viaLibri Requires Cookies CLICK HERE TO HIDE THIS NOTICE

Recently found by viaLibri....

HISTOIRE DE MANON LESCAUT ET DU CHEVALIER - Antoine Fran√ßois PR√ČVOST, dit Pr√©vos - 1889. [1198530]
Paris, Librairie Artistique H. Launette et Cie. G. Boudet, Succ., 1889 [achev√© d'imprimer le 1er novembre 1888 par Jules Cr√©t√© de Corbeil.]. 1 volume grand in-8 (28 x 18 cm), broch√© sous couverture imprim√©e de l'√©diteur, XXII-203-(3) pages. 225 compositions de Maurice Leloir dont 212 compositions dans le texte (t√™te de pages) grav√©es sur bois par Jules Huyot, 12 compositions hors-texte imprim√©es en chromolithographie (proc√©d√© Charles Gillot) d'apr√®s les aquarelles de M. Leloir, 1 frontispice en noir √©galement grav√© sur bois par Jules Huyot d'apr√®s Maurice Leloir. Texte encadr√© d'un filet rouge. NOUVELLE √ČDITION. EDITION DE LUXE TIR√ČE A 100 EXEMPLAIRES SUR GRANDS PAPIERS, CELUI-CI UN DES 50 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE CHINE (avec les gravures en couleurs hors-texte tir√©es sur papier du Japon). Nouveau tirage de cette tr√®s jolie √©dition imprim√©e pour la premi√®re fois en 1885 chez le m√™me √©diteur, dans le m√™me format et orn√©e de la m√™me illustration. La pr√©face de Guy de Maupassant qui avait √©galement d√©j√† parue dans la premi√®re impression est un petit chef d'¬úuvre. "Il a √©t√© donn√© √† la femme, en effet, de dominer et d'enchanter l'homme rien que par la forme de son corps, le sourire de sa l√®vre et la puissance de son regard. Sa domination irr√©sistible s'√©chappe d'elle, nous enveloppe et nous asservit sans que nous puissions r√©sister, lutter, lui √©chapper, quand elle appartient √† la race des grandes victorieuses et des grandes s√©ductrices. Quelques-unes de celles-l√† dominent l'histoire du monde, r√©pandent sur leur si√®cle un charme po√©tique et troublant. (...) C'est par ces traits subtils et si profond√©ment humains que l'abb√© Pr√©vost a fait de Manon Lescaut une inimitable cr√©ation. Cette fille diverse, complexe, changeant, sinc√®re, odieuse et adorable, pleine d'inexplicables mouvements de coeur, d'incompr√©hensibles sentiments, de calculs bizarres et de na√Įvet√© criminelle, n'est-elle pas admirablement vraie ? (...) Aucune femme n'a jamais √©t√© √©voqu√©e comme celle-l√†, aussi nettement, aussi compl√®tement ; aucune femme n'a jamais √©t√© plus femme, n'a jamais contenu une telle quintessence de ce redoutable f√©minin, si doux et si perfide ! (...)" (Guy de Maupassant, Pr√©face de Manon Lescaut). A propos de cet ouvrage, Montesquieu √©crit en 1734 : ¬ę J'ai lu le 6 avril 1734, Manon Lescaut (...) Je ne suis pas √©tonn√© que ce roman, dont le h√©ros est un fripon, et l'h√©ro√Įne, une catin qui est men√©e √† la Salp√™tri√®re, plaise ; parce que toutes les mauvaises actions du h√©ros, le chevalier des Grieux, ont pour motif l'amour, qui est toujours un motif noble, quoique la conduite soit basse. ¬Ľ. "Manon Lescaut a laiss√© une trace durable dans la litt√©rature fran√ßaise. Peu de romans n'ont √©t√© aussi lou√©s et aussi critiqu√©s que ce chef-d'¬úuvre rempli de passion, de douleur et d'amour. Le drame touchant v√©cu par le ¬ę fripon ¬Ľ des Grieux et la ¬ę catin ¬Ľ Manon parvient √† √©viter la r√©probation des lecteurs gr√Ęce au caract√®re admirable qui caract√©rise les passions dans ce court r√©cit si naturel et si vraisemblable qui se d√©roule avec une rapidit√© qui tranche avec le reste de l'¬úuvre de Pr√©vost. L'intrigue de cette histoire remplie de vari√©t√© et