The viaLibri website requires cookies to work properly. You can find more information in our Terms of Service and Privacy Policy.

Displayed below are some selected recent viaLibri matches for books published in 1786

        Un volume depareille de la "Botanique" de "L'encyclopedie methodique" de Diderot et d'Alembert

      Edite par Panckoucke, en reliure d'attente d'epoque, format in-quarto (23x32 cm), constituant une partie de la partie "Botanique"de "L'encyclopedie methodique" de Lamarck. Pages de texte paginees 49 a 72, suivies in-fine de 100 planches gravees, sans page de titre. Les planches gravees presentes sont les planches numerotees 601 a 700, soit au total 100 planches gravees. L'ensemble est tres propre. Il s'agit de l'edition de 1786.Bon etat. N'hesitez pas a demander des precisions ou des photos supplementaires. Librairie Delbos a Beaucaire.

      [Bookseller: Librairie Frédéric Delbos]
 1.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        [AUTOGRAPH LETTER, SIGNED, FROM GEORGE WASHINGTON TO RICHARD SPRIGG, REGARDING A DONKEY]

      Mount Vernon, 1786. [1]p. plus integral address leaf. Quarto on a folded folio sheet. Old fold lines. Silked on verso. Loss to address leaf, resulting in loss of addressee's name. Two words effaced from main text. Lightly tanned. Very good. An interesting letter written by George Washington during his brief period of retirement at Mount Vernon, before his election to the presidency, revealing a slightly racy side to his character. He writes to Richard Sprigg, a Maryland politician and lawyer, discussing a "she ass" sent by Sprigg to Mount Vernon, from context, presumably for breeding purposes. Washington writes: "Dear Sir, When your favor of the first inst., accompanying the she ass, came to this place, I was from home - both however arrived safe; but Doct. Bowie informs me that the bitch puppy was not brought to his house. Nor have I heard any thing more of the asses at Marlbro', nor of the grass seeds committed to the care of Mr. Digges. I feel myself obliged by your polite offer of the first fruit of your jenny. Though in appearance quite unequal to the match, yet, like a true female, she was not to be terrified at the disproportional size of her paramour; and having renewed the conflict twice or thrice it is to be hoped the issue will be favourable. My best respects attend [Mrs. Sprigg] & the rest of your family. With great esteem & regard, I am Dr. Sir Yr. most ob. serv. Go. Washington." This missive is recorded by the Washington Papers, though with the date in error by one day, having been transcribed and recorded from a George D. Smith catalogue, where it appeared in the early years of the 20th century (Smith died in 1920). Since then, the address leaf and Mrs. Sprigg's name have been effaced from the document. A rather racy bit of agricultural correspondence by Washington.

      [Bookseller: William Reese Company - Americana]
 2.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        AUTOGRAPH LETTER, SIGNED, FROM GEORGE WASHINGTON TO RICHARD SPRIGG, REGARDING A DONKEY].

      Mount Vernon. June 29, 1786. - [1]p. plus integral address leaf. Quarto on a folded folio sheet. Old fold lines. Silked on verso. Loss to address leaf, resulting in loss of addressee's name. Two words effaced from main text. Lightly tanned. Very good. An interesting letter written by George Washington during his brief period of retirement at Mount Vernon, before his election to the presidency, revealing a slightly racy side to his character. He writes to Richard Sprigg, a Maryland politician and lawyer, discussing a "she ass" sent by Sprigg to Mount Vernon, from context, presumably for breeding purposes. Washington writes: "Dear Sir, When your favor of the first inst., accompanying the she ass, came to this place, I was from home - both however arrived safe; but Doct. Bowie informs me that the bitch puppy was not brought to his house. Nor have I heard any thing more of the asses at Marlbro', nor of the grass seeds committed to the care of Mr. Digges. I feel myself obliged by your polite offer of the first fruit of your jenny. Though in appearance quite unequal to the match, yet, like a true female, she was not to be terrified at the disproportional size of her paramour; and having renewed the conflict twice or thrice it is to be hoped the issue will be favourable. My best respects attend [Mrs. Sprigg] & the rest of your family. With great esteem & regard, I am Dr. Sir Yr. most ob. serv. Go. Washington." This missive is recorded by the Washington Papers, though with the date in error by one day, having been transcribed and recorded from a George D. Smith catalogue, where it appeared in the early years of the 20th century (Smith died in 1920). Since then, the address leaf and Mrs. Sprigg's name have been effaced from the document. A rather racy bit of agricultural correspondence by Washington.

      [Bookseller: William Reese Company - Americana]
 3.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Voyage en Pologne, Russie, Suède, Dannemarc (Danemark), Norvège, etc. 4 volumes.

      Traduit de l'anglais, enrichi de notes & des éclaircissements nécessaires, & augmenté d'un Voyage en Norvège par Mr. P. H. Mallet. Ouvrage orné de Cartes géographiques, Portraits, Plans & Figures en taille-douce. A Genève, chez Barbe, Manget et Cie. 1786. 19 planches hors texte dont certaines repliées. (Complet & Contrôlé) 1. Carte de la Pologne avec les Démenbremens (Démembrements). (détachée) 2. Portrait en médaillon de Stanislas Auguste, Roi de Pologne. 3. Mésanges à nid pendant, mâle et femelle. 4. Carte de la Russie Européenne, par Thomas Kitchin. (détachée) 5. Plan de Moskow (Moscou. 6. (Texte en russe daté de 1778) 7. Plan de St. Petersbourg. 8. Portrait en médaillon de Catherine II. Impératrice de Russie. 9. Portrait en médaillon de Pugat Chef. 10. Carte de la mer Caspienne et ses environs. 11. Plan du Canal de Wischnei-Wolotschok et du Canal de Ladoga. 12. Carte des Provinces Méridionales de Suède, par T. Kitchin. 13. Plan de Stockholm. 14. Gustave III, roi de Suède. 15. Portraits en pieds d'une Dame Suédoise et d'un Gentilhomme Suédois en habits de Cour. 16. Canal de Trollhaetta et Cours du Fleuve Goeta.17. Carte du Danemark. 18. Plan de Copenhague. 19. Plan du Canal de Kiel. Reliure pleine basane de l'époque. Dos lisse avec pièces de titre et de tomaison. Épidermures sur les plats. Mouillures sur quelques feuillets. 2 cartes détachées, tâche d'encre marginale sur celle de la Russie. Quelques annotations anciennes manuscrites en marge de certains feuillets. Bon état. Format in-8°(20x13).

      [Bookseller: Livres et Collections P. Commerot]
 4.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Trois sonates pour le clavecin ou piano-forté, avec accompagnement d?un violon et d?un violoncello. Oeuvre XL.

      - Offenbach, I. André, (c. 1786). Folio. Engr. title,+ 2-29 engr. pp.; engr. title,+ 2-9 engr. pp.; engr. title,+ (blank),+ 3-7 engr. pp. PN 121. The titles with engr. frames and vignettes. The clavicin part with paper repair on the title and with spotting on p. 3, slight spotting also to title to violoncell part. Sewn, in somewhat later marbled paperboards with handwritten label, the accompanying parts with contemporary marbled spine paper. Three volumes. RISM H3637 (2 copies, of which one is incomplete). Hoboken XV:3-5 (I, p. 683). Not in Sammlung Hoboken. First edition. [Attributes: First Edition]

      [Bookseller: Centralantikvariatet]
 5.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        A Voyage to the Pacific Ocean .. in the Northern Hemisphere . Written by Captain James Cook and Captain James King , ill. with cuts. In Four Volumes ( Vorhanden die Bände 1 bis 3 !! )

      London, Printed for John Stockdale , J. Fielding and John Hardy, 1786 ff. Ledereinband Bände 1 bis 3 ohne ! Band 4 !! Ganzlederbände der Zeit , Buchrücken stärker berieben, Rückentitel nicht mehr lesbar , bzw RT teils fehlend. Buchdeckel von Band 1 liegt lose bei. Papier teilweise etwas alters bzw. stockfleckig, gelegentliche Blattrandläsionen. Beiliegend die große Faltkarte \'\' General Chart \'\' von 1786. Die Stiche teils etwas stockfleckig, eine doppelblatt Illustration mittig durchgerissen, ca. 3 Seiten mit kleinem Einriss. Jeder innere Buchdeckel mit Exlibris und großem Vorbesitzstempel. ( Weitere Bilder gerne auf Anfrage ) AB Versand D: 5,00 EUR

      [Bookseller: Versandhandel R. Wassmann]
 6.   Check availability:     buchfreund.de     Link/Print  


        Journal du Comte de Sanois, depuis le 4e . may 1785. jusqu'au 25 janvier 1786. Mémoire dicté à Besançon la nuit du samedy 7. au dimanche 8 de may 1785. en continuant le dimanche 8. à deux bas officiers prisonniers comme lui dans les prisons militaires de cette ville Nota. Ce mémoire a été remis par le captif à M. Gilbert président de la Chambre de vacation à Charenton le 21. 7bre 1785 et retiré du greffe de Me Fremin Greffier où cette pièce était demeurée, après l'élargissement du prisonnier.

      1786 Manuscrit in-folio réglé (22 x 32,5 cm) de (2)-162 pp., quelques feuillets laissés vierges, vélin sur ais de bois (reliure de l'époque). Titre manuscrit sur le plat supérieur à l'encre du temps : Journal du Comte de Sanois sortant de la Maison de force de Charenton où il a été détenu au secret depuis le 4. may 1785 jusqu'au 25 janvier 1786. Premier cahier. Mémoire dicté à Besançon (suivi sur le dos, en long :) Journal manuscrit du comte de Sanois May 1786 7bre 1787. Mémoire autographe du comte de Sanois resté manuscrit déposé une première fois en captivité à Charenton au mois de septembre 1785 - revu et corrigé par ses soins l'année suivante, suite à son élargissement. Précieux exemplaire de travail, biffé, raturé et complété du comte de Sanois qui entreprit de relater toute l'affaire sous le titre Journal du Comte de Sanois. Jean François Joseph de La Motte-Geffrard, comte de Sanois (1723-1799), était aide-major des Gardes françaises et chevalier de l'ordre de Saint-Louis. Accusé de dilapidation et de banqueroute frauduleuse, il fut interné à Charenton en vertu d'une lettre de cachet demandée par sa famille. Libéré au mois de janvier 1786, il engage une procédure après avoir muri sa défense en détention. Son avocat, Pierre-Louis de Lacretelle, publia en 1786 un Mémoire pour le comte de Sanois sortant de Charenton, où il a été détenu pendant neuf mois, contre ses accusateurs - et dénonce l'usage fait de la lettre de cachet. C'est sa première justification dans cette affaire qui va bientôt enflammer l'opinion publique, dictée deux jours durant en captivité au mois de mai 1785 qu'il titre plus tard Relation de mes malheurs ou m'a (sic) confession générale et découpe en chapitres : Accusations. Audite alteram partem. Repliques aux accusations. Refus de legs dans des testaments. Conduite de ma fille à mon égard. Conduite de ma fille dans la circonstance de son mariage. Lettre écrite par Mr. De Sanois à Madame de G*** des H*** la douairière le 9 juin 1785. Ma bienfaisance envers mes frères cadets paiée d'ingratitude par deux de ces frères. Procès de moine René Rivière et du Sieur de Ponty. Caractère de ma femme. Conduite de Madame de Sanois en certaines circonstances. Détails concernant mon mariage. Ma retraite du service. Habitation au Château de la Houssaye près Chaumont en Vexin. Superbe trait de bienfaisance d'humainté et générosité de Mad. de Sanois. Autre belle action de Mad. de Sanois. Procès de M. le Président du Mazy. Vente de la terre du Boiscornillé en Bretagne. Mont de Piété. Avances exigées des fermiers. Nouvelles calomnies dont j'ai été informé par les Sr Des Brugnières. Argent pris chez les Régisseurs de Sanois. Emprunts divers. Acquisition des Terres d'Isle et de Vignely, évêché de Meaux. Mariage du Comte de Courcy. Mariage de Mr le vicomte de Goyon. Démarche pour travailler à ramener ma femme. Frais de la saisie de ma personne et de ma translation. Inquiétudes sur la longueur de ma captivité. Tableau de ma situation au 4e may 1785 jour que j'ai été arresté à Lausanne. Réserve et protestation de mes pouvoirs en temps et lieu contre les auteurs fauteurs et complices de ma détention illégale. « Le 21 7bre 1785 à Charenton j'ai remis ce mémoire à M. Gilbert-Devoisin président de la Chambre des Vacations du Parlement de Paris dans le paquet couvert en toile grise - adressé à M de P*** conseiller au Parlement. A Charenton 21 7bre 1785. De Sanois. » Lacretelle : « Que les choses étaient en cet état (sans que le Comte de Sanois en eût aucune connaissance) lorsque le 21 septembre il reçut la visite de MM. les Commissaires de la Chambre des Vacations, auxquels il présenta sa requête, & différents papiers qu'il a depuis retrouvés au greffe de la Cour lors de son élargissement. » (Mémoire pour le comte de Sanois défendeur à la demande en séparation de biens formée contre lui à la requête de la comtesse de Sanois, son épouse. p. 32) C'est le jeune avocat Pierre-Louis Lacretelle qui se chargea de la défense de Sanois et porta l'affaire devant l'opinion publique ; il transforma l'affaire en procès des lettres de cachet donc du despotisme avec ses redoutables mémoires pour le comte de Sanois qui furent autant de coins enfoncés dans l'édifice de l'Ancien Régime. Joint : - Lettre autographe signé Le Tellier adressée au comte de Sanois datée 1780, 2 ff. in-8 carré. - Portrait gravé du Comte de Sanois (87 x 140 mm).

