena con 1 pareggio unico per ogni opera. Ogni copia comprende molti dei suoi seguaci in legno in Cina come egli afferma giustificazioni stampe. Torna due leggermente insolated senza gravità. Raro e piacevole insieme. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Editions illustrées de bois originaux coloriés au pochoir de Lucien Boucher, un des 250 exemplaires numérotés sur Arches, seul tirage avec 1 vélin pour chacun des ouvrages. Chaque exemplaire comporte bien sa suite des bois sur Chine ainsi qu'il l'est stipulé aux justifications des tirages. Dos deux légèrement insolés sans gravité. Rare et agréable ensemble.

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 1.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Die Vestalinnen, 10 Bde. komplette Ausgabe

      Niedersedlitz-Dresden, Gustav Haring, ca. 1921., Die Vestalinnen, Eine Reise um die Erde erzählt nach eigenen Erlebnissen von Robert Kraft mit vielen Textillustrationen von Georg Herrting hrsg. Verlag der Buchhandlung Gustav Haring, Niedersetzlitz-Dresden (früher im Verlag, H.G. Münchmeyer) o.J. (ca. 1921) in 5 Bänden zu je 2 Teilen= 10 Büchern, Gesamtausgabe insg. 4191 S (=komplette Ausgabe) illustr. Obrosch, 8°, papierbedingt gebräunt, tlw. kl. Einrisse, als broschürte Ausgabe in rel. gutem Zustand m. kl. Fehlstellen am Rücken, bzw. an den Kapitalen, rare Ausgabe! Versand D: 5,00 EUR

      [Bookseller: Alte Bücherwelt Antiquariat]
 2.   Check availability:     buchfreund.de     Link/Print  


        A treatise on probability / by John Maynard Keynes

      London : Macmillan and co., 1921, Hardcover, 1st edition. Provenance; signature of W. Francis Lloyd, Christs College, Cambridge to the front free endpaper. Original, fine-ribbed, gilt-blocked cloth dulled and stained; a good copy+. Additional scans available on request. Subjects; Probabilities. Logic. Economics. 466 pages. Inventory No: 231521. 1st edition

      [Bookseller: MW Books Ltd.]
 3.   Check availability:     Bookzangle     Link/Print  


        HISTORIA DA COLONIZAÇAO PORTUGUESA DO BRASIL. 3 TOMOS

      LITOGRAFIA NACIONAL, PORTO 1921 - Litografia Nacional, 1921. Edicion Monumental Conmemorativa del primer centenario de la independencia de Brasil. Encuadernado en Tapa dura con Lomo en tela Editorial con Dorados y estampados. 275 pag + 458 pag + 395 pag. 29x38. Excelente estado de conservacion. Texto en Portugues. Muchos Grabados y Planos [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Negocio Xusto]
 4.   Check availability:     IberLibro     Link/Print  


        LA DIVINA COMMEDIA. Illustrata nei luoghi e nelle persone a cura di Corrado Ricci. Con 700 incisioni e 170 tavole fuori testo.

      Ulrico Hoepli, Milano 1921 - Splendida edizione illustrata in tiratura limitata di 1000 esemplari numerati. Pg.XII, 1104. Sontuosa legatura coeva in piena pelle con titoli in oro al dorso e ricca impressione a rilievo al piatto anteriore, con il motto "Virtus et Honor". Sempre a sbalzo, in numeri romani, la datazione "MCCCXXI - MCMXXI". Tutte le tavole fuori testo dotate di velina originale. Esemplare n°189. Eccellenti condizioni di conservazione. Stupenda edizione novecentesca del capolavoro dantesco, pubblicato in occasione del sesto centenario della morte del poeta. L'Opera venne pubblicata in tre volumi, ma il presente esemplare fa parte dell'edizione di lusso, in unico tomo, con pregevole legatura artistica. "La "Divina Commedia illustrata", curata da Corrado Ricci, storico dell'arte ravennate e fondatore del Gabinetto Fotografico, ha la caratteristica, per i tempi estremamente innovativa, di essere illustrata con fotografie. È stata edita in tre diverse varianti: una prima edizione a dispense, nel 1896, seguita da una riedizione completa delle tre cantiche nel 1898, illustrata con svariate fotografie "dal vero" e una ulteriore edizione del 1921, arricchita di tavole con riproduzioni di affreschi e opere d'arte e un numero largamente inferiore di fotografie "dal vero" (dal sito Hoepli). > Mambelli, "Annali delle edizioni dantesche", 598. 0 gr. [Attributes: First Edition; Hard Cover]

      [Bookseller: studio bibliografico pera s.a.s.]
 5.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Der Weinschwelg.

      München, Rupprechtpresse 1921, 4°, dunkelgrün.genarbt.Or.-Led.m.blindgepr.Deckelfileten, verg.VDeckeltitel u.Buntpapiervorsätzen.45 S., Titel, Initialen u.Pressensignet in rot.(14.Buch d.Rupprecht-Pr.).Rodenberg I,131; Schlösser 34; Schauer II,20.Enthält den v.Wackernagel editierten mittelhochdeutschen Text u.die hochdeutsche Übertragung des Hrsg.Zweifarbiger Druck in der Ehmcke-Fraktur a.unbeschnittenem Zandersbütten in 150 num.Expl.Rücken schwach gebräunt, VDeckel m.(materialbedingter) kl.Druckstelle, sonst schönes Expl.in gefüttertem Schuber m.Lederkanten.

      [Bookseller: Antiquariaat DIE SCHMIEDE]
 6.   Check availability:     NVvA     Link/Print  


        LA DIVINA COMMEDIA. Illustrata nei luoghi e nelle persone a cura di Corrado Ricci. Con 700 incisioni e 170 tavole fuori testo.

      Ulrico Hoepli, 1921. Splendida edizione illustrata in tiratura limitata di 1000 esemplari numerati. Pg.XII, 1104. Sontuosa legatura coeva in piena pelle con titoli in oro al dorso e ricca impressione a rilievo al piatto anteriore, con il motto "Virtus et Honor". Sempre a sbalzo, in numeri romani, la datazione "MCCCXXI - MCMXXI". Tutte le tavole fuori testo dotate di velina originale. Esemplare n°189. Eccellenti condizioni di conservazione. Stupenda edizione novecentesca del capolavoro dantesco, pubblicato in occasione del sesto centenario della morte del poeta. L'Opera venne pubblicata in tre volumi, ma il presente esemplare fa parte dell'edizione di lusso, in unico tomo, con pregevole legatura artistica. "La "Divina Commedia illustrata", curata da Corrado Ricci, storico dell'arte ravennate e fondatore del Gabinetto Fotografico, ha la caratteristica, per i tempi estremamente innovativa, di essere illustrata con fotografie. È stata edita in tre diverse varianti: una prima edizione a dispense, nel 1896, seguita da una riedizione completa delle tre cantiche nel 1898, illustrata con svariate fotografie "dal vero" e una ulteriore edizione del 1921, arricchita di tavole con riproduzioni di affreschi e opere d'arte e un numero largamente inferiore di fotografie "dal vero" (dal sito Hoepli). > Mambelli, "Annali delle edizioni dantesche", 598. Codice libreria 128815.

      [Bookseller: Studio Bibliografico Pera]
 7.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Collection of original ink drawings for Songs from Alice in Wonderland and Through the Looking-Glass.

      [1921]. One gouache and watercolour painting and 39 ink and pencil drawings of varying sizes and formats. Watercolour and gouache banner (152 x 498 mm), featuring Alice and numerous other characters, signed by Folkard with initials in the lower right corner and mounted on grey card (542 x 190 mm; framed). Collection of original preliminary artworks by Charles Folkard for the songbook "Songs from Alice in Wonderland and Through the Looking Glass". First published in 1921 by A. & C. Black, London, the book featured Carroll's words put to music by Lucy Etheldred Broadwood and illustrated throughout by Folkard. This collection contains: 1. Watercolour and gouache banner (152 x 498 mm), featuring Alice and numerous other characters, signed by Folkard with initials in the lower right corner and mounted on grey card (542 x 190 mm; framed). 2. Tracing paper copy of the same banner 3. Title page design (205 x 155 mm) 4. Titles in italics (232 x 75 mm) 5. Titles in italics (231 x 120 mm) 6. Pictorial design for the half-title featuring Alice and other characters (257 x 190 mm) 7. Pictorial design for the half-title featuring Alice and other characters (205 x 135 mm; framed) 8. Decorative border featuring the Mad Hatter, the Easter Hare and other characters. (415 x 290 mm) 9. Decorative border featuring the Caterpillar, Bill the Lizard, and other characters. (389 x 263 mm) 10. Decorative border featuring the White Rabbit and the Queen of Hearts et. al. (522 x 380 mm) 11. Decorative border featuring Tweedledum and Tweedledee, et al. (535 x 375 mm) 12. Decorative boarder featuring Humpty Dumpty and Alice and the Sheep in a small row boat 13. Design for pictorial endpapers, featuring Alice and the Gryphon (239 x 216 mm) 14. Design for pictorial endpapers, featuring the Mock Turtle (273 x 216 mm) 15. Verso of title page, featuring the Dormouse (265 x 127 mm) Character designs: 16. Humpty Dumpty (220 x 190 mm) 17. Queen of Tarts (232 x 190 mm) 18. Alice together with the White and Red Queens (255 x 190 mm) 19. The Turtle (190 x 105 mm) 20. The Lobster, for "The Lobster-Qudrille" (190 x 120 mm) 21. Fish (190 x 110 mm). 22. Fish (190 x 130 mm) 23. Anteater (188 x 100 mm) 24. The Little Crocodile washing his tail (188 x 115 mm) 25. The Little Crocodile swimming (189 x 113 mm) 26. Playing cards painting roses (260 x 116 mm) 27. Dormouse in its pot (140 x 260 mm) 28. Old Father William (190 x 177 mm) 29. Moon and tea 188 x 172 mm 30. Dancing saltbox (203 x 186 mm) 31. Knave of Hearts with tarts (158 x 83 mm) 32. Spoons carrying bowl (180 x 75 mm) 33. "Drink me" bottle (162 x 131 mm) 34. Old man and sailor (103 x 65 mm) 35. Old man (67 x 60 mm) 36. Queen of Hearts (195 x 199 mm) 37. The Lion and the Unicorn boxing (framed) 38. The White Knight (c.170 x 105 mm; framed together with no.38) 39. Tweedledee and Tweedledum frightened by a crow (c. 170 x 100mm; framed together with no.37) 40. The White Rabbit (c.170 x 135 mm; framed)

      [Bookseller: Peter Harrington]
 8.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        [Affaire Landru] Photographie originale : Landru s'entretenant avec son avocat pendant le réquisitoire de Me Godefroy

      Rol, 1921. - Rol, Paris s.d. [1921], 13x18cm, une feuille. - Stampa fotografia originale, stampa argento antico su carta e la didascalia disegnato sotto, vediamo lì Landru, le mani giunte sul banco degli imputati, affiancato da due gendarmi. Branger viola timbro del laboratorio sul retro. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Photographie de presse originale, épreuve argentique d'époque tirée sur papier. On y voit Landru pensé sur le bord du box, s'adressant à son avocat Maître Moro-Giafferi. Légende ronéotypée et tampon violet de l'atelier Rol. Rare photographie dans un très bel état de conservation. Surnommé "le Barbe Bleue de Gambais", Henri-Désiré Landru (1869-1922) est le protagoniste de l'une des plus grandes affaires criminelles du XXème siècle, devenant le premier tueur en série moderne français. A  partir de 1900, après avoir exercé de nombreuses professions pour subvenir aux besoins de sa famille (il a épousé sa cousine, une blanchisseuse dont il a eu quatre enfants), il fait ses débuts dans la carrière de petit escroc. Landru alterne entre des amendes et de courtes peines de prison dont il parvient à éviter l'entière exécution sur la base d'expertises de médecins aliénistes qui le déclarent dans "un état mental maladif, qui sans être de la folie, n'est plus du moins l'état normal". En 1914, suite à sa dernière escroquerie, une carambouille concernant l'achat-vente d'un garage, il est condamné à une peine de prison assortie d'une relégation au bagne de Guyane. Il parvient à prendre la fuite, est alors définitivement contraint de vivre dans la clandestinité et très probablement de se débarrasser de victimes qui seraient susceptibles de le reconnaître. La situation économique et sociale de l'époque, à l'aube de la première guerre mondiale, est favorable à son nouveau mode de vie. Sous des noms différents (plus de 90 pseudonymes au total), il se fait passer pour un veuf esseulé et prospère. Il entreprend alors, par l'intermédiaire de petites annonces dans les journaux, de séduire des femmes désireuses de sortir de leur solitude (beaucoup de maris sont tombés au front) et possédant quelques économies ; il promet à chacune le mariage. Il parviendra ainsi à rencontrer près de 300 femmes. Méticuleux, il rédige des lettres et établit une fiche précise pour chaque conquête éventuelle (description physique, situation familiale, fortune et patrimoine...). Il sélectionne les femmes au potentiel intéressant et les invite dans ses garçonnières, des pavillons de campagne isolés d'abord à Vernouillet puis à Gambais dans les Yvelines. Landru les séduit alors en leur promettant la stabilité matrimoniale et subtilise leurs biens avant de se débarrasser d'elles. Les plaintes des Gambaisiens pour des disparitions de villageoises se multiplient et les soupçons se portent rapidement sur Landru, dont la cheminée de la maison, hiver comme été, dégage une fumée noire et nauséabonde. L'avancée de l'enquête est rendue difficile par les nombreuses identités endossées par le suspect. Et c'est par hasard que Landru sera reconnu par un proche de victime, sortant d'un magasin rue de Rivoli et arrêté en avril 1919. Lors des perquisitions des maisons louées par Landru, les enquêteurs retrouvent des débris humains au milieu de tas de cendres. Ils mettent également la main sur une comptabilité très précise (scies, billets de train...) et plusieurs agendas mystérieux. Les cartes d'accès au procès sont limitées, le procès se déroulant à Versailles dans une salle d'audience exiguë, elles sont donc activement recherchées et alimentent un véritable marché noir. Le Tout-Paris est présent : vedettes du music-hall (Mlle Polaire, Mistinguett), romanciers (André Salmon, Colette, Roland Dorgelès, Rudyard Kipling), membres de grandes familles royales (la princesse Hélène de Grèce, la petite-fille du prince de Monaco, le prince héritier de Perse).  La presse française et internationale est elle aussi sur le devant de la scène : Henri Béraud pour la presse d'opposition, H. G. Wells pour le compte du Petit journal. La lecture de l'acte d'accusation dure trois heures. La culpabilité de Landru n'a jamais pu être formellement prouvée, les corps des femmes n'ayant jamais été retrouvés. Il est cependant accusé du meurtre de dix femmes et du fils de l'une d'entre elles et condamné à la guillotine.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 9.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        [Affaire Landru] Lot de 25 photographies originales

