The viaLibri website requires cookies to work properly. You can find more information in our Terms of Service and Privacy Policy.

Displayed below are some selected recent viaLibri matches for books published in 1751

        ŒUVRES DE FEU MR. COCHIN, ECUYER, AVOCAT AU PARLEMENT, CONTENANT LE RECUEIL DE SES MÉMOIRES ET CONSULTATIONS

      , Paris, De Nully 1751-57, 6 vol. in-4, plein veau brun raciné hétérogène, tit. & tom. dorés sur pc. crèmes (pour les t. II à IV et VI) et bordeaux (pour les t. I et V), dos à 5 nerfs orné de fleurons, dentelles et filets encadrants dorés, roulettes soulignant les nerfs et les coupes, tr. rouges, (quatre coiffes accidentées, mors marqués, plats frottés avec de fortes épidermures, dos lég. frottés, pc. de tit. abîmée au t. VI), intérieur frais.

      [Bookseller: La Mémoire du Droit (Librairie - Edition]
 1.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Recueil de Lettres choisies, pour servir de suite, Aux Lettres de Madame de Sévigné à Madame de Grignan, sa Fille.

      A Paris chez Rollin 1751 In-12 de (20)-499-(1) pp. (4) pp. (Privilège), veau havane, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin rouge (reliure de l'époque). Edition originale. Ce recueil publié par le chevalier Perrin, renferme 25 lettres de Mme de Sévigné à Coulanges, Mme de Coulanges, Mme de Lafayette, duc de Chaulnes, Ch. de Sévigné et 98 lettres de Mme de Grignan, de Coulanges et sa femme, de Mme de Lafayette (14 lettres), de Retz et de La Rochefoucauld. Bel exemplaire. Tchemerzine X, 325.

      [Bookseller: Bonnefoi Livres Anciens]
 2.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        BIBLIA SACRA vulgatae editionis jussu Sixti Quinti . Locupletibus SS. Patrum et aliorum probatourm s. scripturae interpretum commentariis illustrata. Una cum nova, eáque excultiore, nec non ad sensum scripturae magis accommoa versione germanica, in commodum et utilitatem totius ecclesiae catholicae praessertim germanicae elucubrata. A Theologis Monasterii D. Ettonis prope S. Landelinum, vulgo Ettenheim-münster sub directione P. Germani CARTIER.

      Konstanz, Bez 1751. - 4 Tle. in 2 Bdn. 2°. 14 Bll., 758, Tit., 562; 588, Tit., 571 S., 26 Bll. (Index). Mit insg. 64 (v. 65) Taf. (dav. 4 gefalt.). Ldr. d. Zt. Auf 6 Bünden mit Rückenschildchen.Gebrauchsspuren. Stärker beschabt u. berieb. Gefalt. Taf. knittrig, randrissig od. durchgerissen, Ans. v. Jerusalem fragmentarisch. Tit. d. 3. Bds. u. Taf. zw. p. 106/107 in Bd. 1 fehlen. Mehrere Bll. eingerissen. EA. Graesse I, 395; Wetzer-W. II,2001; vgl. Rümann 1018 - Erste Ausgabe der tlw. posthum erschienenen deutschen Übers. - Zweispaltig, lateinisch mit deutscher paraphrasierender Übersetzung u. zahlr. Fußnoten. Die Kupfertafeln stammen aus der Augsburger Schule, nach David Nasenthaler gest. v. Tyroff, Pintz, Sperling, Heumann, T. Lobeck u.a., in dekorativen Barockeinrahmungen. Gewicht in Gramm: 10000 [Attributes: First Edition; Hard Cover]

      [Bookseller: Antiquariat Burgverlag]
 3.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        BIBLIA SACRA vulgatae editionis jussu Sixti Quinti ... Locupletibus SS. Patrum et aliorum probatourm s. scripturae interpretum commentariis illustrata. Una cum nova, eáque excultiore, nec non ad sensum scripturae magis accommoa versione germanica, in commodum et utilitatem totius ecclesiae catholicae praessertim germanicae elucubrata. A Theologis Monasterii D. Ettonis prope S. Landelinum, vulgo Ettenheim-münster sub directione P. Germani CARTIER.

       Konstanz, Bez 1751. 4 Tle. in 2 Bdn. 2°. 14 Bll., 758, Tit., 562; 588, Tit., 571 S., 26 Bll. (Index). Mit insg. 64 (v. 65) Taf. (dav. 4 gefalt.). Ldr. d. Zt. Auf 6 Bünden mit Rückenschildchen.Gebrauchsspuren. Stärker beschabt u. berieb. Gefalt. Taf. knittrig, randrissig od. durchgerissen, Ans. v. Jerusalem fragmentarisch. Tit. d. 3. Bds. u. Taf. zw. p. 106/107 in Bd. 1 fehlen. Mehrere Bll. eingerissen. EA.Graesse I, 395; Wetzer-W. II,2001; vgl. Rümann 1018 - Erste Ausgabe der tlw. posthum erschienenen deutschen Übers. - Zweispaltig, lateinisch mit deutscher paraphrasierender Übersetzung u. zahlr. Fußnoten. Die Kupfertafeln stammen aus der Augsburger Schule, nach David Nasenthaler gest. v. Tyroff, Pintz, Sperling, Heumann, T. Lobeck u.a., in dekorativen Barockeinrahmungen. Versand D: 4,00 EUR Theologie, Religionsgeschichte, Bibel

      [Bookseller: Antiquariat Burgverlag]
 4.   Check availability:     buchfreund.de     Link/Print  


        Traité historique et dogmatique sur les Apparitions, les Visions & les Révélations particulières. Avec des Observations sur les Dissertations du R.P. Dom Calmet (...) sur les Apparitions & les Revenans.

      17512 volumes in-12, plein vélin vert de l'époque, dos à 5 nerfs ornés de compartiments encadrés de triples filets dorés, tranches rouges, (4), xliij, (1), 408 p. et (4), vij, (1), 448 p. Avignon et Paris, Jean-Noël Leloup, 1751 Rare édition originale et unique de ce traité, rédigé dès 1696, mais que l'auteur se décida à publier à la suite des travaux de dom Calmet sur le même sujet. Il y livre des études de fonds sur les phénomènes, appuie son analyse sur de nombreuses études de cas pris dans sources très diversifiées et cite in extenso des pièces rares ou inédites. Dorbon souligne, en particulier, la reproduction dun document rarissime : "le retour des morts, ou traité qui prouve que les âmes des trépassés reviennent quelquefois, par la permission de Dieu".Sans la planche h.t. Mors partiellement fendus. Quelques rousseurs.(Caillet II, 6500. Dorbon, 2632).

      [Bookseller: Librairie Hatchuel, Livres anciens et ra]
 5.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        The Faerie Queene

      J. Brindley and S. Wright, London 1751 - SPENSER, Edmund. The Faerie Queene. London: Printed for J. Brindley, in New Bond-Street, and S. Wright, Clerk of his Majesty's Works, at Hampton-Court, 1751.Complete in 3 volumes. Original boards with deckle edges. Quarto. Illustrated with 24 (5 missing from the original 32) double page copper engraved plates by William Kent, each mounted onto a tab to allow for the plate to be viewed flat, plus several head and tail pieces throughout. Binding is worn and darkened reflecting an unsophisticated state with the exception of a repair to Volume 1. Mixed issue. Pages intact. From Professor J. W. Hales - "The composition of The Faerie Queene extends over some fifteen years, from 1579 to 1594; and with the English history of this time it very closely associates itself. England becomes to Spenser a land of fairy, wrapt in a golden mist of chivalry and romance, with knights errant of divine purpose and indomitable prowess. Under one form or another Queen Elizabeth is almost omnipresent throughout. It is his inexhaustible freshness and abundance of fancy, combined with his astonishing dominion over language and over rhyme and rhythm, that has won for Spenser his distinguishing title of 'the poet's Poet.'" [Attributes: Hard Cover]

      [Bookseller: Top Edge Gilt]
 6.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        Lucernae fictiles Musei Passerii. [Volume terzo].

      1751. Pisauri, In Aedibus Gavelliis, sumtibus Academiae Pisaurensis, 1751, in-folio, leg. coeva in piena pergamena, pp. [8], XVI, 147, [1]. Con insegna dell'Accademia pesarese in calcografia sul front. e 111 tavv. incise in rame f.t. - 1 non numerata, le altre numerate da I a CX - da Faucci, Medici, Gregori, Benedictis, Franceschini ed altri. Parzialmente cancellata (con piccolo foro) la notazione di volume terzo sul front. Per il resto condizioni ottime. Mancano il primo e il secondo volume; questo è il più raro e spesso si trovano i primi due senza il terzo. Choix 15150, Graesse V 156, Brunet IV 418.

      [Bookseller: Libreria Antiquaria Gozzini]
 7.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        CLARISSA, OR THE HISTORY OF A YOUNG LADY: COMPREHENDING THE MOST IMPORTANT CONCERNS OF PRIVATE LIFE, 6 VOLUMES (INCOMPLET)

      Printed for S. Richardson, Sold by John Osborn, Andrew Millar, J. and J. Rivington, J. Leake. 1751. In-8 Carré. Relié plein cuir. Etat d'usage. Couv. légèrement passée. Dos à nerfs. Quelques rousseurs. 6 tomes d'env. 400 pages chacun. Tome V manquant. Pièces de titre noires (parfois détachées ou manquantes) sur les dos. Titre, bandeaux et filets dorés sur les dos. Filets dorés encadrant les plats. Dos et plats légèrement frottés. Annotations au dos du 1er plat du tome I. In seven volumes (here only 6), To each of which is added a Table of contents. The fourth edition in which many passages and some Letters are restored from the original manuscripts.

      [Bookseller: Le-livre.fr]
 8.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Voyage autour du monde, fait dans les années MDCCXL, I, II, III, IV par George Anson présentement Lord Anson, commandant en chef d'une escadre envoyée par sa majesté britan(!)ique dans la Mer du Sud. Tiré des journaux & autres papiers de ce seigneur, & publié par Richard Walter, maître ès arts & chapelin du Centurion dans cette expédition. Orné de cartes & figures en taille douce. Traduit de l'anglois. Nouvelle édition.

      Amsterdam, Leipzig, Arkstée & Merkus, 1751, 4° (25 x 20 cm), 4 ff., XIV, 330 pp., titre imprimé en rouge et noir, 35 planches gravées (dont 15 cartes et plans, la plupart dépliants), 5 vignettes gravées, demi basane brune à coins, dos à 5 nerfs orné de filets à froid, pièce de titre beige, plats marbrés, tranches rouges (reliure de l'époque).SABIN 1637 (autres éditions). PALAU 12870. BORBA MORAES I, 38. Expédition entreprise par le gouvernement britannique pour contrer l'influence de l'Espagne dans l'Amérique du Sud. Papier bruni. Les 50 dernières pages avec une mouillure dans la marge supérieure. Coiffes frottées avec des petites déchirures. Ancien ex-libris gravé. (GD 78).

