The viaLibri website requires cookies to work properly. You can find more information in our Terms of Service and Privacy Policy.

Recently found by viaLibri....

Le chrétien par conviction et par sentiment : ou la foi sans incertitude et la pitié sans superstition. COPY SIGNED
A Neufchatel : De l'imprimerie de la Société typographique 1778 - In-8° broché tel que paru non rogné, 224 pages. Envoi de l'auteur sur la page de titre (cf le scan) - - Jean Gal est né à Saint-André de Valborgne, dans les Cévennes, en janvier ou février 1720. Il est baptisé par le curé le 4 février comme l'exigeait la loi pour les nouveaux convertis. Mais il reçoit à la maison une éducation protestante puisqu'à 18 ans il se destine au ministère pastoral. Il est d'abord reçu comme postulant et accompagne un pasteur pendant quatre ans. A partir de 1742, il est nommé prédicant et peut tenir des assemblées. Une des premières assemblées qu'il préside est l'assemblée du col de Mouzoulès où il semble avoir manqué de prudence. Lorsque l'alarme est donnée, il ne veut pas en tenir compte et continue le culte. Onze personnes sont prises par les dragons, trois hommes sont envoyés aux galères, huit femmes sont capturées. Sept sont envoyées à la Tour de Constance et une fille de 10 ans au couvent à Anduze (Gard). Le 29 juin 1745, Jean Gal est reconnu comme proposant au synode de Valleraugue en même temps que d'autres condisciples. Il se ligue d'ailleurs avec deux d'entre eux contre le pasteur Jacques Boyer, largement leur aîné et qui avait contribué à la formation de Jean Gal. On leur a donné le surnom de triolet et ils furent vivement critiqués dans les paroisses qui soutenaient le pasteur Boyer. En octobre 1745, au synode de Thoiras (Gard), ils sont admonestés en public, interdits de présider un culte et envoyés au séminaire de Lausanne. Jean Gal reste moins d'un an au séminaire de Lausanne, de novembre 1745 à septembre 1746. Il se lie d'amitié avec Antoine Court et il entretient avec lui une correspondance suivie jusqu'au décès de celui-ci. Jean Gal reçoit l'ordination le 8 septembre 1748. Il est alors nommé pasteur de la région de Saint-Hippolyte et Ganges, c'est à dire des Basses Cévennes. A Ganges domine l'industrie du bas de soie, à Saint Hippolyte-du-Fort ce sont les tanneries. Il s'agit de deux villes commerçantes, animées par des foires quatre fois l'an. De 1748 à 1760, c'est encore la période du Désert héroïque et les persécutions sont fréquentes. Les soldats, dès qu'ils ne sont plus en guerre, sont de retour à Ganges et dans les villes alentour. Certaines années, il est difficile de tenir des assemblées et Jean Gal est obligé de se cacher. Malgré le danger, il se marie en juin 1750 avec une jeune veuve, Catherine Fabre, avec laquelle il aura une fille. Le 28 novembre 1751, il préside une assemblée à Roquedur qui réunit 3000 personnes. Dénoncée, elle est encerclée par les soldats mais seuls trois hommes sont pris. En 1752, les persécutions s'intensifient, un pasteur est exécuté sur l'esplanade de Montpellier. Jean Gal pense à quitter la France mais une accalmie survient et il reste. En 1752 son frère est reçu comme proposant et part au séminaire de Lausanne. Il deviendra en 1757 pasteur au Vigan. A partir de 1753 Jean Gal ne dessert plus Saint-Hippolyte qui est rattaché à Lasalle. Il est appelé par la paroisse de Bordeaux mais n'accepte pas ce poste. Par contre il y fait une tournée missionnaire de deux mois. En 1754, les persécutions redoublent, il ne peut tenir d'assemblées. Il écrit des sermons et les fait circuler parmi les protestants. Lorsqu'en août 1754 un autre pasteur est exécuté, il se décide à partir pour la Suisse et ne revient qu'en juillet 1755. La lettre aux évêques de France accompagnés de quelques réflexions sur la tolérance par un ministre du Désert est éditée en 1766 et connaît un grand succès. Elle contribue à faire connaître Gal-Pomaret au-delà de sa province. En 1778, parait le chrétien par conviction et par sentiments ou la foi sans incertitude et la piété sans superstition. Dans cet ouvrage en cinq parties (Dieu, le Christ, l'Écriture, la pratique religieuse, la tolérance), Gal-Pomaret tente de rendre le fidèle protestant plus apte à défendre sa foi. Il cite abondamment l'Écriture mais également les philosophes de l'antiquité ou de la modernité. [Attributes: First Edition; Signed Copy; Soft Cover]
      [Bookseller: PRISCA]
Last Found On: 2018-02-19           Check availability:      AbeBooks    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/years/items/36762850/1778-jean-gal-le-chretien-par-conviction-et-par

Browse more rare books from the year 1778


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service      Privacy     


Copyright © 2018 viaLibri™ Limited. All rights reserved.