      Agence de reportage photographique Meurisse / Branger / Rol, 1921. - Agence de reportage photographique Meurisse / Branger / Rol, Paris s.d. [1921], 13x18cm, une feuille. - Stampa fotografia originale, stampa argento antico su carta e la didascalia disegnato sotto, vediamo lì Landru, le mani giunte sul banco degli imputati, affiancato da due gendarmi. Branger viola timbro del laboratorio sul retro. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Ensemble de 25 photographies de presse originales, épreuves argentiques d'époque tirées sur papier, tamponées et prséentant des légendes ronéotypées au verso. Un des clichés représentant Landu présente une trace de pliure et une infime déchirure sans manque en partie haute. Rare ensemble de photographies dans un très bel état de conservation. - Deux photographies de Landru en buste - Deux photographies de Mademoiselle Segret, dernière fiancée de Landru - Une photographie de la plaidoirie de Maître Moro-Giafferi - Une photographie du Docteur Paul à la barre - Une phootgraphie des journalistes examinant les boîtes d'ossements - Douze photographies montrant divers participants au procès (témoins, avocats, jurés...) - Une photographie de la maison de Landru à Gambais - Une photographie des pièces à conviction - Une photographie montrant deux gendarmes encadrant la fameuse cuisinière grâce à laquelle Landru se débarrassait des cadavres - Une photographie de la guillotine, "La dernière fiancée de Landru ! La veuve !" - Deux photographies du fourgon contenant le corps de Landru après son exécution Surnommé "le Barbe Bleue de Gambais", Henri-Désiré Landru (1869-1922) est le protagoniste de l'une des plus grandes affaires criminelles du XXème siècle, devenant le premier tueur en série moderne français. A  partir de 1900, après avoir exercé de nombreuses professions pour subvenir aux besoins de sa famille (il a épousé sa cousine, une blanchisseuse dont il a eu quatre enfants), il fait ses débuts dans la carrière de petit escroc. Landru alterne entre des amendes et de courtes peines de prison dont il parvient à éviter l'entière exécution sur la base d'expertises de médecins aliénistes qui le déclarent dans "un état mental maladif, qui sans être de la folie, n'est plus du moins l'état normal". En 1914, suite à sa dernière escroquerie, une carambouille concernant l'achat-vente d'un garage, il est condamné à une peine de prison assortie d'une relégation au bagne de Guyane. Il parvient à prendre la fuite, est alors définitivement contraint de vivre dans la clandestinité et très probablement de se débarrasser de victimes qui seraient susceptibles de le reconnaître. La situation économique et sociale de l'époque, à l'aube de la première guerre mondiale, est favorable à son nouveau mode de vie. Sous des noms différents (plus de 90 pseudonymes au total), il se fait passer pour un veuf esseulé et prospère. Il entreprend alors, par l'intermédiaire de petites annonces dans les journaux, de séduire des femmes désireuses de sortir de leur solitude (beaucoup de maris sont tombés au front) et possédant quelques économies ; il promet à chacune le mariage. Il parviendra ainsi à rencontrer près de 300 femmes. Méticuleux, il rédige des lettres et établit une fiche précise pour chaque conquête éventuelle (description physique, situation familiale, fortune et patrimoine...). Il sélectionne les femmes au potentiel intéressant et les invite dans ses garçonnières, des pavillons de campagne isolés d'abord à Vernouillet puis à Gambais dans les Yvelines. Landru les séduit alors en leur promettant la stabilité matrimoniale et subtilise leurs biens avant de se débarrasser d'elles. Les plaintes des Gambaisiens pour des disparitions de villageoises se multiplient et les soupçons se portent rapidement sur Landru, dont la cheminée de la maison, hiver comme été, dégage une fumée noire et nauséabonde. L'avancée de l'enquête est rendue difficile par les nombreuses identités endossées par le suspect. Et c'est par hasard que Landru sera reconnu par un proche de victime, sortant d'un magasin rue de Rivoli et arrêté en avril 1919. Lors des perquisitions des maisons louées par Landru, les enquêteurs retrouvent des débris humains au milieu de tas de cendres. Ils mettent également la main sur une comptabilité très précise (scies, billets de train...) et plusieurs agendas mystérieux. Les cartes d'accès au procès sont limitées, le procès se déroulant à Versailles dans une salle d'audience exiguë, elles sont donc activement recherchées et alimentent un véritable marché noir. Le Tout-Paris est présent : vedettes du music-hall (Mlle Polaire, Mistinguett), romanciers (André Salmon, Colette, Roland Dorgelès, Rudyard Kipling), membres de grandes familles royales (la princesse Hélène de Grèce, la petite-fille du prince de Monaco, le prince héritier de Perse).  La presse française et internationale est elle aussi sur le devant de la scène : Henri Béraud pour la presse d'opposition, H. G. Wells pour le compte du Petit journal. La lecture de l'acte d'accusation dure trois heures. La culpabilité de Landru n'a jamais pu être formellement prouvée, les corps des femmes n'ayant jamais été retrouvés. Il est cependant accusé du meurtre de dix femmes et du fils de l'une d'entre elles et condamné à la guillotine.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 10.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        EROS. Monatsschrift für erotische Kunst und Wissenschaft. Jahrgang 1921 Hefte 1-6 (von 12) in einem Band * H A L B F R A N Z B A N D / H A L B L E D E R - H a n d e i n b a n d mit 6 Originalgrafiken

      Wien, Verlag Frisch & Co (Ernst Wilhartitz), 1921. (noch Fotos zu Nr.21384). - - Deutscher Meistereinband, Liebhabereinband, Luxuseinband, deutsche Kunstbuchbinderei im 20.Jahrhundert, Lederband, Lederhandband, Halbfranzband, Literatur der Erotik, erotische Darstellungen, illustrierte Bücher Versand D: 5,90 EUR - Deutscher Meistereinband, Liebhabereinband, Luxuseinband, deutsche Kunstbuchbinderei im 20.Jahrhundert, Lederband, Lederhandband, Halbfranzband, Literatur der Erotik, erotische Darstellungen, illustrierte Bücher

      [Bookseller: Galerie für gegenständliche Kunst]
 11.   Check availability:     buchfreund.de     Link/Print  


        Jeanne d'Arc

      Jo Fabre, 1921. - Jo Fabre, Nîmes 1921, 11x14cm, relié. - Prima edizione, una delle 275 copie numerate su cui disegnare solo dopo 6 Giappone e 25 in Olanda. Binding marocco metà nero con gli angoli, di nuovo con cinque nervi, piatti di carta data coda in marmo dorato, copertine e dorsi conservati, testa dorata, firmato vincolante Devauchelle. l'invio autografo firmato e datato da Alain Jean Texcier "... Le nostre opinioni non sono mai che le nostre opinioni sulle nostre opinioni ..." Nizza copia piacevolmente stabilito. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Edition originale, un des 275 exemplaires numérotés sur vergé, seul tirage après 6 Japon et 25 Hollande. Reliure en demi maroquin à coins noir, dos à cinq nerfs, date dorée en queue, plats de papier marbré, couvertures et dos conservés, tête dorée, reliure signée de Devauchelle. Envoi autographe daté et signé d'Alain à Jean Texcier, peintre, socialiste, résistant de la première heure et fondateur du mouvement de résistance "Libération-Nord": "... Nos opinions ne sont jamais que nos opinions sur nos opinions..." Bel exemplaire agréablement établi.

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 12.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        The Cabinet of Dr. Caligari (Original oversize double weight photograph from the 1920 film)

      Berlin: Decla-Bioscop AG, 1921. Vintage double weight matte finish reference photograph from the seminal 1920 silent film. Samuel Goldwyn discovered "Caligari" on a trip abroad, and released this film in the US in 1921, at which time 11 x 14 inch photos such as this one were printed on matte paper. Reference number "4" noted in holograph pencil at the lower right corner of the recto and on the verso as well. The photograph depicts Werner Krauss as Dr. Caligari walking through the streets of the obtuse-appearing city, a prime example of the most basic elements of what would become known as German Expressionism. Producer Erich Pommer put the set design of the film in the hands of designer Hermann Warm and painters Walter Reimann and Walter Röhrig, whom he had met as soldiers while painting sets for a German military theater. When Pommer began to have second thoughts about how the film should be designed, the designers convinced him that it made sense to paint lights and shadows directly on set walls, floors, background canvases and to place flat sets behind the actors--a cost saving measure that was the essence of a groundbreaking stylistic innovation. 11 x 14 inches (25 x 35 cm). Very Good to Near Fine, with a small chip at the lower right corner, slightly trimmed for publication (though none of the image is affected, only the margins), and one small closed tear mended at the verso.

      [Bookseller: Royal Books, Inc.]
 13.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        KINDER ZHURNAL [BROKEN RUN, 279 LOOSE ISSUES; VOLUMES I - LXI]

      New York; Farlag Matones, 1921-1981. Original Wraps. 4to. [approx. 18 pages per issue]. 29 cm. Broken run of Kinder Zhurnal, volumes I ? LXI. 279 loose issues. Begins with Vol. 1, nr 11 (March 1921) ends with Vol. 61, nr. 1 (Fall 1981) . Publication began with 10 issues per year (1920-1945; I-XXVI; except July or August) , then eight issues per year (1946-1951; XXVII-XXXI; except June through September) , then six times a year (1951-1967; XXXII-XLVII) , five times a year (IL-(LIV? ) , 1968-(1973? ) ) , four times a year (LV-LXI, 1974-1981) . Volumes until 1951 (I-XXXI) carries between years. Volume XLIV inexplicably carries over two years; volume XLVIII skipped entirely (number not used) . Included in the broken run: I, 11, 1921; II, 1, 3-4, 6, 7, 1921; IV, 10, 1924; VI, 3, 9, 1925; VII, 7, 8, 1927; VIII, 1-6, 9, 1927; IX, 4-10, 1928; X, 1-10, 1929; XI, 2-10, 1930; XII, 1-7, 10, 1931; XIII, 2-10, 1932; XIV, 1-9, 1933; XV, 1-10, 1934; XVI, 2-10, 1935; XVII, 1-4, 6-9, 1936; XVIII, 3-10, 1937; XIX, 2-5, 7-10, 1938; XX, 1-2, 4-10, 1939; XXI, 4, 7, 10, 1940; XXIII, 10, 1943; XXIV, 1-10, 1943; XXV, 1-9, 1944; XXVI, 1-10, 1945; XXVII, 1-9, 1946; XXVIII, 1-8, 1947; XXIX, 1-8, 1948; XXX, 1-8, 1949; XXXI, 4, 5, 8 1950; XXXII 3-5, 1951; XXXIII, 2, 5-6, 1952; XXXIV, 1, 3-6, 1953; XXXV, 1-3, 5-6, 1954; XXXVI, 2, 5, 6, 1955; XXXVII, 1-2, 4-6, 1956; XXXVIII, 1-5, 1957; XXXIX, 1, 3-6, 1958; XL, 3, 5, 1959; XLI, 1, 3, 5-6, 1960; XLII, 5-6, 1961; XLIII, 2, 6, 1962; XLIV, 4, 5, 6, (1963) , 7, 10, 12, (1964) ; XLV, 1, 3-6, 1965; XLVI, 2-7, 1966; XLVII, 1, 3-6, 1967; IL, 1-4, 1968; L, 1-5, 1969; LI, 1-4, 1970; LII, 1-2, 1971; LV, 2, 4, 1974; LVI, 2-4, 1975; LVII, 1-2, 1976; LIX, 2-3, 1979; LXI, 1, 1980. Ten volumes are complete runs: X, XV, XXIV, XXV, XXVI, XXVII, XXVIII, XXIX, XXX, L. Completely absent are volumes III (1922) , V (1923) , XXII (1942) , LIII (1972) , LIV (1973) , LVIII (1977-1978) , LX (1980) . A complete run would be approximately 450 issues; we have 279 issues available in this broken set. Wrappers in various colors, almost always with beautiful period front cover illustrations. "Kinder zhurnal and Farlag Matones were both founded by the Sholem Aleichem Folk Institute, an organization established in New York in 1918 to coordinate a secular Yiddish school system. Kinder zhurnal, a children's magazine, was in existence from 1920 to 1981. Its first editor, Shmuel Niger, served from 1922 to 1948. The magazine published works by writers such as Mani Leib, Aleph Katz, Jacob Glatstein, Kadia Molodowsky. " - Guide to the Yivo Archives. Subjects: Children's literature, Yiddish - Periodicals. Kinder Zhurnal ? Kinder Journal ? Kinder Zshurnal ? Sholem Aleichem Folks Shuln. Sholem Aleichem Folk Institute (New York, N. Y. ) . Yiddish periodicals - New York (State) - New York. Jews - Education - New York (State) . Most libraries which have any issues at all appear to have limited runs, oftentimes only a year or two. Scarce in large run, even with holes. A few issues missing wraps; some issues lightly soiled, folded, and contain an address stamp on rear; overall very clean and fresh, not aged, and well kept. Very good condition. (YID-22-51)

