The viaLibri website requires cookies to work properly. You can find more information in our Terms of Service and Privacy Policy.

Recently found by viaLibri....

Chambre des Députés. Session 1840. Rapport fait au nom de la Commission chargée d'examiner le projet de loi tendant à introduire une réforme dans le régime général des prisons. Séance du 20 Juin 1840. In-8 de 110 pp. Notes manuscrites marginales à l'encre du temps. Chambre des Députés. Session 1843. Rapport fait au nom de la Commission chargée d'examiner le projet de loi sur les prisons. In-8 de 126 pp. Chambre des Députés. Session 1844. Projet de loi relatif aux prisons. In-8 de 12 pp.
Paris A. Henry 1840-1844 Rules for the Government of Gaols, Houses of correction, and penitentiaries. To which are added, Plans of Prisons on Improved Principles ; and a description, with plates, of a corn mill and water mill, adapted to the employment of prisonners. Published by the Society for the Improvement of Prison Discipline, and for the reformation of juvenile offenders. Second edition. London, Bensley, 1821. In-8 de VII-(1)-71 pp. OSCAR Ier. Des Peines et des Prisons par le Prince Oscar, de Suède. Traduit de l'allemand par M. Adrien Picot, membre de l'administration des prisons du canton de Genève. Paris, Guillaumin, 1842. In-8 de (2)-IV-206-(2) pp. GLEIZES (Vénuste). Mémoire sur la Réforme des Prisons et contre le projet de loi présenté aux chambres législatives, par M. le ministre de l'Intérieur (Session de 1840). Brest, Proux et Cie, 1840. In-8 de 80 pp. LERUE (Jules-Adrien de). Deuxième Rapport de M. de Lérue sur l'ouvrage de M. le Dr Vingtrinier : des Prisons et des Prisonniers. Pénitenciers des Enfants. Rouen, Lefevre, 1841. In-8 de 40 pp. Ensemble 7 pièces reliées en 1 vol. in-8, basane havane, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin vert (reliure de l'époque). Ex-libris portant devise Tam fortis ammitis agnus non identifié. Bel exemplaire. 1-3 - Edition originale des trois rapports. « Présenté devant la Chambre des Députés par le gouvernement lors de la session de 1840, le projet de loi sur la réforme des prisons fait l'objet d'un rapport de Tocqueville, le 20 Juin, au nom de la commission parlementaire. Le rapporteur infléchit le projet ministériel, où se reconnaissait encore l'influence de Charles Lucas, dans le sens de la généralisation de l'isolement cellulaire de jour et de nuit. Mais ce rapport n'est pas discuté et le projet ne revient devant la Chambre des Députés qu'en 1843. Le ministre Duchâtel présente, le 17 avril, un projet de loi qui reprend les principales orientations tracées par Tocqueville en 1840 et celui-ci, au nom de la nouvelle commission parlementaire, développe son rapport dans un long discours, le 5 juillet 1843. Les députés en débattent à la session suivante, en avril-mai, et adoptent, le 18 mai 1844, une réforme basée sur le système de l'isolement absolu pour tous les prisonniers. Tocqueville, député de Valognes depuis 1839, dont le rayonnement intellectuel est très important depuis le succès de De la démocratie en Amérique publié en 1835, exerce alors un grand ascendant sur la commission parlementaire de même que sur le ministre de l'Intérieur » Petit, Ces peines obscures, p. 232. 4 - Deuxième édition. De la Society for the Improvement of Prison Discipline. 10 planches hors-texte : Plan of a county gaol for 400 prisoners, designed by George Ainslien Esqr. ; Plan of a gaol for one hundred & twenty prisoners ; Plan of the chapel & sleeping cells ; Plan of a house of correction for sixty prisoners ; House of correction for twenty eight prisoners ; 5 planches numérotées 1-5. 5 - Première édition française dans la traduction d'Adrien Picot. 3 planches repliées. Né à Paris, le 4 juillet 1799, Oscar suivit son père Bernadotte, en Suède, où on lui donna d'abord le titre de duc de Sœdermanland. Il n'était encore que prince royal lorsqu'il fit paraître plusieurs écrits en suédois, dont celui-ci publié à Stockholm en 1840. 6 - Edition originale. Dans la session de 1840 relative au projet de loi sur la réforme des prisons, des praticiens comme Gleizes, chef de la chiourme de Brest, appuient, dès 1840, ce refus très argumenté d'une nouvelle conception de la prison qui veut « vaincre les condamnés par les supplices »Il reproche au gouvernement de soutenir des théories étrangères contre l'opinion de l'ensemble des praticiens de la prison. Petit, Ces peines obscures, note 70 p. 603. 7- Edition originale. Rapport pour le maintien des pénitentiers d'enfants avec la prise en charge de leur « éducation morale et religieuse » et leur apprentissage.
      [Bookseller: Bonnefoi Livres Anciens]
Last Found On: 2016-09-18           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/years/items/1198423/1840-tocqueville-alexis-de-chambre-des-deputes-session-1840-rapport

Browse more rare books from the year 1840


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service      Privacy     


Copyright © 2018 viaLibri™ Limited. All rights reserved.