      [Bookseller: Werner Skorianetz - Livres Anciens]
 9.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Traité historique et dogmatique sur les Apparitions, les Visions & les Révélations particulières. Avec des Observations sur les Dissertations du R. P. Dom Calmet, Abbé de Sénones, sur les Apparitions & les Revenans

      Avignon et Paris Leloup et Mérigot 1751Deux volumes in-8 (169 x 105 mm), veau fauve marbré, dos lisse orné, pièces de titre et tomaison de maroquin rouge, triple filet entourant les plats, filet sur les coupes, tranches rouges (reliure d'époque). Edition originale. Ex-libris Edmond Doutté. Tome 2 les pages de table sont placées entre les pages 24 et 25. (quelques défauts, frottements sur les charnières, les plats et les coupes, usure aux coins, tome 1 petite déchirure sur le coin inférieur p. 123, petite restauration de papier sur l'angle inférieur des p. 385 et 387, tome 2 petites déchiures pages 169, 237 et 409, rousseurs). // Two octavo volumes (169 x 105 mm), marbled fawn calf, smooth spine tooled, red morocco labels, triple fillet border on covers, fillet on turns-in, red edges (contemporary binding). First edition. Bookplate Edmond Doutté. Volume 2, the pages of table is between pages 24 et 25. (some defects, rubbings on hinges, covers, and turns-in, corners a bit used, vol. 1 small tear on bottom corner p. 123, small restoration of paper on bottom corner pages 385 et 387, vol. 2 small tears pages 169, 237 and 409, brownings).

      [Bookseller: Henri Picard et Fils]
 10.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Code Frédéric ; ou corps de Droit, pour les Etats de Sa Majesté le Roi de Prusse : Fondé sur la Raison, & sur les Constitutions du Pays ; dans lequel le Roi a disposé dans un ordre naturel, retranché les Loix étrangères, aboli les subtilités du Droit Romain, & pleinement éclairci les doutes & les difficultés, que le même Droit & ses Commentateurs avoient introduit dans la Procédure ; établissant de cette manière un Droit certain et universel. Traduit de l'Allemand par A.A. de C. Avec l'exposition abrégée du Plan du Roi pour la Réformation de la Justice, par M. Formey.

      1751-1752 3 parties en 3 vol. petit in-8 de 38-XXV-(1)-412-(4) pp. ; XL-384 pp. ; (4)-(385 à) 780 pp. , veau marbré, dos ornés à nerfs, pièces de titre et d tomaison en maroquin rouge, tranches rouges (reliure de l'époque). Première édition française de cette première tentative de codification en Europe. Le texte a été rédigé par Samuel de Cocceji, traduit par Alexandre-Auguste de Campagne. Extrait de la très longue notice consacrée au Code Fréderic par l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert : « Le Code Frédéric, est un corps de droit composé par ordre de Charles-Frederic, aujourd'hui roi de Prusse, électeur de Brandebourg, pour servir de principale loi dans tous ses états. Ce qui a porté ce prince à faire cette loi nouvelle, est l'incertitude & la confusion du droit que l'on suit dans l'Allemagne en général, & en particulier de celui que l'on suivoit dans les états de Prusse (...). Pour à tous ces inconvéniens, le roi de Prusse régnant, fit lui-même un plan de réformation de la justice (...). Ce plan contenoit en substance, que l'homme est né pour la société ; ce n'est que par là qu'il diffère des animaux : la société ne sauroit se maintenir ou du moins ne peut procurer à l'homme les avantages qui lui conviennent, si l'ordre n'y règne ; c'est ce qui distingue les nations policées des sauvages : les sociétés les mieux établies sont exposées à trois sortes de troubles, les procès, les crimes, & les guerres ; les guerres ont leurs lois dans le droit des gens, les crimes & les procès font l'objet des lois civiles : mais les procès seuls ont été l'objet de cette réformation (...) Il a été publié en langue Allemande, afin que chacun pût entendre la loi qu'il doit suivre. M. A. A. de C. conseiller privé du roi, a traduit ce code en François le plus littéralement qu'il étoit possible. Suivant cette traduction, l'ouvrage est intitulé code Frédéric ou corps de droit pour les états de sa majesté le roi de Prusse. La suite du titre ànnonce que ce code est fondé sur la raison & sur les constitutions du pays ; qu'on y a disposé le droit Romain dans un ordre naturel, retranché les lois étrangères, aboli les subtilités du droit Romain, & pleinement éclairci les doutes & les difficultés que le même droit & ses commentateurs avoient introduits dans la procédure ; enfin que ce code établit un droit certain & universel. On verra cependant qu'il y a encore plusieurs lois différentes admises dans certains cas (...). Tel est en substance le système de ce nouveau code, par lequel on peut juger de la forme du gouvernement & des moeurs du pays par rapport à l'administration de la justice ; il seroit à souhaiter que l'on fit la même chose dans les autres états où les lois ne sont point réduites en un corps de droit ». Très bon exemplaire. De menus défauts : petit accident aux coiffes, coins usés. 1 feuillet déplacé.

      [Bookseller: Bonnefoi Livres Anciens]
 11.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Traité historique et dogmatique... et Recueil...

      Traité historique et dogmatique sur les apparitions, les visions & les révélations particulières et Recueil... Avignon et P., Jean-Noël Leloup, 1751, 2 tomes en 4 vol. in-12, veau marbré, dos à nerfs ornés de motifs dorés, double filet doré formant caissons eux-mêmes décorés d'un fleuron doré, pièce de titre rouge et de tomaison havane, roulettes sur les coupes, encadrement de double filet à froid sur les plats, tr. tachetées (rel. de l'ép.), XLIV-408 et 448 pp. (CN15) Édition originale. Titre complet : "Traité historique et dogmatiq ue sur les apparitions, les visions & les révélations particulières, avec des observations sur les dissertations du R.P. Dom Calmet, Abbé de Senones, sur les apparitions et les revenans..." Tome second en deux vol. : Recueil de dissertations sur les appar itions, les visions & les songes, avec une préface historique, par M. l'Abbé Lenglet Dufresnoy. XII-336 et 312 pp.Bel état, bien relié.

      [Bookseller: Librairie Jean-Etienne HURET]
 12.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Ecole de Cavalerie. Contenant la Connaissance, l'Instruction et la Conservation du Cheval.

      Paris Huart; Desaint; Saillant... 1751 1Seconde Edition. Un volume de format in folio (42x28cm) de 4ff. (titre, dédicace, préface), 318 pp.; 6ff. (tables des chapitres et articles, privilège...). Ouvrage illustré d'un frontispice et de 5 bandeaux de Parrocel; de 24 planches hors texte dont certaines dépliantes par Parrocel ou Coquart pour les planches techniques, le tout gravé sur cuivre.Reliure début 19ème; pleine basane brune, dos à nerfs orné; décor doré, titre doré. Tranches rouges. Epidermures sur les plats; coupes frottées; coins usés. Ouvrage bien relié. Quelques pâles et rares rousseurs dans le texte. Exemplaire en bonne condition.Ex-libris de H. Vieillard, porcelainiers à Bordeaux.

      [Bookseller: Librairie Daniel Sciardet]
 13.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        HISTOIRE NAVALE D'ANGLETERRE, depuis la conquête des Normands en 1066, jusqu'à la fin de l'année 1734. Tirée des historiens les plus approuvés, des manuscrits originaux, des Actes publics, des Traités & des Journaux, [3 volumes].

      1751A Lyon, Chez les Freres Duplain, 1751. Trois volumes in-quarto (205 X 265) basane fauve, dos cinq nerfs ornés de hachures dorées, caissons dorés, dentelles dorées en queue et tête, pièces de titre et de tomaison maroquin grenat, coupes et coiffes ornées, tranches rouges (reliure de l'époque) ; TOME I : frontispice gravé, faux-titre, titre en rouge et noir, LXXVIII (préface critique, préface et introduction), 2 pages non chiffrées (approbation et privilège), 668 pages ; TOME II : (1), faux-titre, titre en rouge et noir, 707 pages ; TOME III : (1), faux-titre, titre en rouge et noir, 748 pages, (1). EDITION ORIGINALE FRANCAISE, traduite de l'anglais par Philippe-Florent de PUISIEUX, comprenant un beau frontispice et trois illustrations en tête de chaque volume gravés d'après Delamonce. "Livre intéressant" (CHADENAT, 1412). "Vie et découvertes de Colomb - Découvertes de J. et S. Cabot - Voyages de Jean Hawkins aux Indes Occidentales - Expéditions de Drakes - Voyage du capitaine Oxenham à la mer du Sud - Découverte de la Virginie - Expéditions et découvertes des capitaines Drake, Raleigh, Davis, A. Barlow, Th. Cavendish, Martin Forbisher, Jean White, Th. Candish, etc., etc., autour du Monde, en Amérique, aux Iles de la mer du Sud, Indes orientales, etc., etc." L'ouvrage contient "un grand nombre de faits et d'observations qui n'avoient point été publiés". BEL EXEMPLAIRE dans sa reliure d'époque en veau, en PARFAIT ETAT. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

      [Bookseller: Librairie ancienne & Moderne Eric Castér]
 14.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        De Voortreffelykheid en Gelukzaligheid van des Heeren Volk, voorgestelt in eenige uytgebreide Leer-Redenen, over verscheidene plaetsen des Ouden Testaments.

      Amsterdam, Johannes Rotterdam, en Nicolaas Byl 1751 - (28) 291 (1) p. Origineel half Leer, 4° (zeldzame prekenbundel, vernieuwde marmers, plaatselijk vochtvlekken)

      [Bookseller: Antiquariaat de Roo]
 15.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Art de faire eclorre et d'elever en toute saison des oiseaux domestiques de toutes espèces, Soit par le moyen de la chaleur du fumier, soit par le moyen de celle du feu ordinaire. Tomes I et II. Seconde Edition.

      Paris, Imprimerie Royale, 1751,2 vol. in-12 (163 x 93 mm.), vol.1 : XVIII - 364 pp., 6 vignettes, 13 pl. dépl. n/b, vol. 2 : (2) ff. page de titre, table, 427 pp., 5 vignettes n/b, 7 pl. n/b dépl., reliure veau moucheté, dos à nerfs, fleurons dorés au dos, ex-libris contrecollés sur le contre-plat. Tous les exemplaires rencontrés ne comportent que 16 planches (9+7), celui en possède 4 de plus dans le tome 1, elles sont numérotés 1 à 4, les 3 premières sont placées en regard de la page 92 et illustrent le second mémoire sur les fours de fumier, la 4e, en regard de la p. 144 traite de l'aménagement des cages et devrait plus logiquement être placée en regard de la p. 144 du second tome. Le texte ne comporte pas de renvois à ces planches mais elles illustrent bien le propos de l'auteur. On suppose que ces planches proviennent de la version abrégée de cet ouvrage parue la même année sous le titre : Pratique de l'art de faire éclore et d'élever en toute saison (...), Paris, Imprimerie Royale, 1751, in-12, XII-144 p. et 4 pl. dépl.. La première édition de cet ouvrage novateur date de 1749.Les coins, les coiffes et une partie des mors ont été restaurés, vol. 1 : un mors fendillé et une pl. brunie en bordure, bel exemplaire.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Richard]
 16.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        LE TRIOMPHE DES DAMES. Traduit de l'anglais de Miledi P ****.