      [Bookseller: Dan Wyman Books LLC]
 14.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Réunion de documents scolaires (Collège Chalon - sur - Saône)

      S.n, 1921. - S.n, S.l S.d 1921 - 1924, formats divers, en feuilles. - Incontro preziosi documenti educativi: saggi, libri e pagelle scolastiche, buoni punti notebook. Otto dichiarazioni da dicembre 1921 al aprile 1924 note Un rapporto della scuola (2 ° e 1 ° B) Un libro di buoni punti, la copertura intelligente è stata fatta dal padre di Maurice Blanchot Un invito alla riunione di entrata degli studenti dell'azione francesi Un albo d'onore (1 ° B) Due distribuzioni solenelles prezzo (1 ° e 2 ° B) Domanda settembre scivola libri presso il negozio della Biblioteca dell'Università di Strasburgo Un soggetto digitato composizione francese per il certificato di Laurea in Giugno 1927 Un soggetto digitato versione latina per Certificato di Laurea in Giugno 1927 Un'assegnazione francese (1 ° B) Favole di La Fontaine (10pp., 17x22cm) Otto versioni latine Due temi e una versione tedesca Cinque saggi di filosofia: - La logica emozionale (8 pp; 17x22cm.) - Il ruolo degli elementi affettivi nella associazione di idee (8 pp;. 17x22cm) - Il ruolo degli elementi emozionali e motorie in attenzione (8 pp;. 17x22cm) - "Ogni vero senso perde la sua forza, nella misura in cui esso intellettualizzare" (8 pp; 17x22cm.) - Che cosa è una scienza teorica e scienza applicata? (8 pp ;. 17x22cm) Abbiamo dato i documenti a Michael Holland, ricercatore e docente di letteratura francese a St Hugh College di Oxford, autore di numerosi lavori su Maurice Blanchot Prima che dicono: Essays on Blanchot apparso nel 2015 a Hermann. La sua analisi dettagliata è imminente in Cahiers Maurice Blanchot, sotto la direzione di Danielle Cohen - Levinas. Usiamo estratti da questo studio per presentare i documenti precedentemente sconosciuti e inediti. La discrezione di Blanchot sulla sua giovinezza e la quasi totale assenza di materiale biografico costretto i pochi biografi Blanchot molte ipotesi sul percorso dello scrittore più segreta del ventesimo secolo. Il rapporto scuola e altri documenti in questo set e può tracciare il Blanchot lezioni. Holland osserva che "fino al 1921 Blanchot ha continuato i suoi studi a casa, sotto la guida del padre, Isidoro, insegnante di letteratura che ha offerto lezioni private ai bambini provenienti da famiglie agiate. [...] La piccola collezione di "Satisfaction Testimonianze" e "Onore Citazioni" firmato "Professor / I. Blanchot" sono preziosi e toccante record di questi anni. » Blanchot poi fatto "studi per tre anni presso il Collegio di Chalon - sur - Saône ragazzi [...] [e] ha superato la depressione nel 1924 e non nel 1922 [...] ha scelto la formazione fornita dalla Sezione B (dal vivo latino - Lingue) [...] Ha scelto di completare i suoi studi nella classe di filosofia. Una pagella per i tre anni di scuola in Chalon ha un quadro molto dettagliato del giovane studente. Dopo un anno in cui il secondo Progress "buona o molto buona studente" a "eccellente studente" può essere chiaramente osservati in alcuni soggetti [...] L'unico inconveniente di questo brillante immagine: la malattia. [...] Si nota che è il primo corso che sembra essere stato colpito da questo episodio. » alla luce di questi, Michael Holland mette accanto "la carriera di Blanchot e quella di Jean - Paul Sartre, Henri IV di Louis - le - Grand finalmente a Ulm via ENS 1924. Anche campione di golf, stessi premi e stessi onori, ognuno è uno studente eccezionale. E si trova in Imagination Sartre pubblicato nel 1936, ma ha avuto inizio durante la preparazione del suo certificato di Psicologia 1927, lo stesso interesse per le idee di Ribot che spruzza i suoi saggi. [...] Quattro saggi di psicologia, filosofia e letteratura offrono preziose indicazioni su ciò che il giovane Blanchot è riuscito durante l'anno che stava preparando la sua laurea. Con i suoi commenti a margine di saggi da Blanchot suo insegnante di filosofia, il signor Bochot dimostra che sapeva a che fare con una mente eccezionale, a volte indisciplinati ma capace di analisi e acuta critica. » Michael Holland poi fornisce un'analisi dettagliata dei vari lavori di Blanchot, compresi correlata con gli scritti di Ribot, evidenziando la conoscenza e l'inizio critica giovane Blanchot. Essa rileva anche in questi primi lavori nei locali di un pensiero che presto segnerà il critico letterario del Novecento. Ecco alcuni stralci del suo lavoro, dando una panoramica della qualità e l'interesse dello studente Dissertazioni Blanchot: "Il saggio segue da vicino l'argomento di questo articolo" La logica emozionale "di Th. Ribot pubblicato nella Philosophical Magazine nel 1904." "Il più audace è l'affermazione che la somiglianza affettiva è anche la base di alcune associazioni di stati di coscienza. Il "tono emotivo" portato dalla gioia, la tristezza diventa un centro di raggruppamento attenzione degli stati di coscienza, senza rapporto razionale tra di loro, un perno attorno al quale agitare raggruppamenti inaspettati. E 'l'artista che è il primo beneficiario di questa analogia sensazioni che porta un uomo cieco dalla nascita per spiegare la Scarlet confrontandola con il suono di una tromba (ad esempio, che ha avuto origine in Locke ed è regolarmente citato nel XIX secolo). Rifiutando embrionale e spiegazioni anatomiche per queste associazioni Blanchot dice che "la spiegazione psicologica sembra l'unica buona", aggiungendo: "Questo modo di sentire un po 'speciale non è, tuttavia, il privilegio di pochi eccentrici o squilibrata, per non parlare dei fantastici disegni o addirittura sentimenti sorprendenti espresso alcune simbolista e decadente, troviamo anche tra la gente, e forse soprattutto tra la gente, che singolare sensibilità altri coltivare e perfezionare, come preziosa rarità " . » "Dopo aver concluso che in molti casi la causa delle nostre associazioni è la disposizione emotiva e non altrove, Blanchot va oltre: il tono emotivo che accompagna le performance associati può anche rafforzare il loro rapporto. Qui Blanchot porta nel suo ragionamento autore vicino ma diverso da entrambi Th Ribot. Filosofo americano William James. " "Da qui, l'idea di" affinità emotiva "che collega ciò che viene in mente i nostri attuali accordi ispirati esempi Blanchot più personali (" Quando siamo tristi ... The uomo felice oggi ... domani ... il mio entusiasmo fallimento della mia felicità ") .. "Blanchot contesta il Ribot attingendo alla sua esperienza personale considerati uguali a tutti. » "Qui, come in saggi dedicati a Th. Ribot c'è insoddisfazione Blanchot prima i dualismi stabiliti, l'attenzione per identificare una terza posizione che complica le relazioni. Qui è con il lavoro di Edmond Goblot (1858 - 1935) Blanchot ha continuato la sua analisi. » "Quando si studia nella favola di La Fontaine, Blanchot, dice," dobbiamo essere collocati in due punti di vista. " "Perché questa scelta?" incontra il suo maestro. In letteratura come filosofia, si può vedere, la stessa preoccupazione di andare oltre la semplice visione caratterizza l'approccio del giovane studente. » "E 'in relazione a tale società come" i vecchi Gauloiseries narratore stesso è rimasto. " Da lì a suggerire che un tale esempio ha ispirato lo scrittore Blanchot che lavorerà qualche anno dopo, c'è solo un passo. Ma per capire la giovane nazionalista che presto (se non già) forgiare impegni continuiamo a dare la colpa a lui, va notato che ciò che rende La Fontaine davvero un poeta francese, deve essere "L'unico forse a suo tempo che ha visto le nostre foreste povero taglialegna tutti coperti con rami," l'unica ad aver trovato un modo sotto "guscio freddo e lucido delle parole" per problemi di cuore da fare vedere. In breve - e questo è evidente in tutti i saggi di questo periodo - la preoccupazione che anima il giovane Blanchot, e ispirare i suoi pronunciamenti egli rimpianto più tardi, è profondamente umano. Il suo insegnante chiede: "Perché sacrificare lirismo?". Questo perché oggi, per Blanchot, la scrittura è fuori dei quadri prescritti, sia morale o estetico, e ottenere di fronte alla crisi, nel 1920, ha cominciato a fare l'uomo del La sfida delle competenze complesse e formidabili. » Più di reliquie della sua infanzia, questi documenti sono una preziosa testimonianza della istruzione e la formazione di una delle migliori menti del nostro tempo. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Précieuse réunion de documents scolaires : rédactions, carnets et bulletins scolaires, carnets de bons points. Huit relevés de notes de décembre 1921 à avril 1924 Un livret scolaire (2nde et 1ère B) Un carnet de bons points, dont la couverture astucieuse a été confectionnée par le père de Maurice Blanchot Une invitation à la réunion de rentrée des étudiants de l'Action Française Un tableau d'honneur (1ère B) Deux distributions solenelles de prix (2nde et 1ère B) Sept bordereaux de demande des livres au magasin de la bibliothèque universitaire de Strasbourg Un sujet dactylographié de composition française pour le certificat d'études supérieures de juin 1927 Un sujet dactylographié de version latine pour le certificat d'études supérieures de juin 1927 Un devoir de français (1ère B) sur les Fables de La Fontaine (10pp., 17x22cm) Huit versions latines Deux thèmes et une version allemande Cinq dissertations de philosophie : - La logique affective (8 pp. ; 17x22cm) - Le rôle des éléments affectifs dans l'association des idées (8 pp. ; 17x22cm) - Le rôle des éléments affectifs et moteurs dans l'attention (8 pp. ; 17x22cm) - "Tout sentiment réel perd sa force, dans la mesure où il s'intellectualise" (8 pp. ; 17x22cm) - Qu'est - ce qu'une science théorique et une science appliquée ? (8 pp. ; 17x22cm) Deux ensembles manuscrits de leçons de philosophie de 22 et 18 feuillets recto - verso à l'écriture très dense, sans doute plus tardifs que les devoirs précédents. Nous avons confié ces documents à Michael Holland, chercheur et professeur de littérature française au St Hugh's College à Oxford, auteur de plusieurs travaux sur Maurice Blanchot dont Avant dire : Essais sur Blanchot paru en 2015 chez Hermann. Son analyse détaillée paraîtra prochainement dans les Cahiers Maurice Blanchot. Nous utilisons ici quelques extraits de cette étude pour présenter ces documents inédits et jusqu'alors inconnus. La grande discrétion de Blanchot sur sa jeunesse et l'absence presque totale de documents biographiques ont contraint les rares biographes de Blanchot à de nombreuses suppositions sur le parcours du plus secret écrivain du XXème siècle. Le livret scolaire et divers autres documents dans cet ensemble permettent ainsi de retracer la scolarité de Blanchot. Holland y relève que « jusqu'en 1921 Blanchot a poursuivi ses études à domicile, sous la direction de son père, Isidore, professeur de lettres qui offrait des cours privés à des enfants de familles aisées. [...] La petite collection de "Témoignages de Satisfaction" et de "Citations d'Honneur" signés "Le professeur / I. Blanchot" sont la précieuse et touchante trace de ces années. » Blanchot a ensuite fait des « études pendant trois ans au Collège de Garçons de Chalon - sur - Saône [...] [et] a donc passé son bac en 1924 et non pas en 1922 [...] Il a choisi la formation offerte par la Section B (Latin - Langues vivantes) [...]  Il a choisi de terminer ses études en Classe de Philosophie. Un livret scolaire couvrant les trois années de sa scolarité à Chalon présente une image très détaillé du jeune élève. Après une année de Seconde où le progrès de "Bon ou Très Bon élève" à "Excellent élève" peut s'observer clairement pour certaines matières [...] Seule ombre à ce tableau brillant : la maladie. [...]  On constate que ce sont les cours de Première qui semblent avoir été affectés par cet épisode. » à la lumière de ces éléments, Michael Holland met en regard « la carrière de Blanchot et celle de Jean - Paul Sartre qui, d'Henri IV à Louis - le - Grand est finalement entré à l'ENS de la rue d'Ulm en 1924. Même parcours de champion, mêmes récompenses et mêmes honneurs, chacun est un élève hors pair. Et l'on constate dans L'Imagination de Sartre, publié en 1936 mais commencé pendant sa préparation du Certificat de Psychologie vers 1927, un même intérêt pour les idées de Théodule Ribot qui parsème ses dissertations. [...] Quatre dissertations de Psychologie, une de Philosophie et une de Littérature offrent un aperçu précieux de ce dont le jeune Blanchot était capable pendant l'année où il préparait son baccalauréat. Par ses commentaires en marge des dissertations de Blanchot son professeur de philosophie, M. Bochot montre bien qu'il savait qu'il avait affaire à un esprit exceptionnel, parfois indiscipliné mais capable d'analyses et de critiques d'une grande acuité. » Michael Holland propose ensuite une analyse détaillée des divers travaux de Blanchot, en corrélation notamment avec les écrits de Ribot, qui met en relief les connaissances et le précoce esprit critique du jeune Blanchot. Il relève également dans ces travaux de jeunesse les prémisses d'une pensée qui marquera bientôt la critique littéraire du XXème siècle. Voici quelques extraits de son travail, donnant un aperçu de la qualité et de l'intérêt des dissertations de l'élève Blanchot : « Cette dissertation suit de près l'argument de l'article "La Logique affective" de Th. Ribot paru dans la Revue philosophique en 1904. » « Plus hardie est l'affirmation que la similitude affective est aussi à la base de certaines associations d'états de conscience. Le "ton émotionnel" apporté par la joie, la tristesse devient un centre d'attention groupant des états de conscience sans rapport rationnel entre eux, un pivot autour duquel s'agitent des groupements inattendus. C'est l'artiste qui est le premier bénéficiaire de cette analogie des sensations qui amène par exemple un aveugle - né à expliquer le rouge écarlate en le comparant au son d'une trompette (exemple qui a son origine chez Locke et qui est régulièrement cité au XIXème siècle). Rejetant des explications embryologiques et anatomiques de ces associations Blanchot affirme que "l'explication psychologique paraît la seule bonne" avant d'ajouter : "cette manière de sentir un peu spéciale n'est point, cependant, le privilège de quelques excentriques ou déséquilibrés, sans parler des conceptions fantastiques ni même des sentiments surprenants qu'expriment certains symbolistes et décadents, on rencontre, même chez le peuple et peut - être surtout chez le peuple, cette sensibilité singulière que d'autres cultivent et raffinent, comme une rareté précieuse". » « Ayant conclu que dans bien des cas la cause de nos associations réside dans la disposition affective et non ailleurs, Blanchot va plus loin : le ton émotionnel qui accompagne des représentations associées peut aussi renforcer leur liaison. Ici, Blanchot fait entrer dans son raisonnement un auteur proche mais aussi bien différent de Th. Ribot : le philosophe américain William James ». « À partir d'ici, l'idée de l'"affinité émotionnelle" qui relie ce qui nous vient à l'esprit à nos dispositions actuelles inspire à Blanchot des exemples de plus en plus personnels (« Quand nous sommes tristes... L'homme heureux... aujourd'hui mon enthousiasme... demain la faillite de mon bonheur »).. « Blanchot conteste la thèse de Ribot en faisant appel à son expérience personnelle considérée comme égale à celle de tout le monde. » « Ici comme dans les dissertations consacrées à Th. Ribot on constate l'insatisfaction de Blanchot devant les dualismes établis, son souci de dégager une troisième position qui en complique les relations. Ici c'est à l'aide des travaux d'Edmond Goblot (1858 - 1935) que Blanchot poursuit ses analyses. »   « Lorsqu'on étudie la fable chez La Fontaine, dit Blanchot, "il faut se placer à un double point de vue". "Pourquoi cette option ?" répond son professeur. En littérature comme on philosophie, on le constate, le même souci d'aller au - delà des perspectives simples caractérise l'approche du jeune élève. »  « C'est par rapport à cette société que "le vieux conteur de gauloiseries a su rester lui - même". De là à suggérer qu'un tel exemple ait inspiré le Blanchot romancier qui se mettra à l'œuvre peu d'années plus tard, il n'y a qu'un pas. Mais pour comprendre le jeune nationaliste qui va bientôt (si ce n'est déjà fait) forger des engagements qu'on continue de lui reprocher, on notera que ce qui fait de La Fontaine un poète vraiment français, c'est d'avoir été "le seul peut - être en son temps qui ait vu passer par nos forêts le pauvre bûcheron tout couvert de ramée", le seul à avoir trouvé le moyen, sous "la froide et brillante enveloppe des mots", de troubler le cœur par ce spectacle. Bref - et c'est manifeste dans toutes les dissertations de cette période - le souci qui anime le jeune Blanchot, et qui lui inspirera des prises de position qu'il regrettera par la suite, est profondément humain.  Son professeur demande : "Pourquoi sacrifiez - vous le lyrisme ?". C'est parce que déjà, pour Blanchot, écrire c'est sortir des cadres prescrits, qu'ils soient moraux ou esthétiques, et aller au - devant de la crise qui, dans les années 1920, commence à faire de l'homme l'enjeu de puissances complexes et redoutables. »    Plus que des reliques de son enfance, ces documents constituent une trace précieuse de l'éducation et de la formation d'un des esprits les plus éclairés de notre temps.

