viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

VOYAGE A PÉKING, à travers la Mongolie, en 1820 et 1821. Traduit du russe par M. N******, revu par M. J.-B. Eyriès ; publié avec des corrections et des notes, par M. J. Klaproth. [2 volumes].
1827Paris, Librairie Orientale de Dondey-Dupré Père et Fils, 1827. Deux volumes in-8 (138 X 211) demi-basane vert bronze, dos lisse orné de larges palettes et filets dorés, titre et tomaison dorés, tranches guillochées (reliure de l'époque). Tome I : (1) f. blanc, (4) ff. de faux-titre, titre et dédicace, XII pages de préface, 480 pages, (1) f. blanc - Tome II : (1) f. blanc, (2) ff. de faux-titre et titre, 459 pages, (1) f. blanc. Quelques petits trous de vers aux dos de la reliure, sans gravité ; quelques rousseurs très claires. PREMIÈRE ÉDITION FRANÇAISE. L'édition originale a été publiée en langue russe à Saint-Petersbourg en 1824.MANQUE L'ATLAS qui contient un frontispice, une carte, deux plans et 8 planches gravées. « Depuis un siècle environ, la Russie entretient à Péking un couvent et une école où se forment ses interprètes pour le chinois et le mandchou. De dix ans en dix ans, on renouvelle les personnes qui composent ces deux établissements, et on envoie, de Saint-Pétersbourg, de nouveaux moines et d'autres jeunes de langue [russe ?] à la capitale de la Chine. Cette petite caravane est conduite par un officier russe, chargé de la diriger et de l'installer à son arrivée à Péking, puis de reconduire dans leur patrie les religieux qui ont fait leur temps, et les élèves qui ont fini leurs études. Ce fut à la suite d'une pareille mission que M. Timkovski, attaché au collège des affaires étrangères, partit, en 1820, de Kiakhta, fort situé à la frontière qui sépare les possessions de la Russie de celles de la Chine. Il traversa la Mongolie, passa la Grande-Muraille, et arriva le 1er décembre à Péking ; il y séjourna jusqu'au 15 mai de l'année suivante. » (Préface de l'édition de 1827). Et l'auteur de conclure le récit de son voyage en ces termes : « Notre voyage était terminé; c'est réellement un des plus pénibles, des plus fatigants, et même des plus dangereux pour la santé, qu'il soit possible de faire par terre. L'uniformité des steppes et la lenteur avec laquelle nous étions forcés de les traverser, ont peut-être communiqué de la monotonie au récit de ce voyage; mais on peut être assuré qu'il est basé uniquement sur la vérité. » (Cordier, "Bibliotheca Sinica", T. IV, 2473-2474). BEL EXEMPLAIRE dans une séduisante reliure du temps strictement d'époque, au dos décoratif ; le corps d'ouvrage est frais. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.
      [Bookseller: Librairie ancienne & Moderne Eric Castér]
Last Found On: 2016-09-25           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/years/items/1208559/1827-timkovski-egor-fedorovitch-voyage-a-peking-a-travers-la

Browse more rare books from the year 1827


      Home     Wants Manager     Library Search     561 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2017 viaLibri™ Limited. All rights reserved.