      A Londres, 1751 1 volume petit in-8 (15 x 9,8 cm) de 140 pages, y compris la page de titre entièrement gravée à l'eau-forte. Reliure de l'époque plein veau fauve marbré, dos lisse orné, pièce de titre de maroquin rouge, tranches rouges. Très bon état. Quelques légères salissures. Coins et coiffes légèrement frottés. Infime manque à la coiffe de tête. Exemplaire court de marges, sans atteinte au texte néanmoins. NOUVELLE ÉDITION. PREMIÈRE ÉDITION SOUS CE TITRE. Cet ouvrage a paru pour la première fois en 1749 sous le titre : Dissertation dans laquelle on prouve que la femme n'est pas inférieure à l'homme puis en 1750 sous le titre : La femme n'est pas inférieure à l'homme. La genèse de ce texte féministe est incertaine. Il aurait été écrit par Madeleine de Puisieux (ou son mari, Philippe-Florent de Puisieux d'après certains, pourtant l'auteur semble bien être une femme) d'après le texte de l'ouvrage anglais paru précédemment sous le titre : Woman Not Inferior to Man: or, a short and modest Vindication of the natural Right of the Fair-Sex to a perfect Equality of Power, Dignity, and Esteem, with the Men. Ce dernier texte ayant été attribué à Mary Wortley Montagu. Quoi qu'il en soit, certains chercheurs modernes font remonter l'origine de ce texte à François Poullain de La Barre et son ouvrage De l'égalité des deux sexes, publié en 1673. On a fait remarqué que cet ouvrage posait des questions similaires à celles que pose Christine de Pisan en 1405, dans La Cité des dames. (Michel Fingerhut, 2010, édition numérique de De l'égalité des deux sexes). Ce traité est considéré comme un prélude à l'ouvrage de Mary Wollstonecraft, A Vindication of the Rights of Woman publié en 1792. Voici les chapitres traités dans cet ouvrage progressiste : Quel cas les hommes font des femmes, et si c'est avec justice. - Si les femmes sont inférieures aux hommes ou non, du côté de l'entendement. - Si les hommes sont plus propres que les femmes pour gouverner. - Si les femmes sont propres à remplir les charges publiques. - Si les femmes sont naturellement capables d'enseigner les sciences, ou non. - Si les femmes sont naturellement propres aux emplois militaires, ou non. Madeleine de Puisieux (1720-1798) était une femme de lettres, moraliste et féministe. On lui doit notamment des Caractères(Londres, 1750) et des Conseils à une amie (1751). Son oeuvre reste à ce jour mal connue. Nous pensons qu'il est utile et agréable de profiter de cette notice pour donner in extenso la conclusion exemplaire de cet ouvrage : "Dans tout ce que j'ai dit jusqu'à présent, je n'ai pas eu intention d'engager personne de mon sexe à se révolter contre les hommes, ni à changer l'ordre présent des choses par rapport au gouvernement et à l'autorité. Non, que les choses restent dans l'état où elles sont : je prétends seulement faire voir que mon sexe n'est pas aussi méprisable que les hommes voudraient le faire croire ; et que nous sommes capables d'autant de grandeur d'âme que les meilleurs sujets de ce sexe orgueilleux. Et je suis bien convaincue même qu'il serait avantageux pour les deux sexes de penser ainsi. Cette vérité se prouve par les mauvaises suites qui résultent de l'erreur contraire. En nous croyant incapables de perfectionner notre entendement, les hommes nous ont entièrement privées de tous les avantages de l'éducation, et par ce moyen ont contribué autant qu'il était en eux à nous rendre des créatures dénuées de sens, telles qu'ils s'étaient figuré que nous étions ; ainsi faute d'éducation, nous nous sommes livrées à toutes les extravagances que l'on méprise en nous ; nous avons attiré sur nous leurs mauvais traitements, par des fautes dont ils sont eux-mêmes les auteurs, et qu'ils nous ont ôté les moyens d'éviter. Quelle est la suite de ce traitement tyrannique qu'ils nous font éprouver ? Il retombe à la fin sur eux- mêmes. Le défaut de savoir et d'éducation qui entraîne les femmes à des actions que désapprouvent les hommes, les prive des vertus qui pourraient les soutenir contre les mauvais traitements que les hommes leur font souffrir à cause de leurs imprudences ; et faute de ces vertus, elles imaginent des moyens très condamnables pour se venger de leurs tyrans. D'où il arrive qu'en général les hommes et les femmes ont les uns pour les autres un souverain mépris, et qu'ils combattent à l'envi à qui se traitera le plus mal ; au lieu qu'ils devraient vivre heureux, si les deux sexes pouvaient se résoudre à prendre l'un pour l'autre les sentiments d'estime qu'ils se doivent réciproquement. Cependant s'il faut parler vrai, il est incontestable que le blâme retombe principalement et originairement sur les hommes ; car si l'on voulait seulement accorder aux femmes les avantages de l'éducation et du savoir , elles apprendraient à mépriser ces folies et ces bagatelles qui leur attirent à présent un injuste mépris : Elles seraient en état de donner aux hommes une meilleure opinion de la capacité de leur tête et de la disposition de leur cœur, et les hommes diminueraient & reformeraient par degrés leurs mauvais procédés à proportion de l'estime que nous leur inspirerions. Les femmes se feraient un point d'honneur de perfectionner leurs talents, et elles deviendraient meilleures en acquérant des connaissances. Elles s'occuperaient avec plaisir à entretenir les hommes sensément, et à ajouter la solidité a leurs charmes. Par ce moyen les deux Sexes vivraient heureux, et n'auraient aucun sujet de se blâmer les uns les autres ; mais tant que les hommes nous fermeront toute entrée aux Sciences , ils ne pourront sans faire retomber sur eux tout le blâme, nous reprocher les fautes de conduite que l'ignorance nous fait commettre, et nous taxerons toujours d'injustice et de cruauté les mépris et les mauvais procédés qu'ils ont avec nous pour des fautes qu'il n'était pas en notre pouvoir de rectifier. Il ne serait pas nécessaire d'en dire davantage sur ce sujet, si ce n'était pour répondre à certaines gens faibles, qui se persuadent mal-à-propos qu'il y a par rapport à la vertu des différences réelles entre nous et les hommes ; cependant rien n'est plus absurde, car il est incontestablement vrai qu'il y a eu, et qu'il y a encore beaucoup de bons et de mauvais sujets dans les deux Sexes ; et quand on supposerait que quelques femmes ont porté la scélératesse plus loin que les hommes, cela ne pourrait point déshonorer le Sexe en général. Les bons qui se gâtent deviennent toujours les plus méchants : et quand nous reconnaîtrions que quelques-unes de notre Sexe l'ont emporté sur les hommes par la qualité des vices, il faudrait nécessairement qu'on avouât que ceux-ci l'emportent pour le nombre. Je crois que personne ne contestera que parmi les méchants, il y a au moins mille hommes contre une femme, à estimer les choses sur le pied le plus favorable pour les hommes. Mais pour savoir si les uns sont naturellement plus vicieux que les autres, il faut remarquer qu'il n'y à que l'âme qui soit susceptible de vertu, et que la vertu consiste dans une résolution ferme de faire ce qu'on juge le plus conforme aux règles de la raison dans les différentes circonstances qui se rencontrent dans la vie. Or, l'âme des femmes n'est pas moins susceptible que celle des hommes de cette résolution ferme qui constitue la vertu, et elles savent aussi bien qu'eux les occasions de la mettre en pratique. Quelque faibles qu'on suppose les femmes en général, nous savons régler nos passions aussi bien que les hommes, et ne sommes pas plus enclines au vice qu'eux. Nous pouvons même faire pencher en ceci la balance en notre faveur, sans blesser la justice et la vérité ; cependant après tout, supposé même qu'il y eût lieu de trouver les deux Sexes également en faute ; celui qui accuse les autres pêche contre l'équité naturelle. S'il y a plus de mal à reprendre dans les hommes qu'en nous, et qu'ils soient trop aveuglés pour l'apercevoir, ils sont coupables de témérité de trouver à redire dans notre Sexe : et s'ils aperçoivent nos fautes, et qu'ils cachent malicieusement les leurs, qui sont les plus considérables ; n'est-ce pas une bassesse à eux de nous en faire un crime, à nous qui en avons moins ? S'il y a plus de bien dans les femmes que dans les hommes, ne doit-on pas taxer les hommes d'ignorance ou de jalousie, pour ne vouloir pas en convenir ? Quand une femme à plus de vertus que de vices, les unes ne doivent-elles pas faire disparaître les autres ? cela est d'autant plus vrai, quand nos défauts sont insurmontables, et qu'on nous refuse les moyens de nous corriger. Voilà précisément le cas de presque toutes les fautes de notre Sexe, et elles méritent plus de compassion que de mépris. Enfin, si nos fautes ne sont telles qu'en apparence, ou qu'au moins elles soient par elles-mêmes très-légères, on ne peut s'y arrêter tant sans beaucoup d'imprudence et de méchanceté. Or il est très-facile de prouver que ce sont là la plus grande partie des fautes qu'on nous reproche, et qui sont communes à tout notre sexe, de manière ou d'autre. Je crois avoir suffisamment démontré que c'est a tort que les hommes nous accusent de manquer de cette solidité de jugement qu'ils s'attribuent à eux-mêmes avec tant de confiance ; nous avons le même droit qu'eux à tous les emplois publics : la nature nous a donné un génie aussi capable de les remplir que le leur et nos cœurs sont aussi susceptibles de vertu, que nos têtes le sont d'apprendre les Sciences : nous ne manquons d'esprit, de force ni de courage pour défendre un pays, ni de prudence pour le gouverner. Nous avons en général les organes plus délicats. Veut- on comparer la structure des corps pour décider du degré d'excellence des deux Sexes ? il n'y aura plus de contestation : je pense que les hommes eux-mêmes ne feront pas difficulté de nous céder à cet égard : ils ne peuvent pas disconvenir que nous n'ayons sur eux tout l'avantage pour le Mécanisme interne de nos corps. Puisque c'est en nous que se produit la plus belle et la plus surprenante de toutes les créatures ; combien n'avons-nous pas encore de supériorité sur eux pour la forme extérieure ? Quelles beautés , quel air , quelles grâces la nature n'a-t'elle pas attachées à nos corps, et dont les leurs sont privés ? Je rougirais seulement d'en parler, si je ne pensais que c'est une raison de plus pour croire que nos âmes sont aussi plus délicates. Car je ne puis m'empêcher de penser , que le sage Auteur de la nature a proportionné nos âmes aux corps qu'il nous a donnés : assurément donc la subtilité de nos esprits et la finesse de ce qui se passe dans l'intérieur de nos têtes doivent au moins nous rendre égales aux hommes, puisque notre extérieur manque rarement à nous en rendre les maîtresses absolues. Je ne voudrais pas cependant qu'aucune personne de mon Sexe appuyât son autorité sur un fondement si fragile. Non, le bon sens doit survivre à un beau visage, et l'ascendant que la raison donne sur les cœurs est durable. C'est pourquoi j'exhorte toutes les femmes à rejeter les vains amusements , et à s'appliquer à la culture de leurs âmes, afin de se rendre capables d'agir avec toute la dignité à laquelle la nature nous a destinées ; sans chercher à nous élever et à nous faire valoir, faisons voir que nous méritons des hommes, autant de part dans leur estime, qu'ils s'en arrogent à eux-mêmes au-dessus de nous. En un mot, apprenons-leur par le peu que nous faisons sans le secours de l'éducation, ce dont nous serions capables si on nous rendait justice : forçons-les à rougir d'eux-mêmes, s'il est possible, à la vue de tous les torts qu'il ont avec nous, et faisons les convenir que la moindre des femmes mérite un meilleur procédé de leur part, que celui qu'ils ont pour la plus digne." Provenance : Félix Levraud (XVIIIe s.), avec son ex libris manuscrit sur la page de titre. BEL EXEMPLAIRE DE CE LIVRE RARE PRE-FÉMINISTE.