      [Bookseller: Bonnefoi Livres Anciens]
 7.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Mon Bonnet du Matin

      Lausanne, Jean-Pierre Heubach et Compagnie, 1786 2 tomes en un volume, in-8 veau du temps, dos lisse orné, triple filet doré en encadrement sur les plats, double filet doré sur les coupes, roulette dorée intérieure. Titre, 203 pp. ; titre, 188 pp. Bon état. Coiffes et coins frottés. Rousseurs à certains feuillets. Edition originale rare. L'auteur (1740-1814), né et mort à Paris, séjourna de 1781 à 1785 dans la principauté de Neuchâtel, en Suisse. Contient en particulier une Description de Fontaine-André et une Description de La Rochette, en Suisse.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Denis]
 8.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        LES ÉTABLISSEMENS DE SAINT-LOUIS, ROI DE FRANCE, suivant le texte original, & rendus dans le langage actuel, avec des notes

      , Paris, Nyon l'aîné 1786, in-12, pl. veau raciné fauve, tit. doré sur pc. de maroquin bordeaux sur dos à 5 nerfs orné de fleurons, frises et roulettes dorés, tr. rouge, filet doré sur coupes, filet à froid encadrant les plats, (mors lég. marqués, coins et coiffes lég. émoussés avec qq. petits mq. aux coins et coupes), XXIV-540p.

      [Bookseller: La Mémoire du Droit (Librairie - Edition]
 9.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Caroline (de Lichtfield) par Madame D *** publi‚ par le traducteur de Werther. Tome premier (et second).

      J. Jaques Flick, 1786. 16, pp. 384+errata, 333. Rilegatura coeva cartoncino modesto con dorso mancante al tomo Iø e mancanze alla parte inferiore del dorso del tomo IIø. Marca tipografica e testatina. Timbro di biblioteca e etichetta di appartenenza. Il none delle autrici si ricava, oltre che da ricerche bibliografiche, da un'annotazione a matita del possessore al piatto interno del tomo II.

      [Bookseller: Nuovi Quaderni di Capestrano]
 10.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Plan de la Ville du Cap Francois et de ses Environs dans l'Isle St. Domingue.

      Paris 1786 - Size : 280x390 (mm), 11x15.375 (Inches), Black & White

      [Bookseller: Alexandre Antique Prints, Maps & Books]
 11.   Check availability:     IberLibro     Link/Print  


        A treatise on the venereal disease

      London: Sold at No. 13, Castle-Street, 1786. Hunter, John (1728-93). A treatise on the venereal disease. [12], 398, [12]pp. 7 plates, each with tissue guard and explanation leaf. London: Sold at No. 13, Castle Street, Leicester Square, 1786. 266 x 210 mm. Old calf, rebacked in cloth retaining part of a later calf backstrip, endpapers renewed, extensive rubbing and wear. Light toning, and minor foxing, a few ink smudges, light offsetting from plates, but, except for the binding, very good. Ownership stamp on title and one other leaf of Dr. Charles N. B. Camac (1868-1940), pupil and friend of William Osler; see Cushing, Life of Sir William Osler, pp. 576, 699, 704, 1172. First Edition. The progress of knowledge and treatment of venereal diseases received a setback with the publication of Hunter’s treatise, which supported the old theory, current since the sixteenth century, that syphilis and gonorrhea were manifestations of the same venereal pathogen. Hunter’s erroneous conclusion was based upon an experiment designed to test this theory, in which an unknown subject was inoculated with infectious matter taken from a gonorrheal patient, who, unbeknownst to Hunter, had also contracted syphilis. When the subject developed syphilitic symptoms Hunter interpreted this result as validation of the theory, as eighteenth-century medical doctrine did not recognize the possibility of mixed infection. Qvist, in his biography of Hunter, has effectively debunked the myth that Hunter performed the above-mentioned experiment on himself, a myth first publicized in D’Arcy Power’s Hunterian Oration of 1925. As evidence for the untruth of this myth, Qvist cites the report of the autopsy performed on Hunter, which did not list any pathological changes that might have been caused by syphilis, but rather indicates beyond the shadow of a doubt that Hunter died from coronary artery disease of atheromatous origin. Qvist also mentions the fact that Hunter never described himself as the subject of this experiment or as a sufferer from venereal disease (this in contrast to the vividly personal accounts he left of his other ailments), and points out that Hunter subscribed to the common eighteenth-century medical practice of performing experiments on other human subjects. The Treatise on the Venereal Disease was the first book issued from Hunter’s private press, which he established in 1786 at his house on Castle Street in an attempt to prevent the unauthorized publication of cheap and foreign editions of his works. 1,000 copies of the first edition were printed. Crissey & Parrish, Dermatology and Syphilology of the Nineteenth Century, pp. 81-83. Garrison-Morton.com 2377. Qvist, John Hunter, pp. 42-53. Robb-Smith, “John Hunter’s private press,” Journal of the History of Medicine and Allied Sciences 25 (1970), pp. 262-269. Norman 1117.

      [Bookseller: Jeremy Norman's Historyofscience.com]
 12.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Elemens d'Histoire Naturelle et de Chimie

      Paris, Cuchet, 1786. 4 volumes in-8 de I. XCXIX, (1) et 426 pages ; de II. (4), 523 et (3) pages ; de III. (4), 547 et (3) pages ; de IV. (4), 537, (1) pages et 8 tableaux veau fauve marbré de l'époque, dos à nerfs ornés, filets à froid sur les plats, tranches rouges 1786, 1786, , 4 volumes in-8 de I. XCXIX, (1) et 426 pages ; de II. (4), 523 et (3) pages ; de III. (4), 547 et (3) pages ; de IV. (4), 537, (1) pages et 8 tableaux, veau fauve marbré de l'époque, dos à nerfs ornés, filets à froid sur les plats, tranches rouges, Seconde édition, augmentée de plus du double, des Leçons Elémentaires sur ces deux Sciences, publiées en 1782. 8 tableaux dépliants

      [Bookseller: Librairie Alain Brieux]
 13.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Elemens d'histoire naturelle et de sa chimie ; seconde édition des Leçons Elémentaires sur ces deux sciences, publiées en 1782.

      Paris, Cuchet, 1786 ; 4 tomes in-8, veau fauve marbré, dos à nerfs décoré et doré, pièces de titre et de tomaison vert foncé (reliure de l'époque) ; 99, (1) errata, 426 ; 523 pp. , (1) f. d'errata ; 547 pp. , (1) f. d'errata ; 537, (1) pp. , 8 tableaux dépliants. Comme l'indique Fourcroy dans son Avertissemnet, cette "dernière édition" est en réalité la première d'un nouvel ouvrage "par le nombre des volumes (4 au lieu de 2), et par une répartition plus égale des matières [...] le changement total d'un grand nombre d'articles, des Additions multipliées à ceux dont on a laissé subsister le fond, et des détails beaucoup plus étendus sur plusieurs objets qui n'étaient traités que très succintement dans les Leçons Elémentaires publiées à la fin de 1781, en fait un ouvrage absolument différent". Médecin, chimiste acquis aux idées de Lavoisier, professeur et révolutionnaire, il sera l'adjoint de Condorcet, secrétaire perpétuel de l'Académie des Sciences ; en 1795, il est à l'origine de la création de l'Institut national des sciences et des arts et de l'Ecole centrale des travaux publics qui deviendra, un an après, l'Ecole polytechnique. Il a beaucoup oeuvré pour le développement des sciences dans le système scolaire. Petite usure à 2/3 coins et à une coupe du tome 4, bel exemplaire dans l'ensemble, bien relié.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Clagahé]
 14.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Mémoires sur la fortification perpendiculaire par plusieurs officiers du corps royal du Génie

      Chez Nyon, 1786. - Chez Nyon, A Paris 1786, In-4 (21x29cm), (4) 2-5-64, 81-112, 65-80, 113-117p. (4), relié. - Edition originale, illustrée de 16 planches dépliantes Reliure en pleine basane blonde d'époque ou légèrement postérieure. Dos à nerfs orné de roulettes. Pièce de titre en maroquin rouge. Coiffes arrachées. Larges épidermures et estafilades sur les plats. Un coin très émoussé et dénudé. Trois lettres inscrites à la craie sur le plat inférieur.  - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Edition originale, illustrée de 16 planches dépliantes. Reliure en pleine basane blonde d'époque ou légèrement postérieure. Dos à nerfs orné de roulettes. Pièce de titre en maroquin rouge. Coiffes arrachées. Larges épidermures et estafilades sur les plats. Un coin très émoussé et dénudé. Trois lettres inscrites à la craie sur le plat inférieur. Rousseurs marginales éparses, quelques feuillets brunis. Le relieur a interverti plusieurs cahiers et parties ; cependant il manque un feuillet après l'avis selon la signature et la pagination, peut-être une dédicace ou épitre, puisqu'il ne manque rien au texte qui commence à la page 5. Le Marquis de Montalembert mit au point un nouveau système de fortification dit perpendiculaire, utilisant la ligne droite et les formes polygonales et corrigeant ainsi le système de Vauban qu'il estimait faillible sur différents points. L'ouvrage de Montalembert qui parut en 1776 fit grand bruit et fut au départ sévèrement critiqué car il remettait en cause non seulement les avancées dans ce domaine par Vauban, mais des siècles de fortifications. Les mémoires contenus dans ce volume examine le système de Vauban et les avantages que peuvent présenter la fortification perpendiculaire mis au point par Montalembert ; ils en révèlent les points forts et les points faibles par une étude technique et détaillée. Ainsi le present ouvrage complète et affine l'oeuvre de Montalembert dont les avancées furent au préalable rejetées puis copiées en Allemagne et ailleurs.  