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 15.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        La livre de la guerre de cent ans

      La renaissance du livre, 1921. - La renaissance du livre, Paris 1921, 23x28,5cm, relié. - Originale, una delle 340 copie numerate su cui antico, un pareggio con 11 e il Giappone 50 Olanda Edition. Associazione a bradel cartone aperta velina modo, spina dorsale liscio, titolo del libro scritto sulla schiena e il primo corso nel modo di calligrafia medievale, copre e della colonna vertebrale conservato, testa dorata, vincolante contemporaneo firmato Lavaux . Libro Illustrato di 40 tavole a colori e disegni in - testo Gus Bofa. Esemplare piacevoli.   - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Edition originale, un des 340 exemplaires numérotés sur vergé antique, seul tirage avec 11 Japon et 50 Hollande. Reliure à la bradel en plein cartonnage façon vélin, dos lisse, titre de l'ouvrage inscrit sur le dos et le premier plat à la manière de la calligraphie médiévale, couvertures et dos conservés, tête dorée, reliure de l'époque signée de Lavaux. Ouvrage illustré de 40 planches en couleurs ainsi que de dessins in - texte de Gus Bofa. Agréable exemplaire.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 16.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        British Columbia Telephone Company (B.C. Tel. / Telus) Telephone Talk: Bound Issues January, 1921 Through December 1921

      British Columbia Telephone Company, 1921. Telephone Talk was the glossy bimonthly publication of the British Columbia Telephone Company. It was written by employees for employees to present information of interest to those engaged in the plant, traffic, commercial, operating, accounting and other departments of the service. Each issue is replete with black and white photos and information on topics such as: company, industry and technological news, traffic levels, expansion plans, personnel announcements, publicity and social events, deaths, weddings, lists of exchanges, and more. As such, these issues serve as a vital preserve of rare and fascinating British Columbia history. This volume covers topics including: Greatest growth of company was during past year; Sound - a non - technical talk on a technical subject; Accidents which a careless workman may cause; Graph of the number of phones in service from 1903 through 1920; Table listing the exchanges in order of percent good toll calls; Statement of development - a table listing the number of phones in service per exchange across the province; Photo montage of three of the Agents of lower mainland offices; Proposed central office extensions indicate a busy year; Snow and wind storms seriously damage toll leads on Vancouver Island; Repairing submarine cable near Friday Harbor was trying experience; Preparing to lay a third cable between the mainland and Vancouver Island; Magnets - non - technical talk on a technical subject; Statistical Review of the province's industries; Nice photo montage of 5 lady Vancouver Island company representatives; Planned additions; Start of Export Trade in Bulk Wheat - nice photos; Naming a telephone office; Fourty Years of the Telephone; Photo montage of 4 lady company representatives on southern Vancouver Island; The Gathering of Material for Use of Telephone Men - 5 - page illustrated article; Application for increased rates before Railway Board; Shipping railway ties to Egypt; Plant activities; Excellent 10 - page article describes the laying of the second submarine cable to Vancouver Island (Point Grey to Nanaimo) - many great photos; Photo montage of four lovely ladies who serve as supervising officials in the traffic department; Railway board accedes to request for rate increase; Repair job on North Vancouver Submarine Cable - photos and map; First Convention of Canadian telephone companies very successful - 10 page article with photos; Convention Delegates tour Capilano Timber Company operations - photo montage; Photo montage of chief operators of mainland two - number offices; new Kerrisdale exchange opens; New P.B.X at Spencers (Department Store); Current phone directory is an improvement; 2 pages of samples of past phone directories; Construction of switchboard cords; laying conduit along Georgia St., Vancouver (2 photos); Emergency reveals bravery of B.C. telephone operators; photos of Port Coquitlam flood; amazing photo of washed out bridge over Capilano River; Pioneer line construction - telegraph line between Toronto and Buffalo, NY in 1846; Good Qualities of Loud Speakers; photo of timber cutting to clear a right - of - way to give service to the Broadview district; photo of underground conduit being laid in downtown Nanaimo, with horses and wagon in picture; What constitutes Central's activities at the Capital City Exchange - 4 pages with photos; Rubber covered wires and cables - 3 page article with photos; and more. Half - leather binding. Average wear. Backstrip loose along front edge. Ink stamp of company executive E.P. LaBelle upon top edge else unmarked. Binding intact. Aside from backstrip, a sound copy.

      [Bookseller: Online Bookshop Jim and Mina Stachow]
 17.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Les nymphes

      Ronald Davis & Cie, 1921. - Ronald Davis & Cie, Paris 1921, 13,5x21,5cm, relié. - Edition originale, un des 120 exemplaires numérotés sur Japon ancien à la forme, seuls grands papiers après 10 Japon impérial.   Reliure en demi basane noire à coins, dos lisse muet, encadrement de filets dorés sur les plats de papier marbré, nom de l'auteur et titre de l'ouvrage dorés en tête du premier plat, gardes et contreplats de papier à la cuve, couvertures conservées, deux éraflures sur les tranches supérieures, couvertures conservées, reliure de l'époque. Envoi autographe signé de Roger Frène : "A mon vieil ami Albert Vidal, à l'admirable romancier qu'il ne veut pas être, cette carte de visite en souvenir affectueux. Roger Frène". Ouvrage illustré de 5 dessins d'Amedeo Modigliani. Quelques petites rousseurs.   - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Edition originale, un des 120 exemplaires numérotés sur Japon ancien à la forme, seuls grands papiers après 10 Japon impérial.   Reliure en demi basane noire à coins, dos lisse muet, encadrement de filets dorés sur les plats de papier marbré, nom de l'auteur et titre de l'ouvrage dorés en tête du premier plat, gardes et contreplats de papier à la cuve, couvertures conservées, deux éraflures sur les tranches supérieures, couvertures conservées, reliure de l'époque. Envoi autographe signé de Roger Frène : "A mon vieil ami Albert Vidal, à l'admirable romancier qu'il ne veut pas être, cette carte de visite en souvenir affectueux. Roger Frène". Ouvrage illustré de 5 dessins d'Amedeo Modigliani. Quelques petites rousseurs.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 18.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Elus et Appelés, études et essais

      Emile Paul frères, 1921. - Emile Paul frères, Paris 1921, 14x19cm, broché. - Edizione originale. Terza copia dell'edizione deluxe su carta Olanda, numerati da 1 a 20. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Edition originale, un des 20 exemplaires numérotés sur Hollande, tirage de tête.  Infimes piqûres et taches sans gravité sur les plats. 

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 19.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        The general stud book, containing pedigrees of race horses, &c &c from the earliest accounts to the year 1920 inclusive. Vol. 1-24: Vol. 1 (4th ed.1858), vol. 2 (3rd ed. 1869), vol. 3 (3rd ed. 1855), vol. 4 (3rd ed. 1876, vol. 5 (2nd ed. 1866), vol. 6 (2nd ed. 1857), vol. 7 (2nd ed. 1873) and vols. 8 -24 in first editions (1857-1921).