      [Bookseller: Librairie L'amour qui bouquine]
 17.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        MARTYROLOGIUM SANCTAE AUTISSIODORENSIS ECCLESIAE Illustrissimi & Reverendissimiin Christo Patris DD. CAROLI DE CAYLUS, Autissiodorensium Episcopi autoritate, & ejusdem Ecclesiae Capituli consensu editum

      1751, AUTISSIODORI, Sumptibus F. FOURNIER, - In-quarto plein veau moucheté, dos à cinq nerfs, pièce de titre et fleurons aux fers dorés, coiffes et coins propres. - Vignette de la page de titre aux armes de Charles de Caylus. - Intéressant EX-LIBRIS de "PAINDAVOINE Prêtre", avec la note manuscrite de même encre et écriture : "Ouvrage en ce genre le mieux fait que nous ayons jusqu'à présent". - EDITION ORIGINALE de ce Martyrologue de Caylus en impression Auxerroise dont l'Auteur est Charles de Caylus l'important Evêque Janséniste d'Auxerre. - CHARLES DE CAYLUS, né le 20 avril 1669 à Paris, décédé le 3 avril 1754 près d'Auxerre, Evêque d'Auxerre de 1704 jusqu'à sa mort, à l'âge de 85 ans. Exilé dans son diocèse pour ses opinions jansénistes, il le transforme profondément et en fait un bastion du jansénisme.

      [Bookseller: Rolin Librairie Ancienne BERNARD MARIE R]
 18.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Notables et singulières questions du droit écrit jugées au parlement de Toulouse conférées avec les préjugés des autres parlements de France (...)

      A Toulouse François Henault, Jean François Robert 1751, 2 volumes in folio 38 x 26 cm, xxvj,952 et xv 830 pages. Plein veau moucheté de l'époque dos à nerf orné, tranches rouges . Hormis les frottements et usures aux coiffes et coins , bon exemplaire. Géraud de Maynard fait ses études de droit à Toulouse de 1552 à 1557. Il succède à son père comme châtelain de Saint-Céré puis devient sénéchal de la vicomté de Turenne. En 1573 il est pourvu d'un office de conseiller à la chambre des requêtes du parlement de Toulouse. Il occupe une place éminente parmi les arrêtistes toulousains car il fut l'un des premiers à recueillir systématiquement la jurisprudence de la principale cour souveraine des pays de droit écrit. Ses Notables et singulières questions de droit écrit, publiées en 1603 pour la première fois, faisaient encore autorité à la fin du XVIIIe siècle. Source: Dictionnaire historique des juristes français (XIIe-XXe siècle). Impression de Toulouse 2 fort volumes très décoraratif autant qu'instructifs sur le droit et les jugements dans l'ancien régime.

      [Bookseller: Librairie Daniel Bayard livre luxe book]
 19.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Élemens de chymie-pratique, contenant la description des opérations fondamentales de la chymie, avec des explications et des remarques sur chaque opération.

      Paris, Hérissant, 1751 ; 2 t. petit in-8 ; veau havane marbré glacé, dos à nerfs décorés et dorés, pièces de titre fauve et de tomaison vert foncé, roulette sur les coupes, tranches rouges (rel. de l'époque) ; ((4), XVI, (8) (table), 517 pp., (3) pp. bl. ; (16), 574 pp., (1) f. bl., vignette gravée de titre, répétée, par R. Brunet d'après C. Challe, angelots qui s'activent au milieu des cornues auprès d'un fourneau. EDITION ORIGINALE (Fergusson, II-60 ; Duveen, 376). Issu d'une famille écossaise qui émigra en France à l'époque des Stuart, Macquer opéra une véritable révolution, faisant de la chimie une science à part et non une branche de la pharmacie, ouvrant la voie aux Lavoisier, Gay-Lussac, Thénard, etc. Il fut le premier à constater que l'arsenic est un métal, que les alcalins décolorent le bleu de Prusse, que les diamants ne perdent rien de leur poids lorsqu'on les calcine à l'abri de l'air, etc. Il a décrit les propriétés de l'alumine, de la magnésie, du sulfate de chaux, du sel d'Epsom. Ses travaux sur les métaux sont reconnus. Membre de l'Académie des Sciences, Censeur Royal, professeur de chimie au Jardin du Roi, enfin il modernisa la Manufacture de Sèvres. Minuscule usure à trois coins, petit travail de ver dans la marge extérieure en coin inférieur de quelques feuillets du Tome 1, sinon bel exemplaire, bien relié, avec juste quelques très rares rousseurs.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Clagahé]
 20.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Ecole de cavalerie contenant la connaissance, l'instruction, et la conservation du cheval. Avec figures en taille-douce.

      Paris, Huart et Moreau fils, Desaint et Saillant, Durand, Delormel, Pissot, 1751 ; grand in-folio (446 x 285 mm) ; veau marbré, dos à nerfs décoré et doré, pièce de titre grenat (rel. de l'époque) ; (5) ff. (frontispice : l'éducation d'Achille, avec le portrait de Louis XV en médaillon, le titre, l'Épître avec les armes du Prince Charles de Lorraine, Grand Écuyer, de la Préface, 318 pp., (5) ff. de table et privilège, 3 bandeaux gravés représentant une scène typique de chacune des trois parties et 24 pl. gravées hors-texte dont 3 à doubles pages. Seconde édition grand in-folio, qui contient en plus un Traité des haras (pp. 306-318) ; le tirage des planches est de très bonne qualité, ce qui n'est pas toujours le cas.Exemplaire de P.A. Aubert avec son grand ex-libris autographe "Aubert, Ecuyer Professeur de l'Ecole Royale d'Application pour les Officiers d'Etat-Major à son manège rue de l'Arcade près l'Hotel Castellane. Paris le 24 avril 1821". Célèbre écuyer français, P.A. Aubert (vers 1783-1863), se fit connaitre en devenant écuyer professeur au Manège des Dames vers 1800 puis en créant, avec M. Addnet, un établissement d'équitation qui accueillit des élèves de la garde consulaire. Directeur et propriétaire du manège de la rue de l'Arcade de 1818 à 1827, il fut écuyer professeur des élèves de l'Ecole de l'Etat Major. En 1836, il publia son principal ouvrage, le Traité raisonné d'équitation qui connut un très grand succès mais ne fut pas réédité. Second ex-libris, sous celui d'Aubert et p.69 : "Souvenir de Monsieur Aubert, octobre 1863, Mquis Ch. de Pons" et "Souvenir d'un de mes maitres, l'excellent Mr Aubert, octobre 1863, Mquis Ch. de Pons, écuyer".Les planches sont dues, à Charles Parrocel (1688 - 1752) et pour les planches techniques à Coquart, gravées par L. Cars, J.P. Lebas, Aveline, Borde, Audran, Tardieu, Dupuis, Beauvais et Desplaces ; fils de Joseph, peintre, et petit-fils de Barthélémy, également peintre, Charles Parrocel n'a pas été choisi par hasard pour illustrer cet ouvrage fameux et assurément l'un des plus beaux livres du XVIIIe sur l'équitation ; âgé d'à peine 17 ans, il s'engagea dans un régiment de cavalerie et y servit pendant un an, acquérant une connaissance remarquable du cheval et de tous les accessoires militaires de la cavalerie ; il s'en servira à merveille tout au long de sa carrière ainsi que pour réaliser plusieurs portraits équestres de Louis XV. Dos, coiffes et coins restaurés dans l'esprit de la Bibliothèque Nationale, pièce de titre et gardes marbrées renouvelées, intérieur frais et bon état général pour cet exemplaire d'une provenance prestigieuse.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Clagahé]
 21.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        L'ART DE CHARPENTERIE DE MATHURIN JOUSSE, Architecte et Ingénieur de la Ville de Flèche. Corrigé et augmenté de ce qu'il y a de plus curieux dans cet Art, & des Machines les plus nécessaires à un charpentier.

      1751Paris, Jombert, 1751. In-folio (264 X 399) veau fauve raciné, dos six nerfs, caissons dorés ornés d'un fleuron, pièce de titre maroquin grenat (reliure de l'époque); (4) ff. dont titre, 212 pages, 9 planches hors-texte dépliantes. Fentes aux mors, coins et coupes élimés, néanmoins reliure solide; cernes de mouillure claire en fin de volume, la marge latérale de la dernière planche est froissée. BELLE ÉDITION donnée par Jombert du traité de charpenterie de Jousse. Elle est illustrée de 15 PLANCHES hors texte en taille-douce, gravées sur 9 larges feuillets dépliants, ainsi que de 125 figures gravées sur bois dans le texte, plus la figure supplémentaire dépliante et non chiffrée du "Pont de bois de Scamozzi" (page 186). Architecte et ingénieur de la ville de La Flèche, Mathurin JOUSSE (1607-1692) publia plusieurs traités techniques, sur la perspective, l'art de la serrurerie, le "Secret d'architecture". BON EXEMPLAIRE. GOOD COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.

      [Bookseller: Librairie ancienne & Moderne Eric Castér]
 22.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Histoire de la JAMAÏQUE, traduite de l'anglais par M.***, ancien officier de Dragons.

      Nourse Londres 1751 2 parties en deux vol. in-12 de 2 ff.n.ch. 285 pp. et 1 f.n.ch. 248 pp.; veau marbré de l'époque, dos à nerfs orné, pièces de titre et de tomaison, tranches rouges (restaurations aux coiffes). Edition originale traduite par Raulin, tirée du "Voyage aux iles de Madère, Barbades, Niève, Saint-Christophe et la Jamaïque, avec l'histoire naturelle de ces isles" (Sabin 82134 - leclerc 1420). Cette relation est le fruit d'un séjour dans l'ile en qualité de médecin du vice-Roi de la Jamaïque, où il étudia la faune et la flore. Ouvrage offrant une mine féconde pour les naturalistes par ses recherches et l'exactitude des descriptions botaniques (Boucher de la Richarderie I, p. 272). Bel exemplaire orné de 6 planches gravées et repliées hors texte, représentant un moulin à sucre, l'arbre à café, le bananier, des plantes et animaux locaux.

      [Bookseller: Livres anciens Kronis]
 23.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        SERRURIER

      BRIASSON / DAVID / LE BRETON / DURAND, 1751 - 1772. FASCICOLO IN FOLIO COMPOSTO DA LVII TAVV. INCISE ALL'ACQUAFORTE DA BERNARD SU DISEGNO DI LUCOTTE, DI CUI DUE + v.r. + 12 pp. DI SPIEGAZIONE DELL TAVV. LEGATURA OTTOCENTESCA CON DORSO IN TELA VERDE E TASSELLO IN PELLE CON TITOLO IN ORO - PIATTI MARMORIZZATI. IL PRESENTE FASCICOLO:" SURRIER ( FABBRO ), TRATTA DELLA LAVORAZIONE DEI METALLI, CANCELLI, GRATE, SERRATURE, LUCCHETTI, ECC. TAVV.FRESCHE ED A PIENI MARGINI. PRIMA EDIZIONE PARIGINA, TESTO IN FRANCESE. OTTIMO STATO DI CONSERVAZIONE.

      [Bookseller: Studio Bibliografico Kinzica]
 24.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        L'Eloge de la Folie. Traduit du latin par M. Gueudeville. Nouvelle édition revue et corrigée su le texte de l'édition de Basle. Ornée de nouvelles figures avec des notes (par Meunier de Querlon).

      S.l., (Paris), 1751, 1751 In-4 réimposé, 3 ff., XXIV-222 pp., 1 f.; 14 gravures H.T et 2 vignettes. Reliure plein veau époque, dos lisse orné de filets, dentelles et fleurons, pièce de titre rouge; triple filet à froid en encadrement sur les plats. Ouvrage illustré par Eisen : 1 frontispice, 1 vignette de titre, 13 gravures H.T., 1 cul-de-lampe, gravés par Aliamet, De la Fosse, Flipart, Legrand, Le Mire, Martinasie, Pinssio et Tardieu. Bel exemplaire en format réimposé in-4 sur grand papier, le frontispice est présenté dans un très bel encadrement d'Eisen

      [Bookseller: Librairie Giard]
 25.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Cours de physique Expérimentale, par le docteur J.T. Desaguliers, traduit de l'anglois par le R.P. Pezenas (2 volumes).