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 15.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Ice transportation in Russia].

      St. Petersbourg first half of 19th century - Watercolour (sheet: 31.5 x 23.5 cm). Framing of lines and turquoise wash painted as well, signature 'C. Kollmann. St. Petersbourg' in the lower left corner of the image; slight rubbing to lower margin. Fresh original watercolour, signed by Kollmann. Subject of this charming composition is a traditional Russian winter scene in the countryside. Russian peasants are here depicted as they transport large ice cubes with the aid of a horse-drawn sledge. Active in St. Petersburg, Kollmann (1786/88-1846) was one of the greatest engravers and lithographers of the nineteenth century. He worked for the established publisher Pluchart and engraved a substantial portion of Kruzenstern's atlas. Indeed, the present composition is similar in subject to the one published by Pluchart, though, to our knowledge, no lithograph reproducing this specific composition is available on the market. The scarcity of original works by this master make the present work a rarity. [Attributes: Signed Copy]

      [Bookseller: Shapero Rare Books]
 16.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Principi del Disegno tratti dalle più eccellenti statue anticle.

      Roma, stamperia Pagliarini, 1786 ; grand in folio, demi veau fauve, dos à faux nerfs, fleurs de lys et titre dorés, plats de carton rose (reliure de l'époque); [4] titre et texte en français et italien, 36 planches gravées. Edition originale de ce beau recueil, peu courant et frais d'intérieur malgré quelques rares petites rousseurs claires ; reliure frottée à quelques endroits mais globalement en bon état.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Clagahé]
 17.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


         [HAITI] Plan de la baye et du bourg de Tiburon dans l'isle St. Domingue.

      Paris, Sr. Phélipeau, 1786 [1791]. 242 x 371 mm. Beau plan de la baie et ville de Tiburon, au sud-ouest d'Haïti, issue du Recueil de vues des lieux principaux de la Colonie Françoise de Saint-Domingue gravée par Nicolas Ponce. Natif de la Martinique, Moreau de Saint-Méry exerça la profession d'avocat au Cap Français, avant d'entrer, en 1780, au conseil supérieur de Saint-Domingue. Rare exemplaire entièrement aquarellé à l'époque.

      [Bookseller: Librairie Le Bail]
 18.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        MÉMOIRE JUSTIFICATIF POUR TROIS HOMMES CONDAMNÉS À LA ROUE

      À Paris, de l'imprimerie de P. G. Simon et N. H. Nyon, 1786 1 vol. in-8 (298pp.). Reliure d'ép. pleine basane beige. Plats cartonnés. Dos à nerfs, ornés de caissons et de fleurons dorés. Pièces de titre et de tomaison noires. Coiffres frottées. Une épid. sur la pièce de tomaison avec une erreur de tomaison. Coins légèrement frottés. Intérieur frais avec qqs rousseurs et déchirures (sans altération à la lecture) en milieu d'ouvrage. Arrêt (dépliant) de la cour du parlement en fin d'ouvrage. Tableaux dépliants (3). En dépit des imperfections signalées, bel exemplaire. Le célèbre Président Dupaty a lui aussi eu son affaire Calas que relate ce très rare recueil, fort bien relié. En 1785, un groupe de trois hommes, Lardoise, Bradier et Simare, se sont vus accusés d'avoir pénétré dans la ferme Thomassin, et d'avoir volé les propriétaires, après s'être livrés à des actes de violence contre eux. Ce terrible fait divers donna lieu à l'affaire des trois roués. Condamnés à Chaumont aux galères, leur peine fut ensuite aggravée : tous trois furent destinés au supplice de la roue. Dupaty fut mis au courant par son beau-frère, lui-même membre de la juridiction. Il s'enflamma pour cette cause, avec l'aide d'un jeune avocat, Legrand de Laleu, et publia ce mémoire, anonymement. Le tout Paris se jeta sur la brochure, vendue au profit des condamnés, et celle-ci fut condamnée au feu, ce qui n'empêcha pas Dupaty de réitérer. Il finit par avoir gain de cause et obtint la cassation. On a toujours considéré que c'est cette affaire qui fit songer à la guillotine comme un substitut au supplice. Rarissime recueil, puisque jeté au feu, de ce mémoire que Dupaty avait consacré à l'affaire des trois Roués et qui conduisit, outre à la cassation, mais également à l'idée de la guillotine.

      [Bookseller: Librairie ancienne Roger Siblot]
 19.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Essai sur l'Horologerie ; dans lequel on traite de cet Art, Relativement à l'usage Civil, à l'Astronomie & à la Navigation, en établissant des Principes confirmés par l'expérience. Dédié aux Artistes & aux Amateurs. Seconde édition. Par M. Ferdinand Berthoud, Horloger-Méchanicien du Roi & de la Marine, Membre de la Société Royale de Londres. Avec Figures en Taille-douce.

      A Paris, chez Merigot le jeune, Libraire, quai des Augustins. Didot fils, Jombert jeune, Libraires, rue Dauphine. M DCC LXXXVI (1786). 1786 2 vol. in-4° (285 x 220 mm.) de : I. [2] ff. (Faux-titre, Titre), i-xl / xvii-xxiv / xlix-liv pp. (Plan de cet ouvrage, Discours préliminaire sur l'horlogerie, Table des chapitres, Approbation et Privilège), [1] f. (Avertissement de l'auteur), 472 pp. (erreur de reliure : le cahier Nnn : pp. 465-72, relié après les cahiers Ooo et Ppp), [9] pp. (Tableaux), 1 f. (Table des Planches). 19 planches gravées dépliantes (numérotées de 1 à 19). II. [2] ff. (Faux-titre, Titre), viii pp. (Table des chapitres), 451 pp. [1] p. bl. 19 planches gravées dépliantes (numérotées de 20 à 38). Exemplaire truffé : 7 documents manuscrits, dont certains illustrés, reliés à la fin du vol. II, et 6 documents manuscrits en annexe, certainement dus à Louis Guillermet (liste exhaustive ci-dessous). Plein vélin postérieur à recouverment, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge. Seconde édition de cet ouvrage de référence, le plus célèbre de lhorloger du Roi Ferdinant Berthoud (1727-1807), lun des principaux fabricants de la seconde moitié du 18ème siècle. Né en Suisse, il commence sa formation dhorloger chez son frère dès ses 14 ans. En 1745, il part pour Paris, pour continuer sa formation. En avril 1752, il propose à lAcadémie Royale des Sciences un projet de pendule à équation qui retient lattention de Camus et Bouguer. Lannée suivante, par faveur royale et contre la coutume, il accède à la maîtrise et ouvre son établissement comme maître horloger. En 1754, lAcadémie retient une montre et une de ses pendules à équation, ce qui accroit encore sa renommée, qui est telle quon le charge de rédiger à partir de 1755 les articles touchant à lhorlogerie pour lEncyclopédie Méthodique de Diderot. Son premier ouvrage, « LArt de conduire et de régler les pendules et les montres » paraît en 1759, et le présent ouvrage qui est son uvre la plus célèbre paraît en 1763. Il consacre le reste de sa carrière à la résolution du problème de la détermination de la longitude en mer, voyageant en Angleterre où il est chargé d'examiner la célèbre montre de Harrison. Le présent ouvrage est illustré de 38 planches gravées par Choffard daprès Goussier, représentant différentes pièces, engrenages, montres et horloges. Le présent exemplaire a appartenu à Louis Guillermet, (signatures au début du second volume et sur le 6ème manuscrit relié), (1766-1827), horloger de Genève qui a enrichi son livre de différentes pièces manuscrites, comprenant des schémas dont certaines sont reliées, et dautres simplement ajoutées à louvrage. Liste des manuscrits reliés à la suite de louvrage : 1. « Description du Mouvement dune horloge qui va un an sans avoir besoin dêtre remontée. » [2] ff. manuscrits à lencre brune, [1] f. dépliante (265 x 285 mm.) avec trois figures dessinées (encre et couleur). 2. « Sonnerie dune horloge en bois qui se remonte soir et matin », [1] f. recto à lencre brune (265 x 285 mm.) 3. « Description dune horloge à six étages qui ira six jours sans remonter ». [2] ff. manuscrits, [1] f. avec un schéma à lencre brune et à la mine de plomb. 4. Une planche dépliante dessinée et légendée à lencre brune, daté de 1781, ancien sceau à la cire. 5. « Pendule à ressort et à fusée qui marque le quantième des mois et celui de la Lune », [2] ff. manuscrits à lencre noire et [2] ff. avec des dessins dont 1 dépliant. 6. « Description dune pendule qui se remontera delle-même par le moyen du balancier », [1] p. manuscrite, [3] planches dépliantes avec schémas abondamment illustrés. (1781). 7. [1] f. manuscrit à lencre brune. Liste des documents annexes : 1. « Livret qui indique la manière de démonter, de graisser, & remonter lhorloge à heures etc. » [8] ff. manuscrits (174 x 114 mm.) 2. « Description dune pendule à poids, allant 8 jours sans remonter », [5] ff. (190 x 125 mm.) manuscrits, cachets noirs (« La Loi de Minute ») et rouges sur 3 ff. (Déchirure avec petit manque de texte à la p. 1). 3. « Manière de démonter et remonter la pendule de M. le Curé de Calleysiaz ». [1] f. (217 x 170 mm.) manuscrit recto-verso. 4. « Avis à celui qui voudra monter et démonter lhorloge de Mr. Le Curé de Calleyriaz ». [1] f. (178 x 195 mm.) manuscrit recto-verso. 5. « Pendule qui ma été remise en échange par le Pr Cottra Currial en 1788 ». [1] f. (197 x 145 mm.) manuscrit recto-verso. 6. Recto : « Pendule de M. Dugas ». Verso : « Monsieur Berthoud ». [1] f. (190 x 180 mm.) manuscrit. Provenance : ex-libris gravé contrecollé, E. Poncet sur la reliure moderne. 1 nom Guillermet. manuscrit sur les gardes du 2nd vol. Bel exemplaire de cet ouvrage de référence, truffés de nombreux documents manuscrits. 2 vols. 4to. 38 engraved folding plates. (I. Misbound, gathering Nnn: pp. 465-72, bound after gathering Ooo and Ppp). 7 manuscript documents (some illustrated) bound in-fine 2nd vol., 6 addended manuscript documents. Full vellum. Second edition of the most famous work by the well know King Watchmaker, Ferdinand Berthoud (1727-1807), inventor of a marine chronometer which gives the longitude at sea. The plates engraved by Choffard from Goussiers drawings, depict different kinds of watches, clocks, mechanisms, etc. The present copy belonged to Louis Guillermet (Signatures at the beginning of 2nd vol. and on the 6th bounded manuscript document), a Swiss Watchmaker (1766-1827), who enhanced his book with manuscript notes, sometimes illustrated with schemes. Fine and fresh copy, of interesting provenance. Polak, 700.

      [Bookseller: Les Trois Islets]
 20.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Het Tweede Boek Moses genaamt Exodus, inde Singaleesche tale overgeset.

