viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

Anecdotes historiques du règne de louis - MANUSCRIT D'UN COURTISAN] - 1783. [1279466]
Manuscrit anonyme, sans lieu ni date (dernier quart du XVIII ème). - Manuscrit in-folio de 335 pages recto-verso, d'une belle écriture très lisible , avec annotations marginales. Vélin vert d'époque, charnière supérieure fendue, petites armes collées au dos des Bertier de Sauvigny, papier vergé au filigrane armorié de la maison Van der Ley avec sa devise "Honi soit qui mal y pense", belle étiquette du papetier Quentin à Paris, successeur de Mr Jolivet. Ce manuscrit commence par un "tableau du regne de Louis 16 a l'époque de son avenement au thrône en 1774 et les changements arrivés pendant son règne", donnant les noms des princes, ministres, maréchaux, magistrats, chevaliers de l'Ordre du Saint Esprit, les charges de la cour, les membres de la Maison de la Reine. Puis suivent les détails de faits et anecdotes historiques, classés dans l'ordre chronologique, durant neuf années du règne de Louis XVI, jusqu'à la date du 8 juin 1783, jour de la Pentecôte, où il nomma 22 nouveaux chevaliers dans l'Ordre du Saint Esprit qui ne pouvait en contenir que cent, aussi le roi ota-t-il du nombre les princes de la famille royale d'Espagne et de Naples, ce qui lui libéra 23 places (liste des noms). Le grand intérêt de ce recueil ne réside pas dans la relation de faits historiques, certes souvent connus et repris dans les annales, mais dans le fait que l'auteur les accompagne souvent de chansons populaires, poèmes ou pamphlets qui fleurirent à la moindre occasion et amusaient le peuple et la cour. Par exemple lors du procès entre le maréchal de Richelieu (fils du petit neveu du cardinal) et Madame de St Vincent qui demandait à ce dernier le paiement de 720 000 francs de billets signés par lui, chose qu'il niait, et qui inspira ces vers (p. 14): "Vieux courtisan mis au rebut Vieux général sous la remise à la cour tu n'es plus de mise il t'a fallu changer de but; Sans intrigue point de salut richelieu, c'est ta devise." Page 15 on découvre un poème sur La comtesse du Barry, maitresse du feu roi mais ancienne fille publique, un épigramme sur la nomination de Turgot page 35, une chanson sur l'air de Joconde pour le maréchal Biron page 40. Une étude plus approfondie page 49 nous apprend que le retour des moeurs dont on s'était flatté à l'avènement de Louis XVI, la restauration des religions et des bons principes, n'étaient pas encore de mise à la cour, ce qui provoqua environ 80 couplets sur les moeurs des femmes de la cour, sur un air de Noël ou bien sur l'air des Pendus: "Or ecoutez petits et grands l'histoire d'un roi de vingt ans qui va nous ramener en France les bonnes moeurs et l'abondance d'après ce plan que deviendront tant de coquins et de fripons" etc. On donna à Versailles une pièce de M. De Guibert (page 53): Le connétable de Bourbon, mais dans laquelle Bourbon devenait traitre à sa patrie. Ce qui donna plusieurs couplets sur l'air de Vous m'entendez bien: "François premier est un faquin angoulême est une catin et le dire à Versailles eh bien était une trouvaille vous m'entendez bien". Parmi les faits intéressants, on relève les courses de chevaux de Fontainebleau (p. 92) qui se font à la mode anglaise, ce qui donna l'idée d'organiser des courses à pieds, et les ducs de Chartres, de Fitzjames et de Lauzun firent un pari sur le premier qui arriverait à Versailles en partant de Paris. Le départ du Comte de La Fayette pour l'Amérique nous est relaté page108 (retour à la page 151), tout en précisant que beaucoup d'autres officiers français firent de même mais que moins connus et moins accrédités, ils n'en furent que pour leur prime. Une manifestation des cochers de fiacre de Paris ( p. 114) qui vinrent à 400 sous les fenêtres du roi pour demander l'annulation d'une taxe, mais qui furent éconduits, ce qui donna lieu à des vers. Les directeurs des manufactures de tissu de Lyon vinrent témoigner au roi et à la reine de la détresse extrême de leur métier et les supplièrent de relancer la mode des tissus fins en portant des étoffes d'or et d'argent ce qu'ils obtinrent, le texte du mémoire est retranscrit (page 17
      [Bookseller: Librairie BERTRAN]
Last Found On: 2016-12-01           Check availability:      AbeBooks    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/item_pg_i/1279466-1783-manuscrit-courtisan-anecdotes-historiques-gne-louis-manuscrit-courtisan-1783-1279466.htm

Browse more rare books from the year 1783


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2017 viaLibri™ Limited. All rights reserved.