      Chez Jacques Rollin, Charles-Antoine Jombert, 1751, 2 volumes de 20.5x25.5 cm environ, (1) f., xij pp., (1) f., 503 pages, 32 planches, (1) f., - 1 faux-titre, 1 titre, 636 pages, 46 planches, (1) f., reliure plein veau fauve marbré de l'époque, dos à 5 nerfs portant titres et tomaisons dorés sur pièce de titre rouille (pièce de tomaison du tome I, havane), riche décor de caissons à fleurons et motifs dorés aux entre-nerfs, coupes dorées, gardes marbrées, tranches rouges. Frottements sur les coins et les coiffes, petite fente sur la coiffe de tête, ouvrages bien conservés et bien complets des 78 planches. John Theophilus Desaguliers, né Jean Théophile Désaguliers, (La Rochelle, 12 mars 1683 - Londres 29 février 1744) est un scientifique principalement connu de nos jours comme un des fondateurs de la Franc-maçonnerie dite moderne. Il est aussi un ardent défenseur et propagateur des idées d'Isaac Newton tant scientifiques que philosophiques et politiques.

      [Bookseller: Librairie Diogène]
 26.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        In festis Paschalibus Die Dominica ad Vesperas Antiphona Ia.

      "Exaravit J. Tatin pesb. S. Pauli, anno 1751" inscription en fin d'ouvrage. Petit in-4 ; maroquin grenat, dos à nerfs décoré et doré, large dentelle droite, roulette sur les coupes et d'intérieur, tranches dorées (reliure de l'époque) ; 161 pp. manuscrites en rouge et noir, sur vergé fort. Ex-libris manuscrit en fond de gorge (p.73) "ex-libris Cl. H. Maistre presb. 1780". Inscription sur la page de garde : "Bibliothecae Majoris Seminarii Laedonensis (Lons le Saunier) dono dedit D. Groshenry, [...] 25 9tis 1857". Très bel exemplaire dans une reliure fort décorative.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Clagahé]
 27.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        1- [ROUSSEAU et LE CAT]. Discours qui a remporté le prix à l'Académie de Dijon, en l'année 1750. Sur cette Question posée par la même Académie: Si le rétablissement des Sciences & des Arts a contribué à épurer les moeurs. Par un Citoyen de Genève [J.-J. ROUSSEAU]. Nouvelle édition, Accompagnée de la Réfutation de ce Discours, par les Apostilles critiques de l'un des Académiciens Examinateurs qui a refusé de donner son suffrage à cette Pièce (...) [Cl.-N. LE CAT]. Londres, Edouard Kelmarneck [i.e. Rouen], 1751. xij, 132 p. faux-titre et titre inclus, grande vignette en bandeau, planche frontispice gravée.2- [LE CAT]. Observations sur le désaveu de l'académie de Dijon, Publié dans le Mercure du mois d'Août page 90 (...). Rouen, Impr. de L. Dumesnil, 1752. 16 p. titre inclus.

      1751 12 ouvrages reliés en un volume in-8, plein veau glacé de l'époque, dos lisse orné d'un riche décor de compartiments fleuronnés et cloisonnés, pièces de titre de veau rouge et vert amande, roulette sur les coupes, filet à froid d'encadrement sur les plats, tranches rouges. Première édition de lintégralité du premier discours de Rousseau accompagné de sa réfutation juxtalinéaire, point par point, par Claude Nicolas Lecat.Médecin et chirurgien auteur d'importantes découvertes, fondateur et Secrétaire perpétuel de lAcadémie de Rouen, Le Cat réfute, le premier, les thèses de Rousseau. En homme des Lumières, il défend, contre Rousseau, les effets des arts et des sciences comme facteurs de progrès et affirme sa foi en la perfectibilité du genre humain. Le texte est suivi d'une réponse de LeCat à la réplique que Rousseau avait fait paraitre dans le Mercure de septembre 1751 (p. 95-124).Vignette-bandeau dessinée par Le Lorrain et gravée par Fessard. La planche frontispice, qui figure à quelques exemplaires, manque ici.L'adresse serait fictive et l'ouvrage imprimé à Rouen, d'après Weller.(Gagnebin III, 1856. Dufour, 17. Conlon, 'Ouvrages relatifs à J.-J. Rousseau, n°1).Bon exemplaire, frais, non rogné.

      [Bookseller: Librairie Hatchuel, Livres anciens et ra]
 28.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Recueil de dissertations anciennes et nouvelles sur les apparitions, les visions et les songes. Avec une préface historique et un catalogue des auteurs, qui ont écrit sur les Esprits, les visions, les Apparitions, les songes & les sortilèges.

      Chez Jean-Noel Leloup, à Saint-Jean Chrysostome "A Avignon et se trouve à Paris, (1751)-1752, deux tomes en quatres parties reliées en deux volumes in-12 plein veau marbré, dos à cinq nerfs ornés,tranches rouges. Reliure de l'époque. 6ff.-CLXIIpp.-7ff.-192pp.-287pp. (cartons pour les pp.189 à 192 (Avertissement sur la pièce suivante : Récit de la conférence du Diable avec Luther) / 2ff.-XIIpp.-336pp.-312pp. Les feuillets de titre des secondes parties des tomes n'ont pas été conservés à la reliure. Caillet 6498 : ""Parmi ces dissertations, à citer les relations d'apparitions survenues au monastère de St. Pierre de Lyon, à Bélac en Limousin, au foubourg St. Germain, au château de Lusignan en Poitou, de l'apparition de la mère Angélique Arnaud, abesse de Port Royale, la conférence de Luther avec le Diableet. [...] Contient la réédition de pièces rarissimes du moyen-âge sur la sorcellerie, les apparitions, les visions etc. arrivées dans toutes les parties de la France."" La question des songes ainsi que l'oniromancie, les sortilèges et les procédures contre les sorciers sont également développés. Lenglet -Dufresnoy propose également dans cet ouvrage une ""liste des principaux auteurs qui ont traités des esprits, démons, apparitions, songes, magie et spectres"", classés par thèmes ; soit plus de 600 références allant du manuscrit du moyen-âge au XVIIIème siècle. La longue préface est un véritable traité des esprits essayant de déméler les vraies des fausses apparitions et visions, leurs causes etc. Dorbon 2630 / Guaita 1544. Deux coins un peu frottés, cuir des mors légèrement écaillés sinon bel exemplaire de cet ouvrage important. Provenance : Dr. d'Autheuil, président de la société d'Histoire et d'archéologie de Senlis. Ex-libris à sa devise : Recta se tollit in altum E bibliotheca Altholii doctoris // Vergnet Ruiz, 1896-1972, inspecteur général des musées de province, conservateur du château de Compiègne. Bel ex-libris gravé, présent dans les deux volumes, représentant une carte ancienne de la région de Senlis."

      [Bookseller: Librairie ancienne Lis Tes Ratures]
 29.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Hugonis Grotii de Jure belli ac pacis libri tres, cum annotatis auctoris, nec non J. F. Gronovii notis et J. Barbeyracii animadversionibus, commentariis... Henr. l. b. de Cocceii,... adjectis, insertis quoque observationibus Samuelis l. b. de Cocceii,... Adduntur... Grotii dissertatio de mari libero ac libellus,... de aequitate, indulgentia et facilitate.

      Lausanne M. Bousquet 1751 5 vol. in-4 à deux colonnes, vélin dur, titre et tomaison dorés sur le dos (reliure de l'époque). Edition augmentée pour la première fois des observations de Samuel von Cocceji (1679-1755), fils du premier commentateur du de Jure belli ac pacis, Heinrich von Cocceji (1644-1719). « Le De jure belli ac pacis - le grand oeuvre de Grotius (1583-1645) - fut publié en 1625. Le titre de l'ouvrage ne doit pas faire illusion : Grotius entend assurément énoncer les moyens juridiques d'humaniser la guerre en la légalisant ; mais c'est un traité général de droit qu'il propose, dont l'idée-force est celle de l'autonomie du droit naturel fondé sur le principe rationnel de sociabilité, caractéristique de la nature humaine. Dans les requêtes universelles d'un droit que commande la raison se profilent les premiers pressentiments d'une Société des Nations ». Portrait de l'auteur en frontispice. Exemplaire partiellement roussi ; galerie de ver marginale au tome IV. Rogge, 47.

      [Bookseller: Bonnefoi Livres Anciens]
 30.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        HISTOIRE DU CONCILE DE TRENTE écrite en italien par FRA PAOLO SARPI, de l'Ordre des Servites; et traduite de nouveau en français avec des notes critiques, historiques et théologiques par Pierre-François le Courayer, Docteur en Théologie de l'Université d'Oxford, & Chanoine Régulier & ancien Bibliothécaire de l'Abbaye de Ste Geneviève de Paris

      , Amsterdam, J. Wetstein et G. Smith 1751, 3 vol. in-4, pl. veau fauve de l'époque, tit. et tom. dorés sur pc. de maroquin bordeaux, dos à 5 nerfs ornés de caissons avec fleurons et fers dorés, tr. rouges, roulettes dorées sur coupes, tit. bicolore, ex-libris manuscrit avec mention "avocat 1807", culs-de-lampe et lettrines, Portait pleine page de Sarpi par F. Lucas avec la mention "né le 14 d'Aoust 1552 et / mort le 14 Janvier 1623"(plats frottés avec lég. épidermures, 1 mors du t. II fendu sur 5 cm, coiffes lég. rognées, coins frottés avec mq sur 2 inf., ), intérieur très frais, [6ff.]-LXXII-562 / 644 / 562p.

      [Bookseller: La Mémoire du Droit (Librairie - Edition]
 31.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Prospettiva della prima macchina de' fuochi d'artificio rappresentante un Arco Trionfale...incendiata essa macchina d'ordine di Sua Ecc. Il Sig. P.npe Don Fanrizio Colonna...à presentare il Censo e la Chiea la vigilia dei SS. Pietro e Paolo Apostoli...