      London, C.J. and E. (later on:) J. P. and C. T. Waetherby, 1855-1921. - 24 vols. 8vo (21,5x15 cm). Contemporary half-calf, with cornerpieces, spines gilt, with red title-labels, covers marbled paper (sl. imperf. to some hinges and spines). Interior nice and clean condition. Uniformly bound set, the later volumes in mottled or spickled half-calf, vol. XXIII with 2 red title-labels. Collation: 1: xlviii,448 pp.; 2: xxviii,220 pp.; 3: xxxvi,352 pp.; 4: xl,322 pp.; 5: xxiv,168 pp.; 6: xxxiv,232,(ii) pp.; 7: xlviii,200 pp.; 8: lxxx,548 pp.; 9: l,488 pp.; 10: lvi,496 pp.; 11: lxvi,548 pp.; 12: lxxi,618 pp.; 13: lxx,612,(ii: Errata) pp. and added Errata leaf; 14: lxxiv,650, (ii: Errata) pp.; 15: lxxxviii,(ii),724 pp. Errata pasted in on endpaper; 16: lxxxvi,780 pp. ; 17: cii,(ii),956 pp.; 18: cvi,(ii),1022 pp.; 19: cxii,1066 pp.; 20: cxvi,1122 pp. 21: cxii,1082 pp. ; 22cxx,1162 pp.; 23: cviii,1204 pp.; 24: cxii,1130 pp. - Added: 3 Supplements to vol. XXI: Return of Mares for 1909,1910 and 1911. 3 vols. Orig. publisher's cloth. And: First Supplement to vol. XXIV, part 1 and 2: Return of Mares for 1921. 2 vols. Publisher's wrappers covered with linen. 22000g [Attributes: Soft Cover]

      [Bookseller: Emile Kerssemakers]
 20.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Divers (voir notice)

      1921. Albin Michel. 1921 à. In-12.Carré. Cartonné, Sous emboîtage. Bon état. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais. Collection des prix Goncourt. Numéroté . 85 volumes complet. La plupart sous emboîtage. décomposé comme suit: IKOR Roger Les eaux mêlées 3 volumes de 249, 234 et 252 pages 1955. COLIN Paul: Les jeux sauvages 2 volumes de 248 et 241 pages 1950.GASCAR Pierre Les bêtes suivi de Le temps des morts 296 pagees 1953. Druon Maurice: Les grandes familles: 2 volumes de 193 et 254 pages 1948. Merle Robert: Week-end à Zuydcoote 275 pages 1949.Simone De Beauvoir: Les mandarins 4 volumes de 208, 276, 297 et 265 pages 1954. Vailland Roger: La loi 317 pages 1957. Beck Beatrix: Léon Morin prêtre 187 pages 1952. GARY Romain: Les racines du ciel: 3 volumes de 240, 240et 235 pages 1956. Gracq Julien: Le rivage des syrtes 2 volumes de 181 et 213 pages 1951. Curtis Jean-Louis: Les forêts de la nuit 2 volumes de 249 et 238 pages 1947. Peyré Joseph: 2 tomes de 197 et 186 pages 1935. Van Der Meersch: L'empreinte du Dieu 258 pages 1936. Plisnier Charles: 2 tomes de 180 et 147 pages 1937. Henri Troyat: L'araigne 249 pages 1938. Heriat Philiipe: Les enfants gatés 2 tomes de 167 et 212 pages. 1939. Ambrière Francis: Les grandes vacances 2 tomes de 258 et 272 pages. 1940. Pourrat Henri: Vent de Mars 236 pages 1941. Bernard Marc: Pareils à des enfants 2 tomes de 164 et 170 pages 1942. Grout Marius: Passage de l'homme 212 pages 1943 . Triolet Elsa: Le premier accroc coûte deux francs 2 tomes de 232 et 225 pages 1944. Bory Jean-Louis: Mon village à l'heure Allemande 2 tomes de 210 et 185 pages 1945 . Gautier Jean-Jacques: Histoire d'un fait divers: 249 pages 1946. Maran rené: Batouala 219 pages 1921. Beraud Henri: Le matyre de l'Obèse:161 pages1922. Beraud Henri: Le vitiol de la Lune: 185 pages 1922. Malraux André: La condition humaine: 2 volumes173 et 207 pages. 1933. Vercel Roger: Capitaine Conan 274 pages 1934. Fabre Lucien: Rabevel ou le mal des ardents 2 tomes de 313 et 333 pages.1923. Sandre Thierry: Le chèvre-feuille 160 pages 1924. Genevoix Maurice: Raboliot 297 pages 1925. Deberly Henri: Le supplice de Phèdre 230 pages 1926.Bedel Maurice: Jérôme 60° latitude nord 231 pages.1927. Weyer Maurice Costantin: Un homme penché sur son passé 232 pages 1928. Arland Marcel: L'ordre 3 tomes de 215, 230 et 236 pages 1929. Fauconnier Henri: Malaisie 269 pages 1930. Fayard Jean: Mal d'amour 290 pages 1931. Mazeline Guy: Les loups 4 tomes de 252, 257, 209 et 298 pages 1932. Perochon Ernest: Nêne 225 pages 1920. Duhamel Georges: Civilisation 1914-1917 232 pages 1918. Proust Marcel: A l'ombre des jeunes filles en fleurs 3 tomes de 238, 224 et 258 pages 1919. Nau John Antoine: Force ennemie 331 pages.1903. Frapie Léon: La maternelle 285 pages 1904. Farrère Claude: Les civilisés 328 pages 1905. Tharaud Jérome et Jean: Dingley l'illustre écrivain 183 pages 1906. Moselly Emile: Terres lointaines 298 pages 1907. Miomandre Francis de : Ecrit sur de l'eau.. 234 pages 1908. Leblond Marius Ary: En france 2 tomes de 227 et 222 pages 1909. Pergaud Louis: De goupil à Margot 167 pages 1910. Chateaubriant Alphonse de : Monsieur de Lourdines 202 pages 1911. Savignon André: Filles de la pluie 234 pages 1912. Elder Marc: Le peuple de la Mer 218 pages 1913. Bertrand Adrian: L'appel du sol 224 pages 1914. Benjamin René: Gaspard 265 pages 1915. Barbusse Henri: Le feu 2 tomes de 246 et 223 pages 1916. Malherbe Henry: La flamme au poing 168 pages 1917.

      [Bookseller: Le-Livre.Com]
 21.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Le côté de Guermantes II. Sodome et Gomorrhe I

      Nrf, 1921. - Nrf, Paris 1921, 14x19,5cm, broché. - Edizione su carta corrente, falsa dichiarazione di sesto. autografo prezioso firmato da Marcel Proust a André Salmon. uniformemente rosolato coperture, piastre di copertura e angolo superiore del foglio di dedizione abilmente doppiato. Nelle sue "Memorie senza fine" Salmon racconta le circostanze della "incontro" tra due improbabile mondo letterario che hanno poco strofinato le spalle, il bohemien Montparnos e salotti aristocratici frequentato da Proust: "se non sapevo Proust, noi colui che è venuto da me nel modo più squisito correspondu.C'est e anche il meno attendue.Je aveva appena dato alla nuova revisione francese (marzo 1920) una favola realistica: "il manichino di mogano" qualcosa che non avrei mai sospettato che potesse sedurre l'osservatore, il feroce adoratore, sì soggiogato e sprezzante della duchessa di Guermantes, Oriane, creatura odiosa degno di esposizione al pubblico. (...) Marcel Proust m ' subito ha scritto subito dopo la lettura di mogano modello. sarebbe anche fornire me con i libri, con dediche di pregio. probabilmente ho detto a Marcel Proust. non l'ho visitato. corrispondere con lui fosse stato per me. io non riuscivo ad andare al capezzale (...) e, in particolare, a sedersi tra i tanti i cui piaceri erano mai il mio. Naturalmente non si tratta di andare a unirsi a Marcel Proust a mezzanotte al Ritz dove sono poco conosciuti personnel.Ai mi sbaglio? in ogni caso, Marcel Proust non ha rancore mi ha tenuto. Avrebbe potuto frainteso, indovinato. Egli non solo mi ha scritto di nuovo, ma ha scritto per gli altri con l'intento di usarla. "Infatti, a seguito della pubblicazione di questo nuovo Proust ha suggerito il nome di Salmon River con quello per l'ottenimento di due borse di studio Blumenthal, purtroppo salmone aveva già raggiunto il limite di età ed è stato Andrea che ha vinto il secondo Thérive . Andre supporto Salmon borsa di studio non imparare questo fino al 1951 quando ho letto nella Revue de Paris di lettere inedite di Proust a E. Jealous: "stacco che, come il mio scopo è stato così gentile da scrivere da brividi febbre (...): "la tua conclusione sembra essere di salmone, che è anche quella che avevo smesso con Gide credo che la ragione abbiamo sostenuto (il prezzo permetterà di fare. fare giornalismo) è molto cattivo. Ma il talento è una ragione sufficiente. (...) ". (Cfr A. Salmon, Ricordi senza fine, p. 807 - 809). Il nostro lavoro è probabilmente il secondo e ultimo libro autografato da Proust a André Salmon, dopo il primo volume di Guermantes, pubblicato l'anno precedente. Proustiano reliquia preziosa. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Edition originale sur papier courant, fausse mention de sixième édition. Précieux envoi autographe signé de Marcel Proust à André Salmon. Couvertures uniformément brunie, plats de couverture et angle supérieur du feuillet de dédicace habilement doublés. Dans ses "Souvenirs sans fin", Salmon relate les circonstances de cette "rencontre" improbable entre deux univers littéraires qui se sont peu côtoyés, la bohème des Montparnos et les salons aristocratiques que fréquentait Proust :"Si je n'ai pas connu Proust, nous avons correspondu.C'est lui qui vint à moi, de la façon la plus exquise et aussi la moins attendue.Je venais de donner à la Nouvelle Revue Française (mars 1920) une fable réaliste: "Le Mannequin d'acajou", quelque chose dont je n'aurais jamais soupçonné que cela pût séduire l'observateur, le féroce adorateur, oui subjugué et méprisant, de la duchesse de Guermantes, Oriane, haïssable créature digne de l'exposition publique. (...)Marcel Proust m'écrivit dès aussitôt sa lecture de Mannequin d'acajou. Il m'offrirait aussi de ses livres, avec de précieuses dédicaces. Sans doute ai - je répondu à Marcel Proust. Je ne lui ai pas rendu visite. Correspondre avec lui comptait pour moi. Je n'ai pu me résoudre à me rendre à son chevet (...) et, surtout, à m'asseoir parmi tant d'autres dont les délectations ne furent jamais les miennes. Bien entendu pas question d'aller joindre Marcel Proust à minuit, au Ritz où je suis peu connu du personnel.Ai - je eu tort? en tout cas, Marcel Proust ne m'en garda pas rancune. Il put m'avoir bien compris, deviné. Non seulement il m'écrivit encore, mais il écrivit à d'autres dans l'intention de me servir. "En effet, à la suite de la publication de cette nouvelle Proust proposa le nom de Salmon avec celui de Rivière pour l'obtention des deux bourses Blumenthal, malheureusement Salmon avait déja atteint l'age limite et ce fut André Thérive qui obtint la seconde bourse. André Salmon n'apprendra ce soutien qu'en 1951 en lisant dans la Revue de Paris des lettres inédites de Proust à E. Jaloux: "Je détache celle qu'à mon propos il eut la gentillesse d'écrire, en grelottant de fièvre (...):"Votre conclusion semble donc être Salmon, ce qui est d'ailleurs celle à laquelle je m'étais arrêté avec Gide. Je trouve que la raison qu'on a fait valoir (le prix lui permettra de ne pas faire de journalisme) est très mauvaise. Mais le talent est une raison suffisante. (...) ". (Cf. A. Salmon, Souvenirs sans fin, p. 807 - 809). Notre ouvrage est sans doute le second et le dernier ouvrage dédicacé par Proust à André Salmon, après le premier volume du côté de Guermantes, paru l'année précédente. Cette précieuse relique proustienne est présentée dans dans un coffret en plein maroquin noir, dos lisse, date en queue, intérieur doublé d'agneau kaki, coffret signé Goy & Vilaine.

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 22.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Exiles.

      London: The Egoist Press,, 1921. A play in three acts. Octavo. Original dark green cloth, gilt lettered spine, front cover lettered in blind. With the dust jacket. Jacket spine lightly toned, a few closed-tears, spine a little rolled, pale stains across back cover, touch of foxing to edges of book block. A good copy. Second English and first Egoist Press edition of Joyce's only play, rare in the dust jacket. This copy is of the first issue, one of 500 copies in green cloth, the remainder sheets of the entire edition of 1,000 copies being sold to Cape in 1924 and bound up after that date in black cloth. Though first published in 1918, by Grant Richards in London and Huebsch in New York, the play did not receive its first English-language production until February 1925.

      [Bookseller: Peter Harrington]
 23.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Iskhod k vostoku. Predchuvstviia i sversheniia. Utverzhdenie evraziitsev. Stat'i: Petra Savitskogo, G. Suvchinskogo, kn. N. S. Trubetskogo i Georgiia Florovskogo.

