viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

Medicina mentis [et] Medicina corporis
1687 - deux ouvrages en un volume, Amsterdam, Magnus & Rieuwertz, 1687, in-4, deux ouvrages en un volume, [8] ff, 224 pp. - [2] ff, 59 pp, [1] p, veau havane de l'époque, dos à nerfs et fleuronné, tranches mouchetées rouges, nom de l'auteur manuscrit sur le plat supérieur, PREMIÈRE ÉDITION de cette réunion du Medicina mentis et du Medicina corporis, oeuvres majeures du mathématicien, médecin et philosophe allemand postcartésien Ehrenfried Walter von Tschirnhaus (1651-1708). Rare. La seconde partie a son titre propre, à la date de 1686 : Medicina corporis seu cogitationes admodum probabiles de conservanda sanitate. Plusieurs figures gravées sur bois, et quelques unes sur cuivre, dans le texte de la première partie, La Medicina mentis, qui inclut les principaux travaux philosophiques et mathématiques de Tschirnhaus, invite, par une hygiène de la pensée, à faire un usage sain de la raison. Cet ouvrage eut une importance philosophique considérable à l'aube du siècle des Lumières et contribua à la renommée de son auteur. Tschirnhaus divise son travail en deux sections : la première expose "à quelle occasion et par quelle méthode [il a] trouvé la voie selon [lui] la meilleure de toutes celles que nous puissions prendre en cette vie, et qui consiste en la découverte de la vérité par nous-mêmes" ; la seconde permet de découvrir "de quelle manière l'on peut avancer toujours sans commettre d'erreur, en découvrant un nombre sans cesse croissant de vérités nouvelles". Sur le plan des mathématiques, en partant de l'idée que les êtres mathématiques sont formés par le mouvement rapporté à quelques chose de fixe, Tschirnhaus propose une génération nouvelle et universelle des courbes. Il fait une généralisation du mode de description des coniques au moyen de leurs foyers et divise les courbes en plusieurs genres. Ehrenfried Walter von Tschirnhaus (1651-1708), fut recommandé par Spinoza à Oldenburg en 1674, puis à Huygens et Leibniz par la suite. Il fut chargé d'enseigner les mathématiques à l'un des enfants de Colbert. Il fut également promu membre de l'académie des sciences en 1682. Exemplaire provenant de la bibliothèque de Jules Falret (1824-1902), avec ses cachets ex-libris : fils du célèbre alinéniste Jean-Pierre Falret, Jules Falret fut lui-même un très bon médecin, réputé. Il dirigea, à la suite de son père l'asile de Vanves. Charnières frottées, coiffes arasées, fentes aux mors, coins émoussés. Trace d'une étiquette anciennement décollée au verso du faux-titre, fine galerie de vers en pied de quelques feuillets, avec parfois légère atteinte au texte, petit manque à un coin inférieur à la page 113, mouillure claire aux pages 159-162. Néanmoins, bon exemplaire. Wellcome V, p. 305. Krivatsy, n°12001. DSB, III, p. 479-480. [Attributes: Hard Cover]
      [Bookseller: Librairie Alain Brieux]
Last Found On: 2016-06-20           Check availability:      ZVAB    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/years/items/1141363/1687-tschirnhaus-ehrenfried-walter-von-medicina-mentis-et-medicina-corporis

Browse more rare books from the year 1687


      Home     Wants Manager     Library Search     561 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2017 viaLibri™ Limited. All rights reserved.