      1751. Acquaforte e bulino, 1751. Da un soggetto di Paolo Posi. Bella prova, impressa su carta vergata coeva. Il foglio era applicato su tela ed in cornice; dopo un sapiente lavoro di restauro è stato riportato alla condizione originale. Presenta al verso tracce di colla, al recto delle leggere abrasioni e delle minime ossidazioni, strappi restaurati. Le macchine del fuoco per la festa della Chinea Chinea in senso letterale, era la mula bianca (o il cavallo ambiatore delle Asturie) che i Re di Spagna presentavano annualmente al papa in forma solenne per il pagamento del censo per il Regno di Napoli. Il cavallo, convenientemente ammaestrato, s'inginocchiava davanti al pontefice e gli offriva la somma di danaro contenuta in un vaso d'argento fissato alla sella. L'offerta era preceduta da una solenne cavalcata della durata di due ore e mezza, lungo un itinerario preciso. Per rendere più solenne la cerimonia, con decreto del 12 maggio 1691 di Carlo II, si obbligavano i "grandi" di Spagna a partecipare al solenne corteo, al quale seguivano per due sere spari di macchine pirotecniche accompagnati da esecuzioni musicali, balli e rinfreschi. La chinea, per la sua regolarità, non era soltanto la festa estiva per eccellenza, ma il migliore biglietto da visita della monarchia spagnola (poi di quella napoletana) nella città eterna, l'arma propagandistica più convincente per guadagnare un consenso universale e l'appoggio politico delle altre potenze. Le celebrazioni erano fastosissime, malgrado i problemi politici della nazione, ed il consueto ritardo nell'invio del danaro per il loro svolgimento. In occasione della festa, palazzo di Spagna e, successivamente, palazzo Colonna e palazzo Farnese, diventavano per due mesi all'anno l'atelier di inventori, pittori, disegnatori e architetti di macchine, nonché il momento di aggregazione di artificieri, fuocaroli, musicisti, fornitori e cuochi. Questi palazzi, inoltre, diventavano, per due giorni all'anno, sede dell'ambasciata straordinaria, luogo dal quale partiva la cavalcata e davanti al quale si innalzavano le « stupefacenti » macchine per i fuochi d'artificio, dove si disponevano le luminarie tenute accese le sere della vigilia e il giorno della festività dei santi Pietro e Paolo. Risale agli inizi del Settecento la consuetudine di allestire, il 28 e 29 giugno, due sontuose macchine in piazza santissimi Apostoli (più raramente in piazza Farnese), di cui conosciamo le caratteristiche grazie alle minuziose incisioni, accompagnate da esaurienti didascalie, che vennero stampate annualmente dal 1723. Monopolizzarono la costruzione e progettazione delle macchine di questo periodo Paolo Posi, architetto camerale della Repubblica di Venezia e di casa Colonna, in collaborazione con il suo allievo, l'architetto camerale Giuseppe Palazzi, e con l'incisore Giuseppe Vasi. Posi, ultimo epigono del barocco, celebrava Ferdinando negli apparati come appassionato archeologo, e come l'entusiasta monarca favorevole al trasporto in piazza di elementi popolari sulla platea d'un sontuoso edificio destinato al divertimento pubblico. Più che mai per tali apparati, ove l'incisore lavorò su disegni altrui, come d'altronde per spettacolari cortei o cavalcate cittadine, il Vasi è prezioso testimone ed interprete del suo tempo. Etching, printed on contemporary laid paper, small tear perfectly repaired, otherwise in good condition The engravings have been laid on canvas and framed; after a long work to repair them, they now look almost perfect. Signs of glue on verso, on recto signs of abrasions and oxidations. Chinea literally means white female mule, the one the Kings of Spain offered every year to the Pope as a solemn payment of the income of the Kingdome of Naples. The horse, duly trained, knelt in front of the Pope and to offer him a silver vase with money inside, that was fastened to its saddle. The offer was preceded by a solemn ride of two and a half hours, a long and precise itinerary. To make it even more solemn, as per Charles II decree of the 12 of May 1691, the Greats of Spain were obliged to take part to the cortege, which was then followed by two series of pyrotechnical shots and music, dances and food. The chinea, due to its reiteration, was not only the most important summer party, but was even the best way for the Spanish monarchy to present itself in Rome, the best promotional campaign to gain universal consent and political support from the other monarchies. The celebration was massive, notwithstanding the political problems and the late remittance to pay it. When the celebration was organized, and even after that, Palazzo Colonna and Palazzo Farnese became for two months the workshops for inventors, painters, drawers, architects and even pyrotechnists, musicians, suppliers and cooks. These Palazzi became also, for two days, the extraordinary embassy, the starting point of the solemn ride and in front of which the "fabulous" pyrotechnical machines shot their fireworks, where all the light were lightened on the eve and the very day of the celebration of St. Peter and St. Paul. The tradition of building the fireworks machines in the square of Santissimi Apostoli, on the 28 and the 29 of June, was started in the XVIII century (just sometimes in piazza Farnese); all we know about this habit derives from the detailed engravings and the texts that have been printed yearly, starting from 1723. Paolo Posi, architect of the Venetian Republic and of the Colonna Family, and his scholar Giuseppe Palazzi, together with Giuseppe Vasi, literally monopolized the art of building these machines. Posi, the last baroque artist, celebrated King Ferdinando in his creations and the King was absolutely enthusiastic about offering this public spectacular performance. Vasi was, on the other side, an important witness and interpreter of his own time. The set of engravings we present here comes from a Roman collection. The bibliography mentions 45 different works of Vasi dedicates to the pyrotechnical machines. Scalabroni 324; Iusco pp. 61/64. 350 480

      [Bookseller: Libreria Antiquarius]
 32.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  


        Lettres de Monsieur lAbbé Le Blanc, historiographe des bastimens du roi (sur les anglais).

      Amsterdam (Paris)1751 3 In-8 Maroquin rouge aux armes3 tomes en 3 volumes in-12 de : I/ (1) f.bl., (2) ff., lvi pp. de préface, 346 pp., (1) f. de fautes à corriger, (1) f.bl. ; II/ (1) f.bl., (2) ff., 380 pp. (1) f.bl. ; III/ (1) f.bl., (2) ff., 412 pp. (1) f.bl.Reliés en plein maroquin rouge de lépoque, large roulette richement dorée encadrant les plats, armes frappées or au centre, dos lisses ornés de fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin havane, filet doré sur les coupes, roulettes intérieures dorées, tranches dorées. Reliures de lépoque.TROISIEME EDITION FRANÇAISE, AUGMENTEE DUNE LONGUE PREFACE DE LAUTEUR, DE LUN DES PRINCIPAUX TRAITES COMPARES DE POLITIQUE ECONOMIQUE ENTRE LA FRANCE ET LANGLETERRE AU MILIEU DU XVIIIE SIECLE ET DU PREMIER ESSAI DE GASTRONOMIE COMPAREE.LES LETTRES DE LE BLANC ECRITES DANGLETERRE A HELVETIUS, BUFFON, CREBILLON, MONTESQUIEU, MAUPERTUIS SONT UNE TRES INTERESSANTE PEINTURE DES MURS ANGLAISES DU XVIIIE SIECLE.PRECIEUX EXEMPLAIRE FINEMENT RELIE A LEPOQUE EN MAROQUIN ROUGE AUX ARMES DE MADAME DE POMPADOUR (1721-1764).CETTE PROVENANCE CONFERE UN INTERET PARTICULIER A CET EXEMPLAIRE PUISQUE LON SAIT QUE MADAME DE POMPADOUR ETAIT LA PROTECTRICE DE LABBE LE BLANC et que cest elle qui fit rétablir en sa faveur la place dhistoriographe des bâtiments du Roi quil occupa jusquà sa mort.Provenance : la Marquise de Pompadour (relié à ses armes) et Institutionis DD. Bernard et Auger avec ex libris.*** THIRD FRENCH EDITION, ENLARGED WITH A LONG FOREWORD BY THE AUTHOR, WITH ONE OF THE MAIN COMPARATIVE TREATISES ON ECONOMIC POLICY BETWEEN FRANCE AND ENGLAND IN THE MIDDLE OF THE 18TH CENTURY AND WITH THE FIRST ATTEMPT OF COMPARATIVE GASTRONOMY.A PRECIOUS COPY FINELY CONTEMPORARY BOUND IN RED MOROCCO WITH THE ARMS OF MADAME DE POMPADOUR (1721-1764).THIS PROVENANCE GIVES A PECULIAR INTEREST TO THIS COPY SINCE WE KNOW THAT MADAME DE POMPADOUR WAS THE PATRONESS OF FATHER LE BLANC and that she is the one that restored for him the post of historiographer of the Bâtiments du Roi that he held until his death. *** Très bon

      [Bookseller: Librairie Camille Sourget]
 33.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Explication des premières causes de l'action dans la matière et de la cause de la gravitation. Traduit de l'Anglois. Relié avec : Traités sur les aimans artificiels (...) Avec une préface historique du traducteur, où l'on expose les méthodes et les expériences de MM. DUHAMEL et ANTHEAUME...

      Paris, Durand, Pissot, 1751,petit in-8 de 104 pp., veau marbré d'époque, dos lisse orné de fleurons dorés, coiffe inférieure avec manque et dorures passées sinon bel exemplaire.Unique édition française. L'édition originale américaine, An explication of the first causes of action in matter and the cause of gravitation, est parue à New-York en 1745. Cadwallader Colden, né en Irlande, il arrive à Philadelphie en 1710 après des études de médecine à Londres. Il s'installe à New-York en 1718 et entame une carrière politique, nommé en 1721 au "governor's council" il deviendra après 1761 "lieutenant governor of New-York". Il est l'un des premiers scientifiques américains, outre cette critique de Newton il fut un botaniste qui adopta la classification des végétaux de Linné et contribua à la recherche médicale. Son ouvrage le plus célèbre, History of the Five Indian Nations (1727) reste une source importante sur les tribus Iroquoises.Le catalogue du CCfr indique un diagramme sur un feuillet dépliant qui manque à notre exemplaire sauf à considérer qu'il corresponde au diagramme de chiffres de la p. 93. Épître dédicatoire datée 1745 et signée Cadwallader Colden. (Barbier II-378)Relié avec : Traités sur les Aimans artificiels, Paris, Chez Hippolyte-Louis Guérin l'aîné, 1752, in-12, VIII, CXX (préface et introduction du traducteur), 160 pp., 4 planches dépliantes.Le "Traité sur les aimans artificiels traduit de l'Anglois de M. Michell" occupe les p. 1 à 135 ; la "Manière de faire des aimans artificiels, communiquée à la Société Royale de Londres par Jean Canton, et traduite de l'Anglois" les pp. 137 à 160 et 3 pl..

      [Bookseller: Librairie Ancienne Richard]
 34.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        L'ART DE CHARPENTERIE DE MATHURIN JOUSSE, ARCHITECTE ET INGENIEUR DE LA VILLE DE LA FLECHE. CORRIGE & AUGMENTE DE CE QU'IL Y A DE PLUS CURIEUX DANS CET ART, & DES MACHINES LES PLUS NECESSAIRES A UN CHARPENTIER. PAR M DE LA HIRE. TROISIEME EDITION.

      A PARIS, RUE DAUPHINE. CHEZ CHARLES-ANTOINE JOMBERT, LIBRAIRE DU ROY POUR L'ARTILLERIE & LE GENIE. 1751.IN-FOLIO (26 X 40,5 X 3 CENTIMETRES ENVIRON) DE (8) + 212, RELIURE D'EPOQUE PLEIN VEAU MARBRE, DOS A SIX NERFS ORNE DE CAISSONS A FLEURONS DORES, TITRE DORE SUR ETIQUETTE MAROQUIN ROUGE, DOUBLE FILET DORE SUR COUPES, TRANCHES ROUGES. ILLUSTRE DE 10 PLANCHES REPLIEES HORS TEXTE (9 GRAVEES SUR ACIER ET 1 GRAVEE SUR BOIS) ET DE 125 FIGURES GRAVEES SUR BOIS.BEL EXEMPLAIRE.

      [Bookseller: Librairie du Château de Capens]
 35.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Historia general de Espana, compuesta, emendada y anadida por el Padre Juan de Mariana, de la compania de Jesus. Nueva edicion.

      En Amberes, Marcos-Miguel Bousquet y Compania, 1751-1756.16 volumes in-12, demi-veau brun à coins, dos lisses ornés de filets, étoiles et titre dorés, étiquettes de titre marron, de tomaison vertes, tranches jaunes. Rares rousseurs, papier parfois légèrement bruni. Portrait gravé de Felipe Quinto Rex de la Espanas, gravé par Daudet, en frontispice du premier volume. Mariana écrivit cette Hisoire de l'Espagne en latin (de 1592 à 1605), mais elle eut tant de succès de par la rigueur de ses recherches, sa sagacité et son style qu'il fut poussé à la traduire en espagnol.

      [Bookseller: La Librairie Ancienne Alexandre Illi Bom]
 36.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Les sonnettes, ou mémoires du marquis D**. Nouvelle édition corrigée & augmentée de Pièces neuves & intéressantes, avec de jolies figures en taille-douce. [relié avec] L'hymen réformateur des abus du mariage, ou le code conjugal. Dans l'Univers, l'an M.DCC. LXI.

