viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

Correspondance galante. A l'encre du temps - ARGENSON (Marc-René de Voyer marqui - 1765. [1225686]
1765-1779 Ensemble 90 lettres manuscrites. Belle correspondance d'une femme au XVIIIe siècle dont les quatre-vingt lettres manuscrites offrent toute la gamme du sentiment amoureux : Songés que je vous aime a la folie...vous ne pouviés rien me dire de plus agréable, que l'assurance que vous me donnés de m'aimer toujours...il m'eut eté bien doux de vous inspirer le desir de partager une passion bien vraye et bien tendre... J'ouvre les yeux enfin et je me reproche la conduite que j'ay avec vous depuis quelques jours, je sens maintenant combien elle a dû vous éloigner de moy et vous confirmer dans l'idée que vous avez des inconveniens de l'amour je vous donne ma parole d'honneur que vous n'éprouverés désormais de ma part rien de semblable, je renonce à vous inspirer d'autres sentimens que ceux de l'amitié, je vous en fais le sacrifice sans humeur et sans répit, la raison seule m'y porte, mais ce dont je vous quitte du côté de l'amour que je le retrouve du côté de l'amitié je ne vous demande ni soin ni assiduité, je désire de la confiance et de l'interest et de la vérité, vous ne verrés plus en moy qu'un amy fidèle et sûr sans désirs et sans inquiétude... L'illustre destinataire qu'elle nomme « mon cher cousin » est le marquis Marc-René de Voyer d'Argenson (1722-1782) dont les plis portent encore le nom, le cachet de cire rouge et les adresses rue des bons enfans à Paris, Versailles, les Ormes et Asnières où il confia la construction d'un nouveau château à Jacques Hardouin-Mansart, architecte du roi, suite à sa nomination par Louis XV à la direction générale des Haras de France. Fils du comte d'Argenson (1696-1764), ministre de la Guerre de 1742 à 1757, le jeune marquis fut par ailleurs général et inspecteur général de la cavalerie et membre de l'Académie de peinture et de sculpture. On joint une dizaine de pièces supplémentaires, dont deux lettres autographes du marquis de Voyer, l'une d'amour, l'autre suggérant une rupture, et une lettre à la fille naturelle d'une ancienne maîtresse de Voyer, Mme de Norbeck.
      [Bookseller: Bonnefoi Livres Anciens]
Last Found On: 2016-10-11           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/item_pg_i/1225686-1765-argenson-marc-ren-voyer-marquis-correspondance-galante-encre-temps-argenson.htm

Browse more rare books from the year 1765


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2016 viaLibri™ Limited. All rights reserved.