viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

BOUCLIER DU ZODIAQUE - SUARÈS (André) - 1907. [1225243]
1907Paris, Bibliothèque de l'Occident, 1907. Grand in-8 (170 X 258) demi-chagrin havane à coins, dos cinq nerfs ornés de filets perlés, caissons dorés avec fleuron central, chaînettes dorées, titre doré, date en queue, tête dorée, plats de la couverture conservés, non rogné (reliure de l'époque) ; (2), 156 pages, (2). ÉDITION ORIGINALE. Tirage limité à 150 EXEMPLAIRES. Un des 133 exemplaires numérotés sur papier de HOLLANDE Van Gelder (n°8), après 17 exemplaires numérotés en chiffres romains, imprimés sur le même papier, signés et ornés d'une devise autographe. ENVOI AUTOGRAPHE signé de l'auteur sur le second feuillet blanc : « A M. Jacques Rouché, en bon et cordial souvenir de SU - 1908 ». Ayant fait fortune dans la parfumerie, Jacques ROUCHE pût se lancer dans des aventures artistiques qui vont faire de lui l'un des plus grands mécènes de son temps. En 1907, il acquiert la "Grande Revue", publication juridique créée par Fernand Labori, le défenseur de Lucy Dreyfus et d'Émile Zola, et lui donne une forte inflexion culturelle. André Gide, Gabriele d'Annunzio, George Bernard Shaw, Jean Giraudoux, Jules Renard, Victor Margueritte, Paul Verhaeren, Alain-Fournier y publient romans, nouvelles, pièces de théâtre, essais, critiques. C'est dans ses colonnes en 1910 que paraîtra "Le Voyage du condottière" d'André Suarès. Mais les relations entre les deux hommes furent toujours houleuses. Dès sa première visite, Rouché se heurte à l'intransigeance de Suarès : « Rouché m'a fait visite. Il a été aimable pour moi, quoiqu'il n'aime pas mes idées ni mon style. Il voulait couper dans mes "Bambous" [Morceau d'"Idées et visions"] ; il m'a parlé du public, qu'il fallait faire son éducation... Et je n'ai rien répondu ; mais je n'ai pas retranché une ligne et pas effacé un mot. Jai été de glace. » ("Lettre à Pottecher", du 9 mars 1907). Suarès entre pourtant à "La Grande Revue" en mars 1907, mais il supporte mal les pressions de Jacques Rouché « qui veut le mettre au pas ». Au début de lannée 1912, pressé par Claudel, Gide et surtout Jacques Copeau, sollicité par Gaston Gallimard en personne qui souhaite le voir rejoindre la "Nouvelle Revue Française", il décide de rompre sa collaboration avec le 37 de la rue de Constantinople. Dans une lettre à Albert Chapon du 21 février 1912, il écrit : « J'ai dû quitter "La Grande Revue" : j'y mangeais un pain si amer et si dur que je ne pouvais plus l'avaler ». La rupture avec Jacques Rouché était consommée ; ce dernier ne le lui pardonnera pas. (Marcel Dietschy, "Le Cas André Suarès"). Publié à la fin de 1907, "Bouclier du Zodiaque", recueil de poésies en prose, fut accueilli dans l'indifférence générale. Même si l'influence profonde du symbolisme est encore sensible, la violence des images et l'intransigeance du propos annonce le surréalisme. Portée par des images fiévreuses souvent d'une grande beauté et un rythme halluciné, la poésie sans concession d'André Suarès atteint dans ce recueil une EXIGENCE RARE. INTÉRESSANTE PROVENANCE pour cet ouvrage élégamment composé et imprimé. FINE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST.
      [Bookseller: Librairie ancienne & Moderne Eric Castér]
Last Found On: 2016-10-11           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/item_pg_i/1225243-1907-suar-andr-bouclier-zodiaque-suar-andr-1907-1225243.htm

Browse more rare books from the year 1907


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2016 viaLibri™ Limited. All rights reserved.