      A Berg-Op-Zoom, Chez F. de Richebourg, 1751.In-12, front., [4]-XXXIV-175 p. et XXI-[1]-50 pages, plein veau brun, dos à nerfs orné de filets et fleurons dorés,pièce de titre et tranches rouges, coins frottés, quelques pâles rousseurs pour le second texte, imrpimé sur un papier fort. Les sonnettes sont illustrées de 4 jolies gravures (dont le frontispice). La page de titre de second texte est illustrée d'un vignette figurant un Hermes volant. L'hymen réfromateur est attribué par certains bibliographes à Girard, dont la préface est signée de son anagramme Dargir (La Bibliographie Jaune p.63). D'autres, dont la BNF, attribue cette pièce à Diderot. Rare réunion de deux petits livres classé dans les curiosa.

      [Bookseller: La Librairie Ancienne Alexandre Illi Bom]
 37.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Cours de mathématique. 4 vol.

      Cours de mathématique. P., Ballard et Imprimerie Royale, 1751-1755, 3 parties en 4 vol. in-8, veau fauve marbré, dos à nerfs ornés de filets, fers et fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison rouge, triple filet doré en encadrement sur les plats, tr. rouges (rel. de l'ép.), VIII-[4]-480, [2]-VI-568, XX-376 et VIII-460-[2] pp. (M.3) Les deux premiers volumes sont de la nouvelle édition, publiée en 1753 et 1755 (les premières éditions étant de 1749-1750) et traitent respectivement d'éléments d'arithmétique e t de géométrie théorique et pratique. Les suivants, sont en édition originale, publiées en 1751 et 1752, et traitent de mécanique statique (tome I : centres de gravité, dômes, voûtes, forces ; tome II : machine funiculaire, leviers, poulies, treuils, rou es dentées, vis, coin, formes et nombre de dents de roues d'une machine). L'ensemble est illustré de 90 gravures dépliantes. Charles-Étienne-Louis Camus, mathématicien et astronome (1699-1768), envoyé en 1736 dans le Nord (avec Maupertuis, Clairaut et d'autres savants) pour déterminer la forme de la terre, fut ensuite examinateur des écoles du génie et de l'artillerie, pour lesquelles il composa son Cours de mathématique, puis il fut nommé professeur de géométrie, secrétaire perpétuel de l'Académie d' architecture et membre de la Société royale de Londres (Larousse). Son cours de mathématique et de mécanique connut plusieurs réimpressions, car il appartenait, avec les écrits de Bezout, aux "ouvrages de base pour les aspirants puis élèves constructeurs" du corps royal de l'artillerie (Corvol, Duhamel de Monceau, un Européen au siècle des Lumières, 2001, p. 183). Ses travaux sur les roues dentées (repris ici dans le dernier tome) ont été traduits en anglais en 1806, et ses conclusions sur les meilleure s formes de dents (épicycloïdes) ont servi de référence aux ingénieurs anglais du XIXème siècle lancés dans la Révolution industrielle. Ce qui était, à l'origine, un cours plutôt théorique dont on ne voyait pas trop l'intérêt pratique au XVIIIème siècle, p renait une importance décisive, un siècle après, dans un cadre nouveau et élargi, et se recommandait à tous les constructeurs de machines mécaniques à base de pignons (du moulin à eau à la locomotive à vapeur, en passant par l'horlogerie), qui apportèrent à l'Angleterre la première place dans les nations industrielles. Il n'est pas un traité anglais sur les arts mécaniques qui ne cite l'ouvrage de Camus, considéré Outre-Manche comme fondamental (trois éditions de 1806 à 1868), alors qu'il est quasiment igno ré dans son pays ! "Les exemplaires de cet ouvrage estimé sont actuellement très-rares", selon le Catalogue des livres de la bibliothèque de M. de Santander (1792 et 1803). Poggendorff, I, 368 (ne cite qu'une éd. de 1766). Quérard, II, 36 (ne cite qu'u ne éd. de 1768). Discrète restauration à un dos. Bel exemplaire, en reliure d'époque.

      [Bookseller: Librairie Jean-Etienne HURET]
 38.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Swallowtail Butterflies. Watercolor on Vellum.

      1751 - This subtly splendid watercolor of swallowtail butterflies is by Georg Dionysius Ehret (1708-1770), one of the finest natural history painters of 18th-century Europe. Ehret's work stands as a preeminent accomplishment of European natural history art, and the reasons for this acclaim are immediately evident in the virtuoso draftsmanship and nuanced coloring of this work. Among fine, almost lace-like leaves and branches, four swallowtail butterflies dance about, parading their remarkable features for all to see. Their delicate stage of branches and leaves is modulated with the most economically placed strokes-just enough to suggest form and no more-allowing the full effect of the butterflies' beauty to come to the fore. Each butterfly is a dazzling display of scientific accuracy and highly developed artistic sensibility. With a very fine brush, Ehret carefully traces the body and antennae of each one, as well as the dainty, lattice-like veins of their wings. The wings themselves are achieved through the artist's remarkable mastery over his medium. Unlike paper, vellum is not porous, and the watercolor sits on top of its support rather than seeping in. Ehret exploits this aspect to develop the rich, ink-like quality of the blacks and browns, but he also shows off the fluidity of his medium in his magnificent handling of color, as with the striking cyan that gently morphs into a brilliant royal blue. As though calling attention to this remarkable display of technical facility, Ehret deftly articulates the supple, undulating edges of the butterflies' wings, stressing the uniquely forked appearance of the hindwings which gives the swallowtail butterfly its name. Born in Heidelburg to a market gardener, Ehret began his working life as a gardener's apprentice, eventually becoming a chief gardener for the Elector of Heidelburg and the Margrave of Baden, whose prize tulips and hyacinths he painted. Ehret soon moved on to a number of cities across Europe, collecting eminent friends and important patrons as he traveled. His list of benefactors included the most brilliant and celebrated natural history enthusiasts of his day, among whom was Dr. Christopher Trew, a wealthy Nuremberg physician who became his lifelong patron, friend and collaborator. From 1750 until Ehret's death in 1770, he and Trew collaborated on the publication of the important illustrated volumes "Plantae Selectae" and "Hortus Nitidissimus," both of which added to the rising acclaim for the artist's considerable talents as a botanical painter. Also among Ehret's admirers were the Parisian naturalist Bernard de Jussieu and the great Swedish naturalist Linnaeus, and Ehret's illustrations are some of the first works to reflect the Linnaean system of classification. In England, where he eventually settled, Ehret became the only foreigner to be elected a Fellow of the Royal Society. Though Ehret's work is best known through printed illustrations done in collaboration with Trew, even his impressive engravings cannot compare with the vibrancy, color, and detail of the original paintings. Only in his remarkably sensuous and accurate watercolors is the full extent of his mastery and sensitivity clear. Ehret's delicate modulations of tone and shadow bring a vitality to this exquisite original watercolor, belying its ostensibly documentary purpose. His distinctive style transcends scientific illustration, achieving a level of beauty that has rarely been equaled in the history of botanical art. This watercolor is further distinguished for being in exceptional condition, untrimmed, with vivid, bright color. Ehret's flawless depiction of swallowtail butterflies represents an opportunity to obtain an incomparably beautiful original work by one of the central figures of European natural history painting. Signed and dated lower right: G. D. Ehret. Pinxit. 1751. 201/2 x 141/2 inches. Framed: 32 x 25 ¾ inches. Watercolor on vellum. [Attributes: Signed Copy]

      [Bookseller: Arader Galleries - Aradernyc]
 39.   Check availability:     AbeBooks     Link/Print  


        1. Mémoires pour servir à l'Histoire de la Fête des foux. 2. Le Goût du Siècle. 3. Almanach des Gens d'Esprit, par un Homme qui n'est pas sot (1762).

      3 ouvrages reliés en 1 volume. Enrichi de 12 planches hors texte reliées en début de volume. (Complet & Contrôlé) 1. Mémoires pour servir à l'Histoire de la Fête des foux, Qui se faisois autrefois dans plusieurs Eglises. Par Mr. Du Tilliot, Gentil-homme ordinaire de S.A.R. Monseigneur le Duc de Berry. A Lausanne & à Genève, 1751 - 183 pages. 2. Le Goût du Siècle. (Par Riccoboni) A Genève, non nommé, 1765 - 80 pages. 3. Almanach des Gens d'Esprit, par un Homme qui n'est pas sot. Calendrier pour l'année 1762 & le reste de la vie. Publié par l'Auteur du Colporteur. (Par Chevriot) Toujours A Londres, chez l'Éternel M. Jean Nourse, 1762 - 119 pages. Reliure plein veau marbré de l'époque. Dos à 5 nerfs orné et doré avec pièce de titre rouge. Tranches rouges. Coiffes manquantes. Coins émoussés. Bords frottés. 3 planches restaurées. Rares rousseurs. Bon état intérieur. Format in-12°(16x10).

      [Bookseller: Livres et Collections P. Commerot]
 40.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Considérations sur les moeurs de ce siècle [relié avec] Théorie des sentimens agréables.

      [sans lieu]; Paris, [sans nom]; David le jeune, 1751; 1748.In-12 de [2]-366; [2]XVI-192-6] pages, plein veau brun, dos à nerfs orné de filets et fleurons dorés, tranches rouges, armes dorées frappées au bas du dos, de la famille Du Breil de Pontbriand, ex-libris C. T. Noel du Payrat. Petit manque à la coiffe inférieure et petite fente à un mors. Sur le second feuillet blanc, inscription ancienne: "Provient de la vente des livres de feu l'abbé de Pontbriand à Paris en juillet 1767". Le second ouvrage est illustré de trois vignettes de De Sève, gravées par Fessard. On mentionne parfois un frontispice, qui n'est pas présent. Bel exemplaire de cette véritable édition originale "devant être préférée à celle qui porte le nom de Prault, 1751" (Quérard), car elle est antérieure: notre exemplaire comporte une correction manuscrite à l'encre, de l'époque, qui sera prise en compte dans l'édition suivante (ladite "Prault, 1751"). "Les Considérations sur les mœurs de ce siècle passent avec raison pour le tableau le plus intéressant que nous ait laissé le siècle dernier : on a dit qu'elles étaient le chef-d'œuvre de Duclos. Louis XV qui l'estimait particulièrement lui avait délivré des lettres de noblesse. " (T. Tastet). Le roi Louis XV dira des Considérations: "C'est l'ouvrage d'un honnête homme". La Théorie des sentiments agréables est ici dans sa troisième édition, la seconde mise dans le commerce, avec une préface de Jean Jacob Vernet.

      [Bookseller: La Librairie Ancienne Alexandre Illi Bom]
 41.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Mémoires pour servir à l'histoire de la fête des foux, qui se faisoit autrefois dans plusieurs Eglises. (EDITION ORIGINALE IN-4°).

      1751 1In-4, plein vélin ivoire, attaches de cuir, sous etui (reliure moderne dans le goût de l'époque), vi, 112 p., 12 planches hors texte, vignette de titre. Lausanne & Genève, Marc-Michel Bousquet & Cie, 1741. Rare édition originale in-4° distribuée hors commerce et imprimée sur papier vergé fort, illustrée de 12 planches hors texte gravées en taille-douce par N. B. de Poilly.La première partie renferme une étude historique érudite, qui demeure une bonne source sur les "fêtes de foux", héritage des saturnales païennes, et sur les sociétés qui essaimèrent à partir du XIVe siècle à travers toute la France. La seconde concerne la Bourgogne et particulièrement la «Société de la Mère-Folle» de Dijon, doù l'auteur était originaire. Les prêtres, au cours d'une parodie de cérémonie religieuse dans leur église, interprétaient des chansons licencieuses et ripaillaient autour de lautel transformé en buffet. Quant à la Confrérie de la "Mère folle", elle organisait des réunions gastronomiques autour dun chef, baptisé "Mère folle", de sa cour de dignitaires et dune infanterie de plus de 200 hommes, vignerons pour la plupart.Les pages 90 à 105 retranscrivent des dialogues de vignerons en patois bourguignon rimés.Les planches représentent des sceaux, vêtements, chars de défilé et attributs.(Caillet, 3475. Cohen, 341. Dorbon, 1431. Dinaux, 'Sociétés badines', I, 336. Oberlé, Bibliothèque Bachique, 543).Quelques auréoles au fond.Joli exemplaire, frais, très grand de marges, imprimé sur vergé, bien relié.