      Colombo, ‘s Compagnies Boekdrukkery, by Johan Fredrik Christoph Dornheim 1786 - (4) 112 p. Contemporary Leather gold-stamped boards, rebound spine with 5 raised bands, 4° (Rare and only edition of Exodus in the Sinhalese language, printed by the VOC Printing Press at Colombo with a Dutch titlepage. Waterstain in the bottom half of the text block.) Landwehr, J. (1991). VOC. A bibliography of publications relating to the Dutch East India Company 1602-1800, 739 [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Antiquariaat de Roo]
 21.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Decade di alberi curiosi ed eleganti piante delle Indie Orientali, e dell’America ultimamente fatte gia’ note dall’idioma Inglese, ridotta i all’Italiana favella, col lasciare intatta la descrizione Latina, e corredata di alquante note.

      Rome, Salomoni, 1786. - 4to. [8] + 31 + [1]p + [26] additional pages sewn in, of which 18 have manuscript botanical notes in French and Italian (one dated 1873). 10 engraved plates of plants by Giuseppe Bianchi after Cesare Maioli. Ornamental woodcut device on title. Contemporary mottled sheep, gilt title on spine. Italian version of Hill’s, A Decade of curious and elegant trees and plants: drawn after specimens received from the East Indies, and America, in the year 1772 (London 1773); the translator (probably Gaspar Xúarez, a Jesuit priest from Argentina, has supplied extensive footnotes in Italian. It has been suggested that Hill himself made the drawings for the original work (see Henrey, II, p682); some of the plants are depicted here for the first time. This translation appears to have been part of a series introducing newly-discovered foreign and exotic species to Italy. Each plant is named in English, Italian and Latin, with descriptions of habitat and characteristics. American plants include the ‘Upright Lima Lilly’ from Peru, the ‘Venus Fly Trap’ (swamps of Carolina & Pennsylvania), and ‘Yellow American Water-Lilly’ (North American lakes). A 19th century watercolour pasted inside the front cover shows a fortified castle above a group of farmhouses, a grove of trees, and a vegetable plot. The printed name of Sig. Pignatari Dott. Filippo Iacopo of Monteleone, Calabria, is attached to an inserted blank before the title (presumably a former owner of the book and possibly of the castle in the watercolour painting). John Hill (1714-75) was known to have had a botanic garden at Bayswater in London; he was an apothecary in Covent Garden, and according to J. Thornton was the ‘First superintendent of Royal Gardens at Kew’. First plate a little toned, inner margins of most plates strengthened, occasional light marginal foxing, otherwise in good condition. Hunt 679; Jackson, p111; Pritzel 4076; see Johnson, pp207-209. [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Hünersdorff Rare Books ABA ILAB]
 22.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Decade di alberi curiosi ed eleganti piante delle Indie orientali, e dell'America ultimamente fatte già note... dall'idioma inglese, ridotta all'italiana favella, col lasciare intatta la descrizione latina, e corredata di alquante note.

      Nella Stamperia Salomoni, 1786. Cm. 24,5, pp. (8) 31 (1). Con fregio xilografico al frontespizio e 10 tavole f.t. finemente incise in rame. Leg. del tempo in cart. muto. Esemplare genuino ed assai marginoso (in barbe) ed in ottimo stato di conservazione. Ex libris: Francisci Carafae Ducis de Forli, et comitis Policastri. Prima edizione italiana dell'unica opera dell'Hill tradotta in questa lingua. di cui l'originale inglese è apparso nel 1773. John Hill (Peterborough 1707 - London 1775) descrive, nel presente lavoro, dieci specie botaniche provenienti da Asia e America che non furono mai descritte precedentemente con l'eccezione dalla carnivora Dionea, che appare già nell'opera dell'Ellis nel 1770. Accanto alle note botaniche appaiono spesso le indicazioni delle proprietà farmaceutiche. Cfr. Nissen BBI 878; Pritzel 4076.

      [Bookseller: Studio Bibliografico Benacense]
 23.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Les bâtimens et les desseins de André Palladio.--- Angebunden; Palladio, A. Les thermes des Romains...1785. Ouvrage divisé en quatre volumes, avec des planches, qui répresentent les plans, les façades et les coupes.

      Vicence, Rossi,1786. Seconde éd. 4 Teile in 2 Bänden. 46 x 32 cm. 1 Porträt von Palladio, 63, 40, 35, 46 Seiten, 35 Seiten (hier ohne das Porträt). Leder der Zeit mit Rückenvergoldung, wenig berieben. Mit gestochenen Porträtfrontispiz, 4 gleichen gestochenen Titelvignetten und 208 (34 doppelblattgroßen) Kupfertafeln. - Angebunden: Derselbe, Les thermes des Romains....Vicenza, F. Modena 1785. Mit 25 (17 doppelblattgroßen) Kupfertafeln. I. - Millard IV, 71; Fowler 231; vgl. Cicognara 598 und Ornamentstichkatalog Bln. 2722. -- Erstmals 1776 - 83 erschienene Bearbeitung von Palladios Hauptwerk, mit Entwürfen für Palläste, Kirchen, Wohnhäuser Theater etc. Mit der nicht nummerierten (Pag. 23). Tafel in Band 1. War auch mit italienischem Text erhältlich (Le fabbrice e i disegni). Teilweise gebräunt, gering fleckig bzw. fingerfleckig. Titel verso mit Exlibris Fricasoli Firidolfi. -- II. Fowler 234; Millard IV, 72; Ornamentstichkatalog Bln. 1877; Cicognara 599. -- Erste Ausgabe in der Bearbeitung von Scamozzi, französischer Text, ohne den italienischen. Die Kupfer mit Grund- und Seitenrissen der Thermen des Agrippa, Nero, Vespasian, Tutus, Diocletian u.a., sowie einigen archtektonischen Details. Gebräunt, fehlt das Portät. ---- Four volumes bound in two. Second edition in french of Bertotti Scamozzi,s monumental work, giving an historical account of each of Palladio,s buildings, richly illustrated. -- Partly browned, slight spotting and thumbing. Bookplate of Fricasoli Firidolfi title verso. - Bound with Palladio,s \"Thermes des Romains\" with french text only. - Browned, lacking the portrait for this work, portait of the first work is present. Bount tougether in contemporary calf, spines gilt, slightly rubbed. Versand D: 6,00 EUR 18. Jahrhundert; Architektur; Italien; Kupferstiche

      [Bookseller: P.u.P. Hassold OHG]
 24.   Check availability:     buchfreund.de     Link/Print  


        Astronomicon. Libre quinque; accessere Marci Tullii Ciceronis Arataea, cum interpretatione Gallica et Notis : Edente Al. G. Pingré, sandoe Genovesoe Canonico & Bibliothecae Praesectae, Regiae Scientiarum Academiae Socio, Universitatis Pariensis Cancellario, etc. (2 tomes)

      Parisiis, Via et Aedibus Serpentinis, 1786, 2 volumes de 13.7x20.5 cm environ, lj-309 pp., -347 pp., (1) f., reliures plein veau marbré fauve, dos lisses avec titres dorés, ornés de filets, fleurons et roulettes dorés, filet doré sur les coupes, tranches rouges, gardes de couleurs, encadrement des plats d'un filet en creux. Petites galeries et trous de ver sur le cuir, rares rousseurs, traces blanches de cirage ancien sur les 2 volumes, quelques épidermures et frottements, petite déchirure page 184-185 dans la marge sans atteinte au texte, mouillures sur les tranches, bon état pour le reste. Marcus Manilius est un poète latin et astrologue probablement né en Afrique du Nord qui, vers l'an 10 av. J.-C. (dans les dernières années du règne de l'empereur Auguste) écrivit un poème didactique en cinq livres sur l'astronomie ancienne et l'astrologie : les Astronomiques (Astronomica en latin). Français/Latin

      [Bookseller: Librairie Diogène]
 25.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Traité de la caracte avec des observations qui provent la nécessité d' inciser la cornée transparente et la capsule du crystallin d' une manière diverse, selon les différentes espèces de caractes.

      P. J. Duplain, 1786. Traité de la caracte avec des observations qui provent la nécessité d' inciser la cornée transparente et la capsule du crystallin d' une manière diverse, selon les différentes espèces de caractes. Wenzel, Jakob de. Paris, P. J. Duplain, 1786. In - 8°, m. pelle coeva (un po' logora). xii, 224, (2) pp. con una grande tavola incisa in rame ripiegata f.t. Edizione originale. Hirsch, V, p. 900. Norton, Source book of ophthalmology, 2501. Becker Collection, 416: >.

      [Bookseller: Brighenti libri esauriti e rari]
 26.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        AFFAIRE DU COLLIER DE LA REINE [RECUEIL DE PIÈCES]

