viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

Les Ephemerides perpétuelles de l'air : autrement - MIZAULD (Antoine); - 1554. [1201174]
Paris Jacques Kerver 1554 In-16 de 287-(1) ff. basane fauve, filet à froid, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin rouge, tranches jaspées (reliure du XVIIIe siècle). Deuxième édition française publiée chez Jacques Kerver en novembre 1554, dédiée à Antoinette de Cerisay, épouse de François Olivier, Chevallier et Chancellier de France. L'édition originale latine a paru en 1546 sous le titre Phaenomena, sive aeria Ephemerides, suivie de la première version française en 1547 publiée sous le titre Le Miroir du temps. Une édition latine révisée parut au mois d'août 1554 sur laquelle fut établie cette deuxième édition française sous le titre Les Ephemerides perpetuelles de l'air : autreme[n]t l'astrologie des rustiques. Antoine Mizauld (Montluçon, 1510-Paris, 1578) était le médecin et astrologue de Marguerite de Navarre. Il occupa une place importante dans la littérature scientifique de la Renaissance, notamment grâce à ce traité de météorologie dans lequel il évoque la possibilité de prévoir le temps. Quirielle : « Il fit ses études classiques à Bourges, et ses études médicales à Paris où il reçut les leçons des meilleurs maaîtres du temps. Mizault trouva dans l'astrologie, dont il avait étudié les pratiques, en compagnie de son ami Oronce Finé, une spécialité supérieurement choisie à un époque où cette science chimérique était en grande faveur et comptait des fanatiques jusque sur les marches du trone. Aussi, sa vogue, comme médecin-mage, fut-elle extraordinaire. » Traité en quatre parties, Les ephemerides perpetuelles de l'air permettent de connaître, interpréter et prévoir les phénomènes atmosphériques comme a pluie, de la rosée, du frimas, de la neige, des vents et de leur connaissance chez les marins, du tonnerre, de l'éclair, de la foudre, du gel, des tempêtes. La dernière partie contient aussi une section sur la prédiction d'arrivée des comètes, tremblements de terre. « L'année 1524 marque en France le début de l'immense succès de l'astrométéorologie. (...) Dès lors, de la La grande pronostication des laboureurs à la Révélation du Saint prophète Edras jusqu'aux travaux d'Oronce Fine ou d'Antoine Mizauld, l'astrométéorologie développe ses thèmes dans les almanachs, les éphémerides et pronostications annuelles avec un succès croissant dont il est possible d'avoir une idée par la lecture des journaux et des livres de raison qui se font l'écho de l'imprégnation des esprits par les prévisions astrométéorologiques. (...) En effet, l'astrométéorologie participe à la diffusion d'un modèle d'explication des événements météorologiques qui permet non seulement leur compréhension partielle mais aussi leur prévison scientifique. (...) Comme l'héritage aristotélicien, l'astrologie apporte à la compréhension des phénomènes atmosphériques, non seulement des sources dignes de considération, mais aussi une véritable méthode de prévision ; le mot est d'Antoine Mizauld, qui en donne l'un des meilleurs exemples avec le Mirouer du temps (...) De cet héritage émergent un certain nombre de principes qui délimitent le champ d'investigations de l'astrométéorologie et organisent sa démarche : l'air d'une nature insaisissable traverse toutes choses et les altère. Cette transmuance, encore un mot de Mizauld, en fait un instrument sensible aux influences astrales comme aux messages divins. (...) Certains textes à l'exemple du Mirouer du temps encouragent l'observation individuelle comme un certain esprit critique : ainsi dans l'introduction de son ouvrage, Antoine Mizauld incite-t-il son lecteur à fonder ses déductions sur des relevés quotidiens des nuées et des vents et sur leur confrontation tandis qu'il le met en garde contre toute généralisation abusive en insistant sur le caractère très localisé de toute prévision météorologique viable. (...) Mais si l'auteur du Miroir du Temps dissocie clairement la possibilité de prévoir le temps à venir et celle d'interpréter les événements climatiques en fonction de l'histoire humaine, il ne craint pas pourtant d'affirmer sa vive croyance en les capacités de l'esprit humain à lire l'avenir dans le changeant Tableau des merveilles que constitue pour lui l'atmosphère. » [Le Prado-Madaule Danielle. L'astrométéorologie : influence et évolution en France. In: Histoire, économie et société. 1996, 15e année, n°2. pp. 179-201.] Double ex-libris manuscrit à l'encre du temps, biffé sur le titre et après le colophon. Exemplaire rogné un peu court en tête, menues restaurations ; un cachet estompé sur la garde supérieure ; rares rousseurs. Bunet, III, 1779 ; Caillet, II, 7614 ; Poggendorff, II, 163 (édition latine de 1547) ; Quirielle, p. 158, n° II.
      [Bookseller: Bonnefoi Livres Anciens]
Last Found On: 2016-09-19           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/item_pg_i/1201174-1554-mizauld-antoine-les-ephemerides-perp-tuelles-air-autrement-mizauld-antoine.htm

Browse more rare books from the year 1554


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2016 viaLibri™ Limited. All rights reserved.