      [Bookseller: Librairie Hatchuel, Livres anciens et ra]
 42.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        De l'Esprit des Loix ou du rapport que les Loix doivent avoir avec la Constitution de chaque gouvernement,les mœurs, le climat, la religion, le commerce &..

      Nouvelle édition en trois volumes in 12 plein cuir fauve raciné à nerfs.Pièces de titre chagrin rouge,pièces de tomaison chagrin vert.Nouvelle édition corrigée par l'auteur et augmentée d'une table des matières.Genève Barrillot 1751.Volume premier:faux-titre,titre,XXVIII,table des matières,447 pages.volume deuxième:Faux-titre,titre,XXIII,427p.complet de la carte dépliante pour l'intelligence de l'Esprit des Loix.volume troisième:Titre,XXII,609pp.tranches rouges.très bon état

      [Bookseller: Charbonnel]
 43.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Eloge de la Folie traduit du latin d'Erasme par M. Gueudeville. Nouvelle édition revue et corrigée sur le texte de l'édition de Basle. Ornée de nouvelle figures. Avec des notes.

      Sans lieu (Paris), sans nom, 1751 ; in-4 ; plein veau porphyre, dos à nerfs décoré et doré, pièce de titre grenat, triple filet doré d'encadrement des plats, roulette sur les coupes, roulette décorative dorée d'intérieur, tranches marbrées (reliure de l'époque) ; (8), XXIV, 222, (2) pp., frontispice et 13 planches hors-texte ; exemplaire sur grand papier réimposé au format in-4 ; premier tirage des illustrations d'Eisen, soit 1 frontispice, 1 encadrement de frontispice (pour les exemplaires réimposés), 1 fleuron sur le titre, 13 estampes, 1 vignette et 1 cul-de-lampe, gravés par Martinasie (encadrement du frontispice), N. Le Mire, J.J. Pasquier, J. Flipart, De La Fosse, P.F. Tardieu, L. Legrand, J. Tardieu, Aliamet et 1 planche retouchée au burin par A. Pincio (Pinssio), la planche VII n'est pas signée. Edition donnée par Meunier de Querlon qui a retouché la traduction de Gueudeville et rédigé les notes (Cohen-Seymour de Ricci, 348 ; Reynaud, 160).Très bel ouvrage fort bien relié, avec un minimum de petites piqûres et la coiffe et un coin frottés, sinon bel état.

      [Bookseller: Librairie Ancienne Clagahé]
 44.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts & des métiers, par une Société de Gens de lettres.

      Paris, Briasson, David l'Aîné, Le Breton, Durand, etc. 1751 - 1780 35 volumes in-folio (40,3x27,3cm. Longueur totale : 248 cm) veau havane marbré, dos à six nerfs orné, pièces de titre et tomaison maroquin citron et rouge, double filet de coupes, tranches rouges (reliure de l'époque). Paris, Briasson, David l'Aîné, Le Breton, Durand, 1751-1757 (vol.1 à 7), puis Neufchastel, Samuel Faulche & compagnie, 1765 (vol. 8 à 17), Recueil de planches sur les sciences, les arts libéraux et les arts méchaniques, avec leur explication, Paris, Briasson, David, Le Breton, Durand, 1762-1772, 11 vol., suite du Recueil de planches, Paris, Panckoucke, Stoupe, Brunet, 1777, supplément à l'Encyclopédie, Amsterdam et Paris, M.-M. Rey, Panckoucke, Stoupe, Brunet, 1776-1777, 4 vol., Table analytique et raisonnée des matières contenues dans les XXXIII volumes du Dictionnaire des sciences, des arts et des métiers et dans son supplément, Paris et Amsterdam, Panckoucke et M.-M. Rey, 1780. Edition originale de cette Encyclopédie, à laquelle ont collaboré Voltaire, Montesquieu, J.-J. Rousseau, Condillac, les abbés Morellet et Yvon, le baron d'Holbach, Daubenton, Marmontel, Turgot, et dont Brunet dit que ce fut l'entreprise littéraire la plus vaste du XVIIIe siècle. La parution en fut laborieuse malgré les soutiens officieux du marquis d'Argenson, de Madame de Pompadour et surtout de Malesherbes. L'Encyclopédie, par ses tendances révolutionnaires, devait exercer une profonde et durable influence. L'illustration comprend le rare frontispice par Cochin (et son feuillet d'explication) et 3129 planches gravées, dont certaines doubles et triples. Exemplaire bien complet des deux volumes de Table des matières, publiés en 1780, dans lesquels se trouve un grand tableau dépliant : Essai d'une distribution généalogique des Sciences et des Arts principaux selon l'explication détaillée du Système des Connaissances Humaines dans le Discours préliminaire des Editeurs de l'Encyclopédie, publiée par M.Diderot et M. d'Alembert, à Paris, en 1751, Réduit en cette forme pour découvrir la Connaissance Humaine d'un coup d'oeil, Par Chrétien Frédéric Guillaume Roth, A Weimar, 1769. Bel exemplaire, en reliure homogène (quelques restaurations et défauts d'usage).

      [Bookseller: Henri Picard et Fils]
 45.   Check availability:     Livre-rare-book     Link/Print  


        Bilder-Sammlung, in welcher hundert gröstentheils in der Mark Brandenburg gebohrne, allerseits aber um dieselbe wohlverdiente Männer vorgestellet werden, mit beygefügter Erläuterung, in welcher Derselben merkwürdige Lebens-Umstände und Schrifften erzehlet werden, von George Gottfried Küster.

      Berlin, Im Verlag des Buchladens bey der Real-Schule, 1751. - Ca. 33 x 21 cm. Gestochenes Titelblatt, 4 Blätter, 204 (recte 206) Seiten, 1 Seite Register, 100 gestochene Porträt-Tafeln. Erste Ausgabe. Lipperheide Da 40 (irrig 102 Kupfer); Ebert II, 20815. Schöne Bildnisfolge brandenburgischer Gelehrter des 16.-17. Jahrhunderts. Martin Friedrich Seidel, "Vater der brandenburgischen Geschichtsschreibung" (ADB), hatte die Folge bereits 1670-1671 (jedoch ohne Text) veröffentlicht. Erst in der vorliegenden Form mit den Biographien, die der märkische Historiker und langjährige Rektor des Friedrich-Werderschen Gymnasiums, Georg Gottfried Küster, verfaßt hat, wurde die Seidelsche Porträtsammlung eine wertvolle Quelle zur Gelehrtengeschichte. Die Porträts zeigen oft auch das Wappen der Dargestellten. Leicht gebräunt. Schönes, vollständiges Exemplar. Neuerer Lederband auf 5 echten Bünden. [Attributes: First Edition]

      [Bookseller: Antiquariat Rainer Schlicht]
 46.   Check availability:     ZVAB     Link/Print  


        Lettres a un Ameriquain sur l'Histoire naturelle, generale et particuliere de Monsieur de Buffon (5 volume set)

      Hambourg [i.e. Hamburg], 1751-01-01. First Edition. Hardcover. Good. 5 volume set. 9 parts bound as 5. Includes 2 additional works bound also in, "Lettres d'un Philosophe a un docteur de Sorbonne sur les explications de M. de Buffon" by Duhamel (1754); "Reflexions sur le Systeme de Generation De M. De Buffon" by Albrecht von Haller. (Collated: [2], 127, [1], 50; [2], 66, [2], 66, [2]; [2], 31, [1], 96, 69, [1]; [2], 78, [2], 92; [2], 185, [1]; 238, [2]; [2], 238, [2]; [2], 258, [2]; [2], 276, [2] + 138, [3], 67 [4]) 12mo. Bound in full contemporary calf. Gilt stamping to spines. Some of the hinges cracked, starting. All edges red. Marbled end pages. Pages clean and unmarked. Sabin 41054. Barbier II, col. 1222; Cobres, p. 210. Lignac's letters written to an anonymous American (with the help of Bouguer) was an attempt to refute Buffon and Condillac. Lignac's identified Buffon's attempts to subject natural phenomena to observation and experiment divorced from the literal biblical interpretation and provided an early criticism of the new scientific thinking. "Lignac's criticism was essentially that Buffon "contradicts Genesis in everything," ruins religion, and drives God out of natural history." See Roger, Jacques, "Buffon, A Life in Natural History," p. 192. The relevance of this work today is in the changes and challenges facing the French Academy as France entered into the modern era. This is an oversized or heavy book, that requires additional postage for international delivery outside the US.

      [Bookseller: SequiturBooks]
 47.   Check availability:     Biblio     Link/Print  


        Auserlesene Schriften, nämlich von mehr als einer Welt, Gespräche der Todten, und die Historie der heydnischen Orakel; vormals einzeln herausgegeben, nun aber mit verschiedenen Zugaben und schönen Kupfern vermehrter als Licht gestellt von Johann Christoph Gottsched.

      Leipzig, Bernhard Christoph Breitkopf, 1751. 8°. Mit 4 gest. Frontisp. von Bernigeroth nach B. Picart, einer Kupfertafel, 7 gest. Vignetten u. 14 Textholzschnitten. LXII, 664 S., Pgmt. d. Zt. m. goldgepr. Rückenschild u. dreiseitigem Farbschnitt. Erste Gesamtausgabe der Gottsched‘schen Übersetzung, zuvor einzeln 1726-1730 erschienen. - Enth. u.a. die berühmten „Entretiens sur la pluralité des mondes“ von 1686. - Einband etw. berieben u. fleckig. Rückenbezug m. kl. Absplitterungen. Gebräunt u. stockfleckig. - Fromm 9608; Seebaß I, 334. Versand D: 12,00 EUR Fontenelle, Bernard Le Bouyer de, Auserlesene Schriften, nämlich von mehr als einer Welt, Gespräche der Todten, und die Historie der heydnischen Orakel; vormals einzeln herausgegeben, nun aber mit verschiedenen Zugaben und schönen Kupfern vermehrter als Licht gestellt von Johann Christoph Gottsched

      [Bookseller: Antiquariat Wolfgang Friebes]
 48.   Check availability:     buchfreund.de     Link/Print  


        LETTRES D'UNE PERUVIENNE - SUIVI DE - LETTRES D'AZA OU D'UN PERUVIEN

      1751. AUX DEPENS DU DELAISSE. 1751. In-16.Carré. Relié plein cuir. Bon état. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais. 240 + 124 pages. Bandeaux, lettrines et culs-de-lampe en noir et blanc. Pièce de titre bordeaux. Titre, 5 caissons dorés sur le dos cuir marron. Couverture veau marbrée. Manque les coin supérieur des pages 51 à 54. Si la vérité, qui s'écarte du vraisemblable, perd ordinairement son crédit aux yeux de la raison...

      [Bookseller: Le-Livre.Com]
 49.   Check availability:     maremagnum.com     Link/Print  

______________________________________________________________________________


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service      Privacy     


Copyright © 2018 viaLibri™ Limited. All rights reserved.