      Sofiia: Russko-bolgarskoe knigoizdatel'stvo (Pechatnitsa "Balkan") 1921 - Octavo (24 x 16 cm). Original orange pictorial wrappers with an illustration and a series device to rear wrapper by Pavel Chelishchev; 125 pp. Uncut and unopened copy; wrappers dust-soiled and frayed to edges; some nicks and tears to spine; front wrapper beginning to detach; still about good and a candidate for restoration work. The first book of this series of seven titles published by the Russian Eurasianist movement (other titles included "Na putiakh", "Evraziiskii vremennik" and "Evraziiskii vremennik"). One of the first publications to articulate the influential goals and philosophical views of the Eurasianists, containing articles by Petr Savitsky, G. Suvchinskii, Count N. Trubetskoi and Georgii Florovskii. With wrapper design (front and back), as well as illustrated title page by Pavel Chelishchev (1898-1957), a relatively little-known Russian artist who studied with Aleksandra Ekster and was associated with Gertrude Stein and other modernist artists and writers in Paris. He apparently illustrated only this book in Sofia before relocating to Berlin and from there to Paris. Savine 05729 ("Very rare"). Scarce in the trade. [Attributes: First Edition; Soft Cover]

      [Bookseller: Penka Rare Books, ILAB]
 24.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        The Rift Valleys and Geography of East Africa

      Seeley Service, London 1921 - Origin & history of rift valleys of E Africa.with some account of the (various) resources of the Kenya Colony. 479 pp. ill. Folding map. [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Trophy Room Books]
 25.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        [Affaire Landru] Photographie originale : Le procès de Landru - 3e journée. Landru affirme à nouveau sa parfaite correction à l'égard de Me Cuchet

      Agence de reportage photographique Meurisse, 1921. - Agence de reportage photographique Meurisse, Paris s.d. [1921], 13x18cm, une feuille. - Stampa fotografia originale, stampa argento antico su carta e la didascalia disegnato sotto, vediamo lì Landru, le mani giunte sul banco degli imputati, affiancato da due gendarmi. Branger viola timbro del laboratorio sul retro. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Photographie de presse originale, épreuve argentique d'époque tirée sur papier et légendée au verso. On y voit Landru, s'adressant au tribunal, les mains sur la poitrine ; à ses côté, est assis un gendarme le fixant les mains jointes. Tampon violet de l'atelier Meurisse et légende ronéotypée au verso. Rare photographie dans un très bel état de conservation. Surnommé "le Barbe Bleue de Gambais", Henri - Désiré Landru (1869 - 1922) est le protagoniste de l'une des plus grandes affaires criminelles du XXème siècle, devenant le premier tueur en série moderne français. A  partir de 1900, après avoir exercé de nombreuses professions pour subvenir aux besoins de sa famille (il a épousé sa cousine, une blanchisseuse dont il a eu quatre enfants), il fait ses débuts dans la carrière de petit escroc. Landru alterne entre des amendes et de courtes peines de prison dont il parvient à éviter l'entière exécution sur la base d'expertises de médecins aliénistes qui le déclarent dans "un état mental maladif, qui sans être de la folie, n'est plus du moins l'état normal". En 1914, suite à sa dernière escroquerie, une carambouille concernant l'achat - vente d'un garage, il est condamné à une peine de prison assortie d'une relégation au bagne de Guyane. Il parvient à prendre la fuite, est alors définitivement contraint de vivre dans la clandestinité et très probablement de se débarrasser de victimes qui seraient susceptibles de le reconnaître. La situation économique et sociale de l'époque, à l'aube de la première guerre mondiale, est favorable à son nouveau mode de vie. Sous des noms différents (plus de 90 pseudonymes au total), il se fait passer pour un veuf esseulé et prospère. Il entreprend alors, par l'intermédiaire de petites annonces dans les journaux, de séduire des femmes désireuses de sortir de leur solitude (beaucoup de maris sont tombés au front) et possédant quelques économies ; il promet à chacune le mariage. Il parviendra ainsi à rencontrer près de 300 femmes. Méticuleux, il rédige des lettres et établit une fiche précise pour chaque conquête éventuelle (description physique, situation familiale, fortune et patrimoine...). Il sélectionne les femmes au potentiel intéressant et les invite dans ses garçonnières, des pavillons de campagne isolés d'abord à Vernouillet puis à Gambais dans les Yvelines. Landru les séduit alors en leur promettant la stabilité matrimoniale et subtilise leurs biens avant de se débarrasser d'elles. Les plaintes des Gambaisiens pour des disparitions de villageoises se multiplient et les soupçons se portent rapidement sur Landru, dont la cheminée de la maison, hiver comme été, dégage une fumée noire et nauséabonde. L'avancée de l'enquête est rendue difficile par les nombreuses identités endossées par le suspect. Et c'est par hasard que Landru sera reconnu par un proche de victime, sortant d'un magasin rue de Rivoli et arrêté en avril 1919. Lors des perquisitions des maisons louées par Landru, les enquêteurs retrouvent des débris humains au milieu de tas de cendres. Ils mettent également la main sur une comptabilité très précise (scies, billets de train...) et plusieurs agendas mystérieux. Les cartes d'accès au procès sont limitées, le procès se déroulant à Versailles dans une salle d'audience exiguë, elles sont donc activement recherchées et alimentent un véritable marché noir. Le Tout - Paris est présent : vedettes du music - hall (Mlle Polaire, Mistinguett), romanciers (André Salmon, Colette, Roland Dorgelès, Rudyard Kipling), membres de grandes familles royales (la princesse Hélène de Grèce, la petite - fille du prince de Monaco, le prince héritier de Perse).  La presse française et internationale est elle aussi sur le devant de la scène : Henri Béraud pour la presse d'opposition, H. G. Wells pour le compte du Petit journal. La lecture de l'acte d'accusation dure trois heures. La culpabilité de Landru n'a jamais pu être formellement prouvée, les corps des femmes n'ayant jamais été retrouvés. Il est cependant accusé du meurtre de dix femmes et du fils de l'une d'entre elles et condamné à la guillotine.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 26.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        [Affaire Landru] Photographie originale : Landru se rendant à son audition

      Agence de reportage photographique Meurisse, 1921. - Agence de reportage photographique Meurisse, Paris s.d. [1921], 13x18cm, une feuille. - Stampa fotografia originale, stampa argento antico su carta e la didascalia disegnato sotto, vediamo lì Landru, le mani giunte sul banco degli imputati, affiancato da due gendarmi. Branger viola timbro del laboratorio sul retro. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Photographie de presse originale, épreuve argentique d'époque tirée sur papier et légendée au verso. On y voit Landru, se rendant à son audition, son dossier sous le bras, entouré de trois gendarmes. Tampon violet de l'atelier Meurisse et légende ronéotypée au verso : "Et voici Landru se rendant à son audience à la cour d'assises de Versailles. On dirait certes plutôt un avocat venant de rendre visite à son client dans la prison qu'un inculpé ayant à répondre de [?] assassinats." Rare photographie dans un très bel état de conservation. Surnommé "le Barbe Bleue de Gambais", Henri - Désiré Landru (1869 - 1922) est le protagoniste de l'une des plus grandes affaires criminelles du XXème siècle, devenant le premier tueur en série moderne français. A  partir de 1900, après avoir exercé de nombreuses professions pour subvenir aux besoins de sa famille (il a épousé sa cousine, une blanchisseuse dont il a eu quatre enfants), il fait ses débuts dans la carrière de petit escroc. Landru alterne entre des amendes et de courtes peines de prison dont il parvient à éviter l'entière exécution sur la base d'expertises de médecins aliénistes qui le déclarent dans "un état mental maladif, qui sans être de la folie, n'est plus du moins l'état normal". En 1914, suite à sa dernière escroquerie, une carambouille concernant l'achat - vente d'un garage, il est condamné à une peine de prison assortie d'une relégation au bagne de Guyane. Il parvient à prendre la fuite, est alors définitivement contraint de vivre dans la clandestinité et très probablement de se débarrasser de victimes qui seraient susceptibles de le reconnaître. La situation économique et sociale de l'époque, à l'aube de la première guerre mondiale, est favorable à son nouveau mode de vie. Sous des noms différents (plus de 90 pseudonymes au total), il se fait passer pour un veuf esseulé et prospère. Il entreprend alors, par l'intermédiaire de petites annonces dans les journaux, de séduire des femmes désireuses de sortir de leur solitude (beaucoup de maris sont tombés au front) et possédant quelques économies ; il promet à chacune le mariage. Il parviendra ainsi à rencontrer près de 300 femmes. Méticuleux, il rédige des lettres et établit une fiche précise pour chaque conquête éventuelle (description physique, situation familiale, fortune et patrimoine...). Il sélectionne les femmes au potentiel intéressant et les invite dans ses garçonnières, des pavillons de campagne isolés d'abord à Vernouillet puis à Gambais dans les Yvelines. Landru les séduit alors en leur promettant la stabilité matrimoniale et subtilise leurs biens avant de se débarrasser d'elles. Les plaintes des Gambaisiens pour des disparitions de villageoises se multiplient et les soupçons se portent rapidement sur Landru, dont la cheminée de la maison, hiver comme été, dégage une fumée noire et nauséabonde. L'avancée de l'enquête est rendue difficile par les nombreuses identités endossées par le suspect. Et c'est par hasard que Landru sera reconnu par un proche de victime, sortant d'un magasin rue de Rivoli et arrêté en avril 1919. Lors des perquisitions des maisons louées par Landru, les enquêteurs retrouvent des débris humains au milieu de tas de cendres. Ils mettent également la main sur une comptabilité très précise (scies, billets de train...) et plusieurs agendas mystérieux. Les cartes d'accès au procès sont limitées, le procès se déroulant à Versailles dans une salle d'audience exiguë, elles sont donc activement recherchées et alimentent un véritable marché noir. Le Tout - Paris est présent : vedettes du music - hall (Mlle Polaire, Mistinguett), romanciers (André Salmon, Colette, Roland Dorgelès, Rudyard Kipling), membres de grandes familles royales (la princesse Hélène de Grèce, la petite - fille du prince de Monaco, le prince héritier de Perse).  La presse française et internationale est elle aussi sur le devant de la scène : Henri Béraud pour la presse d'opposition, H. G. Wells pour le compte du Petit journal. La lecture de l'acte d'accusation dure trois heures. La culpabilité de Landru n'a jamais pu être formellement prouvée, les corps des femmes n'ayant jamais été retrouvés. Il est cependant accusé du meurtre de dix femmes et du fils de l'une d'entre elles et condamné à la guillotine.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 27.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        [Affaire Landru] Photographie originale : Le procès de Landru - 3e journée. Landru ne peut concevoir que le témoin ait une aussi mauvaise opinion de lui !

      Agence de reportage photographique Meurisse, 1921. - Agence de reportage photographique Meurisse, Paris s.d. [1921], 13x18cm, une feuille. - Stampa fotografia originale, stampa argento antico su carta e la didascalia disegnato sotto, vediamo lì Landru, le mani giunte sul banco degli imputati, affiancato da due gendarmi. Branger viola timbro del laboratorio sul retro. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Photographie de presse originale, épreuve argentique d'époque tirée sur papier et légendée au verso. On y voit Landru, levant les mains d'un air surpris et interrogateur. Tampon violet de l'atelier Meurisse et légende ronéotypée au verso. Rare photographie dans un très bel état de conservation. Surnommé "le Barbe Bleue de Gambais", Henri - Désiré Landru (1869 - 1922) est le protagoniste de l'une des plus grandes affaires criminelles du XXème siècle, devenant le premier tueur en série moderne français. A  partir de 1900, après avoir exercé de nombreuses professions pour subvenir aux besoins de sa famille (il a épousé sa cousine, une blanchisseuse dont il a eu quatre enfants), il fait ses débuts dans la carrière de petit escroc. Landru alterne entre des amendes et de courtes peines de prison dont il parvient à éviter l'entière exécution sur la base d'expertises de médecins aliénistes qui le déclarent dans "un état mental maladif, qui sans être de la folie, n'est plus du moins l'état normal". En 1914, suite à sa dernière escroquerie, une carambouille concernant l'achat - vente d'un garage, il est condamné à une peine de prison assortie d'une relégation au bagne de Guyane. Il parvient à prendre la fuite, est alors définitivement contraint de vivre dans la clandestinité et très probablement de se débarrasser de victimes qui seraient susceptibles de le reconnaître. La situation économique et sociale de l'époque, à l'aube de la première guerre mondiale, est favorable à son nouveau mode de vie. Sous des noms différents (plus de 90 pseudonymes au total), il se fait passer pour un veuf esseulé et prospère. Il entreprend alors, par l'intermédiaire de petites annonces dans les journaux, de séduire des femmes désireuses de sortir de leur solitude (beaucoup de maris sont tombés au front) et possédant quelques économies ; il promet à chacune le mariage. Il parviendra ainsi à rencontrer près de 300 femmes. Méticuleux, il rédige des lettres et établit une fiche précise pour chaque conquête éventuelle (description physique, situation familiale, fortune et patrimoine...). Il sélectionne les femmes au potentiel intéressant et les invite dans ses garçonnières, des pavillons de campagne isolés d'abord à Vernouillet puis à Gambais dans les Yvelines. Landru les séduit alors en leur promettant la stabilité matrimoniale et subtilise leurs biens avant de se débarrasser d'elles. Les plaintes des Gambaisiens pour des disparitions de villageoises se multiplient et les soupçons se portent rapidement sur Landru, dont la cheminée de la maison, hiver comme été, dégage une fumée noire et nauséabonde. L'avancée de l'enquête est rendue difficile par les nombreuses identités endossées par le suspect. Et c'est par hasard que Landru sera reconnu par un proche de victime, sortant d'un magasin rue de Rivoli et arrêté en avril 1919. Lors des perquisitions des maisons louées par Landru, les enquêteurs retrouvent des débris humains au milieu de tas de cendres. Ils mettent également la main sur une comptabilité très précise (scies, billets de train...) et plusieurs agendas mystérieux. Les cartes d'accès au procès sont limitées, le procès se déroulant à Versailles dans une salle d'audience exiguë, elles sont donc activement recherchées et alimentent un véritable marché noir. Le Tout - Paris est présent : vedettes du music - hall (Mlle Polaire, Mistinguett), romanciers (André Salmon, Colette, Roland Dorgelès, Rudyard Kipling), membres de grandes familles royales (la princesse Hélène de Grèce, la petite - fille du prince de Monaco, le prince héritier de Perse).  La presse française et internationale est elle aussi sur le devant de la scène : Henri Béraud pour la presse d'opposition, H. G. Wells pour le compte du Petit journal. La lecture de l'acte d'accusation dure trois heures. La culpabilité de Landru n'a jamais pu être formellement prouvée, les corps des femmes n'ayant jamais été retrouvés. Il est cependant accusé du meurtre de dix femmes et du fils de l'une d'entre elles et condamné à la guillotine.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 28.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        [Affaire Landru] Photographie originale : Nov. 1921 - Aux assises de Versailles. Landru devant ses juges, à droite debout ses 2 défenseurs Mes Moro - Giafferu et Navières

