viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

LE CALENDRIER DE VENUS - Octave Uzanne - 1880. [1224047]
Paris, Librairie ancienne et moderne Edouard Rouveyre, 1880 (achev√© d'imprimer sur les presses de Daranti√®re, imprimeur √† Dijon le 31 janvier 1880) 1 volume in-8 (22 x 14,5) de VIII-37-(2) pages. Frontispice √† l'eau-forte dessin√© et grav√© par Marius Perret. Couverture en couleurs de Daniel Vierge conserv√©e. Cartonnage bradel plein papier-cuir japonais d√©cor√© de motifs floraux (feuilles et fruits) en relief le tout dor√©-bronze et verni √† l'√©poque. Dos de la reliure refait en papier japonais Lokta caramel. Gardes de papier mouchet√© de paillettes d'or (de l'√©poque). Charni√®re int√©rieure refaite en papier japonais Lokta identique √† celui du dos. T√™te dor√©e, autres tranches non rogn√©es. (reliure d'Amand ex√©cut√©e pour Octave Uzanne, voir ci-dessous). Les plats sont parfaitement conserv√©s. Quelques cicatrices de mouillures anciennes dans la marge inf√©rieure des feuillets (sans gravit√©). Rousseurs localis√©es sur quelques feuillets seulement. Impression sur papier du Japon ancien (Japon feutre verg√©). Le signet large brod√© a √©t√© conserv√© (d√©tach√©). √ČDITION ORIGINALE. EXEMPLAIRE DE L'AUTEUR IMPRIM√Č A SON NOM ET AVEC DEUX NOTES MANUSCRITES DE SA MAIN, AVEC SON EX LIBRIS GRAV√Č A L'EAU-FORTE PAR A. BOUVENNE (1882). UN DES RARES EXEMPLAIRES SUR JAPON ANCIEN (JAPON FEUTRE VERG√Č). Exemplaire dans lequel Octave Uzanne a fait relier en t√™te une √©preuve unique de la couverture fournie par Gillot et tir√©e par Daniel Vierge (√©preuve sign√©e √† la main par Daniel Vierge). Cette √©preuve mesure 163 x 109 mm et est mont√©e sur un papier neutre. Note manuscrite sign√©e par O. Uzanne au bas de cette √©preuve. Octave Uzanne indique par ailleurs sur une garde blanche plac√©e en t√™te du volume : "Exemplaire sur Japon, reli√© en cuir japonais sur mes indications et fournitures par Amand. 24 juillet 1880. Sign√© Octave Uzanne." L'exemplaire tir√© sur Japon ancien qui poss√®de un faux-titre sp√©cial avec imprim√© exemplaire n¬į et inscrit √† la plume : de M. Uzanne (de la main d'Edouard Rouveyre). D'apr√®s la justification du tirage il y a eu seulement 10 exemplaires sur Japon (ancien). Soit le plus faible tirage apr√®s 4 exemplaires sur parchemin, et avant 16 exemplaires sur papier de Chine, 20 exemplaires sur Renage et 50 exemplaires sur Whatman. Ce type de reliure japonisante faisait le r√©gal du jeune Uzanne, 29 ans au moment o√Ļ il confie au relieur Amand l'ex√©cution de cette reliure et d'autres encore. Octave Uzanne se qualifiait lui-m√™me dans un envoi autographe au Toqu√© (Charles Cousin) d'Archi-Japonais. √Čdouard Rouveyre, Edmond de Goncourt ou Philippe Burty pour ne citer qu'eux √† l'√©poque ont √©galement suivi le m√™me chemin d'art. Ce volume contient des historiettes sur l'amour et la femme : Memorandum d'un √©picurien - Les Fastes du baiser - Voyage autour de sa chambre - Eph√©m√©ride des sens - Le Sottisier d'Amour. Qui mieux qu'Octave Uzanne lui-m√™me pouvait commenter la parution de cet ouvrage ? Il le fit sous le pseudonyme de Louis de Villotte dans Le Livre. Voici ce qu'il en dit avec tout l'humour et l'auto-critique √©gotique qui le caract√©rise : Le Calendrier de V√©nus, par Octave Uzanne. Eau-forte ; frontispice de M. Perret. Paris, Rouveyre, 1 vol. in-8¬į. - Prix : 6 fr. Dans la litt√©rature moderne, M. Octave Uzanne semble vouloir se poser cr√Ęnement en r√©actionnaire qui regrette, sinon les institutions, du moins les soci√©t√©s disparues et les d√©licatesses d'esprit et de langage d'avant la r√©volution ; - non seulement il se pla√ģt √† √©pousseter des m√©moires, selon son mot, et √† remettre en lumi√®re d'espi√®gles physionomies oubli√©es ; mais encore il part lui-m√™me en p√®lerinage √† Cyth√®re aupr√®s des petits temples mythologiques enguirland√©s de lierre, o√Ļ d'amoureuses colombes se tr√©moussant de l'aile, roucoulent et se becquetent dans une atmosph√®re embaum√©e de volupt√© et peupl√©e de baisers. Cet aimable disciple de Cr√©billon fils avait d√©j√† affirm√© sa mani√®re dans ses nombreux travaux √©rudits sur le XVIIIe si√®cle et dans un petit ouvrage publi√© l'an dernier et devenu rarissime : le Bric-√†-Brac de l'amour. Aujourd'hui, M. Uzanne fait mieux, et pour couper court aux critiques moroses qui admettent difficilement qu'on soit bibliographe, √©crivain de valeur et conteur fantaisiste, il entre en sc√®ne avec une pr√©face tr√®s originale, o√Ļ il proclame sinc√®rement sa fa√ßon de penser avec une verve et une aisance √©tonnantes. ¬ę Je sais, dit-il, n'en doutez pas, que vous bl√Ęmez sourdement l'√©cole buissonni√®re que je me permets bien souvent en dehors de mes travaux litt√©raires et critiques, mais je vous prie de bien examiner, messieurs, que la jeunesse est le temps o√Ļ l'on cueille les roses, o√Ļ l'on biscotte et fanfreluche la mignardise, que je suis plut√īt un Ath√©nien qu'un Spartiate des belles-lettres, et qu'enfin je ne saurais me plier, sans me rebeller, au r√īle constant d'annotateur et de biographe, ni planter des croix de Malte sur le temple de Cypris. ¬ę Les philologues, ces n√®gres blancs de l'√©rudition, lorsqu'ils se sentent doubl√©s d'un √©crivain, aiment surtout √† s'affranchir de leur r√īle de pionnier silencieux, de m√™me que les hommes d'√©tude s√©dentaire se plaisent dans leurs loisirs √† se ruer dans la verte campagne embaum√©e et √† fatiguer leurs muscles paralys√©s dans des courses h√Ętives et extravagantes. - Il n'y a que les fakirs des langues mortes, messieurs, il n'y a, j'ose le dire, que les pauvres esprits fanatis√©s par un seul point d'histoire, qui puissent consentir √† ankyloser leur cerveau sans d√©sencager et donner le vol au grand air √† des id√©es personnelles ou frivoles ; il n'y a enfin que les embaumeurs qui puissent se momifier dans la toilette conservatrice des beaux esprits d'antan ; √† mon √Ęge, on n'a pas la patience et la qui√©tude journali√®res des prisonniers d'Etat qui fabriquent lentement et minutieusement des cath√©drales en li√®ge et des chapelets en buis dentel√©s. ¬Ľ Dans cette pr√©face d√©di√©e aux raffin√©s du langage, M. Octave Uzanne se campe et se cambre avec gaillardise pour r√©pondre victorieusement √† chacun au sujet des pr√©ciosit√©s et n√©ologismes qu'on lui reproche assez g√©n√©ralement. Le Calendrier de V√©nus est un recueil assez audacieux de pens√©es et nouvelles. C'est une broderie capricieuse qui court sur une mousseline rose, avec des all√©gories voluptueuses et friponnes. L'auteur pr√©tend tout dire et tout oser avec l'art d'un style bien accus√© qui a les brillantes qualit√©s et aussi l'outrance de la jeunesse ; certaines th√©ories tr√®s vives et rondement d√©crites font de ce livre un manuel des c√©libataires. Don Juan et Brummel y eussent applaudi ; Lauzun et Richelieu, √† cette lecture, se fussent p√Ęm√©s d'aise ; Chamfort et Rivarol eux-m√™mes eussent reconnu dans l'auteur de ce livre un esprit cong√©n√®re. L'√©diteur a fort coquettement imprim√© ce galant calendrier d'amour sur verg√© de Hollande. D. Vierge a dessin√© une couverture pleine de vie, de sentiment et de coloris. L'eau-forte sign√©e Marius Perret laisse peut-√™tre √† d√©sirer comme dessin et gravure, bien qu'elle pr√©sente un ensemble harmonieux. Nous avouons cependant en toute franchise que les fleurons et culs-de-lampe tir√©s en rose nous s√©duisent m√©diocrement ; - la couleur est trop brutale. - Quelle singuli√®re tartine de groseille pour un livre destin√© aux esprits forts et non pas aux enfants petits ou grands ! Pour nous r√©sumer, M. Octave Uzanne a d√©pens√© dans cet ouvrage beaucoup de son talent personnel ; nous regretterons seulement que tout cet esprit d'√©crivain original souple et puissant, soit enclos dans des dissertations aussi l√©g√®res et non pas condens√© dans une oeuvre plus s√©rieuse. Lorsque l'auteur aura quelques lustres de plus sur la t√™te, il reniera peut-√™tre cette exquise fantaisie. C'est un p√©ch√© mignon, un p√©ch√© de jeunesse, dira-t-il. H√©las ! la jeunesse pour lui aura fui, mais ceux qui seront encore jeunes liront et reliront ce livre pour y trouver les frissons et la sinc√©rit√© amoureuse d'un conteur charmant, qui a compt√© les pulsations de son coeur et a curieusement annot√© les √©ph√©m√©rides de ses sens. L. DE V. [OCTAVE UZANNE] Provenance : Biblioth√®que Octave Uzanne (cet exemplaire ne figurait curieusement pas au catalogue de la premi√®re vente de sa biblioth√®que en mars 1894) ; Biblioth√®que G√©raldine Farrar (1882-1967) (ex libris dor√© sur cuir noir), c√©l√®bre actrice et cantatrice am√©ricaine. Elle sera la Jeanne d'Arc muette de Cecil B. de Mille en 1916. BEAU SP√ČCIMEN DE RELIURE JAPONISANTE PAR LE RELIEUR AMAND POUR OCTAVE UZANNE.
      [Bookseller: Librairie L'amour qui bouquine]
Last Found On: 2016-10-09           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/item_pg_i/1224047-1880-octave-uzanne-calendrier-venus-octave-uzanne-1880-1224047.htm

Browse more rare books from the year 1880


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2016 viaLibri™ Limited. All rights reserved.