de mouvement sur fond unique de d√©lire et d'amour se d√©veloppe et s'encha√ģne dans un ordre logique et naturel qui donne √† chaque nouvel √©pisode son impression d'authenticit√© et de vraisemblance. Les deux h√©ros sont pr√©sent√©s avec une nettet√© lumineuse : s√©duisants, jeunes et amoureux √† outrance, ils se pr√©cipitent t√™te baiss√©e dans leur passion sans jamais para√ģtre rien perdre de leur gr√Ęce, de leur beaut√© et de leur esprit. Leur jeunesse et leur innocence ne semblent jamais atteintes par la fange de l'√©chelle sociale au bas de laquelle se passe une bonne partie de leur histoire. Passant tour √† tour, et du jour au lendemain, de la mis√®re √† la fortune, du boudoir √† la prison, de Paris √† la d√©portation, de l'exil √† la mort, des Grieux et Manon n'ont qu'une excuse : l'amour, ce sentiment qui fait oublier que tous deux mentent et volent, que le premier triche et tue ou que la seconde se prostitue. C'est √©galement la conscience de ce sentiment qui permet au lecteur de prendre en piti√© la faiblesse et les incons√©quences de des Grieux, ce h√©ros tout √† la fois si humain et si d√©muni face √† la tentation amoureuse. L'amour, dans Manon Lescaut, est une passion qui se r√©v√®le brusquement et qu'il serait vain de chercher √† surmonter. De m√™me, dans cette narration o√Ļ le fourmillement d'incidents romanesques r√©v√®le un souci de la r√©alit√© dans ses plus petits d√©tails, le r√©alisme ne dispute pourtant jamais √† l'id√©alisme. En d√©pit de leur caract√®re √©minemment romanesque, les √©v√©nements de Manon Lescaut ne paraissent jamais enfreindre la vraisemblance comme, par exemple, lorsque des Grieux saisit avec quelle facilit√© les r√©solutions les plus fermes s'√©vanouissent devant le regard d'une femme. La structure psychologique des h√©ros ob√©it √† cette r√®gle : des Grieux r√©unit en lui une incroyable na√Įvet√© et un cynisme grossier tandis que Manon est un esprit pratique dou√© de bon sens et d'une extraordinaire insouciance. Le commerce de sa personne qu'elle fera, d√®s que l'argent viendra √† manquer au couple, est une fatalit√© que rien ne peut infl√©chir car son bien √™tre mat√©riel est une n√©cessit√© qui ne saurait souffrir d'entraves. Mais Manon revient toujours √† des Grieux, comme il revient √† elle, apr√®s ses intervalles de retour √† ses √©tudes et √† la th√©ologie. Le chef-d'¬úuvre litt√©raire de Manon Lescaut finit par na√ģtre de la somme des imperfections de des Grieux et de Manon lorsque la v√©rit√© de la passion de leurs caract√®res devient la personnification litt√©raire de l'amour, fatal et mis√©rable pour l'un, inconstant et frivole pour l'autre mais d'un amour qui finit par trouver, sous le coup du malheur, sa r√©demption dans un sentiment sinc√®re et profond in√©vitablement vou√© √† trouver son d√©nouement dans la mort." (in Article Manon Lescaut, Wikipedia, section Analyse). BEL EXEMPLAIRE TEL QUE PARU EN LIBRAIRIE. UN DES RARES EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE CHINE.
      [Bookseller: Librairie L'amour qui bouquine]
Last Found On: 2016-09-18           Check availability:      Livre-rare-book    

LINK TO THIS PAGE: www.vialibri.net/item_pg_i/1198530-1889-antoine-fran-ois-vost-dit-vost-histoire-manon-lescaut-chevalier.htm

Browse more rare books from the year 1889


      Home     Wants Manager     Library Search     562 Years   Links     Contact      Search Help      Terms of Service     


Copyright © 2016 viaLibri™ Limited. All rights reserved.