The viaLibri website requires cookies to work properly. You can find more information in our Terms of Service and Privacy Policy.

Recently found by viaLibri....

The second part of a letter to the Parisians and the French nation, upon inland navigation, containing a defence of the public character of . F.E., late Duke of Bridgewater . and . concerning Mr. J. Brindley.
P. Didot: [Paris] 1820 - In-8° broché, 99 pages et deux feuillets non chiffrés comportant les errata des parties I et II. Francis Egerton (21 mai 1736 - 8 mars 1803), 6e comte de Bridgewater et 3e duc de Bridgewater fut un noble britannique, à l'origine du développement de la navigation intérieure en Grande-Bretagne. Il ne se maria pas et n'eut pas d'enfant : le titre de duc de Bridgewater s'éteignit avec lui. Le canal navigable qu'il projeta puis construisit de Worsley (Lancashire) à Manchester pour le transport de charbon extrait de mines situées sur ses terres fut, si l'on excepte le canal de Sankey et les initiatives isolées comme celle du canal d'Exeter (1563-1567), la première grande entreprise de cette sorte. La construction de cette remarquable infrastructure, avec son fameux pont-canal au-dessus de l'Irwell, fut entreprise par le célèbre ingénieur James Brindley. L'achèvement de ce canal mena le duc vers des oeuvres plus ambitieuses encore. En 1762 il obtint l'autorisation du Parlement pour la construction d'un canal entre Liverpool et Manchester. Les difficultés rencontrées lors de la construction furent bien plus grandes que pour le canal de Worsley, impliquant le passage du canal au-dessus de Sale Moor Moss. Mais le génie de Brindley se montra supérieur à tous les obstables, et bien qu'à un moment lors des travaux les ressources financières du duc aient été près de s'épuiser (il limita un temps ses dépenses personnelles à 400 livres par an), les travaux continuèrent jusqu'à leur conclusion. Il avait 36 ans lorsque le second canal fut terminé, et il passa le reste de sa vie à améliorer les deux canaux et à s'occuper de ses possessions. Les revenus de ses canaux lui procurèrent en effet une immense fortune : à sa mort c'était le noble le plus riche de Grande-Bretagne, avec une fortune de quelque 2 millions de livres. [Attributes: First Edition; Soft Cover]
      [Bookseller: PRISCA]
Last Found On: 2017-10-12           Check availability:      AbeBooks    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/years/items/22420875/1820-francis-henry-egerton-8th-earl-of-the-second-part-of-a-letter

Browse more rare books from the year 1820


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service      Privacy     


Copyright © 2018 viaLibri™ Limited. All rights reserved.