      1. MÉMOIRE POUR LOUIS-RENÉ-EDOUARD DE ROHAN, CARDINAL DE LA SAINTE EGLISE ROMAINE, évêque et prince de Strasbourg, etc., contre M. le Procureur Général, en présence de la Dame de La Motte, du sieur de Villette, de la Damoiselle D'Oliva, et du sieur comte de Cagliostro, co-accusés. Paris, Hardouin et Gattey, 1786 110 pages. 1 feuillet mal placé. Complet. 2. REQUÊTE AU PARLEMENT, LES CHAMBRES ASSEMBLÉES, PAR LE CARDINAL DE ROHAN, signifiée à Mr. le Procureur Général. Paris, Emmanuel Flon, 1786 8 pages y compris faux-titre et titre. Complet. 3. REQUÊTE INTRODUCTIVE AU PARLEMENT, LES CHAMBRES ASSEMBLÉES, PAR LE CARDINAL DE ROHAN, signifiée à M. le Procureur Général. Paris, Emmanuel Flon, 1786 40 pages y compris le titre. Complet. 4. SOMMAIRE POUR LA COMTESSE DE VALOIS-LA MOTTE, accusée contre M. le Procureur Général, accusateur, en présence de M. le Cardinal de Rohan, et autres co-accusés. Paris, L. Cellot, 1786 62 pages y compris le titre. Les pages 59 à 62 contiennent un Mémoire sur la Maison de Saint-Remy de Valois (généalogie simplifiée de la comtesse de La Motte). 5. RÉFLEXIONS RAPIDES POUR M. LE CARDINAL DE ROHAN, SUR LE SOMMAIRE DE LA DAME DE LA MOTTE. Sans page de titre (ce qui est normal). 24 pages. A Paris, chez Hardouin et Gattey, s.d. (1786) 6. PIÈCES JUSTIFICATIVES POUR M. LE CARDINAL DE ROHAN, accusé. Sans page de titre (ce qui est normal). 24 pages. [Paris], chez Hardouin et Gattey, s.d. (1786) 7. MÉMOIRE POUR DAME JEANNE DE SAINT-REMY DE VALOIS, ÉPOUSE DU COMTE DE LA MOTTE. Sans page de titre (ce qui est normal). 46 pages. [Paris], de l'imprimerie de L. Cellot, 1785 8. MÉMOIRE POUR LE COMTE DE CAGLIOSTRO, accusé, contre M. le Procureur Général, accusateur. En présence de M. le Cardinal de Rohan, de la comtesse de La Motte et autres co-accusés. Paris, Lottin l'aîné, 1786 51 pages (faux-titre et titre hors pagination). Complet. 9. REQUÊTE A JOINDRE AU MÉMOIRE DU COMTE DE CAGLIOSTRO. Sans page de titre (ce qui est normal). 11 pages. De l'imprimerie de Lottin l'aîné, mai 1786. 10. SECOND MÉMOIRE POUR LA DEMOISELLE LE GUAY D'OLIVA, fille mineure, émancipée d'âge accusée contre M. le Procureur Général, accusateur. En présence de M. le Cardinal-Prince de Rohan, de la dame de la Motte-Valois, du sieur Rétaux de Villette, du sieur de Cagliostro, et autres co-accusés. Analyse et résultat des récolements et confrontations. Paris, chez P. G. Simon et N. H. Nyon, 1786 56 pages y compris le faux-titre et le titre. Complet. 11. REQUÊTE POUR LE SIEUR MARC-ANTOINE RETAUX DE VILLETTE, ancien gendarme, accusé, contre M. le Procureur Général, accusateur. En présence de M. le Cardinal-Prince de Rohan, de la dame de la Motte-Valois, du sieur de Cagliostro, de la demoiselle d'Oliva, et autres co-accusés. Paris, chez P. G. Simon et N. H. Nyon, 1786 19 pages y compris le titre. Complet. ENSEMBLE DE 11 PIÈCES IMPRIMÉES ENTRE 1785 ET 1786. 1 volume in-4 (26 X 20 cm), reliure demi-basane blonde du milieu du XIXe siècle, dos lisse orné, filets et fleurons dorés. Coiffe de tête usée, une fente en tête du mors supérieur, reliure solide. Intérieur frais. Résumé de l'affaire : L'enfance de la comtesse de La Motte avait été des plus misérables. Depuis Henri II, la lignée était descendue au plus bas. Son père avait épousé une paysanne, qu'il laissa bientôt veuve. Jeanne était envoyée mendier sur les chemins par sa mère, en demandant « la charité pour une pauvre orpheline du sang des Valois ». Une dame charitable, la bonne marquise de Boulainvilliers, étonnée par cette histoire, prit des renseignements, et vérifications faites, entreprit les démarches pour lui obtenir une pension du roi, et lui fera donner une bonne éducation dans un couvent situé près de Montgeron. En 1780, Jeanne épouse à Bar-sur-Aube, un jeune officier d'apparence fort recommandable, Nicolas de La Motte, qui sert dans les gardes du corps du comte d'Artois, second frère du roi. Le ménage, peu après, se délivre de sa propre autorité le titre de comte et comtesse de La Motte. Jeanne ne se fait plus désormais appeler que comtesse de La Motte-Valois. À cette date, elle fait un voyage à Saverne, rejoindre Mme de Boulainvilliers qui lui présente son ami le cardinal Louis de Rohan-Guéménée, auquel elle fait appel financièrement pour sortir de la misère avec laquelle elle continue de se débattre plus ou moins. C'est là aussi qu'elle rencontre le mage Giuseppe Balsamo, qui se fait appeler comte de Cagliostro. Celui-ci gravite aussi autour du cardinal de Rohan, en lui soutirant de l'argent en échange de prétendus miracles. Il changerait, entre autres, le plomb en or et la silice en diamant ! Profitant de ce que Versailles est largement accessible au public, Mme de La Motte tente de se mêler à la Cour. Elle parvient à convaincre le cardinal qu'elle a rencontré la reine Marie-Antoinette et qu'elle en est même devenue l'amie intime. Et l'amant de Mme de La Motte, Marc Rétaux de Villette (un ami de son mari), possédant un utile talent de faussaire, imite parfaitement l'écriture de la reine. Il réalise donc pour sa maîtresse de fausses lettres signées Marie-Antoinette de France (alors qu'elle ne signait, bien sûr, que Marie-Antoinette, les reines de France ne signaient que de leur prénom, et en tout état de cause, Marie-Antoinette n'était pas de France mais de Lorraine d'Autriche...). La comtesse va ainsi entretenir une fausse correspondance, dont elle est la messagère, entre la reine et le cardinal dont le but serait de les réconcilier. La reine et le cardinal ont, en effet, un vieux contentieux : en 1773 le cardinal, qui était alors ambassadeur de France à Vienne, s'était aperçu que l'Impératrice Marie-Thérèse, la mère de Marie-Antoinette, jouait un double jeu et préparait en sous main le démantèlement de la Pologne, de concert avec la Prusse et la Russie. Il avait écrit une lettre à Louis XV pour l'en avertir, lettre qui avait été détournée par le duc d'Aiguillon, ministre des Affaires Étrangères, qui l'avait remise à la comtesse du Barry, favorite de Louis XV, détestée par Marie-Antoinette. La comtesse l'avait lue publiquement dans un dîner, et circonstance aggravante, le ton de cette lettre était ironique et très irrespectueux envers l'Impératrice (le cardinal la dépeignait notamment, « tenant d'une main un mouchoir pour essuyer les larmes qu'elle versait à propos du démantèlement de la Pologne, et de l'autre main un couteau pour couper sa part du gâteau »...). D'autre part, la vie dissolue du cardinal à Vienne, ses dépenses effrénées, ses maîtresses affichées, ses parties de chasse fastueuses en tenue laïque, avaient scandalisé la pieuse Marie-Thérèse horrifiée de voir un représentant du Roi Très-Chrétien et surtout un prince de l'Eglise se comporter de cette façon. On l'avait même vu un jour couper à cheval une procession de la Fête-Dieu. L'Impératrice avait demandé à Versailles le rappel de cet ambassadeur peu convenable et l'avait obtenu. Depuis ces épisodes, la reine, fidèle à la mémoire de sa mère, était plus qu'en froid avec le cardinal. Ce dernier se désespérait de cette hostilité. La comtesse de La Motte fit espérer au cardinal un retour en grâce auprès de la souveraine. Ayant de gros besoins d'argent, elle commença par lui soutirer au nom de la reine 60 000 livres (en deux versements), qu'il était trop heureux d'accorder tandis que la comtesse lui fournissait des fausses lettres reconnaissantes, de plus en plus bienveillantes, de la reine, annonçant la réconciliation espérée, tout en repoussant indéfiniment les rendez-vous successifs demandés par le cardinal pour s'en assurer. Or, le comte de la Motte a très opportunément découvert qu'une prostituée, Nicole d'Oliva, opérant au Palais Royal, s'est forgé une jolie réputation due à sa ressemblance étonnante avec Marie-Antoinette. Ses clients l'ont d'ailleurs surnommée la petite reine. Mme de La Motte la reçoit et la convainc de bien vouloir, contre une généreuse somme, jouer le rôle d'une grande dame recevant en catimini un ami, dans le but de jouer un tour. Le 11 août 1784, le cardinal se voit donc enfin confirmer un rendez-vous au Bosquet de Vénus à onze heures du soir. Là, Nicole d'Oliva, déguisée en Marie-Antoinette, le visage enveloppé d'une gaze légère, l'accueille avec une rose et lui murmure un « Vous savez ce que cela signifie. Vous pouvez compter que le passé sera oublié ». Avant que le cardinal ne puisse poursuivre la conversation, Mme de La Motte apparaît, signalant que les comtesses de Provence et d'Artois, belles-soeurs de la reine, sont en train d'approcher. Ce contretemps abrège l'entretien. Le lendemain, le cardinal reçoit une lettre de la « reine », regrettant la brièveté de la rencontre. Le cardinal est définitivement conquis, sa reconnaissance et sa confiance aveugle en la comtesse de La Motte deviennent plus que jamais inébranlables. Jusqu'ici, la comtesse de la Motte se bornait, on le voit, à l'abus de confiance d'assez petite envergure. Mais, désormais toute-puissante sur l'esprit du cardinal, et jouant sur la réputation de passion de la reine pour les bijoux, Mme de La Motte va entreprendre le coup de sa vie, en escroquant cette fois le cardinal pour la somme fabuleuse de 1,6 million de livres. Le 28 décembre 1784, se présentant toujours comme une amie intime de la reine, elle rencontre le bijoutier qui lui montre le collier. Tout de suite elle imagine un plan pour entrer en sa possession. Elle déclare au joaillier qu'elle va intervenir pour convaincre la reine d'acheter le bijou, mais par le biais d'un prête-nom. De fait, le cardinal de Rohan reçoit bientôt une nouvelle lettre, toujours signée « Marie-Antoinette de France », dans laquelle la reine lui explique que ne pouvant se permettre d'acquérir ouvertement le bijou, elle lui fait demander de lui servir d'entremetteur, s'engageant à le rembourser en versements étalés dans le temps - quatre versements de 400 000 livres - et lui octroyant pleins pouvoirs dans cette affaire. En outre la comtesse s'est ménagé la complicité de Cagliostro, dont le cardinal est fanatique (il ira jusqu'à déclarer « Cagliostro est Dieu lui-même! »). Devant le cardinal, le mage fait annoncer par un enfant médium un oracle dévoilant les suites les plus fabuleuses pour le prélat s'il se prête à cette affaire. La reconnaissance de la reine ne connaîtra plus de bornes, les faveurs pleuvront sur la tête du cardinal, la reine le fera nommer par le roi premier ministre. Le 1er février 1785, convaincu, le cardinal signe les quatre traites et se fait livrer le bijou qu'il va porter le soir même à Mme de La Motte à Versailles. Devant lui, elle le transmet à un prétendu valet de pied portant la livrée de la reine (qui n'est autre que Rétaux de Villette). Pour avoir favorisé cette négociation, l'intrigante bénéficiera même de cadeaux du joaillier. Immédiatement les escrocs ont démonté le collier et commencé à revendre les pierres. Rétaux de Villette a quelques ennuis en négociant les siennes. Leur qualité est telle, et, pressé par le temps, il les négocie si en-dessous de leur valeur, que des diamantaires juifs soupçonnent le fruit d'un vol et le dénoncent. Il parvient à prouver sa bonne foi et part à Bruxelles vendre ce qui lui reste. Le comte de La Motte part de son côté proposer les plus beaux diamants à deux bijoutiers anglais de Londres. Ceux-ci, pour les mêmes raisons que leurs collègues israélites, flairent le coup fourré. Ils envoient un émissaire à Paris: mais aucun vol de bijoux de cette valeur n'étant connu, ils les achètent, rassurés. Les dernières pierres sont donc vendues à Londres. Pendant ce temps, la première échéance est attendue par le joaillier et le cardinal pour le 1er août. Toutefois, l'artisan et le prélat s'étonnent de constater qu'en attendant, la reine ne porte pas le collier. Mme de La Motte les assure qu'une grande occasion ne s'est pas encore présentée, et que d'ici-là, si on leur parle du collier, ils doivent répondre qu'il a été vendu au sultan de Constantinople. En juillet cependant, la première échéance approchant, le moment est venu pour la comtesse de gagner du temps. Elle demande au cardinal de trouver des prêteurs pour aider la reine à rembourser. Elle aurait, en effet, du mal à trouver les 400 000 livres qu'elle doit à cette échéance. Mais le bijoutier va précipiter le dénouement. Ayant eu vent des difficultés de paiement qui s'annoncent, il se rend directement chez la première femme de chambre de Marie-Antoinette, Mme Campan, et évoque l'affaire avec elle. Celle-ci tombe des nues et naturellement va immédiatement rapporter à la reine son entretien avec Boehmer. Marie-Antoinette, pour qui l'affaire est incompréhensible, charge le baron de Breteuil, ministre de la Maison du Roi, de tirer les choses au clair. Le baron de Breteuil est un ennemi du cardinal de Rohan. Découvrant l'escroquerie dans laquelle le cardinal est impliqué, il se frotte les mains, et compte bien lui donner toute la publicité possible. La prétendue comtesse, sentant les soupçons, s'est entre-temps arrangée pour procurer au cardinal un premier versement de 30 000 livres. Mais ce versement, d'ailleurs dérisoire, est désormais inutile. L'affaire va éclater aux yeux de la Cour ébahie. Le roi est prévenu le 14 août. Le 15 août, alors que le cardinal - qui est également grand-aumônier de France - s'apprête à célébrer en grande pompe la messe de l'Assomption dans la chapelle de Versailles, il est convoqué dans les appartements du roi. Il se voit sommé d'expliquer le dossier constitué contre lui. Le naïf prélat est atterré de comprendre qu'il a été berné depuis le début par la comtesse de La Motte. Il envoie chercher les lettres de la «reine». Le roi explose: « Comment un prince de la maison de Rohan, grand-aumônier de France, a-t-il pu croire un instant à des lettres signées Marie-Antoinette de France! ». La reine ajoute: « Et comment avez-vous pu croire que moi, qui ne vous ai pas adressé la parole depuis 15 ans, j'aurais pu m'adresser à vous pour une affaire de cette nature ? ». Le cardinal tente de s'expliquer. « Mon cousin, je vous préviens que vous allez être arrêté. », lui dit le roi. Le cardinal supplie le roi de lui épargner cette humiliation, il invoque la dignité de l'Église, le souvenir de sa cousine la comtesse de Marsan qui a élevé Louis XVI. Le roi est assurément ébranlé par cet appel à la clémence, mais se reprend devant les larmes de la reine. Il se retourne vers le cardinal: « Je fais ce que je dois, et comme roi, et comme mari. Sortez. » (Cf. Funck-Brentano, op. cit.) Le cardinal quitte le cabinet du roi et repasse, chancelant et « pâle comme la mort », dans la galerie des Glaces. Au moment où le cardinal paraît, le baron de Breteuil lance : « Qu'on arrête Monsieur le cardinal ! ». La stupéfaction et le scandale sont immenses. Le cardinal est emprisonné à la Bastille. Il commence immédiatement à rembourser les sommes dues, en vendant ses biens propres, dont son château de Coupvray (à la fin du XIXe siècle, les descendants de ses héritiers continueront de rembourser sporadiquement par fractions les descendants du joaillier). La comtesse de La Motte est arrêtée, son mari s'enfuit à Londres avec les derniers diamants, Rétaux de Villette étant déjà en Suisse. On interpelle aussi Cagliostro et Nicole d'Oliva. Le roi laisse au cardinal le choix de la juridiction qui aura à se prononcer sur son cas: ou bien s'en remettre directement au jugement du roi, ou être traduit devant le Parlement de Paris. Ce qui s'avère fort malhabile de la part de Louis XVI: le cardinal décidant de mettre l'affaire dans les mains du Parlement qui est toujours, plus ou moins, en fronde contre l'autorité royale. Le 22 mai 1786, le procès s'ouvre devant le Parlement, qui le 30 rend son verdict. Le cardinal est acquitté. La prétendue comtesse de La Motte, condamnée à la prison à perpétuité à la Salpétrière, après avoir été fouettée et marquée au fer rouge sur les deux épaules du « V » de « voleuse » (elle se débattra tant que l'un des « V » sera finalement appliqué sur son sein). Son mari est condamné aux galères à perpétuité par contumace, et Rétaux de Villette est banni. Enfin, Nicole d'Oliva et Cagliostro sont mis hors de cause, Cagliostro étant cependant invité à quitter le territoire français dans les plus brefs délais. Marie-Antoinette est au comble de l'humiliation. Elle prend l'acquittement du cardinal comme un camouflet. De la part des juges, cet acquittement signifie qu'on ne saurait tenir rigueur au cardinal d'avoir cru que la reine lui envoyait des billets doux, lui accordait des rendez-vous galants dans le parc de Versailles et achetait des bijoux pharaoniques par le biais d'hommes de paille en cachette du roi. C'était sous-entendre que de telles frasques n'auraient rien eu d'invraisemblable de la part de la reine. Et c'est bien dans cet esprit que le jugement fut rendu, et pris dans l'opinion. La reine obtient donc du roi qu'il exile le cardinal de Rohan à l'abbaye de la Chaise-Dieu, l'une des abbayes en commende du cardinal, après l'avoir démis de son poste de grand aumônier. Il restera trois mois dans cette abbaye, après quoi il ira sous des cieux plus cléments, à l'abbaye de Marmoutier près de Tours. Ce n'est qu'au bout de trois ans, le 17 mars 1788, que le roi l'autorisera à retrouver son diocèse de Strasbourg. On ne saurait mieux résumer le résultat de cette affaire que par l'exclamation d'un magistrat du Parlement de Paris au lendemain du verdict : "Un cardinal escroc, la reine impliquée dans une affaire de faux ! Que de fange sur la crosse et le sceptre ! Quel triomphe pour les idées de liberté !"... Bien que Marie-Antoinette ait été, d'un bout à l'autre, absolument étrangère à toute cette affaire, l'opinion publique ne voulut pas croire à l'innocence de la reine. Accusée depuis longtemps de participer, par ses dépenses excessives, au déficit du budget du royaume, elle subit à cette occasion une avalanche d'opprobres sans précédent. Les libellistes laissèrent libre cours aux calomnies dans des pamphlets où la reine se faisait offrir des diamants pour prix de ses amours avec le cardinal. Bien pire, Mme de la Motte, parvenue à s'évader de La Salpêtrière, publie à Londres un immonde récit, dans lequel elle raconte sa liaison avec Marie-Antoinette, la complicité de celle-ci depuis le début de l'affaire et jusqu'à son intervention dans l'évasion. Par le discrédit qu'il jeta sur la Cour dans une opinion déjà très hostile, ce scandale aura indirectement sa part de responsabilités dans la chute de la royauté quatre ans plus tard et dans le déclenchement de la Révolution. "Cet évènement me remplit d'épouvante", écrit Goethe dans sa correspondance, "comme l'aurait fait la tête de Méduse". Peu après, développera-t-il : "Ces intrigues détruisirent la dignité royale. Aussi l'histoire du collier forme-t-elle la préface immédiate de la Révolution. Elle en est le fondement...", (Cf. Le Grand Cophte (1790), pièce inspirée à Goethe par l'histoire de Cagliostro). L'ensemble des pièces imprimées relatives à l'affaire du collier ont fait l'objet de tirages au format in-8 et in-4. Les pièces imprimées au format in-4 sont les plus recherchées et forme une collection intéressante. BON EXEMPLAIRE DE CET ENSEMBLE RELATIF A L'AFFAIRE DU COLLIER DE LA REINE MARIE-ANTOINETTE.