      Branger, 1921. - Branger, Paris s.d. [1921], 13x18cm, une feuille. - Stampa fotografia originale, stampa argento antico su carta e la didascalia disegnato sotto, vediamo lì Landru, le mani giunte sul banco degli imputati, affiancato da due gendarmi. Branger viola timbro del laboratorio sul retro. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Photographie de presse originale, épreuve argentique d'époque tirée sur papier cartonné. On y voit Landru assis dans le box, entouré de trois gendarmes, devant lui ses deux avocats Moro - Giafferu et Navières.  Légende et tampon violet de l'atelier Branger au verso. Rare photographie dans un très bel état de conservation. Surnommé "le Barbe Bleue de Gambais", Henri - Désiré Landru (1869 - 1922) est le protagoniste de l'une des plus grandes affaires criminelles du XXème siècle, devenant le premier tueur en série moderne français. A  partir de 1900, après avoir exercé de nombreuses professions pour subvenir aux besoins de sa famille (il a épousé sa cousine, une blanchisseuse dont il a eu quatre enfants), il fait ses débuts dans la carrière de petit escroc. Landru alterne entre des amendes et de courtes peines de prison dont il parvient à éviter l'entière exécution sur la base d'expertises de médecins aliénistes qui le déclarent dans "un état mental maladif, qui sans être de la folie, n'est plus du moins l'état normal". En 1914, suite à sa dernière escroquerie, une carambouille concernant l'achat - vente d'un garage, il est condamné à une peine de prison assortie d'une relégation au bagne de Guyane. Il parvient à prendre la fuite, est alors définitivement contraint de vivre dans la clandestinité et très probablement de se débarrasser de victimes qui seraient susceptibles de le reconnaître. La situation économique et sociale de l'époque, à l'aube de la première guerre mondiale, est favorable à son nouveau mode de vie. Sous des noms différents (plus de 90 pseudonymes au total), il se fait passer pour un veuf esseulé et prospère. Il entreprend alors, par l'intermédiaire de petites annonces dans les journaux, de séduire des femmes désireuses de sortir de leur solitude (beaucoup de maris sont tombés au front) et possédant quelques économies ; il promet à chacune le mariage. Il parviendra ainsi à rencontrer près de 300 femmes. Méticuleux, il rédige des lettres et établit une fiche précise pour chaque conquête éventuelle (description physique, situation familiale, fortune et patrimoine...). Il sélectionne les femmes au potentiel intéressant et les invite dans ses garçonnières, des pavillons de campagne isolés d'abord à Vernouillet puis à Gambais dans les Yvelines. Landru les séduit alors en leur promettant la stabilité matrimoniale et subtilise leurs biens avant de se débarrasser d'elles. Les plaintes des Gambaisiens pour des disparitions de villageoises se multiplient et les soupçons se portent rapidement sur Landru, dont la cheminée de la maison, hiver comme été, dégage une fumée noire et nauséabonde. L'avancée de l'enquête est rendue difficile par les nombreuses identités endossées par le suspect. Et c'est par hasard que Landru sera reconnu par un proche de victime, sortant d'un magasin rue de Rivoli et arrêté en avril 1919. Lors des perquisitions des maisons louées par Landru, les enquêteurs retrouvent des débris humains au milieu de tas de cendres. Ils mettent également la main sur une comptabilité très précise (scies, billets de train...) et plusieurs agendas mystérieux. Les cartes d'accès au procès sont limitées, le procès se déroulant à Versailles dans une salle d'audience exiguë, elles sont donc activement recherchées et alimentent un véritable marché noir. Le Tout - Paris est présent : vedettes du music - hall (Mlle Polaire, Mistinguett), romanciers (André Salmon, Colette, Roland Dorgelès, Rudyard Kipling), membres de grandes familles royales (la princesse Hélène de Grèce, la petite - fille du prince de Monaco, le prince héritier de Perse).  La presse française et internationale est elle aussi sur le devant de la scène : Henri Béraud pour la presse d'opposition, H. G. Wells pour le compte du Petit journal. La lecture de l'acte d'accusation dure trois heures. La culpabilité de Landru n'a jamais pu être formellement prouvée, les corps des femmes n'ayant jamais été retrouvés. Il est cependant accusé du meurtre de dix femmes et du fils de l'une d'entre elles et condamné à la guillotine.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 29.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Paludes. Edition illustrée de six lithographies originales par R. de la Fresnaye

      NRF, 1921. In - 4 (24,2 x 20 cm), (109) pp., veau glacé havane, dos lisse et plats ornés d?un décor géométrique de huit filets, titre sur le plat supérieur, tête dorée, non rogné, couverture et dos conservés. Illustré de 6 lithographies originales de Roger de la Fresnaye. Première édition illustrée. Tirage limité à 312 exemplaires tous sur vélin Lafuma - Navarre (N° 150). Seul ouvrage illustré de compositions originales par Roger de la Fresnaye (Le Mans 1885 - Grasse 1925), peintre cubiste. Bel exemplaire (quelques menus frottements, très rares rousseurs claires). / / Quarto (24,2 x 20 cm), (109) pp., havana glazed calf, smooth spine and covers with geometrical tooling composed of eight fillets, title on top cover, top edge gilt, uncut, original wrappers with spine preserved. Illustrated with 6 original lithographs by Roger de la Fresnaye. First illustrated edition, limited to 312 copies, all on vélin Lafuma - Navarre (Nr 150). This is the only book with original illustrations by Roger de la Fresnaye (Le Mans 1885 - Grasse 1925), cubist painter. Nice copy (some minor rubbings, very scarce light spots).

      [Bookseller: Librairie Henri Picard & Fils]
 30.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Autograph letter signed ("C. Saint- Saëns").

      No place, 11. VI. 1921. - 4to. 1½ pp. To an unnamed addressee about organizing a rehearsal. - With embossed monogram; some damage to edges and punched holes in the margin; reverse with traces of another paper (removed). [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Antiquariat INLIBRIS Gilhofer Nfg. GmbH]
 31.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Premier congrès international de la navigation aérienne : réception des membres du Congrès chez M. G. Eiffel, le dimanche 20 Novembre 1921

      L. Maretheux, 1921. - L. Maretheux , Paris 1921, 16x25cm, broché. - Prima edizione stampato su manciata prevista. Gustave Eiffel prezioso l'invio di sua figlia Valentine superato il primo piatto. Piccoli morsi sul coperchio frontale e sul frontespizio, altrimenti buona copia. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Edition originale imprimée à tout petit nombre sur vergé. Précieux envoi de Gustave Eiffel à sa fille Valentine en tête du premier plat. Infimes piqûres sur le premier plat ainsi que sur la page de titre, sinon agréable exemplaire.

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 32.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        A History of The Great War

      London: Thomas Nelson and Sons, 1921-22.. First Revised Edition. Octavo, four volumes, pp. xv, 552, pp. ix, 578, pp. xi, 603, pp. xi, 528. Bound in recent half blue calf, with the original blue cloth boards retained, gilt titles and raised bands to spine. Fore and tail edges uncut. With 78 tipped in maps, many folding. Some toning to the textblocks at the prelims, and to the edges. All maps present and intact. Cloth shows some light wear and marking. A very good set presented in a smart modern binding. Buchan's history of the Great War was originally published between 1915 and 1919 in twenty four volumes. He decided to revise and rewrite his work in order to correct any errors made and to give a smoother perspective than his original version presented due to the immediacy of that work to the events reported therein.

      [Bookseller: Adrian Harrington Rare Books]
 33.   Check availability:     IOBABooks     Link/Print  


        Il Codice Trivulziano 1080 della Divina Commedia riprodotto in eliocromia sotto gli auspici della sezione milanese della Società Dantesca Italiana nel sesto centenario della morte del Poeta con cenni storici e descrittivi di Luigi Rocca

      Ulrico Hoepli Editore - Libraio della Real Casa, 1921. Splendida riproduzione in facsimile del codice conservato alla Trivulziana, scritto a Firenze nel 1337 a soli 16 anni dalla morte del poeta In folio

      [Bookseller: Di Mano in Mano]
 34.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        [Affaire Landru] Photographie originale : Landru écoute la lecture du verdict le condamnant à mort

      Branger, 1921. - Branger, Paris s.d. [1921], 13x18cm, une feuille. - Stampa fotografia originale, stampa argento antico su carta e la didascalia disegnato sotto, vediamo lì Landru, le mani giunte sul banco degli imputati, affiancato da due gendarmi. Branger viola timbro del laboratorio sul retro. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Photographie de presse originale, épreuve argentique d'époque tirée sur papier cartonné et légendée dans le cadre. On y voit Landru, les mains jointes dans le box des accusés, entouré de deux gendarmes. Tampon violet de l'atelier Branger au verso. Rare photographie dans un très bel état de conservation. Surnommé "le Barbe Bleue de Gambais", Henri - Désiré Landru (1869 - 1922) est le protagoniste de l'une des plus grandes affaires criminelles du XXème siècle, devenant le premier tueur en série moderne français. A  partir de 1900, après avoir exercé de nombreuses professions pour subvenir aux besoins de sa famille (il a épousé sa cousine, une blanchisseuse dont il a eu quatre enfants), il fait ses débuts dans la carrière de petit escroc. Landru alterne entre des amendes et de courtes peines de prison dont il parvient à éviter l'entière exécution sur la base d'expertises de médecins aliénistes qui le déclarent dans "un état mental maladif, qui sans être de la folie, n'est plus du moins l'état normal". En 1914, suite à sa dernière escroquerie, une carambouille concernant l'achat - vente d'un garage, il est condamné à une peine de prison assortie d'une relégation au bagne de Guyane. Il parvient à prendre la fuite, est alors définitivement contraint de vivre dans la clandestinité et très probablement de se débarrasser de victimes qui seraient susceptibles de le reconnaître. La situation économique et sociale de l'époque, à l'aube de la première guerre mondiale, est favorable à son nouveau mode de vie. Sous des noms différents (plus de 90 pseudonymes au total), il se fait passer pour un veuf esseulé et prospère. Il entreprend alors, par l'intermédiaire de petites annonces dans les journaux, de séduire des femmes désireuses de sortir de leur solitude (beaucoup de maris sont tombés au front) et possédant quelques économies ; il promet à chacune le mariage. Il parviendra ainsi à rencontrer près de 300 femmes. Méticuleux, il rédige des lettres et établit une fiche précise pour chaque conquête éventuelle (description physique, situation familiale, fortune et patrimoine...). Il sélectionne les femmes au potentiel intéressant et les invite dans ses garçonnières, des pavillons de campagne isolés d'abord à Vernouillet puis à Gambais dans les Yvelines. Landru les séduit alors en leur promettant la stabilité matrimoniale et subtilise leurs biens avant de se débarrasser d'elles. Les plaintes des Gambaisiens pour des disparitions de villageoises se multiplient et les soupçons se portent rapidement sur Landru, dont la cheminée de la maison, hiver comme été, dégage une fumée noire et nauséabonde. L'avancée de l'enquête est rendue difficile par les nombreuses identités endossées par le suspect. Et c'est par hasard que Landru sera reconnu par un proche de victime, sortant d'un magasin rue de Rivoli et arrêté en avril 1919. Lors des perquisitions des maisons louées par Landru, les enquêteurs retrouvent des débris humains au milieu de tas de cendres. Ils mettent également la main sur une comptabilité très précise (scies, billets de train...) et plusieurs agendas mystérieux. Les cartes d'accès au procès sont limitées, le procès se déroulant à Versailles dans une salle d'audience exiguë, elles sont donc activement recherchées et alimentent un véritable marché noir. Le Tout - Paris est présent : vedettes du music - hall (Mlle Polaire, Mistinguett), romanciers (André Salmon, Colette, Roland Dorgelès, Rudyard Kipling), membres de grandes familles royales (la princesse Hélène de Grèce, la petite - fille du prince de Monaco, le prince héritier de Perse).  La presse française et internationale est elle aussi sur le devant de la scène : Henri Béraud pour la presse d'opposition, H. G. Wells pour le compte du Petit journal. La lecture de l'acte d'accusation dure trois heures. La culpabilité de Landru n'a jamais pu être formellement prouvée, les corps des femmes n'ayant jamais été retrouvés. Il est cependant accusé du meurtre de dix femmes et du fils de l'une d'entre elles et condamné à la guillotine.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 35.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Dante. Mélanges de critique et d'érudition francaises publiés à l'occasion du VI. Centenaire de la mort du Poète...

