viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

Obras literarias de D. Sinibaldo de Mas - Mas y Sanz, Sinibaldo de (1809-1868) - 1852. [1199370]
adrid: Imprenta y Estereotipia de M. Rivadeneyra, 1852.- // 4º, (234x156mm.); parte I: [6], 249, 8, 8, [8], [4] p.; parte II: 175, [3]-135, [1] p.- // ontenu de la première partie: [p. 9-116:] Sistema musical de la lengua castellana. Cuarta edicion, aumentada, corregida y simplificada; [p. 117-131:] Memoria sobre la empolladura artificial de huevos de gallina en Egipto (copié de "Diario de la Sociedad Asiática de Bengala", janvier 1839, nº 85, art. IV., en anglais, avec [1] f. de lám. pliée montrant le dessin du poulailler); [p. 133-240:] L'Idéographie: Mémoire sur la posibilité et la facilité de former une écriture générale au moyen de laquelle tous les peuples puissent s'entendre mutuellement sans que les uns connaissent la langue des autres. 2e. éd. corr. et augm.; [8 p.:] Spécimen de vocabulaire ideographique-français. Français-ideographique; [8 p.:] Spécimen de vocabulaire ideographique; [8 p.:] [gravés de la musicalité des idéogrammes]. Contenu de la deuxieme partie: [[4], 175 p.:] La Eneida de Virgilio. Traducida al castellano; [p. I-39:] Aristodemo, tragedia. Segunda edición (precedida de unas breves observaciones sobre esa tragedia y sobre el drama en general); [p. 41-61:] Nicea, tragedia; [p. 63-89:] Poesías líricas. Segunda edicion, limada y disminuida; [p. 91- 155:] Despachos. Memoria sobre el estado del reino de Grecia remitida á fines de 1834 al Excmo. Sr. primer Secretario de Estado y del Despacho.- // Exemplaire encollé en plats muets en papier coulé, protégés par une doublure de papier végétal. Non ébarbé. Petite déchirure sans manque sur page de titre réparée avec ruban adhésif. Tache d'humidité dans le quart inférieur des cinquante dernières pages de la seconde partie.- // Prov.: Pas de données.- // Refs.: Palau, 156924. L'oeuvre de Sinibaldo de Mas est aussi inclassable que le fut Sinibaldo lui-même: élève doué en langues allant jusqu'à provoquer l'admiration de Félix Torres Amat avant d'avoir accompli 20 ans, il arriva à en manier une vingtaine d'elles, en proposant un nouvelle métrique pour la poésie en castillan à partir d'une théorie sur la musique de cette langue (élaborée à 20 ans, voir I, p. 9-116) montrant ensuite son efficacité en traduisant à son rythme l'Enéide (II, p. 1-175) et l'Ars poetica de Virgile. Voyageur en Grèce, en Egypte, en Arabie, en Inde, en Chine et aux Philippines, il a été, par vocation d'abord et en poste ensuite, informateur du gouvernement sur la situation socio-économique des pays par lesquels il passait (l'amitié avec Torres Amat l'a rapproché de Martínez de la Rosa, bon linguiste, qui arrivera à le charger (cfr. I, p. 6-8) de profiter de son passage en Inde pour s'informer le plus possible sur le sanscrit, et de tenir compte en passant par l'Egypte et l'Arabie de ce qui était repris dans les voyages de Niebuhr et de Bruce). Sinibaldo de Más envoya depuis la Grèce un rapport sur sa situation dont on fait encore l'éloge aujourd'hui pour sa qualité (II, p. 93-111), publia en Anglais dans une revue de Calcutta un rapport détaillé du système qu'il avait vu en Egypte pour le couvaison des oeufs de poule (qui permettait de multiplier la production, voir I, p. 117-131), et tint au courant le gouvernement (jusqu'à être nommé consul) sur la situation à Shanghai et sur les problèmes existants aux Philippines (II, p. 113-135). Au fil des des ans, il est retourné en Chine, cette fois comme ambassadeur. Fruit de son expérience dans l'écriture pictographique du chinois, il publia depuis Macao en français un mémoire proposant une écriture idéographique valable comme commune à toutes les langues, en accréditant son efficacité dans la transcription à idéogrammes de textes de langues telles que l'Anglais, l'Allemand, l'Euskera, l'Hindi, le Tagalog, le Turc, le Japonais ou le Latin entre autres (voir I, p. 133-240, plus d'appendices). Dans tout ce qui est mentionné se trouvent les rééditions correspondantes dans ce volume, à l'exception de la traduction de l'Ars poetica. Le recueil d'ouvrages que nous présentons eut une première version intitulée 'Pot-pourri littéraire', en deux parties, la première imprimée à Manille, en 1845, et la deuxième à Madrid, Ribadeneyra, en 1846. Ce déplacement du lieu d'impression, provoqué par le retour en Espagne, a fait que certain parlent de deux éditions, l'une philippine et l'autre espagnole, sans qu'il soit ainsi. Et ce recueil est celui que publia de nouveau Ribadeneyra en 1852, de nouveau en deux parties (qui dans cet exemplaire sont réunies en un volume) d'une manière curieuse, puisqu'il incorpore dans le corps de la seconde partie des exemplaires de restes d'éditions de certains des textes compilés. À toutes ces inclinations, Mas ajoutait, de même, la poésie dramatique (en publiant dans sa jeunesse quelques compositions : voir partie II, seconde numérotation, p. I-89) et la calligraphie, pour les deux arts il publia en langue espagnole et en langue anglaise en 1860, après il se livra à la promotion de l'ibérisme, de l'union 'légale et pacifique' de l'Espagne et du Portugal, avec un ouvrage qui eut trois éditions en portugais (y compris l'édition originale : 'A Iberia: memoria escripta em lingua hespanhola por um philo-Portuguez, e traduzida em lingua portuguesa por um philo-Iberico.- Lisboa, Castro & Irmão, 1852') et cinq en castillan, la dernière en 1868 : 'La Iberia : memoria sobre la conveniencia de la union pacífica y legal de Portugal y España.- Madrid: Imp. de M. Ribadeneyra.'
      [Bookseller: Biblio Andarto B. S.L.]
Last Found On: 2016-09-18           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/item_pg_i/1199370-1852-mas-sanz-sinibaldo-obras-literarias-sinibaldo-mas-mas-sanz-sinibaldo.htm

Browse more rare books from the year 1852


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2016 viaLibri™ Limited. All rights reserved.