      [Bookseller: Librairie L'amour qui bouquine]
 27.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Lettre du Comte de Mirabeau à *** sur MM. de Cagliostro et Lavater.

      1786Berlin. François de Lagarde. 1786.1 volume in-8, pleine basane fauve, dos à nerfs orné, pièce de titre rouge ("Collection des ouvrages du duc de M."). Seconde pièce de titre frottée.48 pp. ; XIII pp. ; [1] p. bl. Edition originale de cette lettre composée par Mirabeau lors de son séjour à Berlin, et qui dénonce l'influence des illuminés à la mode sur les Princes : il faut dire que le jeune Frédéric-Guillaume II, neveu et successeur du Grand Frédéric depuis 1786, était attiré par les Rosicruciens, et spécialement Johann Christoph von Wöllner. Relié à la suite : MIRABEAU. Sur Moses Mendelssohn, sur la réforme politique des Juifs : et en particulier sur la révolution tentée en leur faveur en 1753 dans la Grande Bretagne. Londres. 1787. [34] ff. ; 130 pp. Edition originale de l'un des ouvrages les plus rares de Mirabeau. Divisé en deux parties relativement hétérogènes (une analyse de l'ouvrage allemand de l'historien prussien Christian Wilhelm Dohm sur la réforme politique et civile des Juifs, Über die bürgerliche Verbesserung der Juden, paru en 1781 ; un éloge du philosophe Menselssohn servant à introduire une défense des Israélites), ce texte majeur rédigé avec l'aide de Mauvillon annonce en tous points les analyses et spéculations sur la condition des Juifs qui accompagneront les travaux de l'Assemblée Constituante. Il faut noter que la réimpression à l'adresse de Bruxelles en 1788 ne comprend pas la première partie.INED, 3192.

      [Bookseller: Librairie Pierre Prévost]
 28.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Les fables égyptiennes et grecques, dévoilées et réduites au même principe, avec une explication des hiéroglyphes et de la guerre de Troye, par Dom Antoine-Joseph Pernety. Paris. Delalain. 1786

      2 volumes grand in-12° reliés pleine basane tabac, dos lisse agréablement décoré, pièce de titre et de tomaison de maroquin vert, belles gardes de papier marbré, XVI + 580 et 2 f. nchf et 632 p. petites traces éparses de frottement sur les plats (anciennes épidermures) coins un peu émoussés et coupes un peu frottées nonobstant ces défauts d'usage très bons exemplaires. Important ouvrage de ce bénédictin théosophe, figure majeure de l'illuminisme au XVIIIe siècle qui tente ici de démontrer que fables égyptiennes et récits mythologiques n'avaient d'autre objet que de voiler des secrets alchimiques.

      [Bookseller: Comptoir du Livre Ancien et Moderne - Li]
 29.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Histoire de l'Académie Royale des Sciences, année 1783, Avec Les Mémoires de Mathématique & de Physique pour la même Année, Tirés des Registres de cette Académie.

      A Paris de l'Imprimerie Royale, 1786, 1 volume de 19.5x26 cm environ, (1) f., (4) ff. (titre, tables), 132 pp., 766 pp., (1) f., reliure plein veau marbré fauve d'époque, dos à 5 nerfs portant titres et tomaisons dorés, caissons à fleurons et feuillages dorés aux entre-nerfs, coupes dorées, tranches rouges, gardes marbrées. Contient 12 planches numérotées, dont 5 dépliantes et 3 tableaux dépliants. Frottements sur les plats et les coins, épidermures, petits trous de ver sur les mors, rousseurs et pages brunies, mouillure sur la marge supérieure des premières pages, tampon sur les gardes, bon état pour le reste. Sur l'obliquité de l'Ecliptique, & sur la diminution, par M. LE GENTIL - Observations des hauteurs solsticiales du Soleil, par le même - Observation de la hauteur solsticiale du Soleil, par le même - Mémoire sur la figure de la Terre, par M. DE LA PLACE - Observation faites en 1782, au solstice d'été, par M. LE MONNIER - Mémoire sur l'usage des Horloges marines, &c. par M. le Marquis DE CHABERT - Mémoire sur quelques particularités de la structure de la moëlle de l'Epine, & de ses enveloppes, par M. SABATIER - Mémoire sur le résultat de l'inflammation Gaz inflammable & de l'Air déphlogistiqué, dans des vaisseaux clos, par M. MONGE - Mémoire sur l'éclipse de Lune du 18 Mars 1783, &c. par M. DE LA LANDE - Mémoire sur le changement d'inclinaison qui doit avoir lieu dans les Orbites planétaires, par la même - Extrait des Observations qui décident de la position géographique de la ville & embouchure de la rivière de Saint-Domingue, par M. LE MONNIER - Observations sur le Seigle ergoté, par M. FOUGEROUX DE BONDAROY - Observations de deux Eclipses totales de la Lune, en 1783, &c. par M. MESSIER - Mémoire contenant les Observations de la Comète de 1783, &c. par M. MESSIER - Expériences propre à développer les effets de la Lumière sur certaines Plantes, par M. l'Abbé TESSIER - Rapport fait à l'Académie, relativement à l'avis que le Parlement a demandé à cette Académie, par arrêt du 6 septembre 1783, &c. par Mrs LE ROY, TILLET & DESMAREST - Nouvelles méthodes analytiques pour résoudre différentes questions astronomiques, &c. Dix-huitième Mémoire, par M. DIONIS DU SEJOUR - Trigonométrie sphérique, &c. par M. l'Abbé DE GUA - Diverses mesures, en partie neuves, des Aires sphériques & des Angles solides, &c. par le même - Propositions neuves, & non moins utiles que curieuses, sur le Tétraèdre ; ou Essai de Tétraèdrométrie, par le même - Mémoire sur la différence du Vinaigre radical & de l'Acide acéteux, par M. BERTHOLLET - Mémoie sur la préparation de l'Alkali caustique &c. par le même - Nouvelles Réflextions sur l'augmentation de poids qu'acquièrent, en brûlant, le Soufre & le Phosphore, &. par M. LAVOISIER - Suite du Mémoire sur les approximations des Formules qui sont fonctions de très-grands Nombres, par M. DE LA PLACE - Suite des Recherches sur la structure du Cerveau, Quatrième Mémoire, par M. VICQ D'AZYR - Réflexions surles Phlogistique, &. par M. LAVOISIER - Mémoire sur le calcul des Probabilités, Quatrième Partie, par M. le Marquis DE CONDORCET - Théorème sur les Equaions en différences finies, par M. CHARLES - De l'action du Feu, &c. par M. LAVOISIER - Mémoire sur une nouvelle Machine à électriser, &c. par M. LE ROY - Observation de lEclipse totale de Lune du 18 Mars 1783, &c. par Mrs le Duc de LA ROCHEFOUCAULD, l'Abbé ROCHON, MECHAIN - Observation de l'Eclipse totale de Lune du 10 Septembre 1783, &c. par M. MECHAIN - Occultations de quelques étoiles des Pléiades, observées à Paris le 9 février 1783, par le même - Observations des éclipses du Soleil, des 14 Juin 1779 & 17 Octobre 1781, &c. par le même - Mémoire sur la Comète de 1783, par le même - Remarques sur la manière d'intégrer par approximations les Equations différentielles, & les Equations aux différences partielles, par M. COUSIN - Mémoire contenant quelques Remarques sur la théorie mathématique du mouvement des Fluides, par le même - Sur les Naissances, les mariages & les morts à Paris, depuis 1771 jusqu'en 1784, &c. par M. DE LA PLACE - Essai sur la Population du Royaume, &c. par Mrs DU SEJOUR, le Marquis DE CONDORCET & DE LA PLACE - Mémoire sur une méthode d'intégrer les Equations aux Différences finies, qui ne sont pas linéaires, par le même - Mémoire sur le Sel ammoniacal vitriolique, ou Sel secret de Glauber, &c. par M. CORNETTE - Mémoire sur le Sel ammoniacal nitreux, par le même - Mémoire sur la Fracture en travers de la rotule, par M. SABATIER.*