      1921. Cm. 26, pp. 277 (3). Testo elegantemente stampato in rosso e nero; con illustrazioni e 40 tavole fuori testo (ciascuna protetta da velina parlante). Splendida legatura coeva in pieno marocchino marron, dorso a nervi con titoli in oro, piatti decorati da ricchi fregi ed intarsi policromi angolari. Doublure interna e sguardie in seta, taglio di testa dorato e brossura orig. ill. conservata (compreso il dorso). Legatura datata (1921) ma curiosamente non firmata, nonostante l'ottima fattura, sicuramente parigina. Esemplare fresco ed in eccellente stato di conservazione. Bella pubblicazione in tiratura limitata edita dall'Union Intellectuelle Franco - Italienne.

      [Bookseller: Studio Bibliografico Benacense]
 36.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Zeitschrift des Deutschen Palästina-Vereins (KONVOLUT aus 75 Bänden) - Bd. 44 (1921) bis Bd. 68 (1944); 70 (1954) bis 118 (2002).

      Hinrichs'sche Buchhandlung; 1921 - 2002. - Die hier angebotenen Bände stammen aus einer teilaufgelösten wissenschaftlichen Bibliothek und tragen die entsprechenden Kennzeichnungen (Rückenschild, Instituts-Stempel.). Schnitt und Einband sind etwas staubschmutzig; der Buchzustand ist ansonsten ordentlich und dem Alter entsprechend gut; KOMPLETTPREIS für 75 Bände; bei Versand ins Ausland erfragen Sie bitte zuerst die Versandkosten; Sprache: Deutsch Gewicht in Gramm: 38000

      [Bookseller: Petra Gros]
 37.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Photograph Album of a Tour of Asia and Egypt Aboard the Cargo Liner, Shinyo Maru

      Asia and the Middle East, 1921. Photograph Album. Very Good. 1921-1922. Over 180 captioned photographs (approximately 2.5" x 3.5" to 6" x 8") capturing the highlights of a couple's tour of Japan, Hong Kong, India and Nepal, Aden, the Malay Peninsula, Ceylon (Sri Lanka), and Egypt as part of a group of about 25 passengers aboard Japanese-flagged "India Trader" cargo ship. The photographs are in nice shape. All but four are attached; several have paperclip stains or indentations. Photographs include snapshots of life on board the ship (on deck, costume party, organized games), Japan (hotels, temples, scenic locations, rickshaws, train, gardens, the Kamakura Buddha), Hong Kong (hotel, street scene), Nepal (Mount Everest), Maylay (small sampan), Ceylon (Galla Face Hotel, fishing boats, elephants, bamboo and rubber trees), India (temples, Taj Mahal, people bathing, ghats, snake charmers, peddlers, ox carts), and Egypt (Pyramids, Sphinx, camels).

      [Bookseller: Read 'Em Again Books, ABAA]
 38.   Check availability:     IOBABooks     Link/Print  


        In Farthest Burma: The Record of an Arduous Journey of Exploration and Research Through the Unknown Frontier Territory of Burma and Tibet

      J. B. Lippincott, Philadelphia 1921 - Book condition: very good, scarce, highlighted by 23 b/w illustrations and two maps, one a fold out, black cloth boards feature a green tinted illustration on the cover and green lettering on the spine, spine shows wear to the top and bottom with a one inch tear to upper right, bookplate and library stamp on front pastedowns, stamps also on title page and back pastedown and back endpapers, interior very clean with no marks or tears, binding tight, 311 pp. with index, 6 X 8.75 inches. * Postage for oversized and international shipping will be calculated by size and weight. AbeBooks shipping quotes are ESTIMATES only. If actual shipping cost is less than the AbeBooks estimate, it is our practice to REFUND the difference to the buyer. * NOAMZ [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Panoply Books]
 39.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Bucheinbande aus dem XIV - XIX Jahrhundert in der Landesbibliothek zu Darmstadt

      41 pp. introduction and detailed descriptions of plates by the director of the library, notes with bibliographic material, 2 text illus., 100 superb plates (many in color or tint) showing bookbindings from 5 centuries in the library's collection. Folio. Gilt-decorated cloth, raised spine, d.j. Leipzig (Karl Hiersemann) 1921.

      [Bookseller: F.A. Bernett Books]
 40.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        7 verschiedene Bände aus 1921-1939

      - Jährlich an Weihnachten erschienene französische Zeitschrift für Kunst und Literatur. Enthalten: 1913, 1919, 1929-34, 1938, 1939 und eine Ausgabe Mai 1921. - il y a les tomes 1913, 1919,1929-1934, 1938, 1939 et un tome du mai 1921, avec beacoup des images Sprache: Deutsch Gewicht in Gramm: 8860 Paris, 1921-1939. mit zahlr. orig. Lithographien. u. aufgezogenen Tafeln, orig. kart. (teils leichte Gebrauchsspuren) [Attributes: Soft Cover]

      [Bookseller: Celler Versandantiquariat]
 41.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Hymne des Maropampa.

      - (Worpswede, Hollanderpresse 1921,) 4°, farbig illustr.Or.-Kt.12 nn.S., 12 ( 2 ganzs.) handkolorierte Or.-Holzschnitte (2 a.Einband) v.Walter Müller-Worpswede.1.Ausg.(1.u.einziger Druck d.Hollanderpresse).Rodenberg I,89; Lang 247; Raabe 263,4.Handpressendruck a.unbeschnittenem Bütten in 200 num.Expl., Druckvermerk vom Verf.u.ganzs.Holzschnitte vom Künstler signiert.VDeckel gebräunt, hint.Vorsatz gering stockig. [Attributes: Signed Copy; Soft Cover]

      [Bookseller: Antiquariaat Die Schmiede]
 42.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Valentines" et autres vers.

      - Préface d'Ernest Delahaye. Albert Messein, Paris, 1921 (janvier 1922), pet. in-8, br., couv. ill., portrait en frontispice, 251p. E.O. Très bel ex. numéroté, non rogné et non coupé sur vélin pur fil (n°355/480). [Attributes: First Edition; Soft Cover]

      [Bookseller: Le Chemin des philosophes]
 43.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Autograph letter signed.

      N. p., 1. VIII. [1921?]. - Small 4to. 1 p. In blue crayon. On the recto is a typed letter signed by one Merziev to Stalin, which reads: "On the basis of the information came to Azerbaijan on my adverse for some local workers covering of the economy situation in the republic of Azerbaijan, recently I got some misunderstandings in Baku to figure out which I went to the center. Correctness of my chosen line of conduct was approved by Kraiekonomsovet [Regional Economic Council] of the South East and VSNKh [Supreme Soviet of the National Economy]. Nevertheless, due to your promise to transfer me to work in Tiflis, and as Azerbaijan is very [.] and I have to spend a lot of time and energy on petty matters, I ask you to write a few words about me in the Caucasus Bureau with a view to use me and my staff in Tiflis, with the task of all the Caucasus. If for some reason this is not possible anymore, would you consider it appropriate to transfer me then to Moscow or Kharkov [.]" (transl. from the Russian original). The reverse bears an autograph answer signed from Stalin: "Comrade Merziev! I consider the transfer to Tiflis inadvisable due to a preconception about you spread by Azerbaijanis. I gladly agree with the transfer to Moscow. If you don't mind, go straight to Moscow. I will be there on August 12-15. / Best regards, / J. Stalin" (also translated). - Stronger damage to edges; some tears et edges unprofessionally repaired. [Attributes: Signed Copy]

      [Bookseller: Antiquariat INLIBRIS Gilhofer Nfg. GmbH]
 44.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        PHOTOGRAPH ALBUM DOCUMENTING CAYUGA - SENECA CANAL CONSTRUCTION,1912 - 1921

      [Seneca Falls], 1921. Tied cord-bound black cloth boards, stiff tan leaves. Light general wear to boards; cord broken after middle hole of binding, leaving lower hole of binding unbound throughout; light edgewear or corner creasing to some photos; occasional minor soiling from handling; pencilled notations to reverse of some photos. VG condition overall.. 27 leaves (6 blank) containing 40 photos held in place at the corners using neatly-cut slots in the leaves, plus 10 laid in photos (several being underdeveloped duplicates of those in the album proper); a separate envelope contains six small photos and their corresponding negatives, as well as an RPPC. Total of 56 b/w silver gelatin photographs, many noting in caption and/ or on the reverse the construction project involved, plus six negatives (3-3/4" x 2-3/8") and one RPPC (3-1/2" x 5-1/2"). Five photos are of numbered quadrants of a map, "Proposed Branch of the Barge Canal from Seneca River to Auburn"; one is a photo of a panoramic illustration of the Mid-Hudson Bridge. The remainder depict construction scenes: of these, 40 are ~ 6" x 8"; four are ~4-1/4" x 3-1/4"; and six are 3-3/4" x 2-3/8". 10-1/2" x 11-1/2" A photo album documenting construction projects in and around Seneca Falls related to the New York State Barge Canal system, from the building of the Bonta Bridge in 1912 to the excavation and fill of Dam No. 2 on the completed Cayuga-Seneca Canal, linking Seneca Lake to the Erie Canal, in 1921. The NY State Barge Canal, now know as the New York State Canal System, was authorized by the state legisture in 1903, for the purpose of broadening and unifying the Erie Canal system; it was officially completed in 1918, although repairs and additional construction continued until at least 1921. A board of five civil engineers, known as the Board of Consulting Engineers, was appointed to follow, document, and report canal projects to the State Engineer and Surveyor, providing photographs on a monthly basis for billing verification [New York State Archives, Publication #FA05]. We speculate that this photographer -- possibly one "H. Smith"? -- was working with one of the board members involved. The photos include: two before and after photos of "Bonta's Bridge," constructed in 1912 by M. Fitzgerald; four photos showing construction and problems pertaining to Dam No. 2, including a leak, porous rock, and the "1st Break" in a below-ground tunnel, all dated 1918; 16 photos captioned Contract "W," a 1921 project to address continuing problems at Dam No. 2 and completed that year by contractor James B. Anglim; two undated photos of Contract "P," involving the construction of a concrete cut-off wall under the earth dam at Lock No. 3 by the Foundation Company, 1917 - 18; four photos captioned "Canandaigua 1918"; and additional images of Seneca Falls, Lock No. 2, etc. Barring the presence of occasional photographic elevation levels and initials in neat handwriting (presumably written on the negative before processing) to several of the Contract "W" images, most of the photos are not overly technical, often depicting merely the progress of the project and the workers. The exceptions are the small photos in the envelope, dated 1921, which have more complete captions; one photo of these bears ink notations/ arrows written directly on the image, marking specific distances and elevations. All in all, a wide-ranging overview of the construction of the Cayuga-Seneca branch of the New York State Canal System. Additional sources referenced: "Proceedings of the Canal Board, 1918" and "Proceedings of the Canal Board, 1922."

      [Bookseller: Tavistock Books, ABAA]
 45.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Sur le Moyne Amador qui feut ung glorieux abbé de Turpenay. Images en couleurs de Quint.

      P., René Kieffer, 1921, 1 vol. petit in-4° carré (230 x 210) broché sous couverture imprimée, illustrée en couleurs, et rempliée, de 82 pp. Dos très légèrement plissé, très bel exemplaire. - Texte calligraphié aux nombreuses et savoureuses illustrations, coloriées au pochoir, alternant bandeaux, vignettes, en marge ou en encadrement, lettres ornées. Tirage limité à 580 ex. num., ici exemplaire du tirage de tête (après l'exemplaire unique contenant tous les croquis), l'un des 30 sur vélin à la cuve contenant une aquarelle originale (moine atablé dégustant un poulet fumant, accompagné un bon verre de vin, comme il se doit) et une "suyte" en noir (N°20). Réf. biblio. : Carteret, V-20 - Monod, 907.

      [Bookseller: Bouquinerie Aurore (SLAM-ILAB)]
 46.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Three sketchbooks from c.1921

      No publisher - Three sketchbooks containing several hundred sketches and designs, most in pencil, some in pencil and water colour, contemporary cloth-backed marbled boards, Includes architectural and engineering studies and a number of ironwork and implement (domestic and agricultural) designs. German-born Weissenborn (1898-1982) spent the first half of his life in Leipzig and the second in London. He was forced to flee Germany in 1939. Unlike many of his fellow refugees, he never lost his sense of German heritage. After conscription into service in World War I he returned home with diaries and sketchbooks and enrolled at the world-famous Leipzig Academy of Graphic and Book Arts, studying art, typography, and printmaking. Artistic success came early, and soon he moved up into the staff, becoming one of the Academy's youngest professors. When the Nazis took power, he lost his post for marrying a Jewish woman and was forced to leave Germany. In Britain, he struggled to find work, and was interned for six months on the Isle of Man in 1940. On release he embarked on a new phase in his career as printmaker, teacher, and publisher. Weissenborn was among a number of German émigré artists who had a unique opportunity to contribute to the British art world through their creativity, craftsmanship, and innovation. Fine in slipcase. A superb archive of sketches. [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: York Modern Books PBFA ABA]
 47.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  

______________________________________________________________________________


      Home     Wants Manager     Library Search     563 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service      Privacy     


Copyright © 2019 viaLibri™ Limited. All rights reserved.