      [Bookseller: Librairie Diogène]
 30.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Les bâtimens et les desseins de André Palladio.--- Angebunden; Palladio, A. Les thermes des Romains.1785. Ouvrage divisé en quatre volumes, avec des planches, qui répresentent les plans, les façades et les coupes.

      Vicence Rossi 1786 - Seconde éd. 4 Teile in 2 Bänden. 46 x 32 cm. 1 Porträt von Palladio, 63, 40, 35, 46 Seiten, 35 Seiten (hier ohne das Porträt). Leder der Zeit mit Rückenvergoldung, wenig berieben. Mit gestochenen Porträtfrontispiz, 4 gleichen gestochenen Titelvignetten und 208 (34 doppelblattgroßen) Kupfertafeln. - Angebunden: Derselbe, Les thermes des Romains.Vicenza, F. Modena 1785. Mit 25 (17 doppelblattgroßen) Kupfertafeln. I. - Millard IV, 71; Fowler 231; vgl. Cicognara 598 und Ornamentstichkatalog Bln. 2722. -- Erstmals 1776 - 83 erschienene Bearbeitung von Palladios Hauptwerk, mit Entwürfen für Palläste, Kirchen, Wohnhäuser Theater etc. Mit der nicht nummerierten (Pag. 23). Tafel in Band 1. War auch mit italienischem Text erhältlich (Le fabbrice e i disegni). Teilweise gebräunt, gering fleckig bzw. fingerfleckig. Titel verso mit Exlibris Fricasoli Firidolfi. -- II. Fowler 234; Millard IV, 72; Ornamentstichkatalog Bln. 1877; Cicognara 599. -- Erste Ausgabe in der Bearbeitung von Scamozzi, französischer Text, ohne den italienischen. Die Kupfer mit Grund- und Seitenrissen der Thermen des Agrippa, Nero, Vespasian, Tutus, Diocletian u.a., sowie einigen archtektonischen Details. Gebräunt, fehlt das Portät. ---- Four volumes bound in two. Second edition in french of Bertotti Scamozzi,s monumental work, giving an historical account of each of Palladio,s buildings, richly illustrated. -- Partly browned, slight spotting and thumbing. Bookplate of Fricasoli Firidolfi title verso. - Bound with Palladio,s "Thermes des Romains" with french text only. - Browned, lacking the portrait for this work, portait of the first work is present. Bount tougether in contemporary calf, spines gilt, slightly rubbed. 1.100 gr. Leder der Zeit mit Rückenvergoldung, wenig berieben. [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: P. u. P. Hassold OHG]
 31.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Escuela de a caballo por el Sr. Francisco Robichón de la Gueriniere, Caballerizo que fue de S. M. christianisima, en que se contiene el conocimiento, la instruccion y la conservacion del caballo. Obra traducida del francés al castellano y adicionada en todas sus partes por D. Baltasar de Irurzun, Caballerizo del Ex.mo Sr. Conde de Aranda. Tomo primero- [-Segundo], Parte primera- [-Segunda]

      Madrid: en la Imprenta de la Viuda de Ibarra, Hijos, y Compañía, , MDCCLXXXVI 1786 - [i.e. 1786-1787].- 2 v.; 8º mayor (206x142mm.).- Vol. 1: [4], XX, 248, [1] p.; sign.: [a-a4]-b8, A-P8, Q6 [Q6 blanca, ausente]; frontispicio calcográfico intercalado tras a1; 4 h. de grabados calcográficos intercalados.- Vol.2: [4], 386, [1] p.; sign.: [2], A-Z8, Aa8-Bb2; 25 h. de grabados calcográficos intercalados. Todas las calcografías dibujadas por C. Parrocel y esculpidas por J. García, la mayoría firmadas. Portadillas y marca tipográfica en portada en ambos volúmenes.- // Encuadernación moderna [2ª mitad s. XX] en pergamino; título rotulado en lomo; espléndidos márgenes. Vol. 1: pequeña mancha sobre numeración de p. 103, pérdida por arranque en margen superior interno de p. 105 con cerco de humedad. Vol.2: Grabado de p. 52 encuadernado delante de p. 51.- // Proc.: Sin datos.- // Refs.: CCPB, 000069169-0 (v. 1) y 000069170-4 (v. 2); Palau, 271058 (habla de solo 3 grabados en t. 1).- // Baltasar de Irurtzun, caballerizo del Conde de Aranda, también formó parte del claustro de la Escuela de Veterinaria fundada en 1791, año en el que tradujo al castellano las voces del diccionario de Artes mecánicas correspondientes al arte de equitación de la 'Encyclopédie méthodique'. [Attributes: First Edition; Hard Cover]

      [Bookseller: Andarto B.]
 32.   Check availability:     IberLibro     Link/Print  


        Le Triomphe d'Apollon ou les chefs d'oeuvres de ses favoris Almanach lyrique et galant

      Paris: Jubert, doreur, [for] Bailly, libraire, 1786. 24mo (binding size 97 x 60 mm). Collation: A12 (text ) [B]12 (gaming tables). 12; 24 (gaming tables); 13-24 pp., but bound without A5.8 (pp. 9-10 and 15-16). Hand-colored engraved title and 9 hand-colored engravings, printed two to a bifolium, fold-out engraved calendar for 1786 wrapped around the text block. Contemporary embroidered binding of cream silk with foliate, floral and ribbon design built up from sequins, of which some colored, purl, interlacing metallic thread, and colored thread, green and gold Dutch-gilt pastedown endpapers, pocket inside lower cover lined in pink silk, gilt edges (extremities of spine a bit frayed, a couple of loose threads on backstrip, a sequin detached).*** A very rare almanac galant, published by the founder of the genre, the stationer and binder Jean-Pierre Jubert (active 1771-1789). The originally practical purpose of the almanac, as exemplified in France by the Etrennes mignonnes or the Calendrier de la Cour, came to be eclipsed in the later 18th century in favor of the frivolous pleasures of pretty bindings and light-hearted illustrations. Intended for ladies' (or gentlemen's) pocketbooks, and consisting entirely of love poems or songs, almanacs could be purchased with a choice of bells and whistles, including special bindings and colored illustrations. This almanac contains the lyrics to loosely linked songs on the theme of female jealousy, to be sung to popular melodies. With its intricately embroidered binding, silk-lined pocket for love notes, and gaudily colored engravings, it typifies the almanacs produced by Jubert, who ceded his bindery and shop to his son-in-law Pierre-Étienne Janet in 1789 (see no. 6 below). Most of Jubert's almanacs include a fold-out calendar with the months in columns topped by astrological vignettes, either entirely engraved, as here, or letterpress with woodcut vignettes. This copy was mistakenly bound without one of the sheets, containing the lyrics for the songs "L'Heureux repentir" and "Les libérateurs chéris," illustrated in plates [3] and [6]. The edition was unknown to Grand Carteret. I locate one copy, at the BnF.

      [Bookseller: Musinsky Rare Books, Inc.]
 33.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Etudes de la Nature. Seconde édition, revue corrigée et augmentée.

      Imprimerie de Monsieur Didot et Méquignon, 1786 - 1788. 4 volumi in - 12, pp. XXIV - 624; (2 cc) 632; (2 cc.) 580; (2 cc.) LXXXVIII - 532 (2 cc.). Opera illustrata con un antiporta di Moreau inciso da Veau, una cartina ripiegata e 3 tavole di botanica. Brossure mute dell'epoca in carta marmorizzata. Opera dedicata alla perfezione della natura e alla dimostrazione della sua benevolenza. Alcuni capitoli sono dedicati alle leggi fisiche che la regolano, la parte finale tratta le leggi morali e la loro applicazioni all'uomo. Questa seconda edizione è aumentata del quarto volume che contiene la rara EDIZIONE ORIGINALE di "Paul et Virginie", universalmente riconosciuto come il capolavoro di Bernardin de Saint Pierre. Buon esemplare con barbe. Cfr. Quérard, VIII, p. 364; Tchemerzine, V, p. 647 cita il tomo IV con Paul et Virginie.

      [Bookseller: Libreria antiquaria Atlantis]
 34.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        SONETTI ACROSTICI - CENTURIA PRIMA

      Jean Pierre Bonnant, Ginevra 1786 - Prefazione: Traian Boccalini (1556-1613) . Edizione: Prima edizione . Pagine: 134 . Illustrazioni: Incisione all'antiporta raffigurante l'Autore disegnato da Capurro e inciso da Guidotti . Formato: 8° . Rilegatura: Cartonato pergamena . Stato: Buono . Caratteristiche: L'Autore fu originario di Livellato.Cento acrostici irreverenti riguardanti la società dell'epoca e i suoi costumi.Foto disponibili .

      [Bookseller: Libreria Scripta Manent]
 35.   Check availability:     IberLibro     Link/Print  


        Bibliothèque Universelle des Dames. Astronomie. [ Edition originale ]

      Rue d'Anjou - Dauphine, 1786. 1 vol. in - 18 reliure de l'époque plein veau marbrée, dos lisse orné, toutes tranches dorées, A Paris, Rue d'Anjou - Dauphine, 1786, 2 ff., 241 pp. et 1 planche dépliante Edition originale. Comme l'explique l'auteur dans sa Bibliographie Astronomique (600) : "J'y ai parlé des femmes astronomes, Hypatia, Hévélius, Dumée, Kirch, Manfredi, Lepaute, du Pierry, Herschel, Le Français. J'ai voulu, dans ce petit abrégé, donner les premières notions d'astronomie à la portée des commençans, dégagées des phrases et des dialogues de Fontenelle". Etat moyen (reliure très abîmée avec nombreux manques, infime petit mq. marginal au f. dépliant, très bon état intérieur par ailleurs : exemplaire ). Prix en l'état pour cette édition rare, l'un des tous premiers ouvrages à reconnaître les travaux féminins dans l'hsitoire de l'astronomie. Français

      [Bookseller: Librairie Du Cardinal]
 36.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Antiquities of Great-Britain, illustrated in views of Monasteries, Castles, and Churches, now existing. Engraved from drawings made by Thomas Hearne.

      Printed by James Phillips, in George Yard, Lombard Street, and Published by T. Hearne and W. Byrne. London. 1786. Two volumes, bound as one. Oblong folio. Subscribers (4)pp. with neat handwritten addenda Index of plates, with neat handwritten addenda for the plates of Volume II. Descriptive text in French and English to accompany each plate. Engraved frontispiece of Malmesbury Abbey, 51 further engraved plates; 20 engraved plates. Contemporary half calf, spine in six with raised bands, gilt rules and lettering to front cover; bumped, top and tail of spine and corners ragged. Front hinge cracked but firm. Crease and small nick to edge of title page. Text and plates a little toned, with occasional foxing.Hearne, Thomas (1744–1817), watercolour painter. Hearne and the engraver William Byrne began to record and illustrate the historic monuments of Great Britain, published in a series of engravings between 1778 and 1806, and subsequently in two volumes. A founder of the English School of Watercolour, he influenced both Girtin and Turner. Hearne was elected to the Society of Antiquaries in 1793.Provenance The owner of this copy is identified in the Subscribers list as Mr Picard of York. Leonard Pic[k]ard was a land agent, executor and trustee. He was Steward of the City of York's Estates, and appears to have been a steward to the Archbishop of York. He lived at No 47 Bootham, York. He died in 1801, and his subscription ended at that point.

      [Bookseller: Paul Haynes Rare Books ABA ILAB]
 37.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        A Voyage to the Pacific Ocean . in the Northern Hemisphere . Written by Captain James Cook and Captain James King , ill. with cuts. In Four Volumes ( Vorhanden die Bände 1 bis 3 !! )

      London, Printed for John Stockdale , J. Fielding and John Hardy, 1786 ff. - Bände 1 bis 3 ohne ! Band 4 !! Ganzlederbände der Zeit , Buchrücken stärker berieben, Rückentitel nicht mehr lesbar , bzw RT teils fehlend. Buchdeckel von Band 1 liegt lose bei. Papier teilweise etwas alters bzw. stockfleckig, gelegentliche Blattrandläsionen. Beiliegend die große Faltkarte '' General Chart '' von 1786. Die Stiche teils etwas stockfleckig, eine doppelblatt Illustration mittig durchgerissen, ca. 3 Seiten mit kleinem Einriss. Jeder innere Buchdeckel mit Exlibris und großem Vorbesitzstempel. ( Weitere Bilder gerne auf Anfrage ) AB Sprache: Englisch Gewicht in Gramm: 2400

      [Bookseller: Versandhandel Rosemarie Wassmann]
 38.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Histoire d'Elisabeth, reine d'Angleterre

      Chez l'auteur, 1786. - Chez l'auteur, à Paris 1786 - 1788, 5 tomes en 5 Vol. in-8 (13x20cm), (4) cviij ; 482pp. (2) et (4) 546pp. et (4) 563pp. (1) et (4) 671pp. et (4) 501pp. (2), 5 volumes reliés. - Prima edizione, illustrata con un ritratto di Thomas Wander Werff inciso frontespizio. I cinque volumi sono pubblicati 1786-1788 per l'ultimo contiene i buoni. Bound in piena pelle di pecora in marmo di tempo. Torna liscio decorato con quattro ferri e reti. Parte del titolo e il volume numero di marocchino rosso. Framing fregio sui piatti. Coperchio testa di Volume 1 strappato. Tail Hat Volume I logora in parte. Testa mancanza di volume 4. Tail Hat Volume 3 strappata. 6 angoli urtato. Insieme satisafaisant. Non si può apprezzare questa grande opera storica, ben documentata, e molto seriamente, senza tenere conto delle caratteristiche specifiche del reo; che era una femminista precoce, la prima donna a capo di una moglie direttore di giornale, uomo politico e scrittore, Louise accolto Keralio non ha scelto la figura emblematica di Elizabeth e Essex a caso, questo monarca nel suo recanti le stesse virtù maschili come i sovrani più forti. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Edition originale, illustrée d'un portrait de Wander Werff gravé par Thomas au frontispice. Les cinq tomes sont parus de 1786 à 1788 pour le dernier contenant les pièces justificatives. Reliures en pleine basane mouchetée d'époque. Dos à cinq nerfs ornés de caissons et fleurons dorés, ainsi que de pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge et brun. Filet à froid en encadrement des plats frappés en leur centre (plat supérieur) d'une petite tour dorée. Roulette dorée sur les coupes et les coiffes. Toutes tranches rouges. Bel exemplaire, à l'emblème non identifié. On ne saurait apprécier ce grand ouvrage d'histoire, fort documenté, et très sérieux, sans prendre en compte la personnalité toute particulière de son auteur ; celle qui fut une féministe avant l'heure, première femme responsable d'un journal et rédactrice en chef, politicienne et femme de lettres, Louise félicité de Keralio n'a pas choisi la figure emblématique d'Elisabeth d'Angleterre au hasard, cette monarque portant selon elle les mêmes vertus masculines que les souverains les plus forts.

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 39.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Delle assicurazioni marittime. Trattato...

      Nella Stamperia Bonducciana, 1786. Tre volumi di cm. 27; pp. vi, 414; iv, 527; ix (1) 832 + 28 d'indice. Bella vignetta incisa a ciascun frontespizio, un grande stemma alla seconda carta del primo volume, Graziose testate, capolettera e finalini in xilografia. Solida legatura coeva in mezza pergamena con punte, dorsi lisci con titoli su tasselli. Piatti marmorizzati e tagli spruzzati. Solo una cerniera internamente un po' debole al terzo volume, ma esemplare particolarmente fresco, marginoso e ben conservato. Non comune prima edizione di questa ampio trattato.

      [Bookseller: Studio Bibliografico Benacense]
 40.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Nouveau dictionnaire historique ; ou histoire abrégée de tous les Hommes qui se sont fait un nom par des Talens, des Vertus, des Forfaits, des Erreurs, &c. Depuis le commencement du Monde jusqu'à nos jours. Et dans laquelle on expose avec impartialité ce que les Écrivains les plus judicieux ont pensé sur le caractère, les moeurs & les Ouvrages des Hommes célèbres dans tous les genres : avec des Tables Chronologiques pour réduire en Corps d'Histoire les Articles répandus dans ce Dictionnaire

      Chez G. Le Roy, 1786. - Chez G. Le Roy, Paris 1786, 8 volumes in-8 (12,5x20cm), relié. - Sixième édition, revue, corrigée et considérablement augmentée.Plein veau glacé blond d'époque. Dos à cinq nerfs ornés de caissons et fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin noir. Triples filets dorés en encadrement des plats. Les coiffes des trois premiers volumes sont élimées, un petit trou au niveau de la pièce de titre du quatrième tome, coins un peu émoussés, sinon bel exemplaire.Intérieurs frais ne comportant que très peu de rousseurs. L'édition originale de cette grande entreprise remonte à 1766, son succès fut tel qu'il fut réédité à de nombreuses reprises et bien souvent épuisé. Son édition définitive date de 1821 et comporte pas moins de 31 volumes. Cet ouvrage est du au clunisien Louis-Mayeul Chaudon, largement influencé par le travail de Moreri. - [FRENCH VERSION FOLLOWS] Sixième édition, revue, corrigée et considérablement augmentée. Reliure en plein veau glacé blond d'époque. Dos à cinq nerfs ornés de caissons et fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin noir. Triples filets dorés en encadrement des plats. Les coiffes des trois premiers volumes sont élimées, un petit trou au niveau de la pièce de titre du quatrième tome, coins un peu émoussés, sinon bel exemplaire. Intérieurs frais ne comportant que très peu de rousseurs. L'édition originale de cette grande entreprise remonte à 1766, son succès fut tel qu'il fut réédité à de nombreuses reprises et bien souvent épuisé. Son édition définitive date de 1821 et comporte pas moins de 31 volumes. Cet ouvrage est du au clunisien Louis-Mayeul Chaudon, largement influencé par le travail de Moreri.

      [Bookseller: Librairie Le Feu Follet]
 41.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        An Inquiry into the Original State and Formation of the Earth; Deduced from Facts and the Laws of Nature: 2nd Ed.;

      London, W. Bent, 1786: W Bent, 1786. Hardcover. Fine. HARDBACK half-calf with marbled boards and gilt decorative rules on covers raised bands gilt lettering and decorations on spine frontispiece of John Whitehurst pages [viii] 283 plates 7 of sections 202mm x 265mm (8 x 10.5") very lightly rubbed at head tail and upper corners browning and spotting to first few pages offsetting of frontispiece and plates (the folding plates have this offsetting on parts of themselves) otherwise very fine. Very scarce. This is a heavy item and may incur additional postage.

      [Bookseller: Fossil Books / Baldwin's Scientific Book]
 42.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Marci Manilii Astronomicon Libri quinque; accessere Marci Tullii Ciceronis Arataea, cum interpretatione gallica et notis...

      Via et Aedibus Serpentinis, 1786. Due volumi legati in uno di cm. 20, pp. li (1) 309 (3); (4) 347 (1). Fregi tipografici ai due frontespizi ed alcune testate xilografiche. Solida ed elegante legatura coeva in pieno vitello, dorso a nervi con titoli su tassello e ricchi fregi in oro. Tagli colorati. Bell'esemplare, fresco ed in ottimo stato di conservazione. Stimata edizione che presenta la prima traduzione francese dell'opera del Manilio. Con il testo latino a fronte. Il Manilius, verosimilmente romano, compose l'astronomicon negli anni immediatamente dopo Cristo, forse 9 - 22; datazione che si presume da alcuni accenni storici del testo stesso. Nonostante il titolo, l'oggetto astronomico riguarda solo il primo capitolo; il resto della trattazione è di interesse prevalentemente astrologico. Brunet III, 1369.

      [Bookseller: Studio Bibliografico Benacense]
 43.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Carte de la Sicile et des Iles adjacentes

      1786. Carta tratta dal "Voyage Pittoresque" seconda edizione del 1795/98. Acquaforte e bulino, leggera gora d'acqua al margine bianco sinistro, per il resto in ottimo stato di conservazione. Taken from the second edition of "Voyage pittoresque.." by Saint Non, 1795/98. Copperplate, in good conditon. Parigi Paris L. Dufour - A. La Gumina, "Imago Siciliae", p. 232; Sicilia 1477 - 1861 - La collezione Spagnolo - Patermo, n. 263 540 430

      [Bookseller: Libreria Antiquarius]
 44.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  

______________________________________________________________________________


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service      Privacy     


Copyright © 2018 viaLibri™